Robert Doisneau, Du Métier à l’Oeuvre – Fondation Henri Cartier-Bresson – Paris – 13 Janvier au 18 Avril 2010

Robert Doisneau, Du Métier à l'Oeuvre - Fondation Henri Cartier-Bresson - Paris - 13 Janvier au 18 Avril 2010 dans EXPOSITIONS pop_expophoto_1c

Le nez au carreau – 1953 - Crédit photo: © Atelier Robert Doisneau & Fondation Henri Cartier-Bresson

.

.

Longtemps Robert Doisneau a été perçu comme le chantre du pittoresque parisien. Illustrateur de génie, il a su comme personne saisir l’image agréable, l’anecdote inattendue : on a reconnu en lui le professionnalisme et la poésie simple de l’instantané. Mais l’œuvre de Robert Doisneau est infiniment plus complexe.

.

pop_expophoto_1b dans EXPOSITIONS

Le vélo de Tati – 1949 - Crédit photo: © Atelier Robert Doisneau & Fondation Henri Cartier-Bresson

.

L’exposition de la Fondation Cartier-Bresson propose une sélection d’une centaine d’épreuves originales, choisies en majorité parmi les trésors de son atelier et dans diverses collections publiques ou privées. Les images présentées ont été réalisées entre 1930 et 1966 à Paris et dans sa banlieue. Cette relecture tend à montrer comment Robert Doisneau est passé « du métier à l’œuvre »*, avec une gravité insoupçonnée, en inscrivant sur la pellicule un monde dont il voulait prouver l’existence.

.

 pop_expophoto_1d

Bidonville à Ivry - 1946 - Crédit photo: © Atelier Robert Doisneau & Fondation Henri Cartier-Bresson

.

Le catalogue, publié en français par Steidl est accompagné d’une introduction d’ Agnès Sire et d’une relecture mise à jour de l’étude que le critique d’art Jean-François Chevrier avait consacrée à Doisneau en 1983. Cet ouvrage présente un visage inédit du célèbre photographe qui prétendait photographier pour  survivre  ; l’œuvre ainsi abordée prend un sens différent, par la sélection remarquable, exigeante et sensible qui est proposée. On percevra naturellement que c’est   ce sentiment d’insuffisance de l’enregistrement photographique (..) constitutif d’un art qui procède de l’émotion, qui, allié à un besoin de réalisme, fait la force des images de Doisneau.

 .

 pop_expophoto_1e

Jeux Africains - 1945 - Crédit photo: © Atelier Robert Doisneau & Fondation Henri Cartier-Bresson

.

Une grande complicité le liait à Henri Cartier-Bresson ; aussi enfantins l’un que l’autre dans leurs rires, ils ne manquaient cependant pas de se consulter sérieusement dès que le métier l’exigeait. Notre amitié se perd dans la nuit des temps, écrivait HCB en 1995, nous n’aurons plus son rire plein de compassion, ni les réparties percutantes de drôlerie et de profondeur. Jamais de redite, chaque fois la surprise. Mais sa bonté profonde, l’amour des êtres et d’une vie modeste, est pour toujours dans son œuvre.

 .

 pop_expophoto_1f

Cachan - 1948 - Crédit photo: © Atelier Robert Doisneau & Fondation Henri Cartier-Bresson

.

  Ils n’avaient pas la même conception de la photographie,   l’imparfait de l’objectif  de Doisneau se conjuguant mal avec l’imaginaire d’après nature d’un Cartier-Bresson, plutôt adepte de la rigueur, influencé par la peinture et le dessin et hostile au recadrage.

 .

 pop_expophoto_1g

Football, Choisy le Roi - 1945 - Crédit photo: © Atelier Robert Doisneau & Fondation Henri Cartier-Bresson

 .

 La revue Le midi illustré , rapporte que lors des obsèques de Robert Doisneau ,  Cartier-Bresson a jeté dans la tombe de son copain une moitié de pomme, puis a croqué l’autre dans un geste de communion profane, posture qui en dit long sur la fraternité simple des deux hommes.

.

 pop_expophoto_1h

La voiture fondue - 1944 - Crédit photo: © Atelier Robert Doisneau & Fondation Henri Cartier-Bresson

.

Comme tous les familiers de la rue, Doisneau a su fixer cette gravité rayonnante qui isole un être humain de la foule, ces moments de grâce qui rassemblent des passants dans « l’illusion d’un instant » comme dans une géométrie de rêve. Jean-François Chevrier

.

Source texte: Fondation Henri Cartier-Bresson

.

.

Biographie de Robert Doisneau

.

Le diplôme de graveur-lithographe en poche, Robert Doisneau est formé à la photographie par André Vigneau. Il devient rapidement photographe indépendant pour l’agence Rapho. Il vend ses clichés à des magazines aussi divers que Le Point, Vogue, La Vie ouvrière… et reçoit le prix Kodak en 1947 et le prix Niepce en 1956. Ce ‘braconnier de l’éphémère’ est célèbre pour ses clichés d’écoliers et d’individus croisés dans les rues de Paris, tel le couple s’échangeant ‘Le Baiser de l’hôtel de ville’. Mais ces oeuvres emplies de légèreté et d’humanisme font parfois oublier le caractère révolté du photographe, s’évertuant à traduire par images sa haine de la guerre, ses inquiétudes vis-à-vis du capitalisme et de ses méfaits dans la banlieue. Il a immortalisé Braque, Picasso, Giacometti, Léger, Carné… Une exposition au MOMA de New York en 1951 le consacre au niveau international. Deux films lui rendent hommage : ‘Le Paris de Robert Doisneau’ de François Porcile en 1973, et ‘Bonjour monsieur Doisneau’ de Sabine Azéma en 1992.

.

 pop_expophoto_1a

Robert Doisneau par Henri Cartier-Bresson - Paris, 1986 - Crédit photo: © Magnum Photos & Fondation Henri Cartier-Bresson

.

.

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

.

- Du Métier à l’Oeuvre – Fondation Henri Cartier-Bresson – 2, Impasse Lebouis – 75014 Paris – Tél: 01.56.80.27.00 – Métro: Gaité, ligne 13, sortie n°1, vers la rue de l’Ouest & Edgard Quinet, ligne 6, vers la rue de la Gaité – Bus: Ligne 28 et 58 arrêt Losserand-Maine & Ligne 88, arrêt Jean Zay – Maine – Vélib: Avenue du Maine, rue de l’Ouest - Du 13 Janvier au 18 Avril 2010Du Mardi au Dimanche de 13h00 à 18h30,  le Samedi de 11h00 à 18h45, nocturne le Mercredi jusqu’à 20h30. Dernière entrée 30 mn avant la fermeture – Tarifs: Plein, 6€ – Réduit, 3€; chômeurs, moins de 26 ans, plus de soixante ans, presse – Gratuit pour les Amis de la Fondation et en nocturne le mercredi (18h30 – 20h30)

PLUME SAINT-SULPICIENNE

 

saintsulpice.jpg

Voici par catégorie l’ensemble de mes articles publiés. Espérant que cet index facilitera votre « navigation » au sein de mon blog. Bonne Lecture. Il vous suffit de cliquer sur l’article qui vous intéresse et vous n’avez plus qu’à le lire directement.

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Les chroniques de Saint-Sulpice

Chroniques Satiriques

 

 La Bigote et le bon Abbé. 

PLUME SAINT-SULPICIENNE rexpositiondep1220839

Cours du soir pour les hommes. 

mnage

Chers terroristes kamikazés.

Dieu existe-t’il? 

jpg_dieu

Le salon des pauvres.

z87wden5

L’Abbé Pairvert. 

arton390-cf201

Chers enfants… 

gamins

La Pauvritude. 

tente.thumbnail

Adoption…Tentation…Séduction…Salivation…Satisfaction…Séduction!!! 

cary_grant

Les abrutis. 

AbrutisSontParmiNousLes1_31072005

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble? – Partie5. 

Audrey_Hepburn_and_Cary_Grant_1

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble? – Partie 4. 

television

La femme idéale… 

umnct8i5

La femme est-t’elle sincère? 

Annex%2520-%2520Hepburn,%2520Audrey%2520(Breakfast%2520at%2520Tiffany%27s)_14

L’Art d’emplir le néant… 

zzz746

Pourquoi est-ce risqué que de parler d’avenir avec une femme?

chrono1945

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble? (3ième partie). 

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble? (2ième partie). 

18865062

Nos amis les pompiers.

photo_29268393_small

Napoléon, enfin toute la vérité…. 

sacre_napoleon

Mes chers Vichystes…. 

petain_3

Orange, j’en deviens rouge… 

orange_logo

Vatican, voyages de rêve….

vatican_city_flag250w

Nos charmants curés….

cure-sexy

68, Alzheimer génération.

mai-68-2

Beaufs de tous pays, unissez-vous!

passeport-du-beauf-6c25a

Le communiste.

496075237_M

Pourquoi le CRS fait-t’il mal?

franc_crs.1189161557

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble?

doisneau-robert-les-amoureux-2203711

Le renouveau de la baleine à Paris-Plage.

obese2

Le militaire.

bigeard-2

les pauvres.

la-faim-du-pauvre-nb2

Méchancetés Enfantines.

4enfants

Suicide ou bénévolat?

suicide

Soyez alcooliques, certes!…..Mais avec mondanité!

vernissage

Madame et Monsieur.

b0095161_23103067

Et la femme s’émancipa.

d2630i55356h172025

Import / Export.

mao%20revo%20cul%20ouvriers%20bis

Au pays des crédits.

emprunt

Nos chers enfants.

musee_enfants2

Sous l’occupation.

4-le-releve-de-la-garde-1941-credit-andre-zucca_bhvp_roger.1207593307

Le « capuchonné » & l’élégante.

champs

Les moutons.

jpg_moutons

Merci brave gens.

18-crachat01

Homo Véhiculus.

1149822190_4c50279a26_o

Le culte de la divine bouteille.

bistrot

L’enterrement.

20070914.FIG000000085_12746_1

un chien, une cible.

Les%20deux%20chiens%20et%20l%20ane%20mort

 

 

Chroniques du quotidien

Jeudi d’enfer! 

GrifilEnGreve468

Le paradoxe! 

strapontins

Mes meilleurs voeux… 

zrnh0gw7

Parisiens, Parisiennes. 

Double Frustration. 

Il y a des jours comme cela…La suite! 

B36Rebqhb2dnhYEnRbnqEqD6dsmkjr3mThumbnail

Il y a des jours comme cela… 

headermetroparisien71030143

Le Snob. 

snob1

Les-susceptibilito hypocrito consensuels m’emmerdent!

IDIOT

La bétaillère. 

7413-retards-uzal61

Les mois fainéants. 

CAB_LAMARTINE-7df15

L’enterrement de la voiture.

fond%20carte%20caleche 

Egoïstes paradoxes. 

dscf5069-copie.1190129062

La plaidoirie. 

tribunal

Le pigeon et le banquier.

pigeon-thumb

Vol transatlantique. 

dawn

My tailor is rich…

portrait-gentleman-bw

Marché noir.

marche_noir

Instant de vie.

asparagus_soup_soupe_dasperge

Nos vieux….

beynet01

Extraits de conversations.

6526

Aujourd’hui c’est chômé!

medium_muguet8

La messe.

2d_3c

Avez-vous déjà vu la lune en plein jour?

annulaire-sig

Mon voisin.

heaulme

Beigbeder ne m’a même pas reconnu….

Enfin je suis rentier….

d%E9jeuner

 

 

Chroniques sadiques

Irrésistibles Pulsions. 

medium_falaise_maison_vign

Je suis Trader! 

trader-economie-magazine-16898

Envie d’un enfant? 

bebe

La bonne parole… 

mendiant

Bonne fête Maman. 

1202149616_2c9605fc08

Comment avoir envie d’ouvrir son dictionnaire?

Doisneau-ecolier

Doux petit conte pour enfant….

mots-tordus

 

Chroniques tendres

Lettre d’une condamnée. 

447px-Berry%2C_Marie-Caroline_duchesse_de_-_1

Merci Paris. 

075_RJ1163~Montmartre-Paris-1950-Posters

Ma mère.

1102.25r

Bons baisers de Russie….

Chroniques absurdes

Si Vis Pacem, Para Bellum – Si tu veux la paix, prépare la guerre! 

scaphandrier-pied-large.1208633138

Quiproquos. 

Emma_and_Leonard_Darwin

Parisiennes absurdités.

PL010~Petit-Parisien-Posters

Chinoiseries absurdes.

 normal_chat%20chinois

 

Chronique d’enfance 

Le Poème du Papa. 

070213074809326280

La Malédiction de Notre-Dame de Paris. 

NotreDame_008

Est-il intelligent, Docteur? 

jesuites

La poursuite… 

sticker-nuage-miroir1

Le violon! 

112375203_small

Les Bonbons.

jardin-ens-ete-arnal-f-126.1208974073

 

Chroniques

Ta mère n’aime pas manger froid.

elders

Merci mon fils.

1883JeanEnfant

 

Poèmes

Amants aux quatre vents. 

amants

Amour Humain. 

444px-Gerard_FrancoisPascalSimon-Cupid_Psyche_end

Mes nuits. 

femme_nue1

J’ai découvert. 

zzzeee67

Tristesse. 

ht4f78ho

Nan, veux pas d’enfant! 

sciuscia

Ils ne se connaissent pas. 

priere.1171717117

La ronde des fous. 

vincent-van-gogh-la-ronde-des-prisonniers-1890.1248968181

Nid à microbes. 

SignToilettes

Vérité.

sisyphe

Lucaerne. 

femme-fenetre

Le Lac. 

100_0757

La tête comme un ballon… 

ivrogne

Le monde des Damnés. 

1966612473_44aa698b41

Souvenirs furtifs. 

dubonnet_1933_cassandre-vertical

C’est la crise.

IMG_5381

 

Pensées

La Nature. 

 

Les cons.

terre-europe

Robert Doisneau – Partie 8

Robert Doisneau - Partie 8 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Robert Doisneau

 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Robert Doisneau

Crédit photo: © Robert Doisneau

Robert Doisneau Himself!! – Crédit photo: © Robert Doisneau

q7ei4fc3

Crédit photo: © Robert Doisneau

Crédit photo: © Robert Doisneau

Crédit photo: © Robert Doisneau

Crédit photo: © Robert Doisneau

Crédit photo: © Robert Doisneau

Crédit photo: © Robert Doisneau

Biographie de Robert Doisneau

Le diplôme de graveur-lithographe en poche, Robert Doisneau est formé à la photographie par André Vigneau. Il devient rapidement photographe indépendant pour l’agence Rapho. Il vend ses clichés à des magazines aussi divers que Le Point, Vogue, La Vie ouvrière… et reçoit le prix Kodak en 1947 et le prix Niepce en 1956. Ce ‘braconnier de l’éphémère’ est célèbre pour ses clichés d’écoliers et d’individus croisés dans les rues de Paris, tel le couple s’échangeant ‘Le Baiser de l’hôtel de ville’. Mais ces oeuvres emplies de légèreté et d’humanisme font parfois oublier le caractère révolté du photographe, s’évertuant à traduire par images sa haine de la guerre, ses inquiétudes vis-à-vis du capitalisme et de ses méfaits dans la banlieue. Il a immortalisé Braque, Picasso, Giacometti, Léger, Carné… Une exposition au MOMA de New York en 1951 le consacre au niveau international. Deux films lui rendent hommage : ‘Le Paris de Robert Doisneau’ de François Porcile en 1973, et ‘Bonjour monsieur Doisneau’ de Sabine Azéma en 1992.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Robert Doisneau – Partie 1.

- Robert Doisneau – Partie 2.

- Robert Doisneau – Partie 3.

- Robert Doisneau – Partie 4.

- Robert Doisneau – Partie 5.

- Robert Doisneau – Partie 6.

- Robert Doisneau – Partie 7.

Robert Doisneau – Partie 7

Robert Doisneau - Partie 7 dans Photographie: Grands Photographes 6wukfyz7

Crédit photo: © Robert Doisneau

ihpzvj8a dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Robert Doisneau

cace3wnr

Crédit photo: © Robert Doisneau

hbrr26lq

Crédit photo: © Robert Doisneau

nst8l43q

Crédit photo: © Robert Doisneau

lclqmkm7

Crédit photo: © Robert Doisneau

9st9rx7x

Crédit photo: © Robert Doisneau

4us86igh

Crédit photo: © Robert Doisneau

jymsi8lz

Crédit photo: © Robert Doisneau

iybcg56q

 Crédit photo: © Robert Doisneau

 

 

Biographie de Robert Doisneau

Le diplôme de graveur-lithographe en poche, Robert Doisneau est formé à la photographie par André Vigneau. Il devient rapidement photographe indépendant pour l’agence Rapho. Il vend ses clichés à des magazines aussi divers que Le Point, Vogue, La Vie ouvrière… et reçoit le prix Kodak en 1947 et le prix Niepce en 1956. Ce ‘braconnier de l’éphémère’ est célèbre pour ses clichés d’écoliers et d’individus croisés dans les rues de Paris, tel le couple s’échangeant ‘Le Baiser de l’hôtel de ville’. Mais ces oeuvres emplies de légèreté et d’humanisme font parfois oublier le caractère révolté du photographe, s’évertuant à traduire par images sa haine de la guerre, ses inquiétudes vis-à-vis du capitalisme et de ses méfaits dans la banlieue. Il a immortalisé Braque, Picasso, Giacometti, Léger, Carné… Une exposition au MOMA de New York en 1951 le consacre au niveau international. Deux films lui rendent hommage : ‘Le Paris de Robert Doisneau’ de François Porcile en 1973, et ‘Bonjour monsieur Doisneau’ de Sabine Azéma en 1992.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Robert Doisneau – Partie 1.

- Robert Doisneau – Partie 2.

- Robert Doisneau – Partie 3.

- Robert Doisneau – Partie 4.

- Robert Doisneau – Partie 5.

- Robert Doisneau – Partie 6.

123

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne