Filippo et Filippino Lippi – La Renaissance à Prato – Musée du Luxembourg – Paris

Filippo et Filippino Lippi - La Renaissance à Prato - Musée du Luxembourg - Paris dans EXPOSITIONS Bandeau_Lippi_FR

 

L’exposition rassemble une soixantaine de tableaux et sculptures du XIVe au XVIe siècle, encore jamais présentés en France (et pour certaines oeuvres jamais sorties d’Italie), provenant en partie du musée municipal de Prato, situé dans le Palazzo Pretorio et fermé pour cause de travaux, ainsi que d’autres institutions de la région.

 

 3367581781_bdd1a5aecb_o dans EXPOSITIONS

 

 Elle offre une occasion unique de découvrir le riche patrimoine artistique de cette cité qui fut, sans conteste, un important foyer artistique durant cette période grâce notamment aux nouveautés stylistiques initiées par Filippo, puis Filippino Lippi lors de leurs séjours respectifs à Prato..

 

lippi-filippo-maria-mit-dem-kinde-9701012

 

Située en Toscane, à 15km au nord de Florence, la ville de Prato connaît un essor économique considérable du milieu du XIVe au début du XVe siècle, avant de tomber, conquise par les troupes des Médicis, sous la domination de sa rivale Florence. Cette prospérité, qui repose principalement sur le commerce du textile et le développement des affaires, donne lieu à d’importantes commandes, aussi bien civiles qu’ecclésiastiques, et échanges politiques et artistiques avec Florence.

 

 nativigr

 

 De nombreux artistes (architectes, sculpteurs, peintres etc.) s’installent alors à Prato et aux alentours pour travailler notamment sur le chantier du Duomo.

 

 lippi-filippo-anbetender-engel-9700088

 

Les Lippi, Filippo (Florence, c.1406?Spolète, 1469) et son fils Filippino (Prato,c.1457? Florence,1504), figurent parmi les artistes les plus respectés à Prato au XVe siècle. Chapelain du couvent de sainte Marguerite de Prato, Filippo mène une vie pourtant particulièrement dissolue que seul le patronage de son mécène Côme de Médicis met à l’abri de la justice florentine.

 

 384px-Fra_Filippo_Lippi_009

 

 En effet, Filippino est né de l’union de Filippo avec une religieuse, Lucrezia Buti; tous deux furent libérés de leurs vœux par le Pape Pie II grâce à l’intercession de Côme de Médicis.

 

 visu_avenir_big_Lippi

 

Fra Filippo Lippi, dit Fra Filippo del Carmine est un peintre italien né à Florence en 1406 et mort à Spolète le 9 octobre 1469.

 

annunciation-filippo-lippi

 

Filippino Lippi (Prato,1457 – Florence, 1504) est un peintre italien de l’école florentine de la Renaissance italienne, le fils du moine et peintre Fra Filippo Lippi et d’une nonne carmélite Lucrezia Buti qui lui servait de modèle.

 

filippolippi1406ou71469iu0

 

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

 

filippo-lippi

 

Musée du Luxembourg – 19, Rue de Vaugirard – 75006 Paris – www.museeduluxembourg.fr  – Tél.: 01.45.44.12.90 - Du 25 Mars au 2 Août 2009 - Tarifs: plein: 11€ et réduit: 9€

Pierre Mignard

 474px-Mignard-autoportrait.jpg

Pierre Mignard – Auto portrait - 1690

 

                      A l’occasion d’une exposition au Louvre ayant lieu du 30 Mai au 1er Septembre 2008, je vous propose de découvrir ou redécouvrir ce peintre prolifique qui vécu sous le règne de Louis XIV et qui fut de façon indéniable le précurseur de nouvelles tendances à l’aube du XVIIIème siècle. Cette exposition est ouverte tous les jours ( sauf les mardi et jeudi) de 9h à 18h.

 

Biographie de Pierre Mignard

Peintre français de la cour de Louis XIV, Pierre Mignard est surtout connu pour ses portraits. Né à Troyes, il étudie longuement la peinture des maîtres italiens de Fontainebleau (Le Primatice, Rosso), avant de devenir à Paris l’élève de Simon Vouet, l’un des plus grands peintres français du XVIIe siècle avec Poussinet Champaigne. Il part en 1635 en Italie, à Rome, pour un long séjour, où il se forme au contact des grands maîtres (notamment des Carrache et des peintres baroques italiens), se lie à Poussin et devient le portraitiste favori du pape Urbain VIII, il rentre en France en 1657, auréolé de gloire.

Ennemi du premier peintre de la cour Charles Le Brun, Mignard n’entre pas à l’Académie royale de Peinture et de Sculpture, ce qui lui vaut d’être écarté des commandes officielles, en dehors de celle, en 1663 par Anne d’Autriche, de la coupole du Val-de-Grâce, qui reste sont œuvre majeure, et de certains décors à Versailles. Ce n’est qu’à la mort de Le Brun en 1690 qu’il accède au rang de premier peintre du roi et devient directeur de l’Académie et des Manufactures royales.

Il acquiert sa réputation surtout par les portraits des grands de son siècle, intellectuels (Bossuet, Molière, dont il est un intime), membres de la cour de Versailles (Madame de Sévigné, Madame de Montespan) et famille royale (Mignard laisse dix portraits de Louis XIV). Par ailleurs, son style assez affecté (ainsi dans Petit Fille soufflant des bulles de savon, 1674, ill. )inspirera le terme « mignardise » pour désigner quelque chose de (trop) gracieux.

Quelques œuvres majeures :

  • La Vierge au raisin (années 1640, Paris, musée du Louvre)
  • Portrait de Louis XIV couronné par la Victoire (vers 1670, Versailles, musée du château)
  • Petit Fille soufflant des bulles de savon (1674, Versailles, musée du château)
  • Persée et Andromède (1679, Paris, musée du Louvre)
  • Autoportrait (1690, Paris, musée du Louvre)
  • La marquise de Seignelay et deux de ses enfants (1691, Londres, National Gallery)

Louis XIV

Louis XIV couronné par la Victoire, XVIIe siècle, château de Versailles

La vierge à l'enfant

« la Vierge à la grappe » illustration Croix rouge 2003

Madame de Sablière

Madame de la Sablière

Pierre Mignard (1610-1695) - Time Clipping Cupid's Wings (1694).jpg

Les ailes cupides

Pierre Mignard 001.jpg

Pierre Mignard dans EXPOSITIONS 72253

La délivrance d'Andromède

La délivrance d’Andromède

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0015/m502004_86ee1873_p.jpg

Anne-Marie-Louise d’Orléans, duchesse de Montpensier, dite la Grande Mademoiselle (1627-1693)

mignard_girl_1674 dans EXPOSITIONS

La fille de l’aristocratie

kerouaille

Louise Keroualle

mignard

La Marquise de Seignelay et deux de ses fils – 1691

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0016/m502004_84ee193_p.jpg

Philippe de France, duc d’Anjou, puis roi d’Espagne (1683-1746)

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0016/m502004_89ee880_p.jpg

La famille du Grand Dauphin

 

Bonne visite,

Saint-Sulpice

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne