Les Juifs Américains

Les Juifs Américains juifs

 

Les Juifs américains, par André Kaspi, Plon, 2008, 322 pages, 23 euros

D’abord sur le fait que l’histoire des Juifs américains est quasiment plus ancienne que celle des Etats-Unis eux-mêmes. C’est en effet en 1654 que sont arrivés les premiers Juifs à la Nouvelle Amsterdam, alors colonie hollandaise. Il s’agissait de Juifs Sépharades, c’est-à-dire qu’ils avaient pour ancêtres des Juifs d’Espagne ou du Portugal.

1492 qui est la date de la découverte de l’Amérique par Colomb a été également – et il est intéressant de faire le parallèle entre ces deux événements – celle de l’expulsion des Juifs d’Espagne. Ceux-ci ont alors été chercher refuge ailleurs et notamment dans ce qu’on appelait à l’époque les Provinces Unies, nos Pays-Bas actuels. Il n’est donc pas surprenant de retrouver ces Juifs venus de Hollande dans une colonie hollandaise qui fut d’abord brésilienne, Recife. Mais quand les Portugais conquièrent cette terre, ils doivent de nouveau s’enfuirent cette fois-ci pour une autre colonie hollandaise, la Nouvelle Amsterdam, actuelle New-York. Ils sont alors très peu nombreux, à peine 3000, et ne représente que 0.03% de la population de la colonie.

La grande vague d’immigration des Juifs américains est représentée plutôt par ceux qui arrivèrent des Etats allemands au cours du XIXe siècle. Ces Etats étaient particulièrement réactionnaires, les Juifs y souffraient d’une grande pauvreté ; or dès cette époque les Etats-Unis attrairaient beaucoup d‘immigrants d’Europe. On disait là-bas : « Il y a des terres sans homme pour des hommes sans terre », bref, il s’agissait d’un pays à peupler. Cela dit, André Kaspi nous rappelle que les juifs d’origine allemande, mais également polonaise, s’installent très rarement sur la terre. Ils travaillent plutôt dans ce qu’on appellerait aujourd’hui les services, surtout le commerce, le petit commerce, voire le colportage. Quand cette activité leur a réussi et qu’ils s’enrichissent, ils peuvent ouvrir leur boutique, voire de très grands magasins comme à New-York. Ces Juifs allemands s’intègrent particulièrement bien à la société américaine.

D’ailleurs, l’auteur note que contrairement aux autres communautés pour lesquelles un tiers des immigrants repartent finalement dans leur pays d’origine, les Juifs restent – seuls 5% repartent. C’est qu’ils n’ont aucune tentation de retourner dans les pays qu’ils ont fui, où sévit pour eux une extrême pauvreté associée le plus souvent à un fort antisémitisme.

D’un point de vue religieux, André Kaspi revient sur la composition de la communauté. Les Juifs allemands ont en effet apportés dans leurs bagages la réforme du judaïsme. Réforme qui avait pour but de moderniser cette religion, dans le culte, dans ses pratiques religieuses, en quelques sortes, d’après l’auteur de le protestantiser. Cette réforme appelle une réaction, si bien qu’on peut au final distinguer trois communautés. Les orthodoxes représentent aujourd’hui près de 10% de la communauté juive. Conservateurs et réformés sont à peu près au même niveau, avec cependant un léger avantage aux réformés.

Les orthodoxes sont arrivés assez tard aux Etats-Unis, dans les années 30 ou pendant la guerre, victimes des nazis ; André Kaspi parle d’une sorte de paradoxe. Ils ne veulent pas céder à la tentation de s’intégrer dans la société américaine, ne parlent pas l’anglais qui est la langue des goyim ; l’hébreu étant la langue sacrée, le Yiddish doit être leur lange courante. Mais à côté de cela ils ne dédaignent pas les nouvelles technologies come l’informatique ou l’électronique. Ils s’imposent même dans le commerce des diamants sur la 47e rue qui est en quelque sorte si l’on peut dire envahie par ces Juifs orthodoxes.

Ces Juifs arrivèrent en général très pauvres aux Etats-Unis. Ils travaillèrent dans les ateliers de confection avant de s’investir dans d’autres secteurs de l’économie, dans la culture et même en politique. Leur présence dans ces milieux fut même dénoncée avec véhémence par des antisémites aussi célèbres qu’Henri Ford ou Charles Lindbergh qui, en 1941, à la veille de Pearl Harbour dénonçait encore ce lobby Juif qui cherchait à pousser les Etats-Unis dans la guerre. Or, ce qu’il faut bien voir, c’est que Charles Lindbergh n’est alors plus seulement l’aviateur qui a traversé en solo l’Atlantique, en 1927, mais c’est le porte-parole des isolationnistes, c’est-à-dire de ceux qui ne veulent surtout pas que les Etats-Unis se mêlent des affaires européennes. Et pour cause, car Lindbergh est également l’homme qui a des contacts avec les nazis et André Kaspi rappelle qu’il avait alors une deuxième famille en Allemagne qu’il avait cachée à sa famille américaine.

On ne peut pas admettre aujourd’hui qu’il existe un lobby juif aux Etats-Unis. Le lobby est une organisation complètement légale qui est déclarée auprès du département de la justice pour ceux qui travaillent pour des puissances étrangères ou bien auprès du congrès. Les Juifs, comme tous les Américains, ont cependant accès aux métiers de la politique. Si aucun n’a encore été président des Etats-Unis ou même vice-président, André Kaspi croit qu’aujourd’hui, alors qu’une femme ou qu’un Noir pourrait l’être, il n’y aurait rien de surprenant à ce qu’un jour ou l’autre un Juif le devienne.

Il est vrai que leur présence dans le milieu du cinéma est importante. Pour l’auteur, c’est même les juifs qui ont inventé Hollywood. Car contrairement au secteur de la haute banque par exemple, fortement discriminatoire et où on ne trouve que peu de Juifs aux Etats-Unis, contrairement à la France par exemple à la même époque, dans les années 20, le cinéma comme industrie nouvelle offre des possibilités pour les Juifs d’imposer leur marque. C’est le cas également de tous les nouveaux secteurs comme l’immobilierles produits de beauté, des secteurs qui sont ouverts à de nouvelles personnalités comme les Juifs. Pour André Kaspi, c’est leur investissement dans ces nouveaux secteurs de l’économie qui caractérise leur intégration dans la société américaine. ou

On a pu parler d’un lobby juif en le confondant avec le lobby pro-israélien : l’AIPAC (American Israeli Public Affairs Committie) qui est le lobby le plus puissant aux Etats-Unis derrière celui des retraités.

C’est ainsi que deux universitaires américains, John Mearsheimer et Stephen Walt dénoncent ce lobby et reprochent au gouvernement américain de s’aligner sur les volontés d’Israël. Pour André Kaspi, ces derniers ne font que reprendre les arguments des protocoles des sages de Sion qui, dans les années 30, imaginaient un complot juif international tout puissant.

Concernant l’AIPAC, l’auteur revient sur quelques éléments importants à souligner :

D’abord, tous les Juifs américains ne suivent pas les recommandations de l’AIPAC. Pour parler comme chez nous, on pourrait dire que la plupart des Juifs américains sont plus à gauche que l’AIPAC et plutôt favorables à un dialogue avec les Palestiniens. D’ailleurs, à ce propos, il est intéressant de noter que Georges W. Bush, pourtant le plus pro-israélien de tous les présidents des Etats-Unis n’a recueilli en 2004 que 23% du vote Juifs. C’est qu’aux Etats-Unis, les Juifs votent plutôt pour les candidats démocrates.

Ensuite, il est essentiel de comprendre que l’AIPAC est composé en très grande partie de chrétiens évangéliques, c’est-à-dire d’Américains conservateurs qui ne sont pas Juifs, à l’image de Georges W. Bush.

D’ailleurs même le Ku Klux Klan, malgré ses aspects spectaculaires, est plus connu pour son hostilité envers les Noirs et les Catholiques que pour les Juifs. L’antisémitisme existe aux Etats-Unis même s’il n’a pas la même virulence que dans certains pays européens. Il est particulièrement présent dans trois microcosmes de la société américaine : tout d’abord et en premier lieu, chez les musulmans noirs qui suivent Louis Farrakhan qui exprime ce même antisémitisme que l’on trouvait en Europe dans les années 30 ; ensuite sur les campus universitaires où les étudiants qui n’ont pas forcément une culture historique suffisante sont pris à parti par les négationnistes par lesquels ils se laissent convaincre ; enfin , dans le prisons où se trouvent beaucoup de Noirs et où les détenus blancs sont particulièrement soumis à la propagandes de groupuscules certes minimes dans la société américaine mais extrêmement actifs dans ces lieux spécifiques.

Finalement les Juifs américains semblent s’être si bien et si entièrement assimilés que le plus danger pour l’identité juive semble aujourd’hui l’assimilation pleine et entière, signifiant la disparition des Juifs américains. Les mariages mixtes sont aujourd’hui de plus en plus fréquents, près d’un mariage sur deux. Cela rend le recensement de la population juive plus incertain ; on ne sait pas comment vont évoluer ces familles, vers le judaïsme, vers une autre religion, ou vers aucune autre religion… bref, la communauté juive courre le risque de disparaitre avec tout ce qu’elle a pu apporter à la société américaine.

André Kaspi termine sont livre par la phrase suivante : « Dans cinquante ans les Juifs américains n’occuperont pas la place qu’ils occupent. Qu’on s’en désole ou qu’on s’en réjouisse, peu importe. C’est une évidence à laquelle il n’est pas possible d’échapper »

 Bonne lecture,

Saint-Sulpice

PLUME SAINT-SULPICIENNE

 

saintsulpice.jpg

Voici par catégorie l’ensemble de mes articles publiés. Espérant que cet index facilitera votre « navigation » au sein de mon blog. Bonne Lecture. Il vous suffit de cliquer sur l’article qui vous intéresse et vous n’avez plus qu’à le lire directement.

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Les chroniques de Saint-Sulpice

Chroniques Satiriques

 

 La Bigote et le bon Abbé. 

PLUME SAINT-SULPICIENNE rexpositiondep1220839

Cours du soir pour les hommes. 

mnage

Chers terroristes kamikazés.

Dieu existe-t’il? 

jpg_dieu

Le salon des pauvres.

z87wden5

L’Abbé Pairvert. 

arton390-cf201

Chers enfants… 

gamins

La Pauvritude. 

tente.thumbnail

Adoption…Tentation…Séduction…Salivation…Satisfaction…Séduction!!! 

cary_grant

Les abrutis. 

AbrutisSontParmiNousLes1_31072005

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble? – Partie5. 

Audrey_Hepburn_and_Cary_Grant_1

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble? – Partie 4. 

television

La femme idéale… 

umnct8i5

La femme est-t’elle sincère? 

Annex%2520-%2520Hepburn,%2520Audrey%2520(Breakfast%2520at%2520Tiffany%27s)_14

L’Art d’emplir le néant… 

zzz746

Pourquoi est-ce risqué que de parler d’avenir avec une femme?

chrono1945

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble? (3ième partie). 

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble? (2ième partie). 

18865062

Nos amis les pompiers.

photo_29268393_small

Napoléon, enfin toute la vérité…. 

sacre_napoleon

Mes chers Vichystes…. 

petain_3

Orange, j’en deviens rouge… 

orange_logo

Vatican, voyages de rêve….

vatican_city_flag250w

Nos charmants curés….

cure-sexy

68, Alzheimer génération.

mai-68-2

Beaufs de tous pays, unissez-vous!

passeport-du-beauf-6c25a

Le communiste.

496075237_M

Pourquoi le CRS fait-t’il mal?

franc_crs.1189161557

L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble?

doisneau-robert-les-amoureux-2203711

Le renouveau de la baleine à Paris-Plage.

obese2

Le militaire.

bigeard-2

les pauvres.

la-faim-du-pauvre-nb2

Méchancetés Enfantines.

4enfants

Suicide ou bénévolat?

suicide

Soyez alcooliques, certes!…..Mais avec mondanité!

vernissage

Madame et Monsieur.

b0095161_23103067

Et la femme s’émancipa.

d2630i55356h172025

Import / Export.

mao%20revo%20cul%20ouvriers%20bis

Au pays des crédits.

emprunt

Nos chers enfants.

musee_enfants2

Sous l’occupation.

4-le-releve-de-la-garde-1941-credit-andre-zucca_bhvp_roger.1207593307

Le « capuchonné » & l’élégante.

champs

Les moutons.

jpg_moutons

Merci brave gens.

18-crachat01

Homo Véhiculus.

1149822190_4c50279a26_o

Le culte de la divine bouteille.

bistrot

L’enterrement.

20070914.FIG000000085_12746_1

un chien, une cible.

Les%20deux%20chiens%20et%20l%20ane%20mort

 

 

Chroniques du quotidien

Jeudi d’enfer! 

GrifilEnGreve468

Le paradoxe! 

strapontins

Mes meilleurs voeux… 

zrnh0gw7

Parisiens, Parisiennes. 

Double Frustration. 

Il y a des jours comme cela…La suite! 

B36Rebqhb2dnhYEnRbnqEqD6dsmkjr3mThumbnail

Il y a des jours comme cela… 

headermetroparisien71030143

Le Snob. 

snob1

Les-susceptibilito hypocrito consensuels m’emmerdent!

IDIOT

La bétaillère. 

7413-retards-uzal61

Les mois fainéants. 

CAB_LAMARTINE-7df15

L’enterrement de la voiture.

fond%20carte%20caleche 

Egoïstes paradoxes. 

dscf5069-copie.1190129062

La plaidoirie. 

tribunal

Le pigeon et le banquier.

pigeon-thumb

Vol transatlantique. 

dawn

My tailor is rich…

portrait-gentleman-bw

Marché noir.

marche_noir

Instant de vie.

asparagus_soup_soupe_dasperge

Nos vieux….

beynet01

Extraits de conversations.

6526

Aujourd’hui c’est chômé!

medium_muguet8

La messe.

2d_3c

Avez-vous déjà vu la lune en plein jour?

annulaire-sig

Mon voisin.

heaulme

Beigbeder ne m’a même pas reconnu….

Enfin je suis rentier….

d%E9jeuner

 

 

Chroniques sadiques

Irrésistibles Pulsions. 

medium_falaise_maison_vign

Je suis Trader! 

trader-economie-magazine-16898

Envie d’un enfant? 

bebe

La bonne parole… 

mendiant

Bonne fête Maman. 

1202149616_2c9605fc08

Comment avoir envie d’ouvrir son dictionnaire?

Doisneau-ecolier

Doux petit conte pour enfant….

mots-tordus

 

Chroniques tendres

Lettre d’une condamnée. 

447px-Berry%2C_Marie-Caroline_duchesse_de_-_1

Merci Paris. 

075_RJ1163~Montmartre-Paris-1950-Posters

Ma mère.

1102.25r

Bons baisers de Russie….

Chroniques absurdes

Si Vis Pacem, Para Bellum – Si tu veux la paix, prépare la guerre! 

scaphandrier-pied-large.1208633138

Quiproquos. 

Emma_and_Leonard_Darwin

Parisiennes absurdités.

PL010~Petit-Parisien-Posters

Chinoiseries absurdes.

 normal_chat%20chinois

 

Chronique d’enfance 

Le Poème du Papa. 

070213074809326280

La Malédiction de Notre-Dame de Paris. 

NotreDame_008

Est-il intelligent, Docteur? 

jesuites

La poursuite… 

sticker-nuage-miroir1

Le violon! 

112375203_small

Les Bonbons.

jardin-ens-ete-arnal-f-126.1208974073

 

Chroniques

Ta mère n’aime pas manger froid.

elders

Merci mon fils.

1883JeanEnfant

 

Poèmes

Amants aux quatre vents. 

amants

Amour Humain. 

444px-Gerard_FrancoisPascalSimon-Cupid_Psyche_end

Mes nuits. 

femme_nue1

J’ai découvert. 

zzzeee67

Tristesse. 

ht4f78ho

Nan, veux pas d’enfant! 

sciuscia

Ils ne se connaissent pas. 

priere.1171717117

La ronde des fous. 

vincent-van-gogh-la-ronde-des-prisonniers-1890.1248968181

Nid à microbes. 

SignToilettes

Vérité.

sisyphe

Lucaerne. 

femme-fenetre

Le Lac. 

100_0757

La tête comme un ballon… 

ivrogne

Le monde des Damnés. 

1966612473_44aa698b41

Souvenirs furtifs. 

dubonnet_1933_cassandre-vertical

C’est la crise.

IMG_5381

 

Pensées

La Nature. 

 

Les cons.

terre-europe

Restif de la Bretonne

 Restif de la Bretonne 230px-NicolasRestifdeLaBretonne

 

 

Biographie de:

  Nicolas-Edmée Restif de la Bretonne


Rétif (ou Restif) de La Bretonne (Nicolas Edme Rétif, dit)écrivain (Sacy, Yonne, 1734 – Paris 1806).


Fils de paysan, passé de la charrue à la plume, Rétif tire de cette expérience du déracinement une grande partie de son inspiration. Envoyé à l’école janséniste de Bicêtre, il est ensuite mis en apprentissage dans une imprimerie d’Auxerre, puis travaille à Paris. De l’artisanat typographique, il passe à la création littéraire, et prend le nom à consonance aristocratique de « Rétif de La Bretonne » : ses premiers romans, la Famille vertueuse (1767) et Lucile ou les Progrès de la vertu (1768), se placent résolument sous le signe de la vertu mais explorent les échanges entre désir, pathétique et morale.
 Rétif compose et publie avec frénésie une ouvre abondante, à la fois répétitive et inventive. Même s’il n’est pas aussi autodidacte qu’il le prétend, il échappe à la formation classique, ce qui le rend d’autant plus libre de mêler fiction et théorie, récit romanesque et théâtre, autobiographie et fantastique. Ses ambitions théoriques, qui associent audace réformatrice et conformisme intellectuel, s’expriment dans une série d’oeuvres qu’il nomme les « graphes » : il échafaude ainsi une réforme de la prostitution (le Pornographe, 1769), du théâtre et du statut des comédiens (la Mimographe, 1770), du statut des femmes (les Gynographes, 1777), de la vie sociale (l’Andrographe, 1782), des lois (le Thesmographe, 1789). Le besoin de se raconter est manifeste, que ce soit par le roman – le Paysan perverti, paru en 1775, relate la déchéance du paysan monté à Paris et puni dans l’excès de ses ambitions -, ou par l’autobiographie – Monsieur Nicolas ou le Creux humain dévoilé (1796-1797). Grand succès de librairie, le Paysan perverti est complété en 1784 par la Paysanne pervertie. Après avoir évoqué une vie rurale et patriarcale dans la Vie de mon père (1779), Rétif explore les bas-fonds de la capitale et montre sa fascination pour la prostitution et la sexualité dans les Nuits de Paris (1788-1794), dont le volume VIII, la Semaine nocturne (1790), est souvent titré les Nuits révolutionnaires. Le refus des canons classiques, la force des fantasmes et le modèle nouveau du journalisme expliquent le choix des formes ouvertes, des recueils de nouvelles infiniment extensibles, voués à la peinture des femmes (les Contemporaines, 1780-1785, ne comptent pas moins de cinquante volumes). Vivant de plus en plus dans la marginalité, Rétif tourne finalement son invention littéraire vers le fantastique : son dernier ouvrage, les Posthumes (1802), est un défi au temps qui passe, à l’âge qui vient, à la société qui change. 

Bibliographie

  • La Famille vertueuse (Paris, 1767, 4 vol. in-12).
  • Lucile, ou le Progrès de la vertu (1768, in-18).
  • Le Pied de Fanchette (1769, 3 vol. in-12).
  • La Fille naturelle (1769, 2 vol. in-12).
  • Le Pornographe (Londres, 1769, in-8°).Ouvrage dans lequel il présente un projet de réforme de la prostitution.
  • Le Mimographe (Amsterdam, 1770, in 8°).Ouvrage relatif à un plan de réforme pour le théâtre.
  • Les Idées singulières, 1770.
  • Le Marquis de T… (Londres, 1771, 4 vol. in-12).
  • Adèle (1772, 5 vol. in-12).
  • La Femme dans les trois états de fille, d’épouse et de mère (Londres, 1773, 3 vol. in-12).
  • Le Ménage parisien (Paris, 1773, 2 vol. in-12).
  • Les Nouveaux Mémoires d’un homme de qualité (1774, 2 vol. in-12).
  • Le Paysan perverti, ou Les dangers de la ville, 1775, 1776, 4 vol. in-12.
  • L’École des pères (1776, 3 vol. in-8°).
  • Les Gynographes, ou Idées de deux honnêtes femmes sur un projet de règlement pour mettre les femmes à leur place (1777, in-8°).
  • Le Quadragénaire (1777, 2 vol. in-12).
  • Le Nouvel Abélard, ou Lettres de deux amants qui ne se sont jamais vus (1778, 4 vol. in-12).
  • La Vie de mon père (1779, 2 vol. in-12).
  • La Malédiction paternelle (1780, 3 vol. in-12).
  • Les Contemporaines, ou Aventures des plus jolies femmes de l’Âge présent (1780-85, 42 vol. in-12).
  • L’Andrographe, ou Idées pour opérer une réforme générale des mœurs (1782, in-8°).
  • La Dernière aventure d’un homme de quarante-cinq ans (1783, in-12).
  • La Prévention nationale, action adaptée à la scène (1784, 3 vol. in-12).
  • La Paysanne pervertie (1784, 4 vol. in-12).
  • Les Veillées du Marais, ou Histoire du prince Oribeau et de la princesse Oribelle (1785, 2 vol. in-12), réimpr. sous le titre de l’Instituteur d’un prince royal (1791, 4 vol. in-12).
  • Les Françaises (1786, 4 vol. in-12).
  • Les Parisiennes (1787, 4 vol. in-12).
  • Les Nuits de Paris ou le Spectateur nocturne (1788-1794, 8 vol. in-12).
  • La Femme infidèle (1788, 4 vol. in-12).
  • Ingénue Saxancour, ou la Femme séparée (1789, 3 vol. in-12).
  • Le Thesmographe, ou Idées pour opérer une reforme générale des lois (1789, in-8°).
  • Monument du costume physique et moral, de la fin du XVIIIe siècle (Neuwied, 1789, in-fol.).
  • Le Palais-Hoyal (Paris, 1790, 3 vol. in-12).
  • L’Année des dames nationales, ou Histoire jour par jour d’une femme de France (1791-94, 12 vol. in-12).
  • Le Drame de la vie, contenant un homme tout entier, pièce en treize actes d’ombres et en dix pièces régulières (1793, 5 vol. in-12).
  • Monsieur Nicolas, ou le Cœur humain dévoilé (1794-97, 16 vol. in-12).
  • La Philosophie de de Nicolas (1796, 3 vol., in-12).
  • L’Anti-Justine ou les délices de l’amour, 1798, oeuvre érotique saisie par la police en 1802, entrée à l’Enfer de la Bibliothèque nationale après 1806

Restif a encore publié, sous le titre de Théâtre (1793, 5 vol. in-12), une série de pièces qui n’ont pas été représentées.

 

Bonne lecture,

Saint-Sulpice

 

Fête de la Musique 2008 – Paris 13ème arrondissement

Logo Fête de la Musique 2008

Paris 13eme

 

Square Auguste Blanqui, Boulevard Auguste Blanqui, Métro Corvisart

13h30 – 18h00 musique classique
Musique côté jardins : Les élèves du conservatoire Maurice Ravel jouent sous le kiosque.

Fête de la Musique 2008 - Paris 13ème arrondissement dans Evenementiel sep2

Centre Espoir de la Fondation de l’Armée du Salut, 41-43 rue Chevaleret, Métro Bibliothèque François Mitterand

14h00 – 23h30 funk . groove . RnB . soul
Excentri-Cités : 14h : groupe breton, 14h30 : Malik Ati (blues, soul), 15h : Sarwa Dharma (gee Sri Lankais), 15h30 : Centre Espoir Oriental, 16h : Pérou (musique péruvienne), 16h30 : Serge Danse, 16h45 : Céline Zaire (soul), 17h15 : Kappachi (afro), 17h45 : Carlin Mav (r’n'b), 18h15 : Mass (hip hop), 18h45 : Faaya D (ragga), 19h30 : Pizko Ortega (rap hispanique), 20h : Jarhee (reggae), 20h30 : Nashville Airplane Country, 21h30 : B-T Strong (musique haïtienne), 22h30 : Dj Awk (Dj session).

sep2 dans Evenementiel

Académie du 13e de Musique et Chant, 13 rue Godefroy, Métro Place d’Italie

15h00 genres musicaux multiples
Académie du 13e en fête : Plusieurs musiciens.

sep2

Eglise Saint Marcel, 82 boulevard de l’Hôpital, Métro Saint Marcel

15h00 chorales
Grande rencontre de chant choral : Etoiles, création de Pierre Chepelov pour 5 choeurs avec les Choeurs Maurice Ravel enfants, adultes et l’ensemble vocal de jeunes, l’ensemble Choeur sur Seine la Psalette de Paris (direction Claire Marchand) et la participation des professeurs et élèves du conservatoire. A l’initiative du Conservatoire Maurice Ravel du 13ème arrondissement avec le soutien de l’ARIAM Ile de France.

sep2

Hôpital Broca, 54-56 rue Pascal, Métro Gobelins, Glacière

15h00 – 16h45 musique classique
Musique à l’hôpital : 15h : ensemble lyrique Les Sortilèges : L’enfant et les sortilèges de Ravel, 16h15 : choeur et orchestre Arioso, pièces pour choeur de Mendelssohn, psaume 42 et trois pièces sacrées.

sep2

Place d’Italie, Métro Place d’Italie

15h00 – 02h00 genres musicaux multiples
La Fête de la Musique de l’académie du 13ème de musique et chant : Plus de 40 élèves passent sur la scène, abordant des genres musicaux divers et variés.

sep2

Parc de Choisy, Avenue de Choisy et rue Charles Moureu, Métro Olympiades

16h00 – 18h00 chorales
Chants polyphoniques : Chorale Les Voix de Notre Dame de la Gare, oeuvres polyphoniques classiques et contemporaines d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui.

sep2

Angle des rues Pirandello, du Jura et Oudry, Métro St-Marcel, Gobelins

18h00 – 01h00 genres musicaux multiples
La Rue Est Vers l’Art se donne en spectacle : Interventions musicales tous styles (rock, pop, funk, world…), danses, sketches de comédie, slam…

sep2

Avenue d’Ivry, face à la rue Regnault, Métro Porte d’Ivry

18h00 – 19h30 chorales
Chorale : Concert de la chorale de l’église chrétienne missionnaire chinoise de Paris.

sep2

Chez Gladines, Angle des rues Jonas et des Cinq Diamants, Métro Place d’Italie

18h00 chanson . variété
Chantons chez Gladines : Chanson française.

sep2

Devant la Bonne Cave, 11 rue de l’Espérance, Métro Corvisart

18h00 musiques rock
L’esprit pop rock enflamme la Butte aux Cailles à la Bonne Cave : G-Squids (rock progressif), Les Nuits Sans Georges (french pop), Oz (pop rock).

sep2

Eglise Adventiste du 7e jour, 130 Boulevard de l’Hôpital, Métro Campo Formio

18h00 – 22h00 chorales
Un avenir plein d’espérance : 18h et 20h30 : chants gospel interprétés par un Mass Choir (80 choristes) accompagné de musiciens.

sep2

Face au 60 avenue Pierre Mendes France, Métro Gare d’Austerlitz

18h00 – 02h00 genres musicaux multiples
Le bmx fête la musique : 18h : Gt Lab & Traffik Jam (chanson), 21h : Air guitar (humour), 22h : Mc Bonanga (hip hop rigolo), 23h : Spam (post rock), 0h : Pneu (rock), 1h : Dj Hugabass (électro soft).

sep2

Le Batofar, 11 quai François Mauriac, Métro Bibliothèque, Quai de la Gare

18h00 – 01h00 rap . hip hop
Tribute to New York : Large Professor (Main Source), Evil Dee aka Da Beatminerz (Buckshot, hardboiled Records), Lord Finesse DITC (Diggin in the Crates, Flamboyant Entertainment), Lord Jazz (Lords Of The Undergound – New Jersey), Dj Simsima, Dj Suspect (zulu Nation).

sep2

Salle La Roulotte, Eglise Saint Hyppolyte, 27 Avenue de Choisy, Métro Porte de Choisy

18h00 – 19h00 musiques du monde . traditionnelles
Chansons populaires et chants traditionnels : Le groupe Que Huong joue de la musique instrumentale.

sep2

Square Verlaine, Angle des rues Bobillot de la Butte aux Cailles, Métro Place d’Italie

18h00 chanson . variété
Du médiéval au jazz vocal : Une vingtaine de chansons, à deux ou trois voix avec une majorité de chansons françaises contemporaines.

sep2

Devant le 60 de la rue Gérard, Angle de la rue Simonet, Métro Corvisart

18h00 genres musicaux multiples
La rue Gérard en fête : Soirée funk rock.

sep2

Pelouse centrale des immeubles, 27 rue Vergniaud, Métro Corvisart, Glacière

18h30 – 21h00 musiques du monde . traditionnelles
Musique latino : Les habitants du 27 rue Vergniaud organisent un concert de musique world.

sep2

21 rue des Malmaisons, Métro Maison Blanche

19h00 – 22h00 chanson . variété
Grand bal du quartier : Chant et danse.

sep2

Angle du Pont de Tolbiac, Métro Bibliothèque François Mitterand

19h00 musiques électroniques
Cyberkoin : Six Djs mixeront des musiques électroniques aux influences de la Belgique et de la Hollande.

sep2

Chez Michel, 15 rue de la Butte aux Cailles, Métro Place d’Italie

19h00 musiques rock
Rock Chez Michel : Soirée rock.

sep2

Le Baratin Café, 41 boulevard St Marcel, Métro Gobelins, St Marcel

19h00 – 00h30 musiques rock
Venus on the Street : Musique pop rock, juke box avec le groupe Venus on the Street.

sep2

Le Samson, 9 rue Jean Marie Jégo, Métro Place d’Italie

19h00 – 01h00 musiques rock
The Pantomimes & Cie : Reprises et compositions rock des années 70 à nos jours et reprises acoustiques de titres pop.

sep2

Librairie Nicole Maruani, 171 boulevard Vincent Auriol, Métro Place d’Italie, Nationale

19h00 – 23h00 non communiqué
Blues and Rythm’n Blues : Armelle et Fontaine H font un concert de blues dans la librairie Maruani.

sep2

Devant la péniche Boer 2, Port de la gare, Métro Quai de la gare

19h30 – 22h30 musiques du monde . traditionnelles
Salsa sur le quai : Un groupe de 5 ou 6 musiciens joue de la salsa devant la péniche Boer II.

sep2

La Dame de Canton, Port de la Gare, Quai François Mauriac, Métro Quai de la gare, Bibliothèque

19h30 musiques rock
Gypsy Hotel Party : 20h : Sheraff (garage punk), 21h : The Urban Voodoo Machine (rock garage) et comme invités MurderSuicidePresents (performance, cabaret dangereux).

sep2

Le Coche, 124 rue de Tolbiac, Métro Tolbiac

19h30 – 02h00 genres musicaux multiples
Tranquille le Chat est de retour : Comme les années précédentes, le groupe Tranquille le Chat vient animer le Coche.

sep2

Shannon River Pub, 153 rue du chevaleret, Métro Chevaleret

19h30 – 01h00 musiques rock
Shannon River pub en fête : Nse Project (rock), DeeDee & the Darons (rock), Honky Tonkman (rock garage), 1972 (pop rock), Kiri de Wookie (rock).

sep2

A l’angle des rues de Pouy et Bernard Martin, Métro Corvisart, Tolbac, Place d’Italie.

20h00 – 01h00 musiques rock
Concert pop et variétés : Los Puercos de Corazon et Sinh Café (rock indépendant).

sep2

Eglise Saint Marcel, 82 boulevard de l’Hôpital, Métro Saint Marcel

20h00 chorales
Grande rencontre de chant choral : Etoiles, création de Pierre Chepelov pour 5 choeurs avec les Choeurs Maurice Ravel enfants, adultes et l’ensemble vocal de jeunes, l’ensemble Choeur sur Seine la Psalette de Paris (direction Claire Marchand) et la participation des professeurs et élèves du conservatoire. A l’initiative du Conservatoire Maurice Ravel du 13ème arrondissement avec le soutien de l’ARIAM Ile de France.

sep2

Place d’Italie, Métro Place d’Italie

20h00 – 01h00 non communiqué
Spectacle Unisson : 20h15 : I’m Valmande, 20h30 : Handicap Danse, 21h : Les Vilains Raoul, 22h : Gaston, 23h : Alsina, 0h : Tétard.

sep2

Chapelle Saint Louis de la Salpêtrière, 47 boulevard de l’Hôpital, Métro Saint Marcel

20h30 musique classique
Chapelle en fête : Musique classique à la Chapelle Saint Louis de la Salpêtrière.

sep2

Eglise Sainte Anne de la Butte aux Cailles, 188 rue de Tolbiac, Métro Place d’Italie

21h00 – 22h00 musiques du monde . traditionnelles
Chorale Koghtan : Chants traditionnels arméniens.

sep2

En face du restaurant Chez Nathalie, 45 rue Vandrezanne, Métro Place d’Italie, Corvisart

21h00 – 00h30 musiques rock
El Deyma + Gobz + Guests : 21h : Gobz + Guests, 22h30 : El Deyma + Guests, 0h : jam session.

sep2

Paroisse Protestante de la Trinité, 172 boulevard Vincent Auriol, Métro Place d’Italie

21h00 – 22h00 chorales
Fêtons la musique : Couleur Gosp’Elles (choeur de femmes, gospel), One 4 God (quatuor féminin jazz, gospel), Philiarmony (chorale d’une vingtaine de jeunes).

 

Bonne fête de la musique,

Saint-Sulpice

1234

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne