Femmes dans les arts d’Afrique – Musée Dapper

Femmes dans les arts d'Afrique - Musée Dapper dans EXPOSITIONS femmesdapperexpo

 

Beauté de la sensualité et de la fécondité… La femme en Afrique, comme peut-être partout ailleurs dans les sociétés traditionnelles, n’a pas une image propre ni unique. Avant d’être elle-même, elle est épouse, génitrice, mère, gouvernante, reine parfois, ou encore déesse. D’où l’extrême idéalisation et l’infinie variété de ses représentations.

Ainsi le montre le musée Dapper à Paris par une splendide réunion de cent cinquante statues issues de dizaines d’endroits différents du continent noir. Quasiment toutes ont été réalisées par des hommes, ces forgerons maîtres du feu, du clan et propriétaires des premiers signes comme des premiers outils.

 

 yombe_maternite dans EXPOSITIONS

 

Voici donc des figures seules, debout, agenouillées ou assises. Ou allaitant, un enfant posé sur les genoux quant il n’est pas porté sur la hanche ou dans le dos. Voici encore la femme dogon, membre d’un de ces couples primordiaux à l’origine du monde et des mythes. Voici des statues de bois de toutes les teintes de la terre et de toutes patines. Lignes harmonieuses de ce haut de canne tsonga d’Afrique du Sud, ventre rond de ce « masque de ventre » porté par des danseurs masculins chez les Makonde de Tanzanie…

La toute-puissance nourricière est sublimée par un visage ou un giron en forme de calebasse, par les seins en obus tels ceux des pièces bamana (Mali). L’érotisme vient de l’ampleur exagérée d’un fessier ou du galbe d’une paire de jambes. Alternent l’abondance de détails comme dans les frises de scarifications yaka du Congo ou au contraire l’absolue simplification des sculpteurs Dowayo/Namji du Cameroun.

 

 makonde_masque_ventral

 

 

Prodigieuse diversité plastique

 

D’autres sont en terre cuite comme ces somptueuses têtes hiératiques des royaumes akan (Côte d’Ivoire/Ghana). Ou encore de bronze comme ces bustes commémoratifs d’impératrices du Bénin (Nigeria). Bustes ronds et pointus comme des maisons.

Dans les deux salles du musée, les trésors sont exposés le plus souvent dans des vitrines séparées ce qui souligne leur originalité formelle. Et l’on mesure la prodigieuse diversité plastique de l’Afrique, cette imagination, cette intensité magique, et cette omniprésence du sacré qui fascina quantité d’artistes et collectionneurs occidentaux au XXe siècle, André Breton en tête. Cartes et cartels ne manquent pas pour expliquer les rites complexes ayant présidé à la création des œuvres. Cérémonies où se jouent la définition du pur et de l’impur, la perpétuation de la lignée, la légitimation des alliances, la force et la cohésion du groupe. On regrette toutefois que le lien esquissé entre les arts premiers et l’Égypte ancienne ne soit pas suffisamment détaillé. Il est vrai qu’un tel thème pourrait faire l’objet d’une présentation à lui seul.

 

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

 

 banniere-expositions

 

Jusqu’au 12 juillet 2009 - « Femmes dans les arts d’Afrique » au musée Dapper – 35 bis, rue Paul Valéry – 75016 Paris – Tél: 01.45.00.91.75 – Tous les jours de 11h à 19h – Fermé le mardi

 

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne