Mireille Loup

Mireille Loup dans Photographie: Grands Photographes archive_3692_MagdaDanysz-1

M. – Mem - 2008~2009 – Crédit photo: © Mireille Loup & Galerie Magda Danysz

n

 12_prairie dans Photographie: Grands Photographes

Prairie – Esquives - 2003~2005 – Crédit photo: © Mireille Loup

 N

archive_3692_MagdaDanysz-2

Sans Titre #1 – Nocturnes ou les Garçons Perdus - 2006~2007 – Crédit photo: © Mireille Loup & Galerie Magda Danysz

N

06

Il Lago – Mem - 2008~2009 – Crédit photo: © Mireille Loup

N

archive_1048_LesfillesducalvaireParis-1

Sans Titre #13 – Nocturnes ou les Garçons Perdus - 2006~2007 – Crédit photo: © Mireille Loup & Galerie les Filles du Calvaire

N

 0_obione

Obione – Esquives - 2003~2005 – Crédit photo: © Mireille Loup

N

Sans Titre #3 – Nocturnes ou les Garçons Perdus - 2006~2007 – Crédit photo: © Mireille Loup

N

8_thalles

Thalles – Esquives - 2003~2005 – Crédit photo: © Mireille Loup

N

 4_sansTitre5

Sans Titre #5 – Nocturnes ou les Garçons Perdus - 2006~2007 – Crédit photo: © Mireille Loup

N

14_sansTitre17

Sans Titre #17 – Nocturnes ou les Garçons Perdus - 2006~2007 – Crédit photo: © Mireille Loup

N

Biographie de Mireille Loup

N

 

Mireille Loup, née en 1969 à Lausanne en Suisse est photographe, vidéaste et écrivain. Elle étudie la photographie à l’Institut Saint Luc (École de Recherche Graphique) à Bruxelles, puis fait l’École Nationale Supérieure de la Photographie à Arles (France).

Depuis une quinzaine d’années, sa recherche artistique s’inspire de la psychanalyse et des sciences cognitives. Elle aborde les questions de résilience, de schémas de langage. Elle se réapproprie ces recherches scientifiques en travaillant sur le stéréotype, le contre mode d’emploi, ou au contraire la sublimation. Artiste pluridisciplinaire, la manipulation de ses différents supports d’expression, tels que la photographie, la vidéo et la littérature, sert des formes discursives et esthétiques qui établissent une communication transversale. Son travail invite à de possibles représentations de la condition humaine, principalement celles de la femme et de l’enfant sur un contenu toujours social : maternité, fragilité de l’enfance, démission familiale. Ses photographies proposent une esthétique poétique et une pudeur contrebalancées par des vidéos qui offrent une économie de moyens et de langage qu’on qualifierait aisément de brutales. Quant à ses écrits qui varient du roman au conte pour enfant, ils s’insurgent, soulagent et défendent des causes.

Mireille Loup réside et travaille à Arles. Elle enseigne l’Esthétique à l’Institut Universitaire de Technologie de Provence, département Imagerie Numérique, ainsi que l’audiovisuel à la formation continue de l’École Nationale Supérieure de la Photographie. Son travail artistique est représenté par la galerie Magda Danysz à Paris et à Shanghai.

n

Pour en savoir plus sur ce photographe: Mireille Loup.

N

Bien à vous,

Saint-Sulpice

Librairie Buridan – Dédicace de Jean-Marc Moriceau

 Librairie Buridan - Dédicace de Jean-Marc Moriceau dans Evenementiel Petit_papillon_Loup

 

Mercredi 9 juillet à 18h30,


la librairie Buridan reçoit Jean-Marc Moriceau, l’un des plus grands historiens ruraliste français pour
une conférence-dédicace autour de ses deux derniers livres :
Histoire du méchant loup chez Fayard (seconde édition revue et augmentée)
et La bête du Gévaudan chez Larousse.
Jean-Marc Moriceau présentera son travail d’historien et de recherche
sur les traces du loup et de sa relation avec l’homme en France sur les
5 derniers siècles.

 

 Moriceau dans Evenementiel

 

 

Ancien élève de l’École normale supérieure, Jean-Marc Moriceau est professeur d’histoire moderne à l’université de Caen et président de l’Association d’histoire des sociétés rurales. Directeur-fondateur depuis 1994 de la revue internationale Histoire et Sociétés Rurales, il dirige la collection “Bibliothèque d’Histoire Rurale” à la Maison de la recherche en sciences humaines de l’université de Caen. Avec le géographe Philippe Madeline, il anime le séminaire du Pôle rural de cette même Maison de la recherche et dirige la collection “Bibliothèque du Pôle rural”.


 

 

 MechantLoup

 

 

 

Histoire du méchant loup : 3000 attaques sur l’homme en France, XVe-XXe siècle, 2e édition complétée et corrigée, 634 pages, 50 cartes et illustrations en couleur, 30 euros Le mot de l’éditeurLe changement de conception de la place de l’homme dans l’univers et le souci revendiqué de défendre la biodiversité ont revalorisé l’image du loup. Avec son retour dans les Alpes, le renversement de perspective crée un fossé au sein de l’opinion publique et accroît les tensions entre les acteurs des espaces pastoraux et les gestionnaires de l’environnement. Dans ce débat souvent passionné, les attaques de loups qui, des siècles durant, l’ont fait classer parmi les prédateurs les plus nuisibles sont remises en cause. Comme l’agression connotée la plus négativement, celle du loup considéré comme « mangeur d’hommes ».
Pour circonscrire les enjeux d’une question si sensible, il importait d’y voir plus clair. De quels témoignages dispose-t-on et quelle en est la validité ? Comment distinguer les attaques d’animaux anthropophages des cas de rage ? Pour quelle évolution chronologique et quelle répartition géographique ? Comment identifier les agresseurs et quelle en fut la perception culturelle ? Quelles techniques de prédation étaient-elles mises en oeuvre ? Quel fut l’impact démographique et sociologique des attaques ? Quel risque effectif le loup fit-il peser sur l’homme ?
Pour répondre à ces questions, l’ouvrage a mobilisé les témoignages et les travaux publiés sur plus de cinq siècles d’observation – de la guerre de Cent Ans à celle de 1914 – et rassemblé un corpus statistique de plus de 3000 actes de décès, de 1580 à 1830. Aucune synthèse historique n’avait engagé jusqu’ici une enquête aussi large sur l’ensemble du territoire français. Le travail est loin d’être terminé : l’ouvrage convie à élargir la recherche et à envisager les autres aspects du rapport entre le loup et l’homme. Car finalement, au-delà de l’explication donnée à un fait qui ne va plus de soi, l’étude réalisée renseigne davantage sur l’organisation spatiale des activités humaines que sur l’évolution biologique de l’animal. Le loup est un révélateur des choix de société.


  Gevaudan

 

 

   La Bête du Gévaudan, chez Larousse, 18 eurosLe mot de l’éditeurAu printemps 1764, une femme est attaquée près de Langogne, en Gévaudan, par une « bête » que ses bœufs parviennent à mettre en fuite. C’est le début de trois années de terreur pour la population de cette région de Lozère. Malgré la venue du lieutenant des chasses royales, et de nombreuses battues, plus d’une centaine de personnes sont victimes de la bête, la plupart atrocement mutilées… Depuis lors de nombreuses hypothèses ont été avancées, faisant de la bête du Gévaudan un loup, un molosse, un homme… Reprenant l’enquête, Jean-Marc Moriceau, retrace toute l’histoire de la traque et analyse tous les témoignages dans un récit extrêmement vivant! 

 

 

Allez y les yeux fermés! Les propriétaires de la Librairie sont des amis très sympathiques et ils vous recevront avec le sourire! Foi de Saint-Sulpice! Peut-être même y verrez-vous votre serviteur si mon emploi du temps me le permet! ( C’est à dire en retard!!!)  

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

La librairie Buridan ~ le fou d’histoire – 12, rue St Julien le pauvre – 75005 Paris – Tel: 01.46.33.74.95

ecrire@buridan.fr

Métro-RER : St Michel-Notre Dame (sortie Notre-Dame)

L’Art d’emplir le néant….

L'Art d'emplir le néant.... dans chronique satirique zzz746

 

 

                      Qui n’est pas un jour, par hasard, tombé sur l’une de ces « oeuvres » Ectoplasmiste bien en vue au sein d’une des nombreuses galeries dites « d’Art » de notre Capitale ou de Navarre!

                       Cela m’est arrivé il y a peu. Dans un quartier renommé que je ne citerai pas au sein d’une non moins respectable galerie qu’elle aussi je tairai , je me retrouva planté (il n’y a pas d’autre mot) devant le néant! Un tableau entièrement blanc. Le préposé tout sourire s’approcha de moi flairant la bonne aubaine!

- Ah cher monsieur, vos yeux ne trahissent pas tout l’intêret que vous portez à cette oeuvre majeure de l’art contemporain, ectoplasmiste oserais-je même…..

- Mais….

                      Et le bellâtre continua de plus belle!

 

- car je vous observe depuis maintenant trois bonnes minutes et mon expérience me fais dire que vous n’êtes pas indifférent au message de l’artiste!

                       C’est cela pensais-je en moi! Je ne suis pas indifférent au  »talent » d’un fieffé margoulin qui ose vendre à prix d’or un tableau empli de rien! Blanc, immaculé, lisse sans aspérité tel une page blanche!!!

                        Le bellâtre lui continua de plus belle et comme j’avais du temps à tuer avant une séance de cinéma, que le climat n’était pas des plus réjouissant, eh bien ma foi cela serait l’occasion d’attendre au sec que cette averse se soit éloignée!

-  Cette oeuvre est emplie de magnificence. Seul un oeil avertit comme le vôtre ( il me prend vraiment pour un con, celui là!) peut distinguer tout le travail magnifiquement réalisé qui d’ailleurs demanda à « tututututuutt » ( Nom masqué car je ne veux pas de procès ni lui faire de publicité) de nombreuses heures de travail. C’est avec un troisième oeil qu’il faut apprécier cette toile! ( Même avec 200 cela n’y changerait rien car il n’y a rien à voir!!!).

-Les recherches « tutututtzoïstes » fondamentales et radicales de sublimation par l’art, de transgression de ce monde et ses limites apparentes ont mené  »tututttt » à dépasser ces ultimes frontières. ( Il ne s’est pas foulé le coco, un coup de rouleau et puis dodo!!!!)

- Ces recherches l’ont aussi mené aux plus grandes excentricités « Tutututzoïstes » dans le domaine de l’inexprimable exprimé et d’une esthétique nouvelle. Vous avez devant vous monsieur l’entière et majestueuse intemporalité, l’univers recomposé. ( la connerie dans toute sa splendeur, oui!!!).

-Si vous saviez comme l’artiste a du réfléchir pour concevoir cet oeuvre monumentale, fruit d’années de réflexion! ( Il doit être crevé le pauvre!!!!) C’est toute sa vie qu’il résume là et cette concentration d’évènements au sein d’un unique tableau est une première unique dans le domaine de la peinture (rrroooooonnnn, je m’endors). Qu’en pensez-vous monsieur?

                        Ah le con!

- Ce que j’en pense, comment vous dire?

- Oui dites-moi, c’est important de connaître l’autre côté du tableau, l’avis de l’acheteur (Il me prend pour un pigeon en phase terminale ou quoi?) devant l’oeuvre de l’artiste. Un oeil neuf posé sur cette peinture permet à celle-ci de se pérenniser, de naviguer dans un futur lointain et à terme d’inonder de sa magnificence l’humanité entière! ( eh beh!! Mazette! Si j’avais su je serai devenu peintre!!!).

- Cela m’a vidé. Je sens comme un sentiment de néant! Voyez-vous?

- Mais bien sûr! Mr « tututttuttt » a voulu cela car non seulement cette oeuvre regroupe l’ensemble de son passé, de sa vie, de ses expériences mais en même temps elle indique le néant de l’avenir, les doutes sur un futur incertain ( je vais l’embaucher comme commercial le coco, avec lui c’est la crise cardiaque ou le Jack-pot assuré!!!). Incroyable non!

- Assurèment j’en suis totalement hébété!

- Moi aussi ( c’est sûr il fume ce gars là et pas que de la marlboro!!!!)

- Cette oeuvre (reprend-t’il) est le nec-plus-ultra à posséder, elle obéit à des critères de qualités artistiques exceptionnels et offre une garantie d’authenticité insurpassable dans le marché de l’art. En plus d’être une oeuvre à haut potentiel, cette oeuvre originale est l’apanage identifiable et réservé à un très haut niveau financier, social et culturel comme vous cher monsieur! ( Ah il me flatte le nigaud mais il ne m’aura pas, foi de Saint-Sulpice!!!). Alors?

- Alors quoi?

- Vous êtes sur le point de craquer ( c’est clair je craque, mes oreilles fument et mon ventre crie famine!!!!), n’est-ce pas?

- Vous êtes fin analyste!

- Il est vrai ( répond le maraud gaussé devant le compliment) mais cela est inérant à mon activité, inné dirais-je même!

- C’est cela!

- Ah cher monsieur le prix! Je vois dans votre regard une unique et ultime question! Combien coûte cette oeuvre unique? Même si pour vous l’argent n’est que futilité devant pareille magnificence! ( Il est vraiment con!!!!)

- Exactement!

- Cette oeuvre n’a pas de prix ( Cela tombe bien je n’aurai pas filé un kopeck pour cette croûte!!!!) mais l’artiste aussi talentueux est-il reste encore fort heureusement accessible!

- Merveilleux!

- Oui c’est important car cher Monsieur ( il va le lâcher son prix ou merde!!!!) cette oeuvre ne pourra que se bonifier tel un bon vin avec le temps ( et moi je vais me saouler de désespoir immédiatement!!!!). Allez !vous allez être agréablement étonné. Sa côte est actuellement de 187.654$ seulement!

- Seulement! peccadille!

- Vous voyez les grands esprits se rencontrent! ( Il est culotté le crétin!!!!)

- Certes je suis vivement intéressé par cette pièce unique et inestimable mais je dois dans l’immédiat prendre un peu de recul devant tant d’émotion et je repasserai demain vous voir!

- Ah cher monsieur, c’est tout là, l’attitude de la sagesse et de la maturité que je retrouve en vous comme d’ailleurs l’artiste qui lors……

- Je dois y aller, veuillez excuser ce prompt départ!

- C’est normal, à demain cher ami!

- A demain cher ami…..

                        Bilan c’est quand même talentueux de remplir le néant! mais moi c’est l’estomac que je pars combler puisque de toute façon cette séance de ciné, je l’ai loupée!!!!

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice
 

 

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne