Grand Central Station – New-York

Grand Central Station - New-York dans Photographies du monde d'autrefois 5169ece81ffa6c87-grand-grand-central-station-hulton-collection

 Grand Central Station – 1934 – Crédit photo: © Hutton Collection

N

 dans Photographies du monde d'autrefois

Passagers in Grand Central Station - 1941 – Crédit photo: © Photographs Of Old America

N

Grand%2BCentral%2BStation,%2BN.Y.%2B1920

Grand Central Station - 1920 – Crédit photo: © Anonyme

N

1940s

Exteriors of Grand Central Station - 1940 - Crédit photo: © Anonyme

N

8c33205u.preview

Grand Central Station ,Mid-day (Pic courtesy of Shorpy’s) - 1941 - Crédit photo: © Anonyme

N

Grand_Central_Terminal_Exterior_42nd_St_at_Park_Ave_New_York_City

Grand Central Station - 1911 - Crédit photo: © Anonyme

N

grandcentral

Grand Central Station - 1920 - Crédit photo: © Anonyme

N

2764619137_86314fc923

Grand Central Station - 1910~1915 - Crédit photo: © Anonyme

N

grand_central

Grand Central Station - 1919 - Crédit photo: © Anonyme

N

Grand%20Central%20Postcard

Grand Central Station - n.d - Crédit photo: © Anonyme

N

42ndBweb

Grand Central Station - 1890 - Crédit photo: © Murray Hill

N

42ndD

Grand Central Station - 1890 - Crédit photo: © Murray Hill

N

ParkAveHweb

Grand Central Station - 1918 - Crédit photo: © Murray Hill

N

ParkAveQweb

Grand Central Station - 1920 - Crédit photo: © Murray Hill

N

42ndNweb

Grand Central Station - 1921 - Crédit photo: © Murray Hill

N

42ndLweb

Grand Central Station - 1870 - Crédit photo: © Murray Hill

N

42ndMweb

Chantier contre Grand Central Station - n.d - Crédit photo: © Murray Hill

 

N

Histoire de Grand Central Station

N

Grand Central Terminal (souvent appelé Grand Central Station) est une gare New-Yorkaise, située au centre de Manhattan, dans le quartier de Midtown (entre la 42e rue et Park Avenue). De nos jours, c’est un terminal de trains de banlieue appartenant à la Metro-North Commuter Railroad Company, qui exploite plusieurs lignes desservant les comtés de Westchester, Putnam, and Dutchess dans l’État de New York, ainsi que ceux de Fairfield et New Haven dans le Connecticut.

Trois différents bâtiments ont successivement occupé le même emplacement:

1/ Grand Central Depot

Achevé de construire en 1871, il était destiné accueillir les trains de trois différentes compagnies :

  • New York Central and Hudson River Railroad
  • Harlem River Railroad
  • New Haven Railroad

Ce bâtiment avait une forme de « L », et s’étendait le long de la 42e rue et de Vanderbilt Avenue. Pour la première fois aux États-Unis, on y avait construit des quais surélevés au niveau des voitures voyageurs.

 2/ Grand Central Station

Entre 1899 et 1900, le bâtiment fut démoli, on l’agrandit de 3 à 6 étages et il reçut une nouvelle façade, mais on conserva la verrière qui abritait les voies. La ligne de chemin de fer qui continuait au sud de la 42e rue fut déposée et la configuration des voies fut revue pour s’adapter à un trafic croissant.

3/ Grand Central Terminal

Entre 1903 et 1913, le bâtiment a été redémoli et reconstruit par phases successives, pour obtenir ce qui est aujourd’hui Grand Central Terminal. L’architecture est l’œuvre des cabinets Warren & Wetmore et Reed & Stern. En parallèle à ces travaux, les lignes des trois compagnies furent électrifiées, et on enterra les voies à l’approche de la gare avec la construction du tunnel de Park Avenue.

Pendant les années 1990, la gare a été entièrement rénovée, les travaux ont duré jusqu’en 1998. Le plus étonnant a été la redécouverte du plafond du hall principal, orné d’un ciel étoilé parsemé de constellations, qui était caché sous une couche de saleté et de suie. Source Wikipédia

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

A lire aussi:

1441947

 

Ce livre raconte l’histoire de Grand Terminal Central (Grand Central Station ) à New York. Kurt C. Schlichting détaille les personnalités colorées, conflits amers et exploits herculéens d’ingénierie qui ont émaillé sa construction. Il nous explique aussi quel a été l’impact économique et culturel du terminal sur Manhattan.

Grand Central Terminal: Railroads, Engineering, and Architecture in New York City par Kurt C.Schlichting aux éditions The Johns Hopkins University Press – 208 pages (Uniquement en langue anglaise) – 25$

Alfred Stieglitz

 Alfred Stieglitz  dans Photographie: Grands Photographes stieglitz%20a%2000108

Winter, Fifth Avenue – 1892 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

terminal dans Photographie: Grands Photographes

The Terminal – 1892 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

stieglitz%20a%2000155

Ice Night – 1893 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

m198306600017

Hansom Cabs, Central Park – 1894 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

stieglitz_flatiron_building

Flatiron Building – 1903 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

nyc-steiglitz

The Street – 1903 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

stieglitz%20a%2000139

In the New York Central Yards – 1903 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

STIEGLITZ%20A%2000103

From my window, New-York – 1907 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

52.1792_small_ema

Untitled, Horses, Winter – 1910 – Crédit photo: © Alfred Stieglitz

N

stieglitz%20a%2000109

Two Towers, New-York – 1913 - Crédit photo: © Alfred Stieglitz

 

 

 

 Biographie d’Alfred Stieglitz

 

 180px-Portrait_of_Alfred_Stieglitz_1935_Apr_17

 

Alfred Stieglitz (1er janvier 1864 à Hoboken dans le New Jersey, États-Unis – 13 juillet 1946) était un photographe et un monnayeur d’art.

est né à New York durant la guerre civile, de parents d’origine juive allemande, Edward Stieglitz et Hedwig Warner, et premier d’une famille de six enfants. Ses études primaires ont débuté à New York . Il a grandi dans une maison en face de Central Park au 14 est 60e rue dans Manhattan. Déjà dans son jeune âge, il collectionnait les photos qu’il trouvait et les accrochait au mur de sa chambre. En 1882, il partit pour l’Allemagne pour poursuivre ses études lorsque son père vendit son entreprise de confection et ramena sa famille en Europe. C’est là qu’il a passé les plus belles années de sa vie et qu’il a découvert la photographie.

C’est à l’âge de 19 ans, qu’il prend ses premières photos alors qu’il suit ses études d’ingénieur à l’école polytechnique de Berlin. Il en est déjà amateur et décide d’expérimenter de nouvelles techniques et de dépasser les limites standardisées de ce temps. Il va même jusqu’à s’inscrire à des cours de chimie pour parfaire sa connaissance et bien maîtriser tous les aspects de l’appareil et de l’art photographique. Il a aussi beaucoup appris sur la photographie en travaillant dans la chambre noire d’un photographe local. Sachant que l’appareil photographique ne pouvait être utilisé que le jour, il a tenté une expérience dans une cave où la seule lumière venait d’une ampoule électrique activée par une dynamo. Il a effectué une exposition de 24 heures, ce qui lui a donné un négatif parfait. Ce négatif démontrait que la lumière du jour n’était pas toujours nécessaire. Un peu plus tard, Stieglitz fit les premiers clichés réussis d’une journée de pluie, d’une tempête de neige et en pleine nuit.

Dès 1880, il fait partie d’un courant photographique, le pictorialisme, qui prône le côté artistique de la photographie. Au sein de ce mouvement, Stieglitz s’intéresse à la version naturaliste de la photographie en optant pour la photographie des objets réels dans laquelle le photographe exprime son regard de l’objet à travers la photo.

À la fin du XIXe siècle, il retourne à New York où il fait des photos de la ville et de ses immeubles. De son arrivée en Amérique jusqu’en 1893, il va aider à diriger Heliochrome Engraving Company. Il y édite le journal American Amateur Photographer (1893-1896) et Camera Notes (1897-1902). C’est en 1902 qu’il acquiert la renommée internationale lorsqu’il organise, au National Arts Club de New York, une impressionnante exposition de photo où sont venus exposer les photographes du groupe Photo-Secession. Il reprend l’édition journalistique après l’exposition avec le journal Camera Work dans lequel, de 1902 à 1917, il va publier des photos d’artistes ayant participé à l’exposition de 1902.

De 1905 à 1917, il a dirigé une galerie de photographie, le 291, au 291 Fifth Avenue à New York. Ensuite, il géra d’autres galeries, The Intimate Gallery (1925-1929) et An American Place (1929-1946). Il a permis à son pays de connaître les artistes européens (Pablo Picasso, Henri Matisse, Georges Braque, Paul Cézanne) parce qu’il fut le premier à montrer leur peinture au public américain en 1908.

Vers 1917, alors que les moyens qu’il pouvait consacrer à l’art avaient grandement diminués à cause de la guerre, il a commencé une collection de photo de sa future femme, Georgia O’Keeffe. C’est pendant cette période qu’il photographie ses plus belles œuvres, dont les nuages, nommées Équivalents.

En 1923, on lui a demandé s’il voulait donner des œuvres au musée de Fine Arts. C’était une première car aucun musée n’exposait de photographies.

En 1924, il a offert 27 photographies au Metropolitan Museum of Art. Étant le premier à faire ce genre de don, ses clichés sont devenus la référence aux États-Unis. C’est aussi cette année-là qu’il épousa Georgia O’Keeffe. En 1934, il publie America and Alfred Stieglitz, a Collective Portrait, une collection de ses œuvres photographiques.

C’est en 1937, après 20 ans de collaboration avec sa femme O’Keeffe qui fut aussi sa muse, qu’il abandonne la photographie.

Ce photographe aura vécu les deux guerres mondiales et la grande dépression et aura vécu assez longtemps pour voir son pays modifier ses idées et se moderniser. Il s’est éteint à Lake George (New York), le 13 juillet 1946.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

N

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi:

 

arton382

 

Cet ouvrage offre un panorama sur l’ensemble de la carrière de photographe de Stieglitz en 55 images : des premières photographies de style pictorialiste à la ‘straight photographie’ (ou ‘photographie pure’). L’introduction de Graham Clarke met l’accent sur le style épuré de l’artiste, célèbre pour ses photographies de New York et de ses premiers buildings en construction autant que pour les portraits qu’il fit de sa compagne, Georgia O’Keefe.

- Alfred Stieglitz par Graham Clarke aux éditions Phaidon – 128 pages - 25€

Life in New-York – Seventh part

 Life in New-York - Seventh part dans Photographies du monde d'autrefois

Fifth Avenue in New York, historical view

 

 

 dans Photographies du monde d'autrefois

Manhattan, New York, New York, USA — Port Authority Bus Terminal view showing main motorstairs at height of morning rush hour.

 

 

New York, New York, USA — New York, NY- Lina Basquett, well known dancer and musical comedy star, rehearsing new steps for a coming production on a ledge of the roof of the Hotel Commodore twenty eight stories belos is 42nd Street, whose hurrying throngs are unaware of the dancer balanced far above their heads. Undated photograph.

 

 

 

02 Aug 1926, Times Square, Manhattan, New York, New York, USA — Construction of the Paramount Building on Broadway in Times Square. Steel workers perched on steel beam during their lunch break.

 

 

New York, New York, USA — Putting up New York’s « tallest » calls for both brawn and nerve. This photo shows a worker fastening steel cable to hold a derrick in place prior to lifting steel girders and other steel parts at the top of the skyscraper.

 

Times Square, Manhattan, New York, New York, USA — Times Square in the Rain and at Night

 

ca. 1900s, Coney Island, Brooklyn, New York, New York, USA — Sunshine and cloudless skies lured hundreds of visitors to Coney Island, on last Sunday, April 24, 1938. Many were seen promenading on the boardwalk, but none took a chance on entering the yet chilly waters. Here is a view of the Wonder Wheel, with the Virginia Reel in the foreground, this being one of the main attractions to be found at the famed Island.

 

06 Dec 1957, Manhattan, New York, New York, USA — 12/6/1957-New York, New York- Majestic apartment houses and hotels along New Yorks City’s Fifth Avenue glow like christmas trees while Central Park wears her first winter coat. A contrasting rustic touch as provided by this graceful bridge over the glass like lake.

 

1982-1986, Manhattan, New York, New York, USA — Foyer of the Jacob K. Javits Convention Center

 

 

25 May 1983, New York, New York, USA — 5/25/1983-New York, New York- Plumes of bright fireworks displays a glow over the twin towers of the Brooklyn Bridge, in the gala nocturnal salute to the century-old span. Glittering lights from lower Manhattan skyscrapers are visable in the background.

 

Thank you enormously to Natasha Rostovtseva  for your magnificent contribution.

Have a nice day

 Saint-Sulpice

 

See also:

- Life in New-York – First part.

- Life in New-York - Second part.

- Life in New-York - Third part.

- Life in New-York – Fourth part.

- Life in New-York – Fifth part.

- Life in New-York - Sixth part.

- New-York – 1930.

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne