Alfred Stieglitz

 Alfred Stieglitz  dans Photographie: Grands Photographes stieglitz%20a%2000108

Winter, Fifth Avenue – 1892 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

terminal dans Photographie: Grands Photographes

The Terminal – 1892 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

stieglitz%20a%2000155

Ice Night – 1893 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

m198306600017

Hansom Cabs, Central Park – 1894 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

stieglitz_flatiron_building

Flatiron Building – 1903 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

nyc-steiglitz

The Street – 1903 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

stieglitz%20a%2000139

In the New York Central Yards – 1903 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

STIEGLITZ%20A%2000103

From my window, New-York – 1907 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

52.1792_small_ema

Untitled, Horses, Winter – 1910 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

stieglitz%20a%2000109

Two Towers, New-York – 1913 - Crédit photo: © Alfred Stieglitz

 

 

 

 Biographie d’Alfred Stieglitz

 

 180px-Portrait_of_Alfred_Stieglitz_1935_Apr_17

 

Alfred Stieglitz (1er janvier 1864 à Hoboken dans le New Jersey, États-Unis – 13 juillet 1946) était un photographe et un monnayeur d’art.

est né à New York durant la guerre civile, de parents d’origine juive allemande, Edward Stieglitz et Hedwig Warner, et premier d’une famille de six enfants. Ses études primaires ont débuté à New York . Il a grandi dans une maison en face de Central Park au 14 est 60e rue dans Manhattan. Déjà dans son jeune âge, il collectionnait les photos qu’il trouvait et les accrochait au mur de sa chambre. En 1882, il partit pour l’Allemagne pour poursuivre ses études lorsque son père vendit son entreprise de confection et ramena sa famille en Europe. C’est là qu’il a passé les plus belles années de sa vie et qu’il a découvert la photographie.

C’est à l’âge de 19 ans, qu’il prend ses premières photos alors qu’il suit ses études d’ingénieur à l’école polytechnique de Berlin. Il en est déjà amateur et décide d’expérimenter de nouvelles techniques et de dépasser les limites standardisées de ce temps. Il va même jusqu’à s’inscrire à des cours de chimie pour parfaire sa connaissance et bien maîtriser tous les aspects de l’appareil et de l’art photographique. Il a aussi beaucoup appris sur la photographie en travaillant dans la chambre noire d’un photographe local. Sachant que l’appareil photographique ne pouvait être utilisé que le jour, il a tenté une expérience dans une cave où la seule lumière venait d’une ampoule électrique activée par une dynamo. Il a effectué une exposition de 24 heures, ce qui lui a donné un négatif parfait. Ce négatif démontrait que la lumière du jour n’était pas toujours nécessaire. Un peu plus tard, Stieglitz fit les premiers clichés réussis d’une journée de pluie, d’une tempête de neige et en pleine nuit.

Dès 1880, il fait partie d’un courant photographique, le pictorialisme, qui prône le côté artistique de la photographie. Au sein de ce mouvement, Stieglitz s’intéresse à la version naturaliste de la photographie en optant pour la photographie des objets réels dans laquelle le photographe exprime son regard de l’objet à travers la photo.

À la fin du XIXe siècle, il retourne à New York où il fait des photos de la ville et de ses immeubles. De son arrivée en Amérique jusqu’en 1893, il va aider à diriger Heliochrome Engraving Company. Il y édite le journal American Amateur Photographer (1893-1896) et Camera Notes (1897-1902). C’est en 1902 qu’il acquiert la renommée internationale lorsqu’il organise, au National Arts Club de New York, une impressionnante exposition de photo où sont venus exposer les photographes du groupe Photo-Secession. Il reprend l’édition journalistique après l’exposition avec le journal Camera Work dans lequel, de 1902 à 1917, il va publier des photos d’artistes ayant participé à l’exposition de 1902.

De 1905 à 1917, il a dirigé une galerie de photographie, le 291, au 291 Fifth Avenue à New York. Ensuite, il géra d’autres galeries, The Intimate Gallery (1925-1929) et An American Place (1929-1946). Il a permis à son pays de connaître les artistes européens (Pablo Picasso, Henri Matisse, Georges Braque, Paul Cézanne) parce qu’il fut le premier à montrer leur peinture au public américain en 1908.

Vers 1917, alors que les moyens qu’il pouvait consacrer à l’art avaient grandement diminués à cause de la guerre, il a commencé une collection de photo de sa future femme, Georgia O’Keeffe. C’est pendant cette période qu’il photographie ses plus belles œuvres, dont les nuages, nommées Équivalents.

En 1923, on lui a demandé s’il voulait donner des œuvres au musée de Fine Arts. C’était une première car aucun musée n’exposait de photographies.

En 1924, il a offert 27 photographies au Metropolitan Museum of Art. Étant le premier à faire ce genre de don, ses clichés sont devenus la référence aux États-Unis. C’est aussi cette année-là qu’il épousa Georgia O’Keeffe. En 1934, il publie America and Alfred Stieglitz, a Collective Portrait, une collection de ses œuvres photographiques.

C’est en 1937, après 20 ans de collaboration avec sa femme O’Keeffe qui fut aussi sa muse, qu’il abandonne la photographie.

Ce photographe aura vécu les deux guerres mondiales et la grande dépression et aura vécu assez longtemps pour voir son pays modifier ses idées et se moderniser. Il s’est éteint à Lake George (New York), le 13 juillet 1946.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

N

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi:

 

arton382

 

Cet ouvrage offre un panorama sur l’ensemble de la carrière de photographe de Stieglitz en 55 images : des premières photographies de style pictorialiste à la ‘straight photographie’ (ou ‘photographie pure’). L’introduction de Graham Clarke met l’accent sur le style épuré de l’artiste, célèbre pour ses photographies de New York et de ses premiers buildings en construction autant que pour les portraits qu’il fit de sa compagne, Georgia O’Keefe.

- Alfred Stieglitz par Graham Clarke aux éditions Phaidon – 128 pages - 25€

Nouvel An Chinois – Manifestations des 3ème et 13ème Arrondissements de Paris – 14 Février 2010

Nouvel An Chinois - Manifestations des 3ème et 13ème Arrondissements de Paris - 14 Février 2010 dans Evenementiel nouvelan_banniere

 

Le Nouvel An Chinois (nónglì xinnián) aussi appelé Fête du printemps ou Fête du Têt au Vietnam est la fête la plus importante pour les communautés chinoises à travers le monde entier. Le terme nónglì xinnián signifie littéralement « nouvel an du calendrier agricole » car il se célèbre suivant le calendrier chinois qui est à la fois lunaire et solaire. Cette fête est un moment dont on profite en prenant des vacances, en se réunissant en famille et entre amis.

Le Tigre () selon le zodiac chinois est énergique, aventureux, indépendant, inventif, généreux, sans repos et impulsif. Il s’entend bien avec le Cheval ou le Chien.

Comme chaque année, la ville de Paris proposera différentes festivités lors du Nouvel an chinois ou fête du Printemps 2010, qui correspond également au Nouvel An Vietnamien (fête du têt). Toute la communauté asiatique proposera alors des défilés, danses et expositions pour partager sa riche culture.

L’événement le plus attendu de l’année est sans nul doute le défilé du Dragon dans les rues de Paris 13.

Le Nouvel an Chinois tombe cette année le 14 Février 2010, jour de la Saint-Valentin et le Buffle laissera place au signe zodiacal du Tigre de Métal.

.
MANIFESTATIONS: PARIS 3EME

.

on-fete-le-tigre-player dans Evenementiel

 

Le défilé du 3ème arrondissement de Paris moins réputé mais tout aussi grandiose que celui de Paris 13 proposera danses de lions, défilés en costumes traditionnels et un cortège avec de nombreux dragons.

 

Paris3-2010

 

Le défilé du dragon se déroulera le dimanche 14 février 2010. Il commencera vers 14h place de l’Hôtel de Ville de Paris et suivra le parcours suivant :

Place de l’Hôtel de ville
Rue du Temple
Rue turbigo
Place des Arts et Métiers
Rue Beaubourg
Rue d urenard
Place de l’Hôtel de ville

Cette année encore, à l’occasion du Nouvel An Chinois, la Mairie du 3e vous propose une semaine culturelle aux couleurs de la Chine. Au programme : musique, chant, danse, cirque, arts martiaux, débats, expositions et cours de cuisine. De quoi ravir les plus petits comme les plus grands…

Mardi 9 Février 2010 

?
Cirque chinois: Un spectacle de cirque traditionnel chinois qui propose des numéros spectaculaires et de nombreuses surprises…
A 10h et à 14h – Salle Odette Pilpoul (Représentations exclusivement réservées aux scolaires du 3e sur réservation)

Mercredi 10 Février 2010


~ Atelier d’arts martiaux: Démonstrations de Tai-Chi, Qi Gong, éventail, épée et danse du lion 17h – Salle Odette Pilpoul

~ Concert de musique classique: Madame Chow Chinling, concertiste renommée, Présidente du Comité International de la Jeunesse pour la promotion des arts et de la culture, soutenue par l’Unesco, propose un concert de musique classique aux couleurs de la Chine : les œuvres de Schubert, Tchaïkovski, Gabus… seront interprétées par de jeunes artistes du 3e. A partir de 18h30 - Salle Odette Pilpoul

.

.

Jeudi 11 Février 2010

.
~ Table ronde diaporama: Les diversités culturelles de la Chine. Avec Véronique Poisson, Docteur en sociologie et immigrations chinoises et Elisabeth Allès, Anthropologue au CNRS. Diaporama de Stéphane Kerjose, Président de l’association franco-chinoise Pierre Ducerf. A 15h - Salle des Mariages

~ Cours de cuisine: Zenzoo Foodi vous propose un cours de cuisine chinoise et vous révèle les secrets d’un repas de réveillon… A 17h - Salle Odette Pilpoul

Vendredi 12 Février 2010

.
Cirque pour tous: Représentation pour les scolaires du 3e sur réservation à 14h - Salle Odette Pilpoul, Représentation pour tous à 17h30 - Salle Odette Pilpoul (dans la limite des places disponibles)

Samedi 13 Février 2010 

.
~ Atelier de danse: L’association France Chine Culture fait découvrir les danses traditionnelles chinoises aux enfants de 6 à 12 ans à 14h - Salle des mariages

~ Place aux jeunes dans la Mairie du 3e: Les jeunes de 15 à 25 ans font leur show en danses et en chansons. Un jury départagera les artistes en herbe. L’association Jeunes Chinois d’Europe délivrera le prix de notre Star’Ac du 3, de 19h à 23h - Salle Odette Pilpoul

Dimanche 14 Février 2010 

/
C’est le Nouvel An Chinois !

~ Atelier Maquillage: L’association Pierre Ducerf transforme l’expression du visage des enfants… à partir de 10h – Locaux de l’association : 29 rue Michel Le Comte – Paris 3e

A l’Hôtel de Ville

;
Cérémonie de l’Oeil et Défilé du Dragon: Départ depuis l’Hôtel de Ville du défilé du Dragon avec ses chars, ses costumes, ses pétards….
A partir de 14h – Place de l’Hôtel de Ville- Paris 4e

A la Mairie du 3e

Voeux de la communauté chinoise et Spectacle du dragon
18h30

Discours officiels et Buffet du Nouvel An
A partir de 19h30 – Salle des mariages

Spectacle de danse et musique traditionnelles chinoises
20h30 – Salle Odette Pilpoul

Du 1er au 6 Mars 2010

.
« Une exposition d’Extrême-Orient «  rassemblant les oeuvres de 3 artistes asiatiques “Chiang Li-Hua, vidéaste taïwanaise ;
Cho Nan-Young, peintre coréenne ; Wu Hua, peintre et calligraphe chinois.” Vernissage Lundi 1er Mars à 18h Péristyle de la Mairie du 3e.

..

MANIFESTATION: PARIS 13EME

.

nouvel%20an%20chinois

 

Le traditionnel défilé (ou danse) du Dragon pour le Nouvel an Chinois à Paris 13 est l’évènement le plus populaire et le plus attendu attirant chaque année de plus en plus de curieux. Il en devient presque impossible de se déplacer.

Le défilé se déroulera le dimanche 21 février 2010 vers 13h30.

.

Paris13-2010

 

Le défilé suivra le parcours suivant :

départ : 13h30 : 66 avenue d’Ivry
place d’Italie
avenue d’Italie
rue de Tolbiac
avenue de Choisy
boulevard Masséna
arrivée : 66 avenue d’Ivry

(Attention : circulation restreinte dans tout l’est du 13ème, évitez de prendre votre véhicule)

Source: Chine Informations.

.

Bonne année,

Saint-Sulpice

Fête des Vendanges de Montmartre 2009 – Paris – 7 au 11 Octobre 2009

Fête des Vendanges de Montmartre 2009 - Paris - 7 au 11 Octobre 2009 dans Evenementiel 

 

Evénement unique à Paris, la Fête des Vendanges de Montmartre attire chaque année près de 350 000 personnes. Cette fête est bien sûr celle du vin et du goût avec ses grands rendez-vous traditionnels mais depuis trois ans, elle aussi celle d’une autre culture…

 

  dans Evenementiel

 

Cette année « Montmartre fête les Trois Baudets », en hommage à Jacques Canetti, le fondateur de la salle mythique et immense directeur artistique qui a lancé Brel, Brassens, Gainsbourg… L’occasion de célébrer le renouveau de ce lieu pilote de la chanson francophone depuis février dernier.

 

 

 

Sous le parrainage d’un grand admirateur de Jacques Canetti, Charles Aznavour, et d’une amoureuse de Montmartre, Anaïs, nous retracerons, à travers des expositions, des concerts, des balades, des chorales, une université Canetti, le parcours d’exception du créateur du Théâtre des Trois Baudets.

 

 

 

Comme toujours, l’esprit d’entraide soufflera sur les pentes de Montmartre grâce à l’action du Comité des Fêtes et d’Actions Sociales du 18e qui reversera les bénéfices de la vente des 1 500 bouteilles de la cuvée de la vigne du Clos Montmartre au profit des oeuvres sociales du 18e arrondissement.

 

 

 

Devenus aujourd’hui incontournables, les 3 grands rendez-vous de la Fête des Vendanges de Montmartre nous feront encore rêver. Venus de toute la France et au-delà de nos frontières, 1500 participants seront là pour le Ban des Vendanges et le Grand Défilé des confréries, auquel se joindront les petits trains des fanfares et des quartiers du 18e, rendant un hommage haut en couleurs au vin et à la vigne du Clos Montmartre.

 

 
 

Le feu d’artifice sera encore là pour nous éblouir. Une création pyromusicale en hommage à Jacques Canetti avec des archives sonores inédites, un moment de féérie. Pour clôturer ces 5 jours de fête, les amoureux se retrouveront place des Abbesses, près du mur des je t’aime, où Daniel Vaillant, maire du 18e, sera présent pour la désormais célèbre cérémonie des non-demandes en mariage et déclarera officiellement les couples qui le souhaiteront « Fiancés pour l’éternité».

 

 

 

Nous aurons la chance d’accueillir sur scène des artistes a signé par Canetti, qui sont heureux de pouvoir lui dire « Merci Monsieur Canetti » comme Anne Sylvestre ou Magali Noël.
 

 

Nous recevrons aussi des artistes trop jeunes pour avoir travaillé avec lui, mais qui admirent l’homme: François Morel, Anne Roumanoff, La Grande Sophie, Jeanne Cherhal, Clarika, Oxmo Puccino, Féfé et d’autres surprises.
 

 

Les jeunes talents, chers à Canetti, seront particulièrement mis en avant dans cette édition, sur la scène du Trianon ou celle des Trois Baudets, et aussi dans les apéros-découverte. Nos coups de coeur sont Carmen Maria Vega, Madjo, Karimouche, Koumekiam, Bob Godin, Twin Twin et DJ Jonah.

 

 

 

Le Parcours du Goût et ses différents villages sera cette année plus varié qu’il ne l’a jamais été, 1200m² et plus de 120 stands autour du Sacré- Coeur, avec les Villages des Régions, du Monde et de l’Eau. Autre étape incontournable de ce parcours : l’Ecole du Goût, proposée par Metro Cash & Carry France, partenaire officiel de la Fête des Vendanges. Un paradis de la découverte, ludique et pédagogique, avec des ateliers tous gratuits !

 

 
Nouveautés 2009 à ne pas manquer : les visites gratuites de la vigne de Montmartre ! Le Parcours du Vin Blanc à la Goutte d’Or avec le cru Viré-Clessé renouera avec la tradition viticole oubliée de ce quartier, dont le vignoble produisait un vin blanc doré qu’affectionnait le Roi Saint-Louis.

 

 

 

La Fête des Vendanges de Montmartre, c’est aussi bien sûr celle des enfants. Le Grand Bal des P’tits Poulbots à la mairie du 18e sera cette année animé par les Z’Imbert et Moreau. Les enfants du quartier de La Chapelle rendront un hommage particulier au grand Boris Vian avec une création scénique autour de Zaza Fournier pour interpréter « Mon Abécédaire en musique ». La grande chorale des enfants des écoles du 18e nous fera partager la belle aventure musicale des chanteurs des Trois Baudets.

 

 

 

Pour en savoir plus sur cet évènement: Fête des Vendanges 2009

 

 

 

Historique des Vignes de Montmartre

A la fin du XVème siècle, ruinées par les guerres, les Dames de Montmartre sont contraintes de vendre leurs terrains. Vignerons et laboureurs s’installent donc et cultivent de beaux vignobles : le Sacalie, la célèbre Goutte d’Or, le Clos Berthaud, la Sauvageonne, la Vigne de Bel-Air. 

En 1576, la bourgeoisie marchande mène une grande offensive pour réduire le nombre des tavernes dans la capitale : les vins sont notamment soumis à des droits d’octroi pour entrer dans Paris et l’habitude s’instaure de franchir les enceintes de la ville pour boire. Guinguettes et cabarets fleurissent alors sur la Butte au fil des ans.

 

 photo_histoire_3

 

Avec l’annexion de Montmartre à Paris en 1860, les vignobles disparaissent peu à peu. Gérard de Nerval veut en 1854 acheter la dernière vigne. En 1910, on peut encore voir deux treilles du vignoble de Montmartre rues Damrémont et Lepic.

En 1929, le peintre Francisque Poulbot et quelques amis écrivains et artistes sauvent de l’expansion immobilière un terrain municipal en y plantant quelques ceps de vigne. En 1933, on poursuit la plantation avec plus de trois mille plants de Thomery et trois plans de Morgon.

L’année suivante commence la traditionnelle fête des vendanges qui se poursuit chaque année. Sont invités des vedettes, les notables de Montmartre, mais aussi les délégations des provinces françaises,et les chevaliers du taste-vin de toutes régions.pour fêter « le Clos Montmartre » aujourd’hui seul vrai vignoble de Paris.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

 

 

A regarder aussi:

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi:

 

9782914330398

 

Francisque Poulbot (1879-1946) s’est installé dans le « maquis » de Montmartre à son retour de service militaire en 1901, et ne l’a plus quitté. Artiste protéiforme, il s’est rendu célèbre en créant le personnage du gosse montmartrois, frondeur et sensible en dépit de sa misère. Sa renommée s’est étendue lorsqu’il s’est engagé dans les combats pour la sauvegarde de la Butte et de son esprit qu’il a incarné pendant un demi-siècle. Il est devenu un symbole. A travers la vie et l’oeuvre de cet arpenteur infatigable, et les portraits de ses nombreux et talentueux amis, nous découvrons les charmes et les secrets du Montmartre de légende.

- Poulbot, gosse de Montmartre par Jean-Marc Tarrit aux éditions Magellan et Cie – 148 pages – 20€

Un Soleil à Kaboul – Projection gratuite le Samedi 5 Septembre 2009 à 16h – Mairie du 12e – Paris

Un Soleil à Kaboul - Projection gratuite le Samedi 5 Septembre 2009 à 16h - Mairie du 12e - Paris dans Evenementiel 3760115300279

 

 

La mairie du 12e et le Théâtre du Soleil, vous proposent une rencontre exceptionnelle avec le Théâtre Aftaab, venu d’Afghanistan, dans le cadre du rendez-vous culturel « les samedis de la Mairie » : projection suivie d’un débat avec les comédiens, le Samedi 5 septembre à 16h à la mairie du 12e arrondissement.

- 16h : « Un Soleil à Kaboul » Projection du film de Duccio Bellugi, Philippe Chevalier et Sergio Canto. Invités en Afghanistan, Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil, s’embarquent pour donner un stage à Kaboul. Cette petite mission donne naissance au milieu des ruines et des roses d’un jardin, à une toute jeune troupe de théâtre afghane, mixte et courageuse, le Théâtre Aftaab, un petit Théâtre du Soleil d’Asie Centrale.

- 17h : Discussion Avec des comédiens du Théâtre Aftaab et Hélène Cinque, metteur en scène du spectacle. Les comédiens du Théâtre Aftaab (deux femmes et treize hommes) ont entre 20 et 30 ans. Venez les rencontrer et parlons de ce que veut dire grandir à Kaboul et avoir la passion du théâtre.

 

En juin 2005, Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil sont invités à animer un stage à Kaboul. Cette mission donne naissance, au milieu des ruines et des roses d’un jardin, à une toute jeune troupe de théâtre afghane, mixte et courageuse, le Théâtre Aftab, un petit Théâtre du Soleil d’Asie centrale. Après vingt ans de communisme soviétique et six ans de régime taliban, la barbarie et l’obscurantisme ont presque éradiqué toute forme artistique. Le peuple afghan est une mosaïque ethnique dont la richesse relève de la diversité de ses cultures. Aujourd’hui nous ne savons rien de cette richesse culturelle. Qui sont ces comédiens ? Comment résistent-ils ? Quel est leur théâtre ? Le Théâtre du Soleil a toujours puisé ses racines dans le théâtre oriental. Sa directrice, Ariane Mnouchkine, a acquis une réputation qui transcende les frontières. Suivre son travail, c’est voir comment elle et sa troupe, à l’aide des masques balinais, japonais et ceux de la Commedia dell’arte, font tomber les barrières culturelles et religieuses. C’est aussi être témoin du parcours de ces femmes et de ces hommes qui ont encore le courage de tenter d’exprimer par le théâtre les passions, les peurs et les amours qui les habitent. Un soleil à Kaboul… ou plutôt deux suit ce processus créatif partagé entre les comédiens afghans et ceux du Théâtre du Soleil, et sonde l’intimité d’un peuple traumatisé par une trentaine d’années de guerre.

Biographie
Duccio Bellugi-Vannuccini a une formation de mime, d’acteur, d’acrobate et de danseur. Il fait partie de la troupe du Théâtre du Soleil depuis 20 ans. Un soleil à Kaboul… ou plutôt deux est sa première réalisation. Après avoir été membre du Théâtre du Soleil de 1991 à 2005, Sergio Canto Sabido est aujourd’hui réalisateur. Après des études de géographie et d’histoire à l’Université Paris X, Philippe Chevallier a reçu une formation complète en montage. Il est chef-opérateur, monteur et réalisateur.

Filmographie
Sergio Canto Sabido : Le masque (2003). Philippe Chevallier : Un repas de quartier (2003) ; Regards sur carrières (2004) ; Le dernier caravansérail — Making-of (2005) ; Butterfly Days (2005) ; Mini Tiger Lee, mission sur Pékin (2005).

 

Bon film,

Saint-Sulpice

 

- Un Soleil à Kaboul – Samedi 5 Septembre 2009 à 16h suivi d’un débat à 17h - Mairie du 12e – 130, Avenue Daumesnil – 75012 Paris – Tél: 01.44.68.12.12 – Entrée libre

12345

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne