La révolution à la poursuite du crime « Le justiciable devant les tribunaux criminels à Paris 1790 – 1792″ – Centre Historique des Archives Nationales, Hôtel de Soubise – Paris – 18 Novembre 2009 au 15 Février 2010

La révolution à la poursuite du crime

;

;

Paris, 1790-1792. Les prisons regorgent de détenus. L’ Ancien Régime a vécu, les scellés ont été apposés sur les juridictions abolies, mais de nombreux procès restent pendants. Chaque jour qui passe voit s’ouvrir de nouvelles affaires, car, dans une capitale en plein bouleversement révolutionnaire, le crime ne s’arrête pas !

 .

 revolution-crime_217 dans EXPOSITIONS

 La Guillotine - Crédit photo: © L’Express.fr & Julie Saulnier

.

Un dimanche, sur le parvis de Notre-Dame, deux mendiantes stoppent une voiture, s’agrippent à la portière et obligent le passager apeuré à leur donner une aumône qu’elles vont boire aussitôt… Rentré pour dîner dans une échoppe quai du Louvre, un « hussard de la liberté » frappe avec une bouteille la maîtresse des lieux qui succombe bientôt à ses blessures. Une nuit, aux Champs-Elysées, un marchand de grains dévalise et tue un prêtre insermenté. Plus tard, à l’hôtel de la Monnaie, un commis détourne à son profit des objets en or et en argent provenant de maisons religieuses ou de paroisses supprimées…

 ;

 revolution-crime_222

Lettre de dépenses de greffier - Crédit photo: © L’Express.fr & Julie Saulnier

.
Parfois, le crime se fait organisé : place de la Révolution, une bande de malfaiteurs pille le Garde-Meuble national, s’emparant de deux fabuleux diamants, le Régent et le Sancy. Ailleurs, ce sont des faussaires qui fabriquent des certificats de congés militaires ou de faux assignats…

 ;

 revolution-crime_216

Portefeuilles dérobés - Crédit photo: © L’Express.fr & Julie Saulnier

;
Commissaires, juges, greffiers enquêtent, interrogent, collectent les pièces à conviction, apposent les scellés. Une partie de leurs archives nous sont parvenues intactes, quelquefois dans leurs sacs de jute d’origine : dossiers d’instruction et de jugement, portefeuilles, faux tampons, lettres anonymes, fioles, couteaux, limes, chapelets, menus objets saisis témoignent de leurs activités, mais aussi de la vie quotidienne des prévenus et des victimes.

 .

 revolution-crime_223

Salle de l’exposition - Crédit photo: © Archives Nationales

.
Près de quatre-vingt pièces inédites, en majorité extraites des fonds judiciaires des Archives nationales, font revivre une délinquance ordinaire à Paris que les journées révolutionnaires ont rejetée dans l’ombre. la veille de la Terreur et des grands procès politiques, les affaires crapuleuses continuent d’alimenter les faits divers…

 .

revolution-crime_215

Faux assignats - Crédit photo: © L’Express.fr & Julie Saulnier

.

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

.

La révolution à la poursuite du crime « Le justiciable devant les tribunaux criminels à Paris 1790 – 1792″ – Hôtel de Soubise – 60, rue des Francs-Bourgeois – 75003 Paris – Tél: 01.40.27.60.96 – du 18 Novembre 2009 au 15 Février 2010 - Du Lundi au Vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30, Samedi et Dimanche de 14h à 17h30 fermée le Mardi et les jours fériés – Tarifs: Plein: 3 €, Réduit: 2,30 €.

Nickolas Muray

Nickolas Muray dans Photographie: Grands Photographes

Friday on White Bench, New York - 1939 – Crédit Photo: © Nickolas Muray

 dans Photographie: Grands Photographes

Frida with Magenta Rebozo, New York - 1939 – Crédit Photo: © Nickolas Muray

Frida Kahlo - 1940 – Crédit Photo: © Nickolas Muray

Frida with Blue Satin Blouse, New York - 1939 – Crédit photo: © Nickolas Muray

Frida, Mexico, 1940 - 1940 – Crédit photo: © Nickolas Muray

Frida Painting the Two Fridas, Coyoacan - 1939 – Crédit photo: © Nickolas Muray

Frida with Olmeca Figurine, Coyoacan - 1939 – Crédit photo: © Nickolas Muray

 

Biographie de Nickolas Muray

Nickolas Muray est l’un des photographes portraitistes les plus connus du monde. Parmi ses plus célèbres portraits figurent ceux du 34ème Président des Etats Unis, Dwight David « Ike » Eisenhower, l’actrice et chanteuse américaine Norma Jeane Mortenson, plus connue sous le nom de Marilyn Monroe, et l’artiste peintre mexicaine Frida Kahlo.Né le 15 février 1892 à Szeged en Hongrie, Nickolas étudie la lithographie, la photogravure, et la photographie à l’école d’Art Graphique de Budapest, où il obtient un certificat de graveur international. Il prend ensuite des cours de photogravure couleur à Berlin et travaille pour une maison d’édition.L’année 1913 et les menaces d’une guerre imminente le font quitter son pays et émigrer à New York, où il exerce chez un imprimeur couleur avant d’intégrer en tant que photograveur Condé Nast, célèbre groupe de presse américain.

Il crée son premier studio photo en 1920, dans sa maison de Greenwitch Village. Grâce au contrat signé avec le magazine Vanity Fair en 1930, il part pour l’Allemagne acheter un équipement de pointe, lui permettant ainsi d’être le tout premier à posséder un laboratoire couleur aux Etats Unis.

En 1921, Harper’s Bazaar le sollicite pour réaliser le portrait de Florence Reed, actrice à Broadway. Content du résultat, le magazine de mode féminine en fait l’un de ses photographes attitré et lui accorde des parutions mensuels.

A partir de 1926 il devient l’un des photographes les plus incontournables de la mode et part pour Vanity Fair à Londres, Paris et Berlin shooter les célébrités. Il ciblera par la suite les acteurs hollywoodiens dont les photographies seront aussi publiées dans Vogue, Ladie’s Home Journal, et le New York Times.

Entre 1920 et 1940, c’est plus de 10 000 portraits que réalise Muray. La plus célèbre d’entre elle fut celle de l’artiste peintre mexicaine Frida Kahlo prise en 1938 à New York. Frida Kahlo et Nickolas Muray étaient amants depuis 1931 et Nickolas souhaitait réellement en faire sa femme. Devant le refus de la peintre de l’épouser, Nickolas se marie avec une autre mais restera à jamais l’ami de cette femme qu’il a tant aimé.

Après le crash boursier de 1929, il se détourne des célébrités et se spécialise dans la publicité en couleur. Il se consacre également à sa passion du sabre, dont il fut le champion national en 1928 et qui lui permet d’intégrer l’équipe nationale Olympique pour les jeux de 1932.

Lieutenant de la Patrouille Aérienne Civile durant la seconde guerre mondiale, il continue son oeuvre après le conflit. Il s’éteint le 2 novembre 1965 à l’âge de 77 ans.

 

 

Bien à vous,

 Saint-Sulpice

 

 

 

A regarder:

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire:

 

511H6M5Q48L._SL500_AA240_

 

Dans les années 30 et 40, le photographe Nickolas Muray était l’ami de Frida Kahlo, l’amant et le confident. Il l’a photographiée sans cesse durant leur relation, créant des douzaines de portraits iconiques. En grande partie non publié jusqu’à présent, les images reflètent l’amour de Muray pour son sujet. Un consommateur précoce de photographie en couleurs, il pourrait à peine avoir souhaité un modèle plus vibrant et irrésistible. Ayant fait de l’autoportrait le sujet clé de ses peintures existentielles, Kahlo s’est mise en scène devant l’appareil photo de Muray avec la même virtuosité qu’elle a apportée pour s’appuyer sur ses peintures propres (dans des costumes traditionnels, avec de lourds bijoux et des coiffures emplies de fleurs ) et les portraits sont devenus un effort commun équivalent à un rapport d’art et de performance. « Je ne vous oublierai jamais » dit à l’histoire de leur relation dans l’image et le mot, attirant la correspondance intense du couple et la collaboration artistique de peindre un portrait frais d’un artiste le plus aimé.

- Je ne vous oublierai jamais par Frida Kahlo & Nickolas Muray aux éditions Chronicle Books ( En langue Anglaise ) – 180 pages – 17€ ( Prix non confirmé )

Cinéma au clair de lune – Du 5 au 23 Août 2009 – Paris

Cinéma au clair de lune - Du 5 au 23 Août 2009 - Paris

 

Pour son rendez-vous estival, et trois semaines durant, Cinéma au Clair de Lune parcourt les quartiers et installe écran géant, chaises et projecteur en différents lieux de Paris, pour une séance à la belle étoile… Cette 9e édition s’autorise, comme elle change chaque soir de quartier, à passer, de film en film, d’une époque à une autre, conjuguant ainsi, sous le ciel étoilé, déplacements géographiques et projections… dans le temps.
 

Mercredi 05 Août 2009 - 21h30

00785870-photo-affiche-casque-d-or
Casque d’or de Jacques Becker

Ce dimanche d’automne 1898, les hommes de la «bande à Leca» sont descendus de Belleville, avec leurs femmes, pour prendre l’air sur les bords de la Marne. Après un tour en barque, ils envahissent bruyamment une guinguette peuplée de petits bourgeois. Ceux-ci observent avec inquiétude et déplaisir l’arrivée des «barbeaux» et de leurs «poules». L’une d’elles, Marie, fait sensation : sa chevelure flamboyante, coiffée «en casque» à la mode de l’époque, brille au soleil comme de l’or. Marie semble ce jour là en très mauvais termes avec Roland, son amant.

Butte Montmartre, square Louise Michel (entrée place Saint-Pierre) – M° Anvers – 75018 Paris

 

 ———————————————————————————————————————————————

 

Jeudi 06 Août 2009 – 21h30

18450032 
Le Cinéma de papa de Claude Berri

Claude Langmann est un petit juif élevé par de modestes artisans fourreurs du Faubourg Poissonnière. Son père, un brave homme coléreux et chimérique, espère qu’il prendra sa suite, mais Claude ne rêve que d’être acteur. Le père se sacrifie pour que son fils obtienne le certificat d’études mais Claude, qui préfère le billard à l’arithmétique, n’ose avouer son échec à l’examen. Quelques mois d’apprentissage ne font que renforcer son désir d’être comédien et Claude commence par faire de la figuration. Il va d’échec en échec au grand dam de son père qui fait croire aux voisins que son fils est une véritable vedette. Claude découvre alors un auteur inconnu.

Jardin des Champs-Élysées (derrière le théâtre Marigny) – M° Champs-Élysées Clemenceau – 75008 Paris

 

 ——————————————————————————————————————————————–
Vendredi 07 Août 2009 - 21h30

ariane-bertrand
Ariane de Billy Wilder

Claude Chavasse, détective privé, a pris en filature une femme soupçonnée par son mari d’être la maîtresse de Frank Flannagan, milliardaire américain qui collectionne les succès féminins dans le monde entier. Ariane, fille de Chavasse, entend le mari jaloux menacer de tuer Flannagan. Elle se précipite au Ritz, prévient le don Juan, sans toutefois révéler son identité. Malgré elle, Ariane se sent devenir amoureuse de Flannagan et, quand il l’invite à revenir le jour suivant, elle accepte.

Parc Montsouris (entrée à l’angle de la rue Nansouty et de l’avenue Reille) – RER Cité-Universitaire – 75013 Paris

 

 ——————————————————————————————————————————————–
Samedi 08 Août 2009 - 21h30

00794400-photo-affiche-le-rayon-vert 
Le Rayon vert d’ Éric Rohmer

Paris en juillet. Les projets de vacances de Delphine tombent à l’eau. Delphine est seule. De bons conseils en projets-bidon, ses amies n’arrivent à lui renvoyer à la face que sa solitude qu’elle a de plus en plus de mal à assumer.

Parc André Citroën (sur le parvis entre les deux grandes serres) – M° Balard – 75015 Paris

 

 

 ——————————————————————————————————————————————–
Dimanche 09 Août 2009 - 21h30

6305154899.01.LZZZZZZZ 

Pierrot le fou de Jean-Luc Godard

Délaissant la réception où l’a entraîné sa femme, Ferdinand s’en va au bras de Marianne, une jeune étudiante qu’il a jadis aimée, et qu’il vient de retrouver avec bonheur. Ils passent la nuit ensemble. Gentiment, Marianne l’appelle «Pierrot». Au petit matin début un tour de France mouvementé, car Marianne est compromise dans une sombre histoire de gangsters. Les amants gagnent la Côte d’Azur pour y retrouver un soi-disant «frère» de la jeune femme.

Jardins du Trocadéro (face aux fontaines) – M° Trocadéro – 75016 Paris

 

 

——————————————————————————————————————————————–
Jeudi 13 Août 2009 - 21h30

11553913 
Les Trois Mousquetaires d’André Hunebelle

Trois jeunes gens totalement dévoués à sauver l’honneur d’une femme… A peine est-il arrivé à Paris, pour devenir Mousquetaire du roi, que d’Artagnan est déjà confronté à plusieurs duels : contre Athos, Porthos et Aramis… Il est loin de se douter que les hommes contre lesquels il va combattre vont finir par devenir ses meilleurs amis. D’ailleurs, ils vont essayer de déjouer ensemble les plans machiavéliques mis au point par l’infâme Richelieu, qui souhaite à tout prix compromettre la ravissante Anne d’Autriche.

Place des Vosges, square Louis XIII – M° Chemin-Vert ou Saint-Paul – 75004 Paris

 

 

 ——————————————————————————————————————————————–
Vendreid 14 Août 2009 - 21h30

a0d3973ad100ad83a64c304bb58677dd 

Tchao Pantin de Claude Berri

Suivi à bonne distance par une voiture de police qui roule tous feux éteints, le jeune Bensoussan avance péniblement sur une mobylette qui n’en peut plus. En point de mire, une station-service ouverte encore à cette heure, havre qui lui permettra sans doute d’échapper pour un temps à cette filature. Dans la station, Lambert, un pompiste trentenaire qui noie chaque nuit sa solitude dans le rhum. Immédiatement et sans dire un seul mot, quelque chose passe entre les deux hommes… Plus tard, au fil des rencontres nocturnes, Lambert commence à s’attacher. Pour la première fois depuis cinq ans, il se laisse aller à donner des conseils au jeune homme.

Parc de Choisy (entrée principale avenue de Choisy) – M° Tolbiac ou Place d’Italie – 75013 Paris

 

 

——————————————————————————————————————————————–
Samedi 15 Août 2009 - 21h30

2614-renaissance-800
Renaissance de Christian Volckman

2054. Dans un Paris labyrinthique où chaque fait et geste est contrôlé et filmé, Ilona Tasuiev, une jeune scientifique jalousée par tous pour sa beauté et son intelligence, est kidnappée. Avalon, l’entreprise qui emploie Ilona, fait pression sur Karas, un policier controversé, spécialisé dans les affaires d’enlèvement, pour retrouver au plus vite la disparue. Karas sent rapidement une présence dans son sillage. Il n’est pas seul sur les traces d’Ilona et ses poursuivants semblent prêts à tout pour le devancer. Retrouver Ilona devient vital : la jeune femme est l’enjeu d’une guerre occulte qui la dépasse. Elle est la clef d’un protocole mettant en cause le futur.

Parc Montsouris (entrée à l’angle de la rue Nansouty et de l’avenue Reille) – RER Cité-Universitaire – 75013 Paris

 

 

 ——————————————————————————————————————————————–
Dimanche 16 Août 2009 - 21h30

805_w_350 
Goupi mains rouges de Jacques Becker

 

Quatre générations de Goupi vivent ensemble, s’épiant, se jalousant, se haïssant, mais unis par l’orgueil du nom. Il y a l’aïeul contenaire, son fils, gendarme à la retraite, ses petits-fils, un paysan, un ex-colonial, un braconnier, l’arrière-petit-fils enfin, employé de commerce à Paris.

Terrain de Sport Ménilmontant (49, boulevard de Ménilmontant) – M° Père Lachaise – 75011 Paris

 

 

 ——————————————————————————————————————————————–

 

 

Jeudi 20 Août 2009 - 21h30

18404555 
Boudu sauvé des eaux de Jean Renoir

Boudu, clochard Parisien, se jette à la Seine. Repêché par un libraire aux idées libérales, il se met alors à semer l’anarchie la plus totale au sein de la famille du malheureux…

Avenue de Breteuil, Place Henri-Queuille – M° Sèvres-Lecourbe – 75015 Paris

 

Bonne séance en plein air,

Saint-Sulpice

Amants aux quatre vents

Amants aux quatre vents dans Poème amants

 

 

Tapis contre un marronnier, au travers des feuilles qui s’envolent en ce doux matin d’Automne nos sentiments prennent forme

Devant les frimas d’un rude hiver aux bourrasques sans manières, nos désirs se réchauffent au coin du feu

A tous vents lors de la naissance du printemps, nous humons affectueusement nos réciproques sentiments

L’été enfin annoncé, nos lèvres se sont rapprochées, notre amour est révélé.

 

Saint-Sulpice

 

1234

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne