Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare du Nord et Gare de L’est

 Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre - Gare du Nord et Gare de L'est dans Evenementiel logo_nb2008

 

La nuit du 4 au 5 octobre

Dès sa première édition en 2002, Nuit Blanche, plébiscitée par un public infatigable et curieux, remporte un immense succès. Depuis, le modèle parisien ne cesse de faire école, en Europe et aux quatre coins du globe, de Madrid à Gaza, de Bruxelles à Miami.

Gratuite et ouverte à tous, cette 7e Nuit Blanche se veut sans sommeil mais certainement pas sans rêves, offrant aux regards émerveillés des noctambules un Paris revisité. Des lieux les plus quotidiens aux monuments qui font la réputation de la capitale, Paris s’illumine des féeries les plus inattendues d’artistes et de créateurs de toutes disciplines.

Cette année, la programmation artistique confiée à Hervé Chandès et Ronald Chammah, propose un parcours centré autour des grandes gares SNCF parisiennes qui, chaque jour, irriguent la capitale d’un flot incessant de passagers. Essentielles et emblématiques, les gares sont des lieux de brassage et d’activité permanente où l’on passe, le plus souvent pressé, sans prêter attention ni à l’environnement, ni à l’architecture, souvent classée. Cinq grandes gares parisiennes forment cette année les points phares de Nuit Blanche 2008. Des artistes comme l’américain Tony Oursler (Gare du Nord), le français Pierrick Sorin (Gare de l’Est) ou l’indien Shaad Ali (Gare de Lyon) peuplent les halls, les façades et les quais de leurs sortilèges, invitant chacun d’entre nous à poser un autre regard sur notre quotidien urbain. Comprenant en outre plusieurs églises et monuments, avec les interventions remarquées de Patti Smith à l’église Saint-Germain-des-Prés ou de Gu Dexin à la Tour Saint-Jacques, le parcours se veut cette année volontairement resserré pour éviter la dissémination au profit de l’impact d’oeuvres de grande qualité.

Avec l’ensemble foisonnant des projets associés (Christian Boltanski au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme et à la maison rouge– fondation antoine de galbert ; Otto Piene Place de Catalogne dans le cadre de la saison France – Nordrhein–Westfalen ; la Nuit de l’Europe dans les jardins de Bercy dans le cadre de la Saison culturelle européenne), ce sont au total plus de soixante-dix interventions artistiques qui métamorphosent le temps d’une nuit toute la capitale. Arts plastiques, installations, projections, concerts, danse, lectures, spectacles vivants ou interventions poétiques et musicales : la liberté, l’humour, la réflexion ou la dérision s’expriment au fil de créations qui, même éphémères, viennent se graver dans la mémoire d’un public émerveillé et surpris par Nuit Blanche 2008.

Du samedi 4 octobre à 19h au dimanche 5 octobre à 7h.

 

 planNB2008_general dans Evenementiel

 

I & II: Gare du Nord & Gare de l’est

 

I. TONY OURSLER

Horizon scander jeu
Gare du Nord

Projetées directement sur des objets ou des bâtiments, les vidéos de Tony Oursler font sortir l’image de l’écran. La façade et le parvis de la gare du Nord sont à lui pour la nuit, et retentiront aussi de ses créations sonores.

img_30029

Réalisé avec la participation de quarante élèves du collège de la Grange aux Belles, un film montrant les adolescents chantant et chuchotant est projeté à l’échelle monumentale de la façade principale de la Gare du Nord. Toujours en extérieur, une création sonore envahit le parvis de murmures d’enfants et autres sons issus de l’imaginaire de l’artiste. En collaboration avec Constance DeJong et Tony Conrad, Tony Oursler utilise également les canaux d’annonces de la gare pour créer un véritable « opéra industriel » avec des sifflements de trains enregistrés ou actionnés en direct.

 

Formé au California Institute of Arts et au Rockland Community College, Tony Oursler vit et travaille à New York, où il est né en 1957. Plasticien célèbre dans le monde entier, Tony Oursler a fait sortir l’œuvre vidéo du cadre de l’écran. Projetées directement sur des objets, des architectures ou des formes ovoïdes évoquant des ballons, ses vidéos prennent un caractère hybride, à la fois comique et inquiétant. La plupart du temps sonores et montrant volontiers des fragments de corps humains, ses installations campent une forme d’étrangeté du quotidien.

Gare du Nord
18, rue de Dunkerque
75010 Paris
M° Gare du Nord
RER B et D (Gare du Nord), E (Magenta)
Bus 26, 30, 31, 38, 43, 46, 48, 54,  56, 65, 302, N01, N02, N44

Station écomobiles SNCF (lien vers la rubrique Nuit Blanche pratique)
Site accessible pour les personnes en fauteuil en autonomie.

______________________________________________________________________________________

 

II. PIERRICK SORIN

Sans titre

Gare de l’Est

 

Vous et l’artiste côte à côte sur un écran géant ? Maître de l’autoportrait, Pierrick Sorin entraîne le public dans l’aventure. Il vient aussi animer la façade de l’hôtel Terminus de films créés en direct.

img_30030

Horaires des lives :
20h00 DON NINO, 21h30 MAN, 23h00 NICOLAS LAUREAU (DON NINO) + INVITÉS : SET NLF3, 00h30 MAN, 2h00 DON NINO, 3h30 MAN

Pierrick Sorin intervient exclusivement à l’extérieur de la gare avec trois projets. Sur le thème de la photo souvenir, Vous êtes tous mes amis invite le public à prendre place dans deux studios de prises de vues. Ces portraits, où chacun apparaît dans une proximité joviale avec l’artiste, sont projetés sur un écran panoramique situé sur le parvis. Des « photos de vacances » ou « photos de famille » qui ressemblent à ces images que presque tout le monde peut avoir chez lui. Seul fait étrange dans ces photos réalistes : la présence systématique de l’artiste dans divers rôles (ami, amant, mari, collègue de travail…) aux côtés du public de Nuit Blanche, l’impliquant ainsi dans une situation qu’il n’a pas escomptée. Pierrick Sorin utilise également la façade de l’Hôtel Terminus Est, située en vis-à-vis de la gare comme support d’une projection «géante» intitulée Artiste en bâtiment. Les films sont créés en direct par la manipulation de petits objets ou la mise en marche de petites «machineries bricolées» permettant d’animer des formes, matières et couleurs. Ces deux projections sont accompagnées en live par les musiciens Don Nino (NLF3) et Rasim Biyikli (Man) dans l’esprit du ciné-concert.
 

Artiste vidéaste, Pierrick Sorin est passé maître de l’auto-filmage, campant sans tabou son propre personnage. Avec une grande liberté de ton, il donne l’image d’un quotidien à la fois absurde et burlesque. Né à Nantes où il vit et travaille, Pierrick Sorin a atteint une reconnaissance internationale. Ses oeuvres ont été présentées dans les hauts lieux de l’art contemporain : Fondation Cartier, Centre Georges Pompidou, Tate Gallery de Londres, musée Guggenheim de New York, Metropolitan Museum of Photography de Tokyo…

En collaboration avec Stephane Bellanger, Cyril Cornilier, Vincent Guérin, Nicolas  Lelong, Eric Perroys, Karine Pain et Marc Tsypkine de Kerblay.

Avec la participation de Alain K, Sophie Pigeron, Sara De Jesus Bento, Liza Gabry, Héléna Garbée, Lionnel Gras, Florencia Giusti, Dima  Karout, Rosalie Kaufmann, Dalila López, Vanessa Morillo, Rocio Pérez, Asli Torcu, Nino Tsitlidzé, Romain Chauvet, Elise Gouin, Damien Hurgon, Emmanuel Pichereau, François Poupon, Michaël Rouayroux.

Gare de l’Est

Place du 11 novembre 1918
75010 Paris
Mº Gare de l’Est
RER B et D (Gare du Nord), RER E (Magenta)
BUS 30, 31, 32, 38, 39, 46, 47, 56, 65, N01, N02, N23, N41, N42, N43, N44, N45, N120, N121, N140, N141, N142

Station écomobiles SNCF (lien vers la rubrique Nuit Blanche pratique)

Site accessible pour les personnes en fauteuil en autonomie.

 

LIEN DIRECT VERS:

Voir aussi les articles suivants :

- Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre – Gare du Nord et Gare de l’Est.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare de Lyon et Gare de Bercy.

- Nuit Blanche 2008 – 4 0ctobre – Tour Saint-Jacques et Marais.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Ocotbre – Montparnasse et Saint-Germain de Près.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare Saint-Lazare et Champs-Elysées.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 1er Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre - 2ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre – 3ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 4ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 5ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 6ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 8ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 9ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 10ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 11ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 12ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 13ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 14ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 15ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 0ctobre – 16ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 17ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 18ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 20ième Arrondissement.
 Bonne nuit blanche,

Saint-Sulpice

Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Montparnasse et Saint-Germain

Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre - Montparnasse et Saint-Germain dans Evenementiel logo_nb2008

 

La nuit du 4 au 5 octobre

Dès sa première édition en 2002, Nuit Blanche, plébiscitée par un public infatigable et curieux, remporte un immense succès. Depuis, le modèle parisien ne cesse de faire école, en Europe et aux quatre coins du globe, de Madrid à Gaza, de Bruxelles à Miami.

Gratuite et ouverte à tous, cette 7e Nuit Blanche se veut sans sommeil mais certainement pas sans rêves, offrant aux regards émerveillés des noctambules un Paris revisité. Des lieux les plus quotidiens aux monuments qui font la réputation de la capitale, Paris s’illumine des féeries les plus inattendues d’artistes et de créateurs de toutes disciplines.

Cette année, la programmation artistique confiée à Hervé Chandès et Ronald Chammah, propose un parcours centré autour des grandes gares SNCF parisiennes qui, chaque jour, irriguent la capitale d’un flot incessant de passagers. Essentielles et emblématiques, les gares sont des lieux de brassage et d’activité permanente où l’on passe, le plus souvent pressé, sans prêter attention ni à l’environnement, ni à l’architecture, souvent classée. Cinq grandes gares parisiennes forment cette année les points phares de Nuit Blanche 2008. Des artistes comme l’américain Tony Oursler (Gare du Nord), le français Pierrick Sorin (Gare de l’Est) ou l’indien Shaad Ali (Gare de Lyon) peuplent les halls, les façades et les quais de leurs sortilèges, invitant chacun d’entre nous à poser un autre regard sur notre quotidien urbain. Comprenant en outre plusieurs églises et monuments, avec les interventions remarquées de Patti Smith à l’église Saint-Germain-des-Prés ou de Gu Dexin à la Tour Saint-Jacques, le parcours se veut cette année volontairement resserré pour éviter la dissémination au profit de l’impact d’oeuvres de grande qualité.

Avec l’ensemble foisonnant des projets associés (Christian Boltanski au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme et à la maison rouge– fondation antoine de galbert ; Otto Piene Place de Catalogne dans le cadre de la saison France – Nordrhein–Westfalen ; la Nuit de l’Europe dans les jardins de Bercy dans le cadre de la Saison culturelle européenne), ce sont au total plus de soixante-dix interventions artistiques qui métamorphosent le temps d’une nuit toute la capitale. Arts plastiques, installations, projections, concerts, danse, lectures, spectacles vivants ou interventions poétiques et musicales : la liberté, l’humour, la réflexion ou la dérision s’expriment au fil de créations qui, même éphémères, viennent se graver dans la mémoire d’un public émerveillé et surpris par Nuit Blanche 2008.

Du samedi 4 octobre à 19h au dimanche 5 octobre à 7h.

 

planNB2008_general dans Evenementiel

 

VI & VII: Montparnasse & Saint-Germain

VI. RYOJI IKEDA

spectra [paris]

Tour Montparnasse

spectra pour la lumière blanche et intense. matrix pour le son qui chantera au gré des évolutions du public. Une double installation de l’artiste musicien japonais Ryoji Ikeda, qui rend hommage à la plus haute tour de Paris.

img_30037

 

Précédemment présentée à Amsterdam, l’oeuvre spectra se compose d’une lumière blanche intense capable de transformer des espaces architecturaux et urbains. Chaque version est conçue et adaptée pour convenir aux caractéristiques et à l’échelle du site qui l’accueille. Visible depuis la place Saint-Germain-des- Prés, spectra sera couplée à l’installation sonore matrix pour se fondre en une seule oeuvre. Des projecteurs de très forte intensité sont disposés en damier au pied de la façade nord (face à la rue de Rennes) de la Tour Montparnasse. Ce faisceau de lumière vertical est accompagné d’une nappe d’ondes sonores horizontales très pures. Appelé à déambuler dans l’oeuvre, le spectateur voit ses mouvements interférer sur le son pour créer à chaque instant une nouvelle composition musicale.
Avec la collaboration de Format Arts and Media Limited.
Avec le soutien de la Caisse des Dépôts et l’Ensemble Immobilier Tour Maine Montparnasse

 

A 42 ans, le japonais Ryoji Ikeda compte parmi les plus grands artistes et compositeurs de musique électronique. Travaillant sur les qualités intrinsèques du son et le phénomène de perception, Ryoji Ikeda recourt aux technologies les plus poussées qui lui permettent d’intervenir sur les éléments les plus infimes. Très actif depuis 1995 sur la scène japonaise et internationale, Ryoji Ikeda se produit lors de concerts, performances visuelles et sonores qui lui ont valu la reconnaissance bien au-delà du monde musical. Ryoji Ikeda a notamment travaillé à des oeuvres de collaboration avec le collectif d’artistes Dumb Type, le chorégraphe William Forsythe du Frankfurt Ballet, l’architecte Toyo Ito et l’artiste Hiroshi Sugimoto.

.
Tour Montparnasse

Place du 18 juin 1940
Place Raoul Dufy – (côté rue de l’Arrivée)
Mº Montparnasse-Bienvenüe
Bus 28, 58, 82, 89, 91, 92, 94, 95, 96, N01, N02, N21, N61, N62, N63, N121, N122
Site accessible pour les personnes en fauteuil en autonomie.

______________________________________________________________________________________

 

VII. PATTI SMITH avec JESSE & JACKSON


Eglise Saint-Germain-des-Prés

Entre improvisation, politique et rock’n’roll, Patti Smith ne choisit pas. L’icône du rock américain, accompagnée de son fils et de sa fille, s’attaque à Saint-François d’Assise. Gloria !

 

img_30267

 

A l’intérieur de l’église Saint-Germain-des-Prés, Patti Smith propose une performance musicale à partir de textes de Saint-François d’Assise. Autour d’elle, sa fille Jesse, au piano et son fils Jackson, à la guitare, permettent à ce concert poétique exceptionnel et unique de se dérouler tout au long de la nuit, sur le mode de l’improvisation.
Née à Chicago, Patti Smith est une adolescente non-conformiste passionnée de Rimbaud. Elle part du New Jersey pour New York en 1967 et y rencontre le photographe Robert Mapplethorpe. S’absorbant dans la poésie et dans la scène, Patti Smith recherche passionnément une synthèse entre improvisation, politique et rock’n’roll. En 1975, son premier album Horses connaît un succès mondial et reçoit en France le Grand Prix du disque Charles Cros. En 1978 , ses dessins sont exposés pour la première fois à New York à la Robert Miller Gallery. En 2005, elle reçoit en France les Insignes de Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres.


Eglise Saint Germain
3, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
Bus 39, 63, 86, 95
Site accessible pour les personnes en fauteuil avec assistance.
De 21h à 6h
Premier concert à 21h.
Deuxième concert à 22h30.
L’accessibilité des deux premiers concerts est limitée à 600 personnes.
Billets à retirer au point d’accueil Nuit Blanche situé place de l’Hôtel de Ville à partir du vendredi 3 octobre entre 17h et 22h et le samedi 4 octobre à partir de 16h. À partir de minuit, l’entrée est libre dans la mesure des places disponibles.

 

LIEN DIRECT VERS:

Voir aussi les articles suivants :

- Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre – Gare du Nord et Gare de l’Est.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare de Lyon et Gare de Bercy.

- Nuit Blanche 2008 – 4 0ctobre – Tour Saint-Jacques et Marais.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Ocotbre – Montparnasse et Saint-Germain de Près.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare Saint-Lazare et Champs-Elysées.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 1er Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre - 2ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre – 3ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 4ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 5ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 6ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 8ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 9ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 10ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 11ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 12ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 13ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 14ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 15ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 0ctobre – 16ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 17ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 18ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 20ième Arrondissement.

 
 Bonne nuit blanche,

Saint-Sulpice

Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare Saint-Lazare et Champs-Elysées

Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre - Gare Saint-Lazare et Champs-Elysées dans Evenementiel logo_nb2008

 

La nuit du 4 au 5 octobre

Dès sa première édition en 2002, Nuit Blanche, plébiscitée par un public infatigable et curieux, remporte un immense succès. Depuis, le modèle parisien ne cesse de faire école, en Europe et aux quatre coins du globe, de Madrid à Gaza, de Bruxelles à Miami.

Gratuite et ouverte à tous, cette 7e Nuit Blanche se veut sans sommeil mais certainement pas sans rêves, offrant aux regards émerveillés des noctambules un Paris revisité. Des lieux les plus quotidiens aux monuments qui font la réputation de la capitale, Paris s’illumine des féeries les plus inattendues d’artistes et de créateurs de toutes disciplines.

Cette année, la programmation artistique confiée à Hervé Chandès et Ronald Chammah, propose un parcours centré autour des grandes gares SNCF parisiennes qui, chaque jour, irriguent la capitale d’un flot incessant de passagers. Essentielles et emblématiques, les gares sont des lieux de brassage et d’activité permanente où l’on passe, le plus souvent pressé, sans prêter attention ni à l’environnement, ni à l’architecture, souvent classée. Cinq grandes gares parisiennes forment cette année les points phares de Nuit Blanche 2008. Des artistes comme l’américain Tony Oursler (Gare du Nord), le français Pierrick Sorin (Gare de l’Est) ou l’indien Shaad Ali (Gare de Lyon) peuplent les halls, les façades et les quais de leurs sortilèges, invitant chacun d’entre nous à poser un autre regard sur notre quotidien urbain. Comprenant en outre plusieurs églises et monuments, avec les interventions remarquées de Patti Smith à l’église Saint-Germain-des-Prés ou de Gu Dexin à la Tour Saint-Jacques, le parcours se veut cette année volontairement resserré pour éviter la dissémination au profit de l’impact d’oeuvres de grande qualité.

Avec l’ensemble foisonnant des projets associés (Christian Boltanski au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme et à la maison rouge– fondation antoine de galbert ; Otto Piene Place de Catalogne dans le cadre de la saison France – Nordrhein–Westfalen ; la Nuit de l’Europe dans les jardins de Bercy dans le cadre de la Saison culturelle européenne), ce sont au total plus de soixante-dix interventions artistiques qui métamorphosent le temps d’une nuit toute la capitale. Arts plastiques, installations, projections, concerts, danse, lectures, spectacles vivants ou interventions poétiques et musicales : la liberté, l’humour, la réflexion ou la dérision s’expriment au fil de créations qui, même éphémères, viennent se graver dans la mémoire d’un public émerveillé et surpris par Nuit Blanche 2008.

Du samedi 4 octobre à 19h au dimanche 5 octobre à 7h.

planNB2008_general dans Evenementiel

VIII & IX: Gare Saint-Lazare & Champs-Elysées

VIII. SEMICONDUCTOR

Brilliant Noise

Gare Saint-Lazare

L’univers en expansion ? La preuve avec les trois projections de Semiconductor, duo britannique qui chamboule les lois naturelles de la physique ou du temps.

img_30039

Pour Nuit Blanche, Semiconductor propose trois projections à la Gare Saint-Lazare d’oeuvres vidéo qui prennent dans ce cadre une nouvelle résonance. L’installation des oeuvres introduit différentes échelles physiques dans la gare et joue avec les limites de la perception pour étirer notre monde quotidien bien au-delà de notre imagination. En faisant entrer le soleil dans la gare, avec l’animation accélérée Brilliant Noise, nous sommes témoins des vastes échelles en expansion de l’univers. La matière environnante de nos vies n’est jamais au repos puisqu’un son et une image dématérialisent notre environnement à travers le sol tremblant sur multi-écrans de Earthmoves ou un Paris futuriste dans The Sound of Microclimates. Le groupe Semiconductor a été accueilli en résidence au centre des Récollets de janvier à mars 2004, dans le cadre du programme Ville de Paris – Ministère des affaires étrangères.
Avec le soutien de la SGGL / INEO MS.
Internationalement reconnu, Semiconductor est composé des deux artistes britanniques Ruth Jarman et Joe Gerhardt qui s’intéressent aux flux de notre monde physique, aux chaos urbains, paysages en mouvement et autres systèmes en désordre. Depuis 1999, ils utilisent les ressources de l’animation digitale pour explorer, au-delà de l’expérience commune et sur un mode existentiel, les contraintes de l’échelle, des forces naturelles et du temps.

Gare Saint-Lazare
Rue Saint-Lazare – 75008 Paris
Mº Saint-Lazare
RER E (Haussmann, St-Lazare), RER A (Auber)
Bus 20, 21, 22, 24, 26, 27, 28, 29, 32, 43, 53, 66, 80, 81, 94, 95, N 01, N 02, N24, N51, N 52, N 53, N 150, N 151, N152, N 153

Station écomobiles SNCF (lien vers la rubrique Se déplacer).Site accessible pour les personnes en fauteuil en autonomie. (Entrée rue d’Amsterdam)

______________________________________________________________________________________

IX. JOHNNIE TO

 Hong Kong Action

Comédie Française

De l’opéra de Canton au film de kung-fu, un grand écart ou plutôt un saut périlleux par le réalisateur Johnnie To, maître du genre.
img_30270

Johnnie To invite à plonger aux sources du cinéma d’action hongkongais, où kung-fu, sauts aériens et échanges de coups de feu se succèdent en une incroyable chorégraphie défiant les lois de la physique. Installée devant la façade de la Comédie Française la scène d’un théâtre de bambou, où évolue une troupe d’opéra de Canton (musiciens et chanteurs), rend hommage aux origines traditionnelles de ce genre cinématographique unique. Des deux côtés de la scène est projeté un montage original de Johnnie To composé d’extraits de films classiques de Samouraï japonais, mis en regard avec certains westerns hollywoodiens.
Avec le soutien du Hong Kong Economic and Trade Office, de l’hôtel Mama Shelter et de la SGGL / INEO MS.

Réalisateur et producteur hongkongais, Johnnie To s’est fait connaître avec son film All About Ah-long avant d’acquérir la reconnaissance internationale avec The Heroïc Trio en 1993. En 2005, Election entre en compétition dans la sélection officielle du festival de Cannes. Ses polars au réalisme cru, ses combats chorégraphiés et cascades spectaculaires se caractérisent par leur humour noir.

Comédie Française
Place Colette – 75001 Paris
M° Palais Royal – Musée du Louvre, Pyramides
Bus 21, 27, 39, 48, 67, 68, 69, 81, 95
Site accessible pour les personnes en fauteuil en autonomie.

 LIEN DIRECT VERS:

Voir aussi les articles suivants :

- Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre – Gare du Nord et Gare de l’Est.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare de Lyon et Gare de Bercy.

- Nuit Blanche 2008 – 4 0ctobre – Tour Saint-Jacques et Marais.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Ocotbre – Montparnasse et Saint-Germain de Près.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare Saint-Lazare et Champs-Elysées.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 1er Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre - 2ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre – 3ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 4ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 5ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 6ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 8ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 9ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 10ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 11ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 12ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 13ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 14ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 15ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 0ctobre – 16ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 17ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 18ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 20ième Arrondissement.
 Bonne nuit blanche,

Saint-Sulpice

Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Tour Saint-Jacques et Marais

Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre - Tour Saint-Jacques et Marais dans Evenementiel logo_nb2008

La nuit du 4 au 5 octobre

Dès sa première édition en 2002, Nuit Blanche, plébiscitée par un public infatigable et curieux, remporte un immense succès. Depuis, le modèle parisien ne cesse de faire école, en Europe et aux quatre coins du globe, de Madrid à Gaza, de Bruxelles à Miami.

Gratuite et ouverte à tous, cette 7e Nuit Blanche se veut sans sommeil mais certainement pas sans rêves, offrant aux regards émerveillés des noctambules un Paris revisité. Des lieux les plus quotidiens aux monuments qui font la réputation de la capitale, Paris s’illumine des féeries les plus inattendues d’artistes et de créateurs de toutes disciplines.

Cette année, la programmation artistique confiée à Hervé Chandès et Ronald Chammah, propose un parcours centré autour des grandes gares SNCF parisiennes qui, chaque jour, irriguent la capitale d’un flot incessant de passagers. Essentielles et emblématiques, les gares sont des lieux de brassage et d’activité permanente où l’on passe, le plus souvent pressé, sans prêter attention ni à l’environnement, ni à l’architecture, souvent classée. Cinq grandes gares parisiennes forment cette année les points phares de Nuit Blanche 2008. Des artistes comme l’américain Tony Oursler (Gare du Nord), le français Pierrick Sorin (Gare de l’Est) ou l’indien Shaad Ali (Gare de Lyon) peuplent les halls, les façades et les quais de leurs sortilèges, invitant chacun d’entre nous à poser un autre regard sur notre quotidien urbain. Comprenant en outre plusieurs églises et monuments, avec les interventions remarquées de Patti Smith à l’église Saint-Germain-des-Prés ou de Gu Dexin à la Tour Saint-Jacques, le parcours se veut cette année volontairement resserré pour éviter la dissémination au profit de l’impact d’oeuvres de grande qualité.

Avec l’ensemble foisonnant des projets associés (Christian Boltanski au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme et à la maison rouge– fondation antoine de galbert ; Otto Piene Place de Catalogne dans le cadre de la saison France – Nordrhein–Westfalen ; la Nuit de l’Europe dans les jardins de Bercy dans le cadre de la Saison culturelle européenne), ce sont au total plus de soixante-dix interventions artistiques qui métamorphosent le temps d’une nuit toute la capitale. Arts plastiques, installations, projections, concerts, danse, lectures, spectacles vivants ou interventions poétiques et musicales : la liberté, l’humour, la réflexion ou la dérision s’expriment au fil de créations qui, même éphémères, viennent se graver dans la mémoire d’un public émerveillé et surpris par Nuit Blanche 2008.

Du samedi 4 octobre à 19h au dimanche 5 octobre à 7h.

planNB2008_general dans Evenementiel

 

X, XI & XII: Tour Saint-Jacques & Marais

X. GU DEXIN

Le 4 octobre 2008

Tour Saint-Jacques

Sous les projecteurs de Gu Dexin, artiste chinois aux expérimentations provocantes, la Tour Saint-Jacques valse avec les nuages.

img_30373

Des projections vidéos illuminent à la nuit tombée les quatre faces de la Tour Saint-Jacques, récemment restaurée. Réalisés de jour, ces films montrent la partie supérieure de la tour et le défilé des nuages dans le ciel au-dessus. La projection en accéléré de ces images crée un effet saisissant. Avec le soutien de la SGGL / INEO MS.

Né en 1962 à Pékin où il vit et travaille aujourd’hui, Gu Dexin, artiste chinois majeur, expose en Chine, en Europe et aux États-Unis. En 2003, il participe à la Biennale de Venise. Il est connu pour ses expérimentations provocantes, son travail touche à l’absurde et au paradoxe. Un travail qu’il adapte spécifiquement aux sites dans lesquels il est invité à exposer.Tour Saint-Jacques
39, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
Bus 21, 38, 47, 58, 67, 69, 70, 72, 74, 75, 76, 81, 85, 96
Site accessible pour les personnes en fauteuil en autonomie.

______________________________________________________________________________________

XI. JAVIER TÉLLEZ

Letter On The Blind For The Use Of Those Who See

Eglise Saint-Eustache

 

Qu’inspire un éléphant aux personnes non-voyantes appelées à le toucher ? Réponse avec le film de Javier Téllez, explorateur de la norme et de la pathologie.
img_30042

Inspirée d’une parabole indienne, L’aveugle et l’éléphant, et d’un essai de Denis Diderot, l’œuvre Letter On The Blind For The Use Of Those Who See (2007) est projetée sur grand écran, dans le transept nord de l’église Saint-Eustache. Dans ce film noir et blanc, des personnes non-voyantes s’approchent tour à tour d’un éléphant pour le toucher et décrire leurs sensations. Tournée dans la piscine désaffectée de McCarren Park à Brooklyn en raison de son étrange architecture, cette œuvre nous rappelle que la perception de chacun sur un même objet est unique.
Le film de Javier Téllez est l’occasion de renforcer l’accessibilité des œuvres de Nuit Blanche. Ainsi, huit médiateurs spécifiquement formés sont présents sur le site pour assurer le confort des personnes handicapées et les accompagner dans la découverte de ce projet artistique. Un document explicatif est distribué aux visiteurs en version noire, en version gros caractères et en braille. Le texte du film est surtitré, en français, et deux interprètes en Langue des Signes Française (LSF) en assurent la traduction pendant toute la nuit.
Javier Téllez a été accueilli en résidence au centre des Récollets de juillet à décembre 2006 dans le cadre du programme Ville de Paris – Ministère des affaires étrangères
Avec le soutien de l’association Voir Ensemble.

Né en 1969 au Venezuela, Javier Téllez vit à New York où il développe une réflexion sur les situations de marginalité et les formes de stigmatisation. Son œuvre interroge notamment la question de la normalité et de la pathologie. Mêlant volontiers extraits documentaires et séquences de fiction, ses films tissent une nouvelle trame où les personnes concernées, appelées à apporter leur concours, trouvent un lieu d’expression et par là même une formidable humanité.

Eglise Saint-Eustache
2, impasse Saint-Eustache
75001 Paris
M° Les Halles, Etienne Marcel
RER A, B, D
Bus 29, 38, 67, 74, 85
Site accessible pour les personnes en fauteuil en autonomie (entrée par le transept sud donnant sur la place René Cassin).

______________________________________________________________________________________

XII. Jeremy Blake

Station to station

Eglise Saint-Paul – Saint-Louis

Métaphore des transports urbains en cinq stations, l’animation digitale de Jeremy Blake ralentit le temps.

img_30297

Station to station est une œuvre de 2001 sur le déplacement de gare en gare, composée de cinq animations digitales et sonores pensées par l’artiste comme un ensemble de cinq peintures distinctes évoluant lentement et basées sur la notion de temps. Évocation lointaine du monde urbain et de ses transports en commun souterrains, l’œuvre présente sur cinq écrans plasma disposés en demi-cercle devant le chœur de l’église Saint-Paul – Saint-Louis, une succession de couleurs et formes géométriques en mouvement.
Station to Station 1 : Robert Moses Terminal, représente une abstraction de l’architecture d’une gare ferroviaire urbaine. Station to Station 2 : Fordham Gneiss, représente le « passage » du train sortant de la ville.
Station to Station 3 : Carbon Sink Park, représente une gare non urbaine et dans une banlieue.
Station to Station 4 : Slumber Line, représente le « passage » du train rentrant en ville.
Station to Station 5 : Indiglo Heights, représente une autre gare en ville.

Reconnu dans le monde entier, Jeremy Blake a connu une carrière aussi fulgurante que courte, interrompue par son suicide, à 36 ans. Né dans l’Oklahoma en 1971, cet artiste américain s’intéresse très tôt aux ressources des technologies numériques. Il exploite, parmi les premiers, la pixellisation et les potentialités de l’image digitale pour développer une œuvre éminemment picturale. Fixes ou animées, les images qu’il crée mêlent figuration et abstraction, séduction et provocation, mysticisme et culture populaire.

Eglise Saint-PaulSaint-Louis
99, rue Saint-Antoine
75004 Paris
M° Saint-Paul
Bus 69, 76, 96
Site accessible pour les personnes en fauteuil en autonomie.

LIEN DIRECT VERS:

 Voir aussi les articles suivants :

- Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre – Gare du Nord et Gare de l’Est.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare de Lyon et Gare de Bercy.

- Nuit Blanche 2008 – 4 0ctobre – Tour Saint-Jacques et Marais.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Ocotbre – Montparnasse et Saint-Germain de Près.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – Gare Saint-Lazare et Champs-Elysées.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 1er Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre - 2ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 - 4 Octobre – 3ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 4ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 5ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 6ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 8ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 9ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 10ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 11ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 12ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 13ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 14ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 15ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 0ctobre – 16ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 17ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 18ième Arrondissement.

- Nuit Blanche 2008 – 4 Octobre – 20ième Arrondissement.
 Bonne nuit blanche,

Saint-Sulpice

 

1...34567

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne