Diane Arbus – Partie 3

 Diane Arbus - Partie 3 dans Photographie: Grands Photographes 2.-Arbus.L

Crédit photo: © Diane Arbus

N

 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Diane Arbus

N

arbus-young-man

Crédit photo: © Diane Arbus

N

diane_arbus_08

Crédit photo: © Diane Arbus

N

b961984728c073ddf85f383c35113d3e.large

Crédit photo: © Diane Arbus

N

arbus1980.0250

Crédit photo: © Diane Arbus

N

diane_arbus_nyc_1960

Crédit photo: © Diane Arbus

N

arbus

Crédit photo: © Diane Arbus

N

528145002_ab45eed590

Crédit photo: © Diane Arbus

N

dauntitled41970717xf

Crédit photo: © Diane Arbus

 

N

N

Biographie de Diane Arbus

N

Diane Arbus, de son vrai nom Diane Nemerov (14 mars 1923, New York – 26 juillet 1971, New York) est une photographe américaine.

Née le 14 mars 1923 à New York, Diane Nemerov rencontre son futur mari, Allan Arbus, à l’âge de 14 ans. Celui-ci apprend la photographie lors de son service militaire et ils ouvrent ensemble un magasin de photo de mode après la Seconde Guerre mondiale. En réalité, c’est Allan qui prend les photos, Diane tient le rôle de styliste et démarche auprès des agences. Ses premières photos personnelles ne datent que de 1957 environ. Elle s’extrait peu à peu du duo qu’elle formait avec son mari au profit de son inspiration. Le couple se sépare en 1960. Elle étudie alors la photographie à la New School de New York avec Marvin Israel et Richard Avedon et rencontre par la suite Lisette Model.

Diane Arbus s’inscrit dans un courant photographique qu’avait inauguré un autre grand photographe américain, Walker Evans, qui avait imposé un style documentaire et urbain dans les années 1930. Mais c’est après 1962, quand elle abandonne le format rectangulaire du 24×36 pour le format carré du 6×6 qu’elle impose son style propre. En 1963, elle obtient une bourse de la fondation Solomon R. Guggenheim qui lui permet de réaliser un travail remarquable intitulé « American Rites, Manners and Customs » (les rites de la société américaine), vaste galerie de portraits d’Américains, pour la plupart inconnus, qui met en exergue les rites sociaux de cette société.

Diane Arbus concentre son activité à New York et ses alentours, photographiant des inconnus dans la rue. Fascinée par les personnages hors-normes, elle photographie également des travestis, des handicapés mentaux, des jumeaux, des personnes de petite taille, etc. En mélangeant le familier avec le bizarre, Diane Arbus dresse un portrait troublant de l’Amérique des années soixante. En 1967, elle participe à l’exposition « New Documents » qui se tient au Musée d’art moderne de New York avec des portraits qui côtoient les vues urbaines de Lee Friedlander et Garry Winogrand. Là encore, son travail apparaît comme un événement qui contribue à imposer la photographie documentaire comme un genre artistique propre, se distinguant du reportage. Dépressive, elle se donne la mort le 26 juillet 1971 à Greenwich Village en avalant une quantité importante de barbituriques puis en s’ouvrant les veines. Son influence sur la photographie américaine est considérable. Elle a contribué à imposer l’idée que la photographie est un art à part entière. Elle travaillait en noir et blanc et développait elle-même ses travaux afin de maîtriser complètement le résultat de ses œuvres. Diane Arbus est la mère de Doon Arbus.

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Diane Arbus – Partie 1.

- Diane Arbus – Partie 2.

- Diane Arbus – Partie 3.

- Diane Arbus – Partie 4.

 

A regarder aussi:

 

 Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi:

 

41EAY3JCCEL._SL500_AA240_

 

Diane Arbus Revelations a l’intérêt de montrer, pour la première fois, plus de deux cents photographies, mêlant les plus célèbres à d’autres, moins connues, voire jamais exposées auparavant. Cette quasi exhaustivité permet au visiteur de se plonger dans l’univers de l’artiste — univers de monstres (nains, travestis, géants…), de gens vivant en marge de la société, comme de gens « ordinaires » — , de rencontrer de salle en salle des visages devenus familiers aux côtés d’images inédites.

- Diane Arbus Revelations par Doon Arbus aux éditions Random House – 352 pages – 85€

Diane Arbus – Partie 2

 Diane Arbus - Partie 2 dans Photographie: Grands Photographes 4.-Arbus.L

Crédit photo: © Diane Arbus

N

arbus2untitled dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Diane Arbus

N

Crédit photo: © Diane Arbus

N

Crédit photo: © Diane Arbus

N

Crédit photo: © Diane Arbus

N

Crédit photo: © Diane Arbus

N

Crédit photo: © Diane Arbus

N

Crédit photo: © Diane Arbus

N

arbus1980.0223

Crédit photo: © Diane Arbus

N

diane_arbus

Crédit photo: © Diane Arbus

N

N

Biographie de Diane Arbus

N

Diane Arbus, de son vrai nom Diane Nemerov (14 mars 1923, New York – 26 juillet 1971, New York) est une photographe américaine.

Née le 14 mars 1923 à New York, Diane Nemerov rencontre son futur mari, Allan Arbus, à l’âge de 14 ans. Celui-ci apprend la photographie lors de son service militaire et ils ouvrent ensemble un magasin de photo de mode après la Seconde Guerre mondiale. En réalité, c’est Allan qui prend les photos, Diane tient le rôle de styliste et démarche auprès des agences. Ses premières photos personnelles ne datent que de 1957 environ. Elle s’extrait peu à peu du duo qu’elle formait avec son mari au profit de son inspiration. Le couple se sépare en 1960. Elle étudie alors la photographie à la New School de New York avec Marvin Israel et Richard Avedon et rencontre par la suite Lisette Model.

Diane Arbus s’inscrit dans un courant photographique qu’avait inauguré un autre grand photographe américain, Walker Evans, qui avait imposé un style documentaire et urbain dans les années 1930. Mais c’est après 1962, quand elle abandonne le format rectangulaire du 24×36 pour le format carré du 6×6 qu’elle impose son style propre. En 1963, elle obtient une bourse de la fondation Solomon R. Guggenheim qui lui permet de réaliser un travail remarquable intitulé « American Rites, Manners and Customs » (les rites de la société américaine), vaste galerie de portraits d’Américains, pour la plupart inconnus, qui met en exergue les rites sociaux de cette société.

Diane Arbus concentre son activité à New York et ses alentours, photographiant des inconnus dans la rue. Fascinée par les personnages hors-normes, elle photographie également des travestis, des handicapés mentaux, des jumeaux, des personnes de petite taille, etc. En mélangeant le familier avec le bizarre, Diane Arbus dresse un portrait troublant de l’Amérique des années soixante. En 1967, elle participe à l’exposition « New Documents » qui se tient au Musée d’art moderne de New York avec des portraits qui côtoient les vues urbaines de Lee Friedlander et Garry Winogrand. Là encore, son travail apparaît comme un événement qui contribue à imposer la photographie documentaire comme un genre artistique propre, se distinguant du reportage. Dépressive, elle se donne la mort le 26 juillet 1971 à Greenwich Village en avalant une quantité importante de barbituriques puis en s’ouvrant les veines. Son influence sur la photographie américaine est considérable. Elle a contribué à imposer l’idée que la photographie est un art à part entière. Elle travaillait en noir et blanc et développait elle-même ses travaux afin de maîtriser complètement le résultat de ses œuvres. Diane Arbus est la mère de Doon Arbus.

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Diane Arbus – Partie 1.

- Diane Arbus – Partie 2.

- Diane Arbus – Partie 3.

 

A regarder aussi:

 

 Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi:

 

41EAY3JCCEL._SL500_AA240_

 

Diane Arbus Revelations a l’intérêt de montrer, pour la première fois, plus de deux cents photographies, mêlant les plus célèbres à d’autres, moins connues, voire jamais exposées auparavant. Cette quasi exhaustivité permet au visiteur de se plonger dans l’univers de l’artiste — univers de monstres (nains, travestis, géants…), de gens vivant en marge de la société, comme de gens « ordinaires » — , de rencontrer de salle en salle des visages devenus familiers aux côtés d’images inédites.

- Diane Arbus Revelations par Doon Arbus aux éditions Random House – 352 pages – 85€

Diane Arbus

Diane Arbus dans Photographie: Grands Photographes arbus_twins

Crédit photo:  © Diane Arbus

N

dianearbus dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo:  © Diane Arbus

N

Crédit photo:  © Diane Arbus

N

Crédit photo:  © Diane Arbus

N

Crédit photo:  © Diane Arbus

N

Crédit photo:  © Diane Arbus

N

Crédit photo:  © Diane Arbus

N

Arbus

Crédit photo:  © Diane Arbus

N

artwork_images_424175658_167671_diane-arbus

Crédit photo:  © Diane Arbus

 

 

Biographie de Diane Arbus

N

Diane Arbus, de son vrai nom Diane Nemerov (14 mars 1923, New York – 26 juillet 1971, New York) est une photographe américaine.

Née le 14 mars 1923 à New York, Diane Nemerov rencontre son futur mari, Allan Arbus, à l’âge de 14 ans. Celui-ci apprend la photographie lors de son service militaire et ils ouvrent ensemble un magasin de photo de mode après la Seconde Guerre mondiale. En réalité, c’est Allan qui prend les photos, Diane tient le rôle de styliste et démarche auprès des agences. Ses premières photos personnelles ne datent que de 1957 environ. Elle s’extrait peu à peu du duo qu’elle formait avec son mari au profit de son inspiration. Le couple se sépare en 1960. Elle étudie alors la photographie à la New School de New York avec Marvin Israel et Richard Avedon et rencontre par la suite Lisette Model.

Diane Arbus s’inscrit dans un courant photographique qu’avait inauguré un autre grand photographe américain, Walker Evans, qui avait imposé un style documentaire et urbain dans les années 1930. Mais c’est après 1962, quand elle abandonne le format rectangulaire du 24×36 pour le format carré du 6×6 qu’elle impose son style propre. En 1963, elle obtient une bourse de la fondation Solomon R. Guggenheim qui lui permet de réaliser un travail remarquable intitulé « American Rites, Manners and Customs » (les rites de la société américaine), vaste galerie de portraits d’Américains, pour la plupart inconnus, qui met en exergue les rites sociaux de cette société.

Diane Arbus concentre son activité à New York et ses alentours, photographiant des inconnus dans la rue. Fascinée par les personnages hors-normes, elle photographie également des travestis, des handicapés mentaux, des jumeaux, des personnes de petite taille, etc. En mélangeant le familier avec le bizarre, Diane Arbus dresse un portrait troublant de l’Amérique des années soixante. En 1967, elle participe à l’exposition « New Documents » qui se tient au Musée d’art moderne de New York avec des portraits qui côtoient les vues urbaines de Lee Friedlander et Garry Winogrand. Là encore, son travail apparaît comme un événement qui contribue à imposer la photographie documentaire comme un genre artistique propre, se distinguant du reportage. Dépressive, elle se donne la mort le 26 juillet 1971 à Greenwich Village en avalant une quantité importante de barbituriques puis en s’ouvrant les veines. Son influence sur la photographie américaine est considérable. Elle a contribué à imposer l’idée que la photographie est un art à part entière. Elle travaillait en noir et blanc et développait elle-même ses travaux afin de maîtriser complètement le résultat de ses œuvres. Diane Arbus est la mère de Doon Arbus. Source: Wikipedia

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

A regarder aussi:

 

 Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi:

 

41EAY3JCCEL._SL500_AA240_

 

Diane Arbus Revelations a l’intérêt de montrer, pour la première fois, plus de deux cents photographies, mêlant les plus célèbres à d’autres, moins connues, voire jamais exposées auparavant. Cette quasi exhaustivité permet au visiteur de se plonger dans l’univers de l’artiste — univers de monstres (nains, travestis, géants…), de gens vivant en marge de la société, comme de gens « ordinaires » — , de rencontrer de salle en salle des visages devenus familiers aux côtés d’images inédites.

- Diane Arbus Revelations par Doon Arbus aux éditions Random House – 352 pages – 85€

GRANDS PHOTOGRAPHES – A ~ F

saintsulpice.jpg

N

N

Voici par catégorie l’ensemble de mes articles publiés. Espérant que cet index facilitera votre « navigation » au sein de mon blog. Bonne Lecture. Il vous suffit de cliquer sur l’article qui vous intéresse et vous n’avez plus qu’à le lire directement.

Toutes les images visibles sur ce site le sont dans un but éducatif et de valorisation de l’Artiste ainsi que de son travail. Si celui-ci ou un ayant droit refuse de les y voir figurer, elle seront retirées sur simple demande.

N

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

 

Grands Photographes – de A à F

 

A

 

Stanko Abadžic.

GRANDS PHOTOGRAPHES - A ~ F

Berenice Abbott. 

t-repro_054_

Berenice Abbott – Partie 2. 

CS4349

Zalmaï Ahad.

unhcr_gimmeshelter1_copyright_zalmai

Robert d’Alessandro. 

3518web_LG

Robert d’Alessandro – Partie 2.

3517web_LG

Henry Clay Anderson. 

HCA_07

Dave Anderson.

01%20Fog

Diane Arbus

arbus_twins

Diane Arbus – Partie 2.

4.-Arbus.L

Diane Arbus – Partie 3. 

2.-Arbus.L

Graziano Arici.

Graziano Arici dans PHOTOGRAPHIE SULPICIENNE

Hommage à Eugène Atget – ( Première partie).

atget-coin-de-la-rue-valette-et-pantheon-1925

Jean-Marie & Pierre Auradon.

7310AuradonBoyPlaying

B

 

Andrei Baciu.

20405-fullsize

Angela Bacon-Kidwell

ms_922

Jamie Baldridge.

ms_1498

Roger Ballen. 

026

Tom Baril. 

139428

Letizia Battaglia. 

1211559889589_8l.battaglia

Denise Bellon. 

8602Bellon

 

Luis Beltrán.

Luis+Beltr%C3%A1n5

Luis Beltrán – Partie 2.

Luis+Beltr%C3%A1n9

Luis Beltrán – Partie 3.

Luis+Beltr%C3%A1n23

 

Ruth Bernard. 

krygier1-22-4

Massimo Berruti.

MEDIAVU_BERRUTI_01

Jean-Michel Berts. 

F46ebcb1fca2de274856294_empire

 Jean-Michel Berts – Partie 2. 

F4862379460fc2177749858_notre_dame_nuit_1printdef_750x750

Ilse Bing. 

5_ilsebingparis1952

Vladimir Birgus – Partie 1. 

10069_Vladimir_Birgus

Vladimir Birgus – Partie 2. 

9480Vladimir_Birgus

Vladimir Birgus – Partie 3. 

10063_Vladimir_Birgus

Julio Bittencourt

aa28f6c3a1c07fe31affdb81a89f4069

Julie Blackmon. 

americangothic

Blanc & Demilly. 

8468Blanc

Blanc & Demilly – Partie 2. 

photo%20b&d%2003b

Blanc & Demilly – Partie 3. 

photo%20b&d%2016a

Liu Bolin. 

 

62

Régis Bourguignon.

Régis Bourguignon dans PHOTOGRAPHIE SULPICIENNE 10583040_613937468722666_4635827126633886123_o

Edouard Boubat. 

10816a_Edouard_Boubat

Claude Bour.

12342-fullsize

Marcel Bovis.

1712

Marcel Bovis – Partie 2.

Bovis_45

Nick Brandt.

Brassaï. 

brassai_paves

Margaret Bourke-White. 

Susan Burnstine.

the%20approach

Paul Byrne.

12189263_1695990470687190_2367033813984059425_o dans Photographie: Grands Photographes

 

C

Calmen & Bench.

EnvoutementsVI_450

Jerry Cargill.

cargill3

Henri Cartier Bresson – Partie 1. 

CB.01.%20Paris%2C%201943

Henri Cartier-Bresson – Partie 2. 

11023_CartierBresson

Henri Cartier-Bresson – Partie 3. 

11019_CartierBresson

Maurice-Georges Chanu. 

5575aChanu

Le Saint-Petersbourg de Chusseau-Flaviens.

m197501112228

Lucien Clergue.

artwork_images_424753439_517185_lucien-clergue

John Colbensen.

21832-fullsize

Jamie Cook. 

Jamie-Cook-Fog-Tree-Study-II-4977

Jamie Cook – Partie 2. 

Jamie-Cook-Farm-House---Tuscany-4704

Edward Sheriff Curtis.

ESC-7399

Edward Sheriff Curtis – Partie 2. 

ESC-7444

Edward Sheriff Curtis – Partie 3. 

ESC-7492

Edward Sheriff Curtis – Partie 4. 

ESC-4313

Edward Sheriff Curtis – Partie 5. 

ESC-7344

Edward Sheriff Curtis – Partie 6. 

ESC-4966

Edward Sheriff Curtis – Partie 7. 

ESC-5797

Edward Sheriff Curtis – Partie 8. 

ESC-7286

Edward Sheriff Curtis – Partie 9. 

ESC-7402

D

William Dassonville. 

 14am227

William Dassonville – Partie 2. 

WED-1007

Judy Dater. 

artwork_images_117186_240218_judy_dater

Judy Dater – Partie 2. 

08JudyDaterPhoto

Bruce Davidson. 

BD09004

Bruce Davidson – Partie 2. 

bruce_davidson_100th_st

Bruce Davidson – Partie 3. 

Bruce davidson – Partie 4. ARTICLE EN TRAVAUX

Roy de Carava. 

decarava.stairs

Robert Doisneau – Partie I.

largefallenhorse

Robert Doisneau – Partie 2. 

doisneau_coco

Robert Doisneau – Partie 3. 

largefoxterrier

Robert Doisneau – Partie 4. 

mauricebaquet

Robert Doisneau – Partie 5. 

s6j654a6

Robert Doisneau – Partie 6. 

a18x4tu5

Robert Doisneau – Partie 7. 

6wukfyz7

Robert Doisneau – Partie 8. 

Desiree Dolron.

03-Desiree-Dolron-xteriors-VI

Marcus Doyle.

 boat_ramp

Marcus Doyle – Partie 2.

sunset_tracks

Marcus Doyle – Partie 3.

pier_study

Max Dupain. 

m197918770001

Max Dupain – Partie 2. 

0062

Louis-Emile Durandelle – La construction de la Tour Eiffel.

.

Louis-Emile Durandelle – La Gare Saint-Lazare.

.

E

Josef Ehm. 

ehm02

Alfred Eisenstaedt.

11060MS_Eisenstaedt_Trees

Elliott Erwitt. 

EE-1131

Elliott Erwitt – Partie 2. 

EE-1129

Lalla Essaydi.

2824

Douglas Ethridge.

pilings

Douglas Ethridge – Partie 2.

Grass%20Lake

Walker Evans. 

walker_evans_2

Walker Evans – Partie 2. 

evans.4

Walker Evans – Partie 8. 

evans_subway_portrait

F

 

Gilbert Fastenaekens.

FASTENAEKEN4

Andreas Feininger. 

207871

Andreas Feininger – Partie 2. 

m197806060006

Andreas Feininger – Partie 3.

m197806060037

Andreas Feininger – Partie 4. 

m197806060069

Andreas Feininger – Partie 5. 

m197806060100

Andreas Feininger – Partie 6. 

m197806060105

Andreas Feininger – Partie 7. 

m197806060114

Andreas Feininger – Partie 8. 

m197806060305

Andreas Feininger – Partie 9. 

m197806060313

Andreas Feininger – Partie 10. 

m197806060347

Andreas Feininger – Partie 11. 

m197806060409

Andreas Feininger – Partie 12. 

m197806060479

Harold Feinstein. 

Harold Feinstein – Partie 2. 

INTERVIEW_WITH_HAROLD_21161439_01

Harold Feinstein – Partie 3. 

6572

David Fokos.  

David Fokos – Partie 2. 

CLIFF

Martine Franck

Lee Friedlander. 

t-IMG_8617

 

 

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne