Elliott Erwitt « Personal Best » – Maison Européenne de la Photographie – Paris – 3 Février au 4 Avril 2010

Elliott Erwitt

 New-York, U.SA. - 1955 - Crédit photo: © Elliott Erwitt & Magnum Photos

N

N

N

La Maison Européenne de la Photographie présente une exposition rétrospective d’Elliott Erwitt, photographe américain né à Paris. Comme son titre en français l’indique (« Le Meilleur de moi-même »), cette exposition s’inspire d’un choix d’Elliott Erwitt parmi ses images préférées, ses coups de cœur. À travers plus de cent trente oeuvres, dont de nombreux tirages d’époque très peu vus, l’exposition retrace l’ensemble de son parcours depuis soixante ans.

N

EE-1131 dans EXPOSITIONS

Californie, U.SA. - 1955 - Crédit photo: © Elliott Erwitt & Magnum Photos

 N
Photographe depuis 1948, membre de l’agence Magnum Photos depuis 1953, Elliott Erwitt est un observateur vif et espiègle de la vie quotidienne ; on trouve parmi ses sujets de prédilection les enfants, les chiens, la plage, la politique et les célébrités. Témoin des grands événements du vingtième siècle, ce maître de l’instant est aussi un infatigable homme d’esprit ; il est un humoriste subtil et poétique dont le travail mélange satire et mélancolie. « Certaines personnes disent que mes photos sont tristes, d’autres les trouvent drôles. Drôlerie et tristesse, c’est un peu la même chose, non ? »
En dehors de ses photographies commerciales et personnelles, Elliott Erwitt a également réalisé de nombreux films documentaires, consultables pour certains en parallèle de l’exposition, à la vidéothèque de la Maison Européenne de la Photographie.

n

bw-photography-elliot

New-York, U.SA. - 1974 - Crédit photo: © Elliott Erwitt & Magnum Photos

n
Fils d’émigrés russes, Elliott Erwitt est né en 1928 à Paris. Il a grandi en Italie et en France. Sa famille émigre aux États-Unis en 1939, s’installant d’abord à New York puis à Los Angeles. Elliott Erwitt fréquente le lycée d’Hollywood, tout en travaillant dans un laboratoire commercial où il développe des tirages « signés » pour les fans de star de cinéma. En 1949, il retourne en Europe où il voyage et débute sa carrière professionnelle. Conscrit dans l’armée des États-Unis en 1951, il continue à photographier pour plusieurs publications – totalement à l’écart de ses fonctions militaires – alors qu’il est posté au New Jersey, en Allemagne et en France.

n

usa-pennsylvania-1950-elliott-erwitt

 Pittsburgh, Pennsylvanie, U.SA. - 1950 - Crédit photo: © Elliott Erwitt

N
Par pure chance, alors qu’il était parti chercher du travail à New York avant son service militaire, il rencontre Edward Steichen, Robert Capa et Roy Stryker qui apprécient ses photographies et qui le prennent sous leur aile, devenant des mentors importants. En 1953, fraîchement renvoyé du service militaire, Elliott Erwitt, parrainé par Robert Capa, devient membre de l’agence Magnum Photos. Il a travaillé pour la revue Life et participé à la célèbre exposition The Family of Man au Musée d’Art Moderne de New York, en 1955, et depuis plus de cinquante ans, ses livres, ses reportages photographiques, ses illustrations et ses publicités apparaissent dans des publications du monde entier.

n

Caroline du Nord, U.SA. - 1950 - Crédit photo: © Elliott Erwitt

N
Dans les années 70, tout en continuant son travail photographique, il commence à tourner des films, d’abord plusieurs documentaires et ensuite, dans les années 80, des programmes de télévision comiques et satiriques pour la chaîne HBO (Home Box Office).

n
Des années 90 à nos jours, il continue de mener une vie professionnelle étonnamment variée. Il est l’auteur de plus de vingt livres de photographie, dont les titres récents sont The Art of André S. Solidor A.k.a. Elliott Erwitt, Rome, New York, et Dogs.
n

Parmi les grandes expositions qui ont présenté son travail, citons celles au Musée d’Art Moderne de New York, à l’Institut d’Art de Chicago, l’Institut Smithsonian de Washington, D.C., le Centre National de la Photographie, Paris (Palais de Tokyo), le Kunsthaus de Zurich, le Musée Reina Sofia de Madrid, le Barbican de Londres, la Société Royale de la Photographie de Bath, le Musée d’Art de la Nouvelle Galles du Sud de Sydney, le Spazio Oberdan de Milan, de nombreux lieux en Asie, et très récemment, au Museo di Roma à Rome, où il a revisité cinquante années de l’histoire romaine.

L’exposition est réalisée en collaboration avec Magnum Photos et le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia.

N

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

N

- Elliott Erwitt « Personal Best » – Maison Européenne de la Photographie – 5 à 7, Rue de Fourcy – 75004 Paris – Tél: 01.44.87.75.00 – Métro: Saint Paul ou Pont Marie – Bus: 67, 69, 96 ou 76 – Parkings Publics: Parc Baudoyer, Parc Pont Marie, Parc Lobau. Un stationnement est réservé aux visiteurs handicapés moteur devant le 2 rue de Jouy – Du 3 Février au 4 Avril 2010 – Ouvert tous les jours de 11h00 à 20h00, sauf les Lundis, Mardis et jours fériés (Accès à la billetterie jusqu’à 19h30) – Tarifs: Plein 6.50€ – Réduit 3.50€ (Plus de 60 ans, famille nombreuse, étudiant, enseignant, demandeur d’emploi, bénéficiaire de l’aide sociale et du RMI, Maison des artistes, les abonnés des lieux partenaires) – Gratuité aux moins de 8 ans en individuel, personne handicapée , accompagnateur de groupe, personnel de la Ville de Paris, carte presse et tous les mercredis dans la tranche horaire 17 à 20 heures.

 

Ferdinando Scianna – La géométrie et la passion – MEP – Paris

Ferdinando Scianna - La géométrie et la passion - MEP - Paris dans EXPOSITIONS 083c1296-713a-11de-9680-38538fc9793d

Generosa, Sicile, 1964 – (© Ferdinando Scianna/Magnum Photos)

La Maison Européenne de la Photographie présente, pour la première fois en France, une rétrospective du photographe italien Ferdinando Scianna, par ailleurs journaliste et écrivain. L’exposition rassemble une sélection de cent vingt photographies, issues de plusieurs séries réalisées à partir des années 60, et qui ont fait l’objet de nombreux livres, comme Feste religiosi in Sicilia, Marpessa, Dormire, les Siciliens ou encore Mondo Bambino.

 

 sc_caltagirone dans EXPOSITIONS

Caltagirone – 1983 - Crédit photo: © Galleria dell’Incisione

Né en Sicile, Ferdinando Scianna s’est fait connaître dès l’âge de 21 ans avec la publication, avec l’écrivain Leonardo Sciascia, du livre Feste religiose in Sicilia, qui documente, dans une esthétique proche du néoréalisme italien, la ferveur des manifestations religieuses en Sicile, et qui a été distingué par une mention au Prix Nadar en 1966.

 

 ferdinandoscianna

- Crédit photo inconnu

Recruté par le magazine l’Europeo, il s’installe ensuite à Milan, avant de rejoindre Paris en qualité de correspondant du journal. Multipliant les reportages pour la presse, Ferdinando Scianna n’en continue pas moins de photographier passionnément la Sicile, livrant des images à la fois lumineuses et sombres, reflétant l’ambivalence qui caractérise son rapport au territoire où il est né, mélange d’attachement vibrant et de détachement lucide.

 

 scianna_benares-1997-6

Bénarès – Inde – 1997 – Crédit photo: © Galleria dell’Incisione

Sollicité par Dolce et Gabanna, encore inconnus alors, il s’essaye à la photographie de mode en 1987. Marpessa est son premier modèle, qu’il photographie dans les rues de Sicile, puis plus tard dans d’autres coins du monde. De cette rencontre naît aussi un livre, Marpessa, témoin de la passion qui l’anime dans l’exercice de la mise en scène, tout autant que dans le reportage.

 

 PAR244398_Comp

(© Ferdinando Scianna/Magnum Photos)

Il rejoint, à la même époque, l’agence Magnum, intronisé par son ami et maître Henri Cartier-Bresson. Des rencontres décisives, qui ont jalonné son parcours, ont en effet forgé l’homme : l’imaginaire photographique de Ferdinando Scianna n’existerait pas sans Leonardo Sciascia, Jorge Luis Borges, Henri Cartier-Bresson, Claude Ambroise, Mario Giacomelli, Milan Kundera, Elliott Erwitt, Paola Bergna et d’autres encore, photographes ou écrivains notamment.

 

 SCF184

Statue de Staline démantelée – Budapest – Hongrie – 1990 – (© Ferdinando Scianna/Magnum Photos)

Car Ferdinando Scianna, ancien étudiant en lettres et philosophie à l’université de Palerme, féru de littérature, attache un intérêt particulier au livre, support naturel et privilégié de ses photographies, qu’il aime accompagner d’un texte de l’un de ses amis écrivains.

 Lui-même ayant toujours évité pudiquement d’expliquer ses images, préférant paraphraser ceux qui, avec leurs mots, l’ont accompagné dans son cheminement. Il y fait exception à l’occasion de cette exposition, en livrant, parallèlement aux images, des souvenirs, réflexions et propos sur son parcours et son travail. La photographie est, pour Ferdinando Scianna, une façon d’être dans la vie, ce dont l’exposition, organisée en chapitres selon un parcours thématique, s’emploie à rendre compte. Source texte: MEP.


 

1987-thumb-522x345

 Le modèle italien Marpessa photographié pour Dolce & Gabbana – Sicile – Italie – 1987 – Crédit photo inconnu

 

 Bonne exposition,

Saint-Sulpice

 

Ferdinando Scianna - Maison Européenne de la Photographie – 5 à 7, Rue de Fourcy – 75004 Paris – Tél: 01.44.78.75.00 – Du 24 Juin au 11 octobre 2009 - Du mercredi au dimanche de 11h à 20h (sauf les lundis, mardis et jours fériés) – Accès à la billetterie jusqu’à 19 heures 30.   - Tarifs: Plein 6,50€, Réduit 3,50€. 

Elliott Erwitt – Partie 2

Elliott Erwitt - Partie 2 dans Photographie: Grands Photographes EE-1129

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1127 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1161

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1153

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1124

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1065

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1150

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1193

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1191

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1156

Crédit photo: © Elliott Erwitt

 

 

Biographie d’Elliott Erwitt

Elliott Erwitt (1928 à Paris – ) est un photographe américain, né de parents russes. Il a passé dix ans de son enfance en Europe notamment en Italie, Allemagne et France avant que ses parents n’émigrent aux États-Unis, à New York puis à Los Angeles. Robert Capa sera l’un des premiers à le remarquer et à l’inviter à devenir membre de l’agence Magnum. Agence qu’il présidera quelques années plus tard.

Il a photographié l’Europe et les États-Unis, les enfants et les chiens, les stars avec un humour satirique. Il a également produit de nombreuses émissions télés comiques. « Faire rire les gens est une des plus parfaites réussites qu’on puisse espérer » dit-il.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Elliott Erwitt – Partie 1.

Elliott Erwitt

 Elliott Erwitt  dans Photographie: Grands Photographes EE-1131

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1195 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1205

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1160

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1188

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1146

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1185

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1177

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1190

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1144

Crédit photo: © Elliott Erwitt

 

Biographie d’Elliott Erwitt

Elliott Erwitt (1928 à Paris – ) est un photographe américain, né de parents russes. Il a passé dix ans de son enfance en Europe notamment en Italie, Allemagne et France avant que ses parents n’émigrent aux États-Unis, à New York puis à Los Angeles. Robert Capa sera l’un des premiers à le remarquer et à l’inviter à devenir membre de l’agence Magnum. Agence qu’il présidera quelques années plus tard.

Il a photographié l’Europe et les États-Unis, les enfants et les chiens, les stars avec un humour satirique. Il a également produit de nombreuses émissions télés comiques. « Faire rire les gens est une des plus parfaites réussites qu’on puisse espérer » dit-il.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

12

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne