Le Saint-Petersbourg de Chusseau-Flaviens

Le Saint-Petersbourg de Chusseau-Flaviens dans Photographie: Grands Photographes m197501112228

Russie Perspective Nevsky Saint-Petersbourg – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501112227 dans Photographie: Grands Photographes

Russie Perspective Nevsky Saint-Petersbourg – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121866

Russie Perspective Nevsky Saint-Petersbourg – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121884

Russie Ambassade de France à Saint-Petersbourg – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121701

Russie Cochers – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121698

Russie Nourrice Russe – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501112225

Russie Palais Saint-Petersbourg  – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121885

Russie Palais d’hiver Saint-Petersbourg  – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121889

Russie Palais Saint-Petersbourg  – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121883

Russie église Saint-Isaac Saint-Pertersbourg  – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121890

Russie Théâtre Alexandre Saint-Pertersbourg – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121868

Russie Les quais de la Neva à Saint-Petersbourg – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121870

Russie Les quais de la Neva à Saint-Petersbourg – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121869

Russie Saint Petersbourg la Neva – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501112209

Russie Yacht – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501112286

Russie Yacht Impérial – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501112210

Russie Yacht II – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501112229

Russie Bateliers sur la Neva – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121875

Russie Chargement du bois à Saint Petersbourg – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501121881

Débardeurs Russes – 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501112199

Russie d’après Cliché Bulla Saint Petersbourg – Tsar Nicolas II - 1900~1919 – Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

B

m197501112201

Russie d’après Cliché Bulla Saint Petersbourg – Tsar Nicolas II - 1900~1919Crédit photo: © Agence Chusseau-Flaviens – George Eastman House Foundation

 

 

Agence Chusseau-Flaviens

B

Chusseau-Flaviens est la première agence de photographies de presse française établie dès la fin du XIXème siècle. Ce fonds rassemble environ 4000 tirages de presse sur une quarantaine de pays. Son fondateur est Charles Chusseau-Flaviens. Aujourd’hui c’est Thierry Gervais, chargé de cours en histoire de la photographie à l’université Paris III qui est sans conteste le grand spécialiste de « Chusseau-Flaviens ».

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

 

Louis Comfort Tiffany ~ Couleurs & Lumières – Musée du Luxembourg – Paris – 16 Septembre 2009 au 17 Janvier 2010

Louis Comfort Tiffany ~ Couleurs & Lumières - Musée du Luxembourg - Paris - 16 Septembre 2009 au 17 Janvier 2010 dans EXPOSITIONS 095645_tiffany

Vitrail Magnolias - 1900 – Saint-Petersbourg, Musée de l’Ermitage © Crédit Vitrail: Yuri Molodkovets~Louis Comfort Tiffany

.

.

Le Musée du Luxembourg présente la première exposition monographique du célèbre créateur américain Louis Comfort Tiffany en Europe (1848-1933).

 .

laurelton_32.L dans EXPOSITIONS

Pumpkin and Beets window – 1899~1900 - © Crédit Vitrail: Louis Comfort Tiffany 

Louis Comfort Tiffany (1848-1933), fils de Charles Lewis Tiffany, fondateur de la célèbre maison Tiffany & Co. à New York, figure incontestablement parmi les plus talentueux créateurs de tous les temps.

 Son regard de peintre en matière de couleur et de composition, sa passion pour l’exotisme et ses innovations dans le domaine du verre font de lui, dès 1900, un chef de file du design américain dont la réputation s’étend jusque dans les grandes capitales européennes : il rivalise avec les grands verriers européens de la fin du XIXe siècle.

.

 ccade782-a135-11de-81fc-b58b418b65cd

 Fenêtre du Bella Apartment – 1880 – © Crédit Vitrail: Le Figaro~Louis Comfort Tiffany

.

L’ornementation somptueuse, le travail soigné, les effets spectaculaires et originaux de lumière et couleur qui caractérisent sa production verrière (vases en verre soufflé, vitraux, lampes et objets) le placent au cœur de nombreux mouvements artistiques de son époque, de l’Arts & Crafts et le Mouvement esthétique américain jusqu’à l’Art Nouveau et le Symbolisme. L’exposition rassemblera environ 160 œuvres (vitraux, vases, luminaires, objets, bijoux et mosaïques, dessins, aquarelles et photos d’époque) qui révèleront la remarquable contribution de ce créateur, tant à l’industrie du verre qu’à l’ensemble des arts décoratifs.

 .

 2594403948_6c0a15a9b1

Oyster Bay – n.d - © Crédit Vitrail: Louis Comfort Tiffany

.

Les visiteurs auront l’occasion d’admirer un ensemble exceptionnel de vitraux de Tiffany qui a été démonté, étudié, restauré et transporté à l’occasion de cette exposition. La présentation de ces vitraux à Paris relève d’une prouesse technique et logistique.

 .

0570

Landscape scene - n.d - © Crédit Vitrail: Louis Comfort Tiffany

.

Divisée en six thèmes, l’exposition abordera les débuts de la carrière de Tiffany: ses séjours en Europe (en particulier à Paris où il étudie la peinture dans l’atelier de Léon-Charles Bailly) puis son intérêt croissant pour l’art du verre; son travail de décorateur d’intérieur pour d’influents clients américains; ses relations avec le marchand d’art parisien Siegfried Bing qui contribue à la diffusion et au succès de ses créations en Europe; les vitraux, un aspect essentiel et pourtant méconnu de sa production; les vases en verre Favrile, aux formes organiques et aux remarquables contrastes de couleurs; enfin l’expansion de l’entreprise reposant, entre autres, sur le commerce des lampes et d’objets décoratifs qui contribue à asseoir son immense popularité.

 .

 Tiffany-Parakeets-and-Gold-Fish-Bowl-1893

 Parakeets and Gold Fish Bowl – 1893 - © Crédit Vitrail: Louis Comfort Tiffany

.

Le Musée du Luxembourg a choisi d’organiser à Paris cette exposition conçue par le Musée des beaux-arts de Montréal. Après Paris, l’exposition sera accueillie à Montréal au musée des beaux arts du 11 février au 2 mai 2010 et à Richmond (EU) au Virginia Museum of Fine Arts du 29 mai au 15 août 2010.

 .

 PF696

 Landscape with Holyhocks - n.d - © Crédit Vitrail: Louis Comfort Tiffany

.

Le commissariat général de l’exposition est assuré par Rosalind Pepall, conservatrice principale des arts décoratifs (anciens et modernes) du Musée des beaux-arts de Montréal, en collaboration avec deux commissaires invités : Alice Cooney Frelinghuysen, conservatrice (Anthony W. et Lulu C. Wang) des arts décoratifs américains, Metropolitan Museum of Art, New York, et Martin Eidelberg, spécialiste de l’œuvre de Tiffany et professeur émérite d’histoire de l’art, Rutgers University, New Jersey, sous la direction de Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux- arts de Montréal.

 .

 tiffany

Angel of the resurrection - n.d - © Crédit Vitrail: Louis Comfort Tiffany

La scénographie a été confiée au créateur Hubert Le Gall qui a déjà signé celle de René Lalique, bijoux d’exception, 1890-1912 pour le Musée du Luxembourg (2007). Source Texte: musée du Luxembourg

 .

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

.

Education - n.d - © Crédit Vitrail: Louis Comfort Tiffany

..

Louis Comfort Tiffany ~ Couleurs & Lumières – Musée du Luxembourg – 19, Rue de Vaugirard – 75006 Paris – Du 16 Septembre 2009 au 17 Janvier 2010 - Lundi, Vendredi de 10h30 à 22h, Mardi, Mercredi, Jeudi de 10h30 à 19h, Samedi, Dimanche et jours fériés de 9h30 à 20h – Tél: 01.45.44.12.90 – Tarifs: Plein 11€ ~ Réduit 9€ sur justificatif: (Jeunes de 10 à 25 ans révolus, professeurs d’Arts, adhérents de la Maison des artistes, guides, conférenciers et demandeurs d’emploi munis d’une attestation de moins de 2 mois sur justificatif) – Réduit 6€: (personnes handicapées et bénéficiaires de l’ASS ou du RMI) – Gratuité: (pour les enfants de moins de 10 ans venant en famille, les membres de l’ICOM, les guides & conférenciers ainsi que les enseignants munis d’une réservation de droit de parole.) – Billet Coupe-File sur Internet à www.billet-coupe-file.com billet délivré le jour de votre visite au guichet dédié aux réservations.

.
.
 

A regarder:

 

Image de prévisualisation YouTube 

 .

A lire:

 

60329_HS419-0_grande_140x185p

 

Ce hors-série accompagne l’exposition organisée par le Musée du Luxembourg : la première exposition monographique du célèbre créateur américain Louis Comfort Tiffany en Europe.

- Louis Comfort Tiffany ~ Couleurs & Lumières aux éditions Connaissance des Arts – 68 pages & 80 illustrations – 9€.

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 4

Moscou - Du Tsarisme au Communisme - Partie 4 dans Photographies du monde d'autrefois

Кремль с птичьего полета

 dans Photographies du monde d'autrefois

Шуховская Башня

ул Тверская (Горького)

Тверская (ул Горького)

 

 

 

Histoire de Moscou

200px-Coat_of_Arms_of_Moscow.svg

 

Le plus ancien indice attestant de la présence d’humains sur le territoire de Moscou est le site néolithique de Stchoukinskaïa sur la Moskova et remonte donc à l’âge de pierre. Au sein des frontières modernes de la ville, d’autres preuves furent découvertes (le cimetière de la culture Fatyanovskaïa, le site de la colonie de la culture Dyakovskaïa, sur le territoire du Kremlin, la colline des Moineaux (Воробьёвы го́ры), la rivière Sétoune (Сетунь), le parc forestier Kountsevski…).

À la fin du premier millénaire après le Christ, le territoire de Moscou et l’oblast de Moscou étaient habités par les tribus slaves de Vyatitchi et Krivitchi. À la fin du XIe siècle, Moscou était une petite ville dont le centre féodal et la banlieue commerciale étaient situés à l’embouchure de la rivière Neglinnaïa.

La première référence faite à Moscou date de 1147, quand la ville était une obscure cité d’une petite province habitée principalement par les Meryas, parlant une langue balto-finnoise maintenant disparue. En 1156, le Knyaz Iouri Dolgorouki construit un mur de bois et un fossé autour de la ville. En 1237-1238, le Khanat mongol de la Horde d’Or mit la ville à feu et à sang, massacrant les habitants et brûlant les constructions de la ville.

En 1300, Moscou était dirigée par Daniel Moskovski, fils d’Alexandre Nevski, et membre de la dynastie des Riourikides. Sa position favorable sur la source de la Volga contribua à stabiliser l’expansion. Moscou fut également stable et prospère pendant de nombreuses années, et attira un grand nombre de réfugiés de toute la Russie. En 1304, Iouri le Moscovite contesta le trône de la principauté de Vladimir à Michel de Tver. Ivan Ier vainquit finalement Tver afin de devenir la capitale de Vladimir-Souzdal, et seul collecteur d’impôt auprès des Mongols. En lui payant un cher tribut, Ivan obtint une concession importante du Khan : contrairement aux autres principautés, Moscou ne fut pas divisée et partagée entre ses fils, mais fut transmise intacte à ses aînés.

Alors que le Khan de la Horde d’or essaya d’abord de limiter l’influence de Moscou, quand la croissance du Grand Duché de Lituanie commença à menacer la Russie, celui-ci renforça Moscou pour contrecarrer la Lituanie, faisant de la ville l’une des plus importantes de Russie. En 1380, le prince Dmitri Donskoï de Moscou conduit une armée russe unie à une importante victoire devant les Mongols dans la bataille de Koulikovo. Après cette victoire, Moscou prit la tête de la libération de la Russie de la domination mongole. En 1480, Ivan III libéra finalement les Russes du joug tatar et Moscou devint la capitale d’un empire qui engloba au final toute la Russie et la Sibérie, ainsi que des contrées de beaucoup d’autres pays.

En 1571 les Tatars du Khanat de Crimée prirent et incendièrent Moscou. De 1610 à 1612, des troupes de la république des Deux Nations occupèrent Moscou, et leur commandant Sigismond III essaya d’usurper le trône russe. En 1612, le peuple de Nijni Novgorod et d’autres villes russes, conduit par le prince Dmitri Pojarski et par Kouzma Minine, se dressa contre les occupants polonais, siégea au Kremlin et les en expulsa. En 1613, le Zemski Sobor élit pour tsar Michel III, établissant ainsi la dynastie des Romanov.

Moscou cessa d’être la capitale de la Russie en 1703 quand Pierre le Grand construisit Saint-Pétersbourg sur la côte de la mer Baltique. Quand Napoléon envahit Moscou en 1812, les Moscovites avaient brûlé la ville avant de l’évacuer, alors que les forces napoléoniennes approchaient, le 14 septembre. L’armée de Napoléon, affaiblie par la faim, le froid et des renforts trop pauvres, fut forcée de se retirer.

En janvier de l’an 1905, l’institution de gouverneur de la ville, ou maire, fut officiellement introduite à Moscou, et Aleksandr Andrianov devint le premier maire officiel de la ville. Suite au succès de la Révolution russe de 1917, Lénine, craignant une possible invasion étrangère, rendit à Moscou son statut de capitale, le 5 mars 1918.

Au début du XXe siècle, plusieurs grèves et soulèvements armés à Moscou, pavèrent la voie vers la Révolution russe. En 1918, les Bolchéviques rendirent à Moscou le siège du gouvernement. Pendant la Grande Guerre Patriotique le Comité d’État soviétique de Défense et l’état-major de l’Armée rouge étaient situés à Moscou. En 1941, 16 divisions de volontaires (plus de 160 000 personnes), 25 bataillons (18 000 personnes) et 4 régiments d’ingénieurs furent formés parmi les Moscovites. En novembre 1941, le Groupe d’armées Centre allemand fut stoppé aux abords de la ville puis défait lors de la bataille de Moscou. De nombreuses usines furent évacuées, tout comme la plupart du gouvernement, et à partir du 20 octobre, la ville fut déclarée en état de siège. Les habitants restants construisirent et actionnèrent les défenses anti-tanks, pendant le bombardement aérien de la ville. Le 1er mai 1944, la médaille « Pour la défense de Moscou » et en 1947 une autre médaille « En mémoire du 800e anniversaire de Moscou » furent créées. Le 8 mai 1965, alors qu’on fêtait le vingtième anniversaire de la victoire dans la Seconde Guerre mondiale, Moscou reçut le titre de Ville Héroïque.

En 1980, la ville hébergea les Jeux olympiques.

En 1991, Moscou fut la scène d’une tentative de coup d’État par des conservateurs opposés aux réformes libérales de Mikhaïl Gorbatchev. Quand l’Union soviétique fut dissoute la même année, Moscou devint capitale de la Russie. Depuis, l’émergence de l’économie de marché à Moscou a eu pour conséquence d’immenses changements des commerces, des prestations de service, de l’architecture et des modes de vie.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 1.

- Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 2.

- Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 3.

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne