PHOTOGRAPHIES DU MONDE D’AUTREFOIS

saintsulpice.jpg

Voici par catégorie l’ensemble de mes articles publiés. Espérant que cet index facilitera votre « navigation » au sein de mon blog. Bonne Lecture. Il vous suffit de cliquer sur l’article qui vous intéresse et vous n’avez plus qu’à le lire directement.

Toutes les images visibles sur ce site le sont dans un but éducatif et de valorisation de l’Artiste ainsi que de son travail. Si un ayant droit refuse de les y voir figurer, elle seront retirées sur simple demande.

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

 

Photographies du Monde d’autrefois

 

 

Affiches de guerre Canadiennes.

PHOTOGRAPHIES DU MONDE D'AUTREFOIS  16167_little_girl_270

Affiches de guerre Canadiennes – Partie 2. 

16155_red_ship_270

Anciennes affiches d’Europe.

MP6208

Anciennes affiches d’Europe – Partie 2.

10070083A

American Railway en affiche. 

R150

Bombay, autrefois… 

mumbadevist1880

Californie d’autrefois en affiche.

erickson-kerne-yosemite-glacier-point-hotel-1221214

Chicago des années 40 en couleur.

P02212

Chicago des années 40 en couleur – Partie 2

P02910

Chicago des années 40 en couleur – Partie 3.

P03088

Chicago des années 40 en couleur – Partie 4.

P04151

Chicago des années 40 en couleur – Partie 5.

P04183

Chicago d’autrefois en affiche.

5718

Chine en 1900 – Partie 1. 

Chine – 1900 – Partie 2. 

Chine - 1900 – Partie 3. 

Chine 1900 – Partie 4. 

La Chine de John Thomson – Partie 1. 

239726

La Chine de John Thomson – Partie 2. 

Thomson3

La Chine de John Thomson – Partie 3. 

Thomson

La Chine de John Thomson - Partie 4. 

20090512_2086.1242107289

La Chine de John Thomson – Partie 5. 

110313

Corbillard hippomobile d’antan.

Cuba d’autrefois en affiche. 

cs37

Demonic Tots & Diplay Disturbing Cuisine.

cello54a

Floride d’autrefois en affiche. 

erickson-kerne-miramar-beach-montecitos-1221217

Le front populaire. 

1

Graf Zeppelin.

DS721.1935.LZ127.GrafZeppelin

Graf Zeppelin – Partie 2.

 

Graf Zeppelin – Partie 3.

lz127-dining-room

Graf Zeppelin – Partie 4.

Graf-Zeppelin

Grand Central Station – New-York.

5169ece81ffa6c87-grand-grand-central-station-hulton-collection

Hawaï d’autrefois en affiche. 

CS17

Hiroshima. 

hiroshima_wideweb__430x323

Hong-Kong d’autrefois – Partie 1. 

Hong-Kong d’autrefois – Partie 2. 

 Hong-Kong d’autrefois – Partie 3. 

 Hong-Kong d’autrefois – Partie 4. 

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 5. 

Hong-Kong d’autrefois – Partie 6. 

Hong-Kong d’autrefois – Partie 7. 

Japon – Les Geisha. 

femmes-folklore-portraits-de-studio-tokyo-japon-1105021490-1072361

La Hongrie d’André Kertesz.

sap56_72l000914_p

Les Kiosques à musique. 

theatre(1)

Life in New-York - First part. 

Life in New-York - Second part.

 

Life in New-york – Third part. 

Life in New-York – Fourth Part. 

Life in New-York – Fifth part. 

Life in New-York – Sixth Part. 

Life in New-York – Seventh Part. 

L’Italie d’autrefois en affiche.

AP465

Londres par John Thomson sous l’ère Victorienne – Les métiers de rue.

2006BH4724i

Londres par John Thomson sous l’ère Victorienne – Partie 2. 

283152

Miami d’autrefois en affiche. 

pro44l

Miami d’autrefois en affiche – partie 2. 

pro20l

Miami d’autrefois en affiche – Partie 3. 

pro37l

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 1. 

Moscou – Du Tsarisme au communisme – Partie 2. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 3. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 4. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 5. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 6. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 7. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 8. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 9. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme - Partie 10. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 11.

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 12. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 13. 

Moscou – Du Tsarisme au Communisme – Partie 14.

New-York 1930. 

cny0784

New-York d’autrefois en affiche. 

cs52~Braniff-Airways-Manhattan-NY-Affiches

Paquebots d’Antan. 

Normandie_NY

Paquebots d’Antan – Partie 1.

Portraits d’antan – Partie 1.

013

Portraits d’antan – Partie 2. 

042

Portraits d’antan – Partie 3.

059

Portraits d’antan – Partie 4. 

115

San Fransisco d’autrefois. 

Mission%24snow-in-mission-1887

San Fransisco d’autrefois en affiche. 

kungl-michael-l-clipper-314-9906734

Science & Mechanics en affiche.

med_cover

Shangaï. 

denoixr40large

Shangaï années 30 – La pagode de Longhua. 

denoixp10large

Shangaï années 30 – La ville Chinoise. 

denoix_ville01

La Suisse d’autrefois en affiche. 

0000-5324-4 

 Taxis du San Fransisco d’autrefois. 

aad-5295

Twin Towers – Nine Eleven – The Tragedy. 

0126

L’U.R.S.S en affiche. 

Voitures d’Antan – Partie 1. 

Voitures d’Antan – Partie 2. 

Voitures d’Antan – Partie 3. 

Voitures d’Antan – Partie 4.

Voitures d’Antan – Partie 5. 

Voitures d’Antan – Partie 6. 

Voitures d’Antan – Partie 7. 

Voitures d’Antan – Partie 8. 

Voitures d’Antan – Partie 9. 

Voitures d’Antan – Partie 10. 

Voitures d’Antan – Partie 11.

Voitures d’Antan – Partie 12.

Hong-Kong d’autrefois – Partie 7

 Hong-Kong d'autrefois - Partie 7 dans Photographies du monde d'autrefois 
 Route de Jiulongtang - Hong-Kong
 dans Photographies du monde d'autrefois
 
Victoria Street - Hong-Kong    

          

 Hong-Kong et les hauteurs du Peak     

La terre noire du Yuen - Hong-Kong - 1951 

New-York Theater – Hong-Kong 1950

 

Honk-Kong Wanzai Xuannishi – 1963

Hong-Kong – 1964

 

Histoire de Hong-Kong

 75px-Hong_Kong_SAR_Regional_Emblem.svg

Bien qu’occupé depuis le néolithique au moins, le territoire de ce qui constitue aujourd’hui Hong Kong est resté hors de la plupart des événements majeurs de la Chine impériale pendant toute son histoire. Il ne commença à devenir un point d’attraction mondiale qu’à partir des années 1840, lorsqu’il devint un avant poste européen en Extrême-Orient. Possession anglaise à partir de 1842, Hong Kong est revenu à la Chine en 1997. Il est depuis le territoire le plus riche de la république populaire.

À partir des années 1840, les Anglais occupent le territoire pour des raisons stratégiques : il se situe à la sortie du delta de la rivière des perles, une grande région commerciale. Plus précisément, sa position lui permet de contrôler Canton, qui était dans la première moitié de XIXe siècle le principal port de commerce chinois, sur la rivière des perles situé 170 kilomètres en amont sur le fleuve.

En 1841, l’île compte environ 7500 habitants, pêcheurs surtout, et producteurs de charbon de bois. Lors de la première guerre de l’opium, les anglais prennent possession de l’Île de Hong Kong, d’une superficie de 80km². Située à proximité de Canton, elle assure aux commerçants britanniques une plus grande indépendance vis à vis du pouvoir politique chinois. La cession est officialisée l’année suivante par le traité de Nankin. Dix ans plus tard, l’île compte 33 000 habitants. À partir des années 1850, la rébellion Taiping entraîne l’arrivée de nombreux réfugiés.

À l’issue de la Seconde guerre de l’opium, le territoire de Hong Kong s’agrandit : la Chine doit abandonner la péninsule de Kowloon, qui se trouve au nord de l’île (convention de Pékin, 1860) : Le recensement de 1865 compte 125 504 résidents, dont 2 000 européens ou américains.

En 1898, l’Allemagne, la France et la Russie acquièrent des droits sur différents territoires chinois. Par réaction, le Royaume-Uni cherche à agrandir leur colonie de Hong Kong. Ils signent avec la Chine la « deuxième convention de Pékin », qui leur attribue un bail de 99 ans sur des zones adjacentes à Kowloon et sur quelques îles. Ces espaces, connus sous le nom de Nouveaux Territoires, restent longtemps peu utilisés. Les projets de développement importants ne datent que des années 1970.

La croissance démographique se poursuit, et différentes activités économiques se développent. La population reste pourtant assez pauvre en moyenne. Hong Kong compte 1,6 millions d’habitants en 1941. Le territoire souffre très fortement lors de l’occupation japonaise après l’attaque de Hong Kong par le Japon, et la population redescend à 600 000. Avec l’arrivée au pouvoir des communistes en Chine (1949) se produit un afflux de réfugiés.

Hong Kong connaît à partir des années 1960 un essor économique. Celui-ci est d’abord fondé surtout sur le textile, puis, à partir des années 1970, la finance prend une place prépondérante.

À partir de 1979, le président chinois Deng Xiaoping entreprend d’ouvrir économiquement la Chine avec l’étranger. L’expérience se limite d’abord à des zones économiques spéciales. Hong Kong, qui devient alors un point stratégique pour les échanges étrangers en Chine : presque tous viennent de la colonie anglaise, ou tout au moins transitent par elle. Parmi les premières zones à bénéficier de ces investissements, une connaît un développement spectaculaire, Shenzhen, située aux portes de Hong Kong.

Les Nouveaux Territoires ayant été cédé pour 99 ans, ils doivent revenir à la Chine en 1997. L’île de Hong Kong et Kowloon en revanche peuvent théoriquement rester anglaise. Cependant, par Déclaration commune sino-britannique, signée le 19 décembre 1984, le Royaume-Uni s’engage à remettre à la Chine l’ensemble de la colonie en 1997. La République populaire quant à elle s’engage à garder le régime économique et le mode de vie hongkongais pendant 50 ans. C’est la politique dite « un pays, deux systèmes ». Le 1er juillet 1997, Hong Kong devient la première région administrative spéciale chinoise. L’événement donne lieu à une cérémonie retransmise dans le monde entier.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 1.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 2.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 3.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 4.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 5.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 6.

- Shangaï Années 30 – La Ville Chinoise.

- Shangaï Années 30 – La Pagode de Longhua.

- Chine – 1900 – Partie 1.

- Chine – 1900 – Partie 2.

- Chine – 1900 – Partie 3.

- Chine – 1900 – Partie 4.

Hong-Kong d’autrefois – Partie 6

Hong-Kong d'autrefois - Partie 6 dans Photographies du monde d'autrefois

Le tramway du Peak – Hong-Kong

 dans Photographies du monde d'autrefois

Panorama de Hong-Kong

Le port vu du Tramway du Peak – Hong-Kong

Aberdeen – Hong-Kong

Restaurants flottants – Aberdeen – Hong-Kong

Station du tramway au Peak – Hong-Kong

Colporteurs de rue – Hong-Kong

Hollywood Road – Hong-Kong

Front de mer – Victoria à Hong-Kong

 

Histoire de Hong-Kong

 75px-Hong_Kong_SAR_Regional_Emblem.svg

Bien qu’occupé depuis le néolithique au moins, le territoire de ce qui constitue aujourd’hui Hong Kong est resté hors de la plupart des événements majeurs de la Chine impériale pendant toute son histoire. Il ne commença à devenir un point d’attraction mondiale qu’à partir des années 1840, lorsqu’il devint un avant poste européen en Extrême-Orient. Possession anglaise à partir de 1842, Hong Kong est revenu à la Chine en 1997. Il est depuis le territoire le plus riche de la république populaire.

À partir des années 1840, les Anglais occupent le territoire pour des raisons stratégiques : il se situe à la sortie du delta de la rivière des perles, une grande région commerciale. Plus précisément, sa position lui permet de contrôler Canton, qui était dans la première moitié de XIXe siècle le principal port de commerce chinois, sur la rivière des perles situé 170 kilomètres en amont sur le fleuve.

En 1841, l’île compte environ 7500 habitants, pêcheurs surtout, et producteurs de charbon de bois. Lors de la première guerre de l’opium, les anglais prennent possession de l’Île de Hong Kong, d’une superficie de 80km². Située à proximité de Canton, elle assure aux commerçants britanniques une plus grande indépendance vis à vis du pouvoir politique chinois. La cession est officialisée l’année suivante par le traité de Nankin. Dix ans plus tard, l’île compte 33 000 habitants. À partir des années 1850, la rébellion Taiping entraîne l’arrivée de nombreux réfugiés.

À l’issue de la Seconde guerre de l’opium, le territoire de Hong Kong s’agrandit : la Chine doit abandonner la péninsule de Kowloon, qui se trouve au nord de l’île (convention de Pékin, 1860) : Le recensement de 1865 compte 125 504 résidents, dont 2 000 européens ou américains.

En 1898, l’Allemagne, la France et la Russie acquièrent des droits sur différents territoires chinois. Par réaction, le Royaume-Uni cherche à agrandir leur colonie de Hong Kong. Ils signent avec la Chine la « deuxième convention de Pékin », qui leur attribue un bail de 99 ans sur des zones adjacentes à Kowloon et sur quelques îles. Ces espaces, connus sous le nom de Nouveaux Territoires, restent longtemps peu utilisés. Les projets de développement importants ne datent que des années 1970.

La croissance démographique se poursuit, et différentes activités économiques se développent. La population reste pourtant assez pauvre en moyenne. Hong Kong compte 1,6 millions d’habitants en 1941. Le territoire souffre très fortement lors de l’occupation japonaise après l’attaque de Hong Kong par le Japon, et la population redescend à 600 000. Avec l’arrivée au pouvoir des communistes en Chine (1949) se produit un afflux de réfugiés.

Hong Kong connaît à partir des années 1960 un essor économique. Celui-ci est d’abord fondé surtout sur le textile, puis, à partir des années 1970, la finance prend une place prépondérante.

À partir de 1979, le président chinois Deng Xiaoping entreprend d’ouvrir économiquement la Chine avec l’étranger. L’expérience se limite d’abord à des zones économiques spéciales. Hong Kong, qui devient alors un point stratégique pour les échanges étrangers en Chine : presque tous viennent de la colonie anglaise, ou tout au moins transitent par elle. Parmi les premières zones à bénéficier de ces investissements, une connaît un développement spectaculaire, Shenzhen, située aux portes de Hong Kong.

Les Nouveaux Territoires ayant été cédé pour 99 ans, ils doivent revenir à la Chine en 1997. L’île de Hong Kong et Kowloon en revanche peuvent théoriquement rester anglaise. Cependant, par Déclaration commune sino-britannique, signée le 19 décembre 1984, le Royaume-Uni s’engage à remettre à la Chine l’ensemble de la colonie en 1997. La République populaire quant à elle s’engage à garder le régime économique et le mode de vie hongkongais pendant 50 ans. C’est la politique dite « un pays, deux systèmes ». Le 1er juillet 1997, Hong Kong devient la première région administrative spéciale chinoise. L’événement donne lieu à une cérémonie retransmise dans le monde entier.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 1.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 2.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 3.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 4.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 5.

- Shangaï Années 30 – La Ville Chinoise.

- Shangaï Années 30 – La Pagode de Longhua.

- Chine – 1900 – Partie 1.

- Chine – 1900 – Partie 2.

- Chine – 1900 – Partie 3.

- Chine – 1900 – Partie 4.

Hong-Kong d’autrefois – Partie 5

Hong-Kong d'autrefois - Partie 5 dans Photographies du monde d'autrefois

Hong-Kong – 1902

 dans Photographies du monde d'autrefois

Victoria – Hong-Kong

Le Dock antique regarde le port d’Uygur

Sans titre

Manoir – Hong-Kong

Youmadi – Hong-Kong

 Vue sur le port – Victoria – Hong-Kong

Quai du Starferry – Hong-Kong

Habitats flottants – Hong-Kong

 Sans titre

 

Histoire de Hong-Kong

 75px-Hong_Kong_SAR_Regional_Emblem.svg

Bien qu’occupé depuis le néolithique au moins, le territoire de ce qui constitue aujourd’hui Hong Kong est resté hors de la plupart des événements majeurs de la Chine impériale pendant toute son histoire. Il ne commença à devenir un point d’attraction mondiale qu’à partir des années 1840, lorsqu’il devint un avant poste européen en Extrême-Orient. Possession anglaise à partir de 1842, Hong Kong est revenu à la Chine en 1997. Il est depuis le territoire le plus riche de la république populaire.

À partir des années 1840, les Anglais occupent le territoire pour des raisons stratégiques : il se situe à la sortie du delta de la rivière des perles, une grande région commerciale. Plus précisément, sa position lui permet de contrôler Canton, qui était dans la première moitié de XIXe siècle le principal port de commerce chinois, sur la rivière des perles situé 170 kilomètres en amont sur le fleuve.

En 1841, l’île compte environ 7500 habitants, pêcheurs surtout, et producteurs de charbon de bois. Lors de la première guerre de l’opium, les anglais prennent possession de l’Île de Hong Kong, d’une superficie de 80km². Située à proximité de Canton, elle assure aux commerçants britanniques une plus grande indépendance vis à vis du pouvoir politique chinois. La cession est officialisée l’année suivante par le traité de Nankin. Dix ans plus tard, l’île compte 33 000 habitants. À partir des années 1850, la rébellion Taiping entraîne l’arrivée de nombreux réfugiés.

À l’issue de la Seconde guerre de l’opium, le territoire de Hong Kong s’agrandit : la Chine doit abandonner la péninsule de Kowloon, qui se trouve au nord de l’île (convention de Pékin, 1860) : Le recensement de 1865 compte 125 504 résidents, dont 2 000 européens ou américains.

En 1898, l’Allemagne, la France et la Russie acquièrent des droits sur différents territoires chinois. Par réaction, le Royaume-Uni cherche à agrandir leur colonie de Hong Kong. Ils signent avec la Chine la « deuxième convention de Pékin », qui leur attribue un bail de 99 ans sur des zones adjacentes à Kowloon et sur quelques îles. Ces espaces, connus sous le nom de Nouveaux Territoires, restent longtemps peu utilisés. Les projets de développement importants ne datent que des années 1970.

La croissance démographique se poursuit, et différentes activités économiques se développent. La population reste pourtant assez pauvre en moyenne. Hong Kong compte 1,6 millions d’habitants en 1941. Le territoire souffre très fortement lors de l’occupation japonaise après l’attaque de Hong Kong par le Japon, et la population redescend à 600 000. Avec l’arrivée au pouvoir des communistes en Chine (1949) se produit un afflux de réfugiés.

Hong Kong connaît à partir des années 1960 un essor économique. Celui-ci est d’abord fondé surtout sur le textile, puis, à partir des années 1970, la finance prend une place prépondérante.

À partir de 1979, le président chinois Deng Xiaoping entreprend d’ouvrir économiquement la Chine avec l’étranger. L’expérience se limite d’abord à des zones économiques spéciales. Hong Kong, qui devient alors un point stratégique pour les échanges étrangers en Chine : presque tous viennent de la colonie anglaise, ou tout au moins transitent par elle. Parmi les premières zones à bénéficier de ces investissements, une connaît un développement spectaculaire, Shenzhen, située aux portes de Hong Kong.

Les Nouveaux Territoires ayant été cédé pour 99 ans, ils doivent revenir à la Chine en 1997. L’île de Hong Kong et Kowloon en revanche peuvent théoriquement rester anglaise. Cependant, par Déclaration commune sino-britannique, signée le 19 décembre 1984, le Royaume-Uni s’engage à remettre à la Chine l’ensemble de la colonie en 1997. La République populaire quant à elle s’engage à garder le régime économique et le mode de vie hongkongais pendant 50 ans. C’est la politique dite « un pays, deux systèmes ». Le 1er juillet 1997, Hong Kong devient la première région administrative spéciale chinoise. L’événement donne lieu à une cérémonie retransmise dans le monde entier.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 1.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 2.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 3.

- Hong-Kong d’autrefois – Partie 4.

- Shangaï Années 30 – La Ville Chinoise.

- Shangaï Années 30 – La Pagode de Longhua.

- Chine – 1900 – Partie 1.

- Chine – 1900 – Partie 2.

- Chine – 1900 – Partie 3.

- Chine – 1900 – Partie 4.

123

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne