Vermeer

Vermeer dans Artistes: Peintres & sculpteurs, etc... Vermeer%2C%20Girl%20w%20pearl%20earring%201665

 

Jan Vermeer , dit Vermeer de Delft est un peintre hollandais du XVIIe siècle (Delft, 1632 – Delft, 1675). Il acquiert de son vivant une notoriété certaine, sans pour autant faire figure de maître, et tomba assez rapidement dans l’oubli. C’est le Français Etienne Thoré qui le redécouvrit en 1866; sous le nom de William Bürger, il publia en effet une étude passionnée qui allait susciter l’intérêt des historiens d’art et valoir à Vermeer une étonnante gloire posthume. Admirée par plusieurs peintres impressionnistes, son oeuvre – particulièrement la Vue de Delft - allait ensuite inspirer Proust et Claudel.

Le retentissant scandale provoqué par le faussaire Van Meegeren dont le procès eut lieu en 1947 contribua à rendre populaires le nom et l’oeuvre de Vermeer. Les spécialistes semblent s’accorder à lui attribuer trente-six oeuvres, mais sa vie est cependant mal connue : fils d’un tisserand, il fut baptisé à Deft en 1632; apprenti chez Leonaert Bramer, il aurait ensuite travaillé chez C. Fabritius dont il subit notablement l’influence. En 1653, il se maria et, probablement, se convertit au catholicisme; la même année, il fut reçu maître à la guilde d’Anvers, puis en devint vice-président à deux reprises (1662 et 1669). Il fut probablement aussi marchand de tableaux et de gravures, et après 1672 il éprouva de graves difficultés financières. Il travaillait sans doute avec lenteur, ce qui explique en partie le nombre restreint de ses oeuvres.

Les premiers tableaux qu’on lui attribue semblent indiquer qu’il se consacra d’abord à la peinture « d’histoire ». Il peignit en effet

 Vermeer%2C%20Diana%20%26%20Companions%201655f dans Artistes: Peintres & sculpteurs, etc...

 Diane et ses compagnes (v.1654 – 1656);

Vermeer%2C%20Christ%20in%20House%20of%20Martha%20%26%20Mary%201654f

Le Christ dans la maison de Marthe et Marie (v.1654-1656) 

 

 Vermeer%2C%20St%20Praxidis%201655

 Sainte Praxède (v.1655)

 oeuvres dénotant l’intérêt porté à la peinture italienne, notamment vénitienne, ainsi qu’une certaine parenté avec les sujets d’histoire de Metsu; dans ces compositions amples, la fluidité de la matière et le traitement des volumes par larges pans produisent un effet de mobilité.

Les sujets qu’il aborda ensuite s’inscrivent dans la tradition de la peinture de genre hollandaise; en effet, son répertoire thématique diffère peu de ceux de peintres tels que Pieter de Hooch, F. Van Mieris, G. Metsu et parfois Maes, et cependant le registre expressif adopté, et la perfection des moyens mis en oeuvre font apparaître sa profonde originalité. Dans les seules vues d’extérieur que l’on connaisse de lui, la

Vermeer%2C%20View%20of%20Delft%201659f

Vue de Delft (v.1661),

qui avait déjà provoqué l’admiration de ses contemporains, et

Vermeer%2C%20Little%20Street%201657f

La ruelle (v.1661),

le rendu de l’espace, de la lumière et de la couleur atteint un rare degré de précision d’ordre naturaliste (on suppose qu’il se servait d’une chambre noire, pour mettre en place ses compositions ) en même temps qu’il les investit d’une dimension poétique.

Il eu cependant tendance à se limiter à des scènes se déroulant dans un univers clos : intérieurs où la source de lumière est souvent une fenêtre située à gauche. L’une de ses première scène de genre

Vermeer%2C%20Procuress%201656

L’entremetteuse (1656),

relève par le thème et la composition (demi-figures), des caravagistes d’Utrecht: l’espace est peu approfondi, et de riches harmonies chromatiques mettent en valeur les jeux variés de la lumière sur les étoffes, objets et matières diverses. Avec

 

 Vermeer%2C%20Woman%20Asleep%201657

 Une jeune femme assoupie (v.1657)

se précise son orientation; il allait en effet presque exclusivement mettre en scène des jeunes femmes dans un intérieur bourgeois, deux thèmes revenant avec insistance : celui de la femme occupée à lire ou à écrire une lettre

 

Vermeer%2C%20Girl%20Reading%20Letter%20at%20Window%201657

La liseuse à la fenêtre, v.1659;

 Vermeer%2C%20Letter

 La femme en bleu lisant une lettre, v.1662-1665;

Vermeer%2C%20Lady%20Writing%20Letter%201662ff

 Une femme écrivant une lettre, v.1666;

Vermeer%2C%20Lady%20Writing%20Letter%20w%20Maid%201670

Une dame écrivant une lettre et sa servante, v.1671;

 Vermeer%2C%20Lady%20with%20her%20Maidservant%20Holding%20Letter%201667

 La maîtresse et la servante, v.1666-1667),

et celui de la femme parfois en compagnie galante

 

Vermeer%2C%20Officer%20and%20a%20Laughing%20Girl%201658

L’officier et la jeune fille riant, v.1658;

Vermeer%2C%20Glass%20of%20Wine%201658

 Le verre de vin, v.1660-1661;

Vermeer%2C%20Girl%20with%20Wine%20glass%201659f

La jeune fille au verre de vin, v.1662),

 occupée à faire de la musique

 

Vermeer%2C%20Woman%20with%20Lute%201663

La femme au luth, v.1662;

 Vermeer%2C%20Concert%201665f

 Le concert, v.1664;

 Vermeer%2C%20Music%20Lesson%201662

 La leçon de musique, v.1664;

Vermeer%2C%20Guitar%20Player%201669-72

Une femme jouant de la guitare, v.1671-1672;

Vermeer%2C%20Lady%20Seated%20at%20Virginals%201672

Une dame assise au virginal, v.1674-1675;

 Vermeer%2C%20Virginal%20c1670

 Une dame debout au virginal, v.1670;

Vermeer%2C%20Girl%20Interrupted%20at%20her%20Music%201660f

La leçon de musique interrompue, v.1660-1661),

les thèmes de la musique et de la lettre étant parfois réunis comme dans

 

Vermeer%2C%20Love%20Letter%201670

La lettre d’amour (v.1667).

Il présenta rarement une femme occupée à une tâche quotidienne précise, excepté dans

 

Vermeer%2C%20Milkmaid%201658ff

La laitière (v.1660-1661)

 et dans

Vermeer%2C%20Lacemaker%201664

La dentellière (v.1670-1671),

oeuvres où il parvient à exprimer une extrême concentration; mais le plus souvent les scènes sont assez imprécises et évoquent un climat d’oisiveté rêveuse

 

Vermeer%2C%20Young%20Woman%20with%20Water%20Pitcher%201660ff

La jeune femme à l’aiguière, v.1662;

Vermeer%2C%20Woman%20with%20Pearl%20Necklace%201664

La dame au collier de perles, v.1662-1665;

Vermeer%2C%20Woman%20Holding%20a%20Balance%201662f

La femme portant une balance, v.1662-1665).

 

L’extrême économie du geste, la retenue de l’expression concourent à créer une atmosphère souvent nostalgique et mystérieuse, chargée de sous-entendus, les allusions à l’amour étant les plus fréquentes comme en témoigne la présence d’objets et de tableaux qui, en multipliant les significations connexes, amplifient le thème, le chargeant d’une dimension symbolique parfois morale : instruments de musique symboles de l’amour profane, représentation d’un Jugement dernier, d’un Cupidon, etc.

Vermeer peignit d’ailleurs quelques sujets allégoriques, notamment deux tableaux où figure exceptionnellement un unique personnage masculin et qui procèdent en partie de la scène de genre

 

Vermeer%2C%20Astronomer%201668

L’astronome, v.1668

Vermeer%2C%20Geographer%201668

Le géographe, v.1669,

 qui symboliseraient l’un la terre et l’autre le ciel),

 

Vermeer%2C%20detail%20of%20model

Vermeer%2C%20detail%20of%20artist

Vermeer%2C%20Art%20of%20Painting%201666-73

L’art de la peinture(v.1662-1665) et

Vermeer%2C%20Allegory%20of%20Faith%201670s

L’allégorie de la Foi (v.1672-1674).

 

Ses compositions se fondent sur un sens très médité de l’organisation spatiale, les rapports entre les personnages, les objets et l’espace environnant étant analysés avec acuité. Il évita l’accumulation pittoresque d’objets et accorda à chaque motif une fonction structurelle dans l’ensemble de la composition, sans pour autant s’abstenir d’effets décoratifs (tapis de table ou rideaux aux riches brocarts) ni de la description minutieuse. Ses compositions sont établies suivant des rapports géométriques stricts où dominent les angles droits, les contrastes d’horizontales et de verticales étant diversifiés par quelques diagonales (lignes des carrelages, des fenêtres, des portes, des tableaux sur les murs, angles des tables et des chaises), et le traitement de l’éclairage contribuant à l’harmonie d’ensemble aussi bien qu’à une très grande variété d’effets de lumière. Contrairement à Rembrandt, Vermeer modula l’éclairage en pleine clarté, d’où la luminosité, la limpidité de ses tableaux. Il analysa le caractère changeant de la lumière selon les matières sur lesquelles elle se reflète; il rendit ainsi sensibles les qualités tactiles des matériaux, leur texture (étoffes brillantes, lourds tissus, bois, cuivre, étain, cristal, porcelaine, nacre de la perle, etc.), maniant la couleur suivant diverses techniques: usant tour à tour et parfois simultanément d’une touche ferme, de petites coulées de matière qui créent un effet grumeleux (La laitière), d’une touche en pointillé qui rend finement la lumière (La dentellière), d’une touche fondue en multipliant les glacis et les transitions, ou d’aplats plus larges, cette modification de sa technique s’accordant à la stylisation croissante de ses oeuvres aux formes de plus en plus depouillées, presque shématisées (Une femme jouant de la guitare). D’où un aspect moelleux, une consistance presque onctueuse ou lisse et nacrée de la matière. Il créa des accords précieux de tonalités froides, particulièrement de bleu et de jaune.

Ce raffinement technique qui lui permis de nuancer l’atmosphère s’accorde à la subtilité avec laquelle il exprima les sentiments humains les plus ténus, comme en témoignent ses portraits féminins

 

 Vermeer%2C%20Girl%20w%20pearl%20earring%201665

La jeune fille au turban, dite aussi Jeune fille à la perle, v.1665-1666;

Vermeer%2C%20Portrait%20of%20Young%20Woman%201665ff

Portrait d’une jeune fille, v.1672-1674;

Vermeer%2C%20Young%20Girl%20with%20Flute%201658ff

La jeune femme à la flûte; v.1668

 Vermeer%2C%20Girl%20in%20red%20hat%201668

 La fille au chapeau rouge, v.1668.

 

Si la plupart de ses oeuvres dénotent peu d’invention quant aux sujets (il se contenta le plus souvent d’exécuter une variation sur un même thème), il procéda par épuration formelle, approfondissement psychologique, parvenant à donner un poids au geste le plus calme, à l’objet le plus banal, et une intensité expressive à un visage aux yeux clos. C’est pour cette conjonction de rigueur formelle et de résonnance poétique qu’il est maintenant considéré comme l’un des plus grands peintres du XVIIe siècle.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Fête de la Musique 2008 – Paris 13ème arrondissement

Logo Fête de la Musique 2008

Paris 13eme

 

Square Auguste Blanqui, Boulevard Auguste Blanqui, Métro Corvisart

13h30 – 18h00 musique classique
Musique côté jardins : Les élèves du conservatoire Maurice Ravel jouent sous le kiosque.

Fête de la Musique 2008 - Paris 13ème arrondissement dans Evenementiel sep2

Centre Espoir de la Fondation de l’Armée du Salut, 41-43 rue Chevaleret, Métro Bibliothèque François Mitterand

14h00 – 23h30 funk . groove . RnB . soul
Excentri-Cités : 14h : groupe breton, 14h30 : Malik Ati (blues, soul), 15h : Sarwa Dharma (gee Sri Lankais), 15h30 : Centre Espoir Oriental, 16h : Pérou (musique péruvienne), 16h30 : Serge Danse, 16h45 : Céline Zaire (soul), 17h15 : Kappachi (afro), 17h45 : Carlin Mav (r’n'b), 18h15 : Mass (hip hop), 18h45 : Faaya D (ragga), 19h30 : Pizko Ortega (rap hispanique), 20h : Jarhee (reggae), 20h30 : Nashville Airplane Country, 21h30 : B-T Strong (musique haïtienne), 22h30 : Dj Awk (Dj session).

sep2 dans Evenementiel

Académie du 13e de Musique et Chant, 13 rue Godefroy, Métro Place d’Italie

15h00 genres musicaux multiples
Académie du 13e en fête : Plusieurs musiciens.

sep2

Eglise Saint Marcel, 82 boulevard de l’Hôpital, Métro Saint Marcel

15h00 chorales
Grande rencontre de chant choral : Etoiles, création de Pierre Chepelov pour 5 choeurs avec les Choeurs Maurice Ravel enfants, adultes et l’ensemble vocal de jeunes, l’ensemble Choeur sur Seine la Psalette de Paris (direction Claire Marchand) et la participation des professeurs et élèves du conservatoire. A l’initiative du Conservatoire Maurice Ravel du 13ème arrondissement avec le soutien de l’ARIAM Ile de France.

sep2

Hôpital Broca, 54-56 rue Pascal, Métro Gobelins, Glacière

15h00 – 16h45 musique classique
Musique à l’hôpital : 15h : ensemble lyrique Les Sortilèges : L’enfant et les sortilèges de Ravel, 16h15 : choeur et orchestre Arioso, pièces pour choeur de Mendelssohn, psaume 42 et trois pièces sacrées.

sep2

Place d’Italie, Métro Place d’Italie

15h00 – 02h00 genres musicaux multiples
La Fête de la Musique de l’académie du 13ème de musique et chant : Plus de 40 élèves passent sur la scène, abordant des genres musicaux divers et variés.

sep2

Parc de Choisy, Avenue de Choisy et rue Charles Moureu, Métro Olympiades

16h00 – 18h00 chorales
Chants polyphoniques : Chorale Les Voix de Notre Dame de la Gare, oeuvres polyphoniques classiques et contemporaines d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui.

sep2

Angle des rues Pirandello, du Jura et Oudry, Métro St-Marcel, Gobelins

18h00 – 01h00 genres musicaux multiples
La Rue Est Vers l’Art se donne en spectacle : Interventions musicales tous styles (rock, pop, funk, world…), danses, sketches de comédie, slam…

sep2

Avenue d’Ivry, face à la rue Regnault, Métro Porte d’Ivry

18h00 – 19h30 chorales
Chorale : Concert de la chorale de l’église chrétienne missionnaire chinoise de Paris.

sep2

Chez Gladines, Angle des rues Jonas et des Cinq Diamants, Métro Place d’Italie

18h00 chanson . variété
Chantons chez Gladines : Chanson française.

sep2

Devant la Bonne Cave, 11 rue de l’Espérance, Métro Corvisart

18h00 musiques rock
L’esprit pop rock enflamme la Butte aux Cailles à la Bonne Cave : G-Squids (rock progressif), Les Nuits Sans Georges (french pop), Oz (pop rock).

sep2

Eglise Adventiste du 7e jour, 130 Boulevard de l’Hôpital, Métro Campo Formio

18h00 – 22h00 chorales
Un avenir plein d’espérance : 18h et 20h30 : chants gospel interprétés par un Mass Choir (80 choristes) accompagné de musiciens.

sep2

Face au 60 avenue Pierre Mendes France, Métro Gare d’Austerlitz

18h00 – 02h00 genres musicaux multiples
Le bmx fête la musique : 18h : Gt Lab & Traffik Jam (chanson), 21h : Air guitar (humour), 22h : Mc Bonanga (hip hop rigolo), 23h : Spam (post rock), 0h : Pneu (rock), 1h : Dj Hugabass (électro soft).

sep2

Le Batofar, 11 quai François Mauriac, Métro Bibliothèque, Quai de la Gare

18h00 – 01h00 rap . hip hop
Tribute to New York : Large Professor (Main Source), Evil Dee aka Da Beatminerz (Buckshot, hardboiled Records), Lord Finesse DITC (Diggin in the Crates, Flamboyant Entertainment), Lord Jazz (Lords Of The Undergound – New Jersey), Dj Simsima, Dj Suspect (zulu Nation).

sep2

Salle La Roulotte, Eglise Saint Hyppolyte, 27 Avenue de Choisy, Métro Porte de Choisy

18h00 – 19h00 musiques du monde . traditionnelles
Chansons populaires et chants traditionnels : Le groupe Que Huong joue de la musique instrumentale.

sep2

Square Verlaine, Angle des rues Bobillot de la Butte aux Cailles, Métro Place d’Italie

18h00 chanson . variété
Du médiéval au jazz vocal : Une vingtaine de chansons, à deux ou trois voix avec une majorité de chansons françaises contemporaines.

sep2

Devant le 60 de la rue Gérard, Angle de la rue Simonet, Métro Corvisart

18h00 genres musicaux multiples
La rue Gérard en fête : Soirée funk rock.

sep2

Pelouse centrale des immeubles, 27 rue Vergniaud, Métro Corvisart, Glacière

18h30 – 21h00 musiques du monde . traditionnelles
Musique latino : Les habitants du 27 rue Vergniaud organisent un concert de musique world.

sep2

21 rue des Malmaisons, Métro Maison Blanche

19h00 – 22h00 chanson . variété
Grand bal du quartier : Chant et danse.

sep2

Angle du Pont de Tolbiac, Métro Bibliothèque François Mitterand

19h00 musiques électroniques
Cyberkoin : Six Djs mixeront des musiques électroniques aux influences de la Belgique et de la Hollande.

sep2

Chez Michel, 15 rue de la Butte aux Cailles, Métro Place d’Italie

19h00 musiques rock
Rock Chez Michel : Soirée rock.

sep2

Le Baratin Café, 41 boulevard St Marcel, Métro Gobelins, St Marcel

19h00 – 00h30 musiques rock
Venus on the Street : Musique pop rock, juke box avec le groupe Venus on the Street.

sep2

Le Samson, 9 rue Jean Marie Jégo, Métro Place d’Italie

19h00 – 01h00 musiques rock
The Pantomimes & Cie : Reprises et compositions rock des années 70 à nos jours et reprises acoustiques de titres pop.

sep2

Librairie Nicole Maruani, 171 boulevard Vincent Auriol, Métro Place d’Italie, Nationale

19h00 – 23h00 non communiqué
Blues and Rythm’n Blues : Armelle et Fontaine H font un concert de blues dans la librairie Maruani.

sep2

Devant la péniche Boer 2, Port de la gare, Métro Quai de la gare

19h30 – 22h30 musiques du monde . traditionnelles
Salsa sur le quai : Un groupe de 5 ou 6 musiciens joue de la salsa devant la péniche Boer II.

sep2

La Dame de Canton, Port de la Gare, Quai François Mauriac, Métro Quai de la gare, Bibliothèque

19h30 musiques rock
Gypsy Hotel Party : 20h : Sheraff (garage punk), 21h : The Urban Voodoo Machine (rock garage) et comme invités MurderSuicidePresents (performance, cabaret dangereux).

sep2

Le Coche, 124 rue de Tolbiac, Métro Tolbiac

19h30 – 02h00 genres musicaux multiples
Tranquille le Chat est de retour : Comme les années précédentes, le groupe Tranquille le Chat vient animer le Coche.

sep2

Shannon River Pub, 153 rue du chevaleret, Métro Chevaleret

19h30 – 01h00 musiques rock
Shannon River pub en fête : Nse Project (rock), DeeDee & the Darons (rock), Honky Tonkman (rock garage), 1972 (pop rock), Kiri de Wookie (rock).

sep2

A l’angle des rues de Pouy et Bernard Martin, Métro Corvisart, Tolbac, Place d’Italie.

20h00 – 01h00 musiques rock
Concert pop et variétés : Los Puercos de Corazon et Sinh Café (rock indépendant).

sep2

Eglise Saint Marcel, 82 boulevard de l’Hôpital, Métro Saint Marcel

20h00 chorales
Grande rencontre de chant choral : Etoiles, création de Pierre Chepelov pour 5 choeurs avec les Choeurs Maurice Ravel enfants, adultes et l’ensemble vocal de jeunes, l’ensemble Choeur sur Seine la Psalette de Paris (direction Claire Marchand) et la participation des professeurs et élèves du conservatoire. A l’initiative du Conservatoire Maurice Ravel du 13ème arrondissement avec le soutien de l’ARIAM Ile de France.

sep2

Place d’Italie, Métro Place d’Italie

20h00 – 01h00 non communiqué
Spectacle Unisson : 20h15 : I’m Valmande, 20h30 : Handicap Danse, 21h : Les Vilains Raoul, 22h : Gaston, 23h : Alsina, 0h : Tétard.

sep2

Chapelle Saint Louis de la Salpêtrière, 47 boulevard de l’Hôpital, Métro Saint Marcel

20h30 musique classique
Chapelle en fête : Musique classique à la Chapelle Saint Louis de la Salpêtrière.

sep2

Eglise Sainte Anne de la Butte aux Cailles, 188 rue de Tolbiac, Métro Place d’Italie

21h00 – 22h00 musiques du monde . traditionnelles
Chorale Koghtan : Chants traditionnels arméniens.

sep2

En face du restaurant Chez Nathalie, 45 rue Vandrezanne, Métro Place d’Italie, Corvisart

21h00 – 00h30 musiques rock
El Deyma + Gobz + Guests : 21h : Gobz + Guests, 22h30 : El Deyma + Guests, 0h : jam session.

sep2

Paroisse Protestante de la Trinité, 172 boulevard Vincent Auriol, Métro Place d’Italie

21h00 – 22h00 chorales
Fêtons la musique : Couleur Gosp’Elles (choeur de femmes, gospel), One 4 God (quatuor féminin jazz, gospel), Philiarmony (chorale d’une vingtaine de jeunes).

 

Bonne fête de la musique,

Saint-Sulpice

12

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne