Soyez alcooliques certes…. mais avec mondanité!

                    

Soyez alcooliques certes.... mais avec mondanité! dans chronique satirique vernissage

 

                        Quelle belle soirée s’annonce pensez-vous. Je vais pouvoir m’abreuver de ces si doux nectars vineux sans me soucier de quoi que ce soit. Je revêt mon plus beau costume car ce soir c’est la fête comme tous les soirs d’ailleurs! C’est quand même dommage de devoir s’alcooliser par tristesse ou désespoir. Vous au moins vous êtes heureux et puis ce n’est pas de l’alcoolisme que de boire délicatement 24 coupes de Champagne Bollinger « Vieilles Vignes » 1998 lors d’un vernissage huppé dans le Marais encore moins de savourer 8 ou 9 Whisky Lochside Old Malt 21 ans d’âge à « l’automobile club de France » ou votre vieil oncle sourd comme un pot vous reçoit chaleureusement.  Non ce sont des activités mondaines. Qu’il est laid de voir ces jeunes ou moins jeunes leurs canettes de bière 50cl avec 18% d’alcool à la main, déambuler complètement désoeuvrés dans les bonnes vieilles rues de notre Capitale. que diable!!!! Soyez alcooliques certes….mais avec mondanité de grâce!!! Je conçois vos comas éthyliques mais avec dignité je vous prie, pas la tête noyée dans vos restes frugaux de votre dernier souper, allongé comme un pauvre hère le bras gisant dans le caniveau. Comatez avec raffinement dans un agréable fauteuil Empire, un soupçon de caviar Béluga de chez Pétrossian, à portée de main, au milieu des vôtres. Au moins vous les distrairez le temps que les secours arrivent. Surprenez agréablement votre conjointe ou votre épouse en revenant certes à quatre pattes mais avec un beau bouquet de fleurs. Ne perdez pas une occasion de lui faire plaisir. Elle comprendra mieux alors votre état. N’hésitez pas à la faire participer, plus on est de fous plus on rit, hahahaha.(Je sais c’est très mauvais!) Messieurs les rustres ne frappez pas votre femme après avoir bu, c’est dépassé et du plus mauvais goût. Faites vous frapper par elle, c’est beaucoup plus tendance et cela vous remet les esprits en place après une soirée trop arrosée. Qui sait peut-être même y prendrez-vous goût et irez ensuite vous encanailler dans de petits clubs privés. De nouvelles activités, physiques de surcroît, qui ne pourront que vous ragaillardir à l’approche d’une quarantaine un brin bedonnante, petits coquins. 

                       C’est un art que d’être alcoolique, cela ne s’improvise pas. Évitez les boissons bas de gamme, la bière fort appréciée au demeurant par nos jeunes Anglo-Saxons mais terriblement indigeste, le Ricard certes populaire mais justement trop populaire……et les cubis « la villageoise » de gros rouge qui tâche. Allez vers des alcools nobles, Le champagne pas le mousseux bandes d’invertébrés!!!!! Le bourbon ou le Whisky de qualité. Pour les nostalgiques de l’empire Soviétique, optez pour la vodka, quand aux amoureux du pays du soleil levant, osez le Saké mais attention servi tiède sans quoi c’est encore une faute de goût que vous risqueriez de commettre.  Vous voyez toutes les folies vous sont permises mais avec mondanité. Ayez même avec 5 grammes par litre toujours l’allure fière, le port de tête haute. Ne vous traînez pas par terre, c’est les enfants qui marchent à quatre pattes, voyons!!! N’injuriez pas la belle brune qui par erreur a trempé ses lèvres dans votre coupe de champagne millésimée en la traitant de « grosse salope mal baisée » mais optez plutôt pour de petites phrases imagées et conviviales.  » Mademoiselle si vos lèvres sensuelles oeuvrent si bien, l’avenir s’annonce sous une bonne augure » cela ne vous évitera nullement de recevoir une giffle magistrale mais avec élégance. 

                         Ne prenez pas votre voiture pour rentrer mais le car de police. C’est beaucoup plus grisant, vous économisez le taxi ou l’essence, ne mettez personne en danger et cela vous permettra lors de vos prochaines pérégrinations nocturnes avinées d’avoir une formidable expérience à conter! Évitez aussi de vous faire dessus comme les petits bébés. Usez plutôt des commodités ou soyez champêtres et urinez à foison sur nos réverbères et portes cochères. Vous serez en plus en parfaite symbiose l’espace d’un moment avec notre si belle race canine et pourrez même vous faire des copains! Donc résumons, boire oui mais avec mondanité!!!!!!

L’Enterrement

     Trente ans après la mort du dictateur, les Franco (ici à l'enterrement du dictateur en 1975) sont à la tête d'une fortune dont le montant reste un mystère. Et les autorités peinent à récupérer certains biens « réquisitionnés » durant la dictature. < /> » />         </p>
<p> </p>
<p>                    Beaucoup de vous penseront qu’un enterrement fait partie de ces regrettables événements empreints de tristesse et émotion, déclenchant pleur et compassion. D’autres les redoutent car synonyme d’ennui. Mais avez-vous simplement l’espace d’un instant pu penser qu’au contraire cet évènement mortifère peut se révéler être une grande réjouissance, un cadeau du ciel! Feuilletez-donc n’importe quel quotidien et vous aurez l’agréable surprise de trouver tapie entre la rubrique du tiercé et l’horoscope journalier la rubrique nécrologique. Quelle joie, il est temps pour vous de faire votre marché……..</p>
<p>                 Le choix est vaste. Tout vous est proposé généreusement et gratuitement. Une rubrique qui ne connaît pas la crise où le renouvellement est constant et massif, super! vous trépignez. Quelle est votre envie du moment? Toutes les catégories vous sont offertes, érémistes, artisans, fonctionnaires, rentiers, médecins, députés….présidents ( plus dur certes) osez!!!! Choisissez selon vos goûts du moment. Profitez sans hésiter de cette corne d’abondance illimitée. Appréciez de pouvoir en cette belle matinée printanière accompagner votre succulent petit déjeuner d’une agréable rubrique mortuaire aux saveurs toutes exaltées. Aujourd’hui c’est fête vous êtes de sortie, vous allez à un enterrement….</p>
<p>                Soignez votre apparence, parez-vous de votre plus beau costume. Tout en vous vêtissant choisissez et révisez la petite phrase que vous devrez avec dignité murmurer tout à l’heure à l’oreille de la famille du défunt. Évitez les trop sempiternels et conventionnels  » toutes mes condoléances » ainsi que « je suis de tout coeur avec vous » . Soyez original, innovez. Usez de grandes phrases symboliques. Faites chanter les mots, jouez avec mais attention n’oubliez pas que vous n’avez droit qu’à un essai alors peaufinez, peaufinez!!!! Ne soyez pas trop précis ni trop impatient. Un enterrement c’est comme le tiercé, cela se prépare: La nature du sujet, le terrain, les adversaires, les conditions météorologiques. Rien ne doit être ignoré. Fort de ces bons conseils, vous voilà fin prêts!</p>
<p>               Ce jour est béni, sachez-le. L’occasion enfin de renouveler ou d’agrandir votre carnet d’adresses. Réfléchissez bien à vos besoins! Votre toit est abîmé, cela tombe bien c’est le moment ou jamais de le faire réparer à moindre frais, choisissez donc un ancien charpentier de père en fils. tout est bon à prendre et comme vous êtes bien élevé n’en laissez pas une miette, c’est si mal de gâcher!!! D’un geste maîtrisé, localisez le lieu de la cérémonie sur votre atlas de poche. Saint-Germain en Laye 11h00 Messe de cérémonie, voilà qui est bien…</p>
<p>               N’oubliez jamais de toujours allier l’utile à l’agréable, un enterrement c’est aussi l’occasion de visiter de beaux villages, vieilles églises ou autres curiosités locales. Privilégiez plutôt un cadre tel que Versailles à une cérémonie en plein coeur de Sarcelles où vous serez visuellement plus contrarié architecturalement parlant. Ne négligez pas ces détails qui ont leur importance. Soyez fin et précis. La joie s’empare de vous. Des questions fusent. L’Église sera t’elle Romane ou Gothique? Le curé est-il un réformateur ou un traditionaliste? Messe en Français ou en Latin? ( Je précise que vu le niveau plutôt pitoyable des Français dans l’apprentissage des langues étrangères, je vous suggère aussi l’option « Polyglotte » fort intéressante! Pour cela optez pour un enterrement d’un ressortissant étranger! Privilégiez outre l’Anglais, des langues d’avenir comme le Chinois, Le Russe etc…. vous aurez ainsi loisir à converser avec la famille et l’entourage de celle-ci dans la langue souhaitée et dans une ambiance conviviale. Vous verrez, ne soyez-pas timide, vous améliorerez votre niveau fort rapidement) Ne déjeunez pas le matin trop copieusement car n’oubliez pas le buffet!!!!! Important le buffet, l’occasion de manger des mets raffinés, locaux, exotiques à moindre frais, la possibilité de découvrir des saveurs alors inconnues. Voyez-vous les occasions ne manquent pas aujourd’hui de bien vous amuser, de passer une excellente journée.</p>
<p>                 Bien, ne nous égarons pas! Quel personnage aller vous incarner? Mais oui c’est pour vous aussi l’occasion rêvée de devenir l’espace de quelques heures un grand tragédien! Serez-vous l’ami éloigné, l’ancien collègue ( bûchez avant la matière concernée ex: Enterrement d’un juriste= révisez son droit) l’oncle par alliance ou le cousin d’Australie ( valable pour ceux parlant couramment l’anglais!!!). Vous pensez, vous pensez et vous voilà déjà arrivé. Il est pratiquement onze heures (Soyez ponctuels, c’est un minimum!!!!) Votre estomac commence à grouiller. Avec dignité vous vous mêlez à la foule présente, faufilant de gauche à droite, distribuant des nuées de poignées de mains et des volées de bonjour par ci et par là, le tout agrémenté d’un sourire pincé de circonstance. Vous vous noyez dans cette masse et tentez de repérer le pigeon. Cela ne tarde pas et vous voilà en face du pauvre fils à la mine déconfite et aux yeux embués. Une amorce de dialogue plus tard agrémentée de compassion et le tour est joué!!! vous venez d’échanger votre carte de visite ( important les cartes de visites! Ayez toujours une boîte sur vous, c’est votre sésame!) et savez déjà que vous le contacterez dans une petite quinzaine afin d’obtenir une grosse réduction par solidarité sur la peine endurée!</p>
<p>              La cérémonie commence et c’est tant mieux car à force de battre le pavé vous vous sentez légèrement las. Vous allez-donc enfin pouvoir vous asseoir au chaud durant une bonne heure. La messe terminée vous assistez à la sortie du cercueil avec une joie à peine dissimulée car signe de la fin de la première étape. C’est donc vers la seconde, le cimetière que vous vous dirigez tout en ne manquant pas d’admirer le décor champêtre. C’est aussi l’occasion de vous extasier sur les beaux caveaux, luxuriantes allées empreintes de calme et de sérénité ( c’est aussi très bien de vous oxygéner!!!!) parfois troublées par quelques pleurs d’orphelins et de veuves éplorées. Rien n’est parfait…. Le haut du pavé, le grand luxe, c’est d’accéder au « Père Lachaise » néanmoins un petit cimetière de banlieue ou de province peut aussi agréablement vous surprendre par son charme désuet, une certaine austérité que sais-je?</p>
<p>            Le moment tant attendu, la troisième étape s’offre enfin à vous. Vous voilà convié au repas en l’honneur du défunt. Il est pratiquement quatorze heure et votre pauvre estomac est lui aussi sur le point de décéder. Il est temps de vous restaurer. ce coup-ci vous avez bien de la chance. Vos yeux se portent sur les mets délicatement posés sur de belles nappes aux bordures dentellées. Champagne à volonté, grands crus à se délecter, vols aux vents endiablés, petits fours aux nuances pastélisées. Votre palais aiguisé est fin prêt analysant ca et là toutes les saveurs et goûts que vous introduisez dans votre bouche de fin gourmet. Quelle belle valse culinaire s’empare de vous!</p>
<p>           Mais deux heures plus tard il est temps de vous séparer de vos nouveaux amis, le coeur triste, de les quitter, l’estomac enfin apaisé. Quelle belle journée…..</p>
<div class=

123

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne