Pierre Bruegel

 Article en cours de réfection. Veuillez m’en excuser.

 

Saint-Sulpice

 

 

Peter Bruegel l’ancien (1525-1569) est considéré comme le peintre nordique le plus important du milieu du 16ieme siècle. On connait peu de choses au sujet de la vie de Bruegel.

 Bien qu’il ait fréquemment dépeint des scènes de la vie rurale, Bruegel n’était pas un paysan mais un homme de la ville. Ses amis et patrons étaient des humanistes.

À la différence de ses prédécesseurs, Bruegel peint presque entièrement pour des patrons privés. En conséquence, il a été connu de son vivant principalement en tant que créateur de scènes , qui ont été reproduites dans des gravures par d’autres artistes.

Plusieurs peintures de Bruegel ont été interprétées en tant que critique déguisée de l’occupation espagnole de la Hollande. Cependant, Bruegel a été sponsorisé par le Cardinal Antoine Perrenot De Granville, conseiller de Philipe II, de plus vers 1563 il s’est déplacé d’Anvers à Bruxelles, siège du gouvernement espagnol en Hollande. Les convictions politiques de Bruegel demeurent inconnues.

Les chercheurs modernes ne peuvent également pas déterminer sa croyance religieuse. Bruegel a probablement decrit la religion comme obstacle entre l’homme et Dieu; « Parabole de l’aveugle » (1568; Museo Nazionale di Capodimonte, Naples) peut être interprété comme une illustration de cette idée.

A la fin de sa formation artistique en 1551, Bruegel a voyagé en Italie. Malgré les influences de ce voyage, il a continué durant toute sa vie à peindre des sujets et des modèles fortement nordiques.

Seulement une étude approfondie indique qu’il a observé des poses et des idées empruntées à l’art italien. Le voyage à travers les Alpes a eu un impact plus évident sur l’imagination artistique de Bruegel.

 Dans un certain nombre de ses oeuvres, (« Chasseurs dans la neige « 1565), les immenses montagnes sont placées au milieux de vues panoramiques tandis que les avant-plans dépeignent des sujets typiques des Pays-Bas.

Le style de peinture de Bruegel a changé considérablement pendant sa courte carrière. Ses premiers travaux (jusqu’en 1562) se caractérisent par une multiplicité de petits éléments, de composition globale, et d’une perspective d’oeil-oiseau. Un exemple typique est « les Proverbes Neerlandais » (1559; Musée, Berlin-Ouest). Ici, comme dans plusieurs de ses peintures, Bruegel satirent la douce folie de l’humanité.

Deux peintures religieuses, « Suicide de Saul » (1562) et « Conversion de Saint Paul » (1567; musée, Vienne Kunsthistorisches), donnent un exemple des changements qui sont intervenus dans le style de Bruegel pendant les annees 1560.

Ces deux peintures montrent également la pratique de Bruegel de dépeindre les sujets religieux en tant qu’événements contemporains. Après 1562, les compositions en Bruegel ont été de plus en plus concentrées et ont été souvent plus structurées le long des diagonales; l’action principale a été présentée à la hauteur de l’oeil.

Pendant les dernières années de sa vie, Bruegel a souvent peint des figures qui semblent plus monumentales dans l’échelle et plus près de l’observateur. Comme dans « L’aveugle menant les aveugles », il a solidement ramené le nombre de personnages à un minimum afin de concentrer la composition sur l’histoire elle-même.

Deux enfants de Peter Bruegel ont été peintres. Peter Bruegel le plus jeune (1564-1638), a fréquemment imité les travaux de son père. Jan. I Bruegel l’aîné (1568-1625), le plus doué des deux fils, était peintre de cour chez les régents des Pays-Bas méridionales après 1610.

 Jan. I a favorisé un style de miniatures. Ses paysages, tels que « Alentours d’un village » , différent considérablement du monde panoramique visualisé par son père; tout est plus intime.
Dans ses peintures grandeur nature de fleurs, telles que « Fleurs dans un vase bleu » (musée,Vienne de Kunsthistorisches), Jan. I a créé un agencement encyclopédique des nombreuses fleurs qu’il a étudiées.

Dans ses peintures allégoriques et religieuses, telles que « Paradise » (c.1620; Mauritshuis, la Haye), il a de temps en temps collaboré avec Peter Paul Rubens et avec d’autres peintres.

Trois des petits-fils de Peter Bruegel l’ancien étaient des peintres: Peter III (1589-1634), fils de Peter le plus jeune; et Ambrosius (1617-1675) et Jan. le plus jeune (1601-1678), les deux fils de Jan. I. ont imité le travail de leur père. Cinq fils de Jan I Bruegel le jeune étaient ,eux-aussi, des peintres : Jan Peter, Abraham, Filips, Ferdinand, et Jean Baptist. Abraham fut le plus doué (1631-1690).

Aucun des membres de la famille de Bruegel n’a atteint la stature artistique de Peter l’ancien.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Lulu – 20 Avril au 2 Mai 2009 – Opéra de Lyon

Lulu - 20 Avril au 2 Mai 2009 - Opéra de Lyon Compagnie-Ida-Mark-Tompkins_theatre_fiche_spectacle_une

 

 

Lulu d’Alban Berg

Opéra en trois actes, 1937
Orchestration du 3e acte complétée
par Friedrich Cehra
Livret du compositeur d’après
L’Esprit de la Terre et La Boîte de Pandore de Frank Wedekind
En allemand

ça commence comme au cirque. Une grosse caisse, un clown, un dompteur qui invite le public à venir admirer ses animaux : le tigre, l’ours, le ouistiti, le chameau, le crocodile… et le serpent — une femme : Lulu : “créée pour attirer, séduire, empoisonner, et pour tuer”. Lulu (prononcer Loulou) : jeune femme dont on ignore le passé les origines: modèle, artiste de musichall, femme du monde…

 

lulu2a

 

Mais une femme libre de toute hypocrisie sociale, un peu comme Carmen: “Je n’ai jamais voulu en ce monde paraître autre chose que ce pour quoi on me prenait.” Elle est l’épouse d’un professeur de médecine — qui meurt d’une crise cardiaque; puis d’un peintre — qui se suicide en se tranchant la gorge… “Bien sûr, on pourrait composer sur elle un opéra intéressant. Première scène: le professeur de médecine… Ça commence mal ! Deuxième scène : le peintre… Encore pire ! Troisième scène : fautil vraiment que ça continue ?“. Berlin — ou Vienne —, Paris, Londres : de ville en ville, Lulu parcourt un chemin marqué d’amour et de violence.

 

 Lulu

 

Et ça continue, avec Ludwig Schön, magnat de la presse et de la finance — un homme honorable qui se débat dans sa passion pour Lulu : il la méprise et l’aime passionnément, il se méprise de l’aimer et la déteste parce qu’il l’aime… Elle l’assassine de cinq coups de revolver.

 

 lulu

 

En prison, évadée, en fuite, Lulu échoue à Londres avec quelques compagnons de misère dont Alwa, le fils de Schön, devenu son mari; et la comtesse Geschwitz, amoureuse d’elle. Elle se prostitue pour vivre, pas longtemps ; au soir de son premier jour de travail, elle meurt sous le couteau de Jack l’Eventreur…

 

 Bon spectacle,

Saint-Sulpice

Lulu – Opéra de Lyon -  Place de la comédie – 69001 Lyon – Métro : arrêt Hôtel de ville, Louis Pradel - Bus: arrêts Hôtel de ville, quai de la Pêcherie – Taxi : station angle rue P. Herriot et J. Serlin – Vélo’V : station place de la comédie (rue J. Serlin) – Du 20 Avril au 2 Mai 2009 - Tarifs de 5 à 88€.

 

Je suis Trader!

Je suis Trader! dans chronique sadique trader-economie-magazine-16898

 

 

Je suis trader

gagne des millions avec bonheur

pour votre plus grand malheur

à voir votre air désapprobateur

 

Je suis trader

je suis un filou, un manipulateur

j’arnaque, je vole sans peur

pour mener à mes fins mon dur labeur

 

Je suis trader

n’ai ni compassion, ni rancoeur

n’aime ni mon prochain ni mes géniteurs

et pour un avenir meilleur deviendrait tueur

 

Je suis trader

je me contrefiche des rumeurs

engrenge les deniers avec un air rieur

je suis un vrai prestidigitateur

 

Je suis trader

d’un bel appartement je suis le possesseur

une sublime femme me rend mon quotidien enchanteur

mes bourses sont mon principal atout de fécondateur

 

Je suis trader

ne supporte pas les pauvres ni leurs douleurs

me contrefous des législateurs

mon entourage m’appelle Monseigneur

 

Je suis trader

me comporte comme un exterminateur

un écumeur, un égorgeur

 et laisse derrière moi un monde de noirceur

 

Je suis trader

me comporte comme un dévalisateur

un détrousseur, un pourfandeur

autour de moi je vois la faim, la pâleur

 

Je suis trader

partout je sème l’horreur

me délecte des cris des pleurs

tel un ange rédempteur

 

Je suis trader

un fin et zélé exécuteur

semant suicide et frayeur

avec délice et saveur

 

Je suis trader

vis dans un monde réducteur

une société de tentateurs

mais finirai avec les fossoyeurs

 

Saint-Sulpice

 

Chers terroristes kamikazés…

 Chers terroristes kamikazés... dans chronique satirique

 

 

Chers terroristes Kamikazés,

 

Je prend ma plume pour vous signifier ma plus profonde désapprobation. Vous manquez cruellement d’imagination. Certes vous n’êtes pas très évolués et c’est bien pour cela que l’on vous emploie comme « chair à canon » ( Pour les plus abrutis, merci de vous munir, d’un dictionnaire, d’une encyclopédie et du soutien d’un professeur agrègé). Au nom d’une religion ( Elle a bon dos la religion mais là j’avoue que cela frise la sciatique!) vous vous permettez de sacrifier la vie de milliers d’innocents. C’est pour cela, pauvres de vous, qu’une idée humaniste, en moi, a germé!

Soyez utiles!

 Non n’ayez aucune réticence, nous allons faire de vous de formidables  »outils » des plus utiles! 

1/ Engagez-vous dans l’armée Française au service du déminage et des démineurs. Nous vous promettons une carrière des plus passionnante, des voyages à foison et l’assurance de vous faire exploser en beauté sur les multiples champs de mines du monde entier. Vous finirez comme vous le souhaitiez, en bouillie, tout en préservant la vie de nos valeureux soldats!

2/ Arrétons de faire appel à de pauvres hères venus de pays démunis, pour en cas de fuite radioactive, se jeter la gueule en premier dans l’arène nucléaire afin de colmater pour quelques misérables roupies  »ces petits incidents mineurs ». Nous vous embauchons bénévolement pour faire office de compteur Geiger et de technicien de maintenance premier niveau. Oui soyez heureux vous mourrez dans d’atroces souffrances mais au moins nos braves travailleurs immigrés clandestins, eux sauverons, pour cette fois-ci leur peau.

3/ Brigitte bardot, tous les amis des animaux ainsi que les patients de maladies mortelles mais dites « mineures » ( Donc inintéressantes pour les labos car pas rentables) vous remettrons une médaille à titre posthume quand ils apprendront que volontairement vous avez remplacés les animaux cobayes des plus grands laboratoires pharmaceutiques!

4/ Le suicide étant des plus élevés dans nos Européennes contrées, nous avons l’intense plaisir de vous annoncer que vous pouvez devenir « suicidé de substitution ». cela évitera à nos nombreux déprimés de faire leur malheur, la tristesse de leur entourage et réduira sensiblement le trou de la sécu, améliorera la régularité de nos transports en commun et j’en passe!

5/ Une attaque à main armée, un sérial killer hyper-actif, des policiers ou des jeunes de quartiers un peu trop éméchés ou excités, vous pourrez tous les satisfaire en devenant avec élégance « victime à contrat à durée déterminée et définitive ».

6/ Devant la recrudescence des drogues dures, devenez  » Testeur à échantillon unique » pour les toxicomanes et overdosé d’office ( même système que pour les avocats [ pas les fruits crétins!]. un toxico achète sa dose avec 25% en sus (Oui, oui c’est une promo, vous avez pour une fois, bien compris) Vous prenez l’échantillon modèle ( Ben les 25% rappelez-vous!!! Suivez que diable, je vous prie), injectez-le vous. Bon là je vous l’avoue, trois solutions sont possibles! Deux pas terribles et une qui vous ravira;

a) rien ne se passe et vous vous sentez un brin lésé.

 b) La drogue est de piètre qualité et vous terminez dans un irréversible coma ( Ennuyeux pour vous, je le conçois!)

 c) C’est le top de la merde vendue sur le marché, vous décédez joyeusement et sauvez pour cette fois la vie du malade toxicomane pour qui vous vous êtes sacrifiés. Allez, tentez… vous ne le regretterez-pas!

 

Donc voyez-vous pourquoi, banalement et stupidement, vous acharner à détruire la vie d’une multitude de vos congénères alors que nous vous donnons désormais l’extraordinaire et unique ( C’est important pour eux, les pauvres bênets!) possibilité de vous réduire à néant tout en préservant l’existence d’autrui. Pour les formalités, la marche à suivre, ne vous inquiétez-pas, nous allons vous créer des agences spécialisées les A.N.P.E à savoir les Agences Nationales Pour l’Eternité…

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

  

12345

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne