Avez-vous déjà vu la lune en plein jour?

Lune en plein jour                   

 

                          Je crois que certaines personnes manquent cruellement d’objectivité. Il y a peu alors que je marchais dans mon quartier de prédilection, rue de Condé, la tête dans les nuages ou sur les façades d’immeubles devrais-je dire je fus abordé par un homme d’une cinquantaine d’année au regard désemparé. Affublé d’un costume aux tons neutres et d’un imperméable bien coupé, ce brave quidam me stoppa.  » Bonjour monsieur, je me permets de vous aborder pour vous demander où se situe la gare Montparnasse? » J’ai tant l’habitude d’être ainsi sollicité que tout naturellement j’ai essayé du mieux possible de lui indiquer le chemin le plus aisé. « Bien » poursuit-il  » je profite de notre conversation pour vous faire part d’un accident fâcheux qui m’est arrivé il y a moins d’une heure… » « Ah! Mais quoi-donc? » intrigué lui dis-je. « Eh bien je me suis fait voler mon portefeuille et malheureusement en plus de mes papiers d’identités, il y avait mon billet de train pour rentrer chez moi! » « Fâcheux en effet » lui dis-je. « d’autant plus rétorque t’il que ma carte bleue et quatre cent euros s’y trouvaient aussi. » Je suis d’un naturel que l’on peut qualifier de méfiant mais là je l’avoue je ne l’ai pas vu venir…….  » Ennuyeux lui dis-je c’est extrêmement pénalisant tout cela. Je vous conseille de faire opposition au plus vite » tout en lui prodiguant ce bon conseil je sens déjà ma main se porter sur mon porte-monnaie pour lui donner quelque menue monnaie afin de pouvoir téléphoner.

                        L’homme plus enhardi que jamais reprends « c’est ce que je m’apprêtais à faire mais me voilà désormais totalement démuni….. » et au moment où j’allais sortir les trois euros que je comptais lui concéder celui-ci poursuit « ….démuni et c’est pour cela monsieur que je vous demanderai de me prêter 800 euros » Là aussi naïf étais-je mon coeur ne fit qu’un tour…. « Pardon? » c’est vrais des fois l’on peut mal entendre. L’homme me regarde comme si sa demande était d’une clarté limpide mais daigne répéter celle-ci « ….oui afin de pouvoir rentrer chez moi à Montpellier, auriez-vous la gentillesse de me prêter 800 euros. Laissez-moi vos coordonnées et je vous enverrai dès mon arrivée un chèque pour vous régler. » Alors là celui-ci il me prends pour un con c’est clair!!! Non seulement il me prends pour Crésus et en plus il possède une connaissance plus qu’erronée sur les départs, destinations et gares parisiennes y afférent. Je le regarde perplexe et lui réponds « Monsieur, avez-vous déjà vu la lune en plein jour?

                    « Pourquoi me dites-vous cela? » « Monsieur je résume vous désirez partir à Montpellier par la Gare Montparnasse » « Ben oui » dit-il la mine un brin déconfite  » Je suis venu de Montpellier par la Gare Montparnasse alors c’est logique que je reparte de la Gare Montparnasse à Montpellier » Il me crois vraiment idiot celui-là mais qui sait peut-être existe-il plusieurs Montpellier, c’est pas impossible!!! « Montpellier dans l’Hérault c’est bien cela, monsieur »  » tout à fait » lâche t’il satisfait. Je reprends  » Et pour cela vous avez besoin de 800 euros? »  » Ben oui, c’est le prix du billet! » Franchement, celle-là on ne me l’avait jamais faite et j’en suis resté scotché comme deux ronds de flanc. Ou la SNCF a revu l’affectation totale de ses départs nationaux et compense cette réorganisation par une magistrale flambée de prix. Ou cet homme prend l’Orient-Express avec Caviar et champagne pour voyager. Ou cet idiot nullissime en géographie essaye de m’arnaquer et me prend pour un « méga » pigeon potentiel…. j’opte en un éclair pour cette troisième proposition. 

                    » Monsieur, je comprends votre désarroi mais que je saches, primo: Les trains pour Montpellier arrivent et partent de la Gare de Lyon. Secundo: Même en première classe avec 800 euros vous pouvez vous permettre cinq allers-retours allègrement. Tertio: Soit vous êtes sous l’effet d’un contre-coup du à une émotion violente mal maîtrisée résultant du vol de votre portefeuille soit vous me prenez pour un con. Il resta coi. j’insista « Puisque vous êtes victime monsieur d’un vol et que vous vous retrouvez soi-disant sans le moindre sou je vous propose de vous accompagner au commissariat de Saint-Sulpice pour y être pris en charge et effectuer une déposition ». Silence puis l’homme calme jusque là se mit alors à me crier dessus me traitant de « sale raciste » et de « colonialiste ». De « scotché » je suis passé à « sans voix ». Je l’ai regardé une dernière fois, certes il était de couleur noire mais quel rapport????

                     Un escroc doté d’un fou, tel fut mon opinion et alors que celui-ci vociférait à mon encontre j’ai préféré le laisser s’époumoner seul sur ce petit bout de trottoir. Non sincèrement, si vous désirez messieurs les escrocs, nous berner, soyez un peu plus cohérent et évitez les injures car franchement ce type de sonorité n’est pas des plus mélodieuse. A bon entendeur, salut! 



Le « capuchonné » & l’élégante…..

           

Le

 

                        « Eh mdame, t’es bonne, tu veux un pepsi » lâche un jeune « capuchonné » à l’encontre d’une élégante non loin du rond-point de l’Etoile par un bel après-midi d’été.(Le pauvre jeune doit être si sensible de la tête ou des oreilles qu’il en est obligé de garder son couvre-chef par une chaleur si torride!) Celle-ci ne lui décoche même pas un regard et poursuit son chemin.  » Salope » reprit-il en joignant le geste à la parole.

                     Non! jeune homme je pense sincèrement que ta méthode d’approche n’est pas efficace et qu’elle ne peut que te porter préjudice. Je me permets directement de te tutoyer même si à tes yeux dilatés je ne suis qu’un affreux ringard. Certes tu ne manques pas d’audace et là où beaucoup n’oseraient pas faire le moindre pas, tétanisés à la seule pensée d’essuyer un quelconque refus voire plus si désaccord complet, toi au moins tu vas de l’avant. Voilà qui plairait à notre bon Président. Je note aussi ta grande générosité et comprends totalement qu’offrir quelques gorgées de ta boisson pétillante montre quel grand coeur tu as au plus profond de toi et quel besoin de partager fait partie de ta nature. Tu fais des efforts vis à vis d’une personne qui t’intéresse et celle-ci n’y étant pas du tout sensible tu perds tes moyens. Froissé devant tant d’indifférence tu exprimes ton mécontentement et ta tristesse par une verve des plus éloquentes « salope » qui je dois le concéder n’est peut-être pas la plus appropriée! Certes la gent féminine te déconcerte, ton univers étriqué de cité te pèse et comme tu es un « battant », un « aventurier » tu fais le louable effort d’ouvrir ton champ de connaissance en prenant au hasard la première rame de RER pour tenter de percer dans notre bonne capitale.

                     Bien, je note tes efforts mais te met en garde sur la forme. Ne penses-tu pas que ton survêtement blanc de chez « Tacchini » du plus bel effet replié sur les mollets est peut-être un peu trop téméraire.(j’ai bien noté que c’est de la « marque », oui oui j’ai compris) Mais ne devrais-tu pas tenter d’opter pour un habillement un peu plus conventionnel qui te permettrais de mieux te fondre parmi nous? Oui tu as raison l’habit ne fait pas le moine!…. mais il y contribue….. Te serais-t’il possible d’envisager d’effectuer à l’avenir quelques petites leçons de bonne élocution même s’il est vrai que pour toi, malgré toute ta bonne volonté, te concentrer plus de dix minutes sur un sujet si ardu n’est pas chose aisée. J’entends bien que ta concentration est maximale dès que tu es sur ta console de jeux avec tes petits copains, c’est bien mais encore insuffisant. Non la société n’est pas injuste. Elle n’est pas égalitaire, c’est tout! Oui ton enfance fut difficile mais relativise! Quelles furent tes difficultés par rapport à un jeune de ton âge dans certains pays où la misère est telle que même posséder un survêtement  »Tacchini » relève de l’hypothétique et d’ailleurs ils ne connaissent même pas cette marque et contrairement à toi qui va chez « Mac Do » pour prendre ta douce et pétillante boisson rafraîchissante eux vont au plus proche point d’eau parfois à plusieurs kilomètres pour tenter d’y extraire un liquide saumâtre afin d’épancher leur constante soif et essayer d’apaiser la douleur qui ceint leur lèvres gercées. Que dis-tu? L’école c’est pour les bouffons et de toute façon il n’y a même pas de boulot pour toi et tes potes. C’est clair que si tu te déplaces aux entretiens d’embauche avec ton I-pod sur les oreilles, ta capuche sur le crâne et ton survet aux mollets avec les fesses à moitié à l’air, tu risques de voir tes chances fortement diminuées avant même que tu n’es pu ouvrir la bouche ( avant cela d’ailleurs, révise comme je te l’ai suggéré plus ton parler). Dommage qu’il n’y ait pas encore une « Star Ac du savoir-vivre » tu y gagnerais beaucoup car je sais que ton potentiel est fort mais que déprimé et mal entouré tu as du mal à relever la barre. 

                      Donc avant que je ne te quittes n’oublies pas; On ne dit pas « Tu es bonne (asse) » mais « vous êtes charmante ». On évite en cas de refus le mot « salope » pour lui préférer le terme « Bonne journée ». S’ouvrir aux autres commence peut-être tout simplement par retirer sa capuche ( c’est un début). L’école n’est pas une agence de placement pour l’emploi ni une salle de sport ou le « punching ball » est remplaçé par le bon vieux professeur mais un moyen de conforter ses connaissances pour y accéder moins difficilement. Tu te sens bien dans ton survet mais n’oublie pas qu’à l’origine cela a été conçu pour faire du sport, pas pour jouer à la PlayStation encore moins pour remplacer un costume lors d’un entretien d’embauche. Qu’opter pour un dialecte et un accent de cité est sûrement très plaisant avec tes petits camarades et te permets de te différencier mais qu’à force d’être tellement différent tu risques de te retrouver en marge de la société et que non même si tu le penses, tous les bourgeois ne sont pas des enfoirés. Prends la richesse des autres comme une bonne motivation pour toi-même au lieu de regarder leur aisance avec aigreur. J’oubliais arrêtes absolument de dire « Nique ta mère ». Laisse les pauvres mamans tranquilles et pense plutôt à ton avenir. Bien à toi.  



Sarkozy mon ami…..

       Sarkozy mon ami..... sarkozy%2028%20nov%20rogne         

 

                            Vous vous en doutiez, Saint-Sulpice est un Sarkozyste convaincu! Oui j’ai voté pour lui, non je ne le regrette pas. Au même titre que bien d’autres j’ai donné consciemment ma voix à notre nouveau président et j’assume mon choix. Qu’il est déplaisant voire de mauvais goût que d’apercevoir plein de ces Français qui six mois auparavant encore l’adulaient et qui aujourd’hui le blâme sans arrêt. Que ce peuple Français est peu reconnaissant et sans cesse mécontent. Français vous me faites penser à de vieux râleurs séniles! Vous vouliez du changement eh bien que diable, arrêter de gémir, le changement est là! Vous accablez votre président sur le pouvoir d’achat sans même en connaître les causes. Que croyez-vous? Qu’il suffit de taper avec une baguette magique sur un vieux chapeau pour que les caisses de l’état vides se remplissent! Vous êtes bien naïfs. Ouvrez-les yeux, profitez des multiples médias et informations à votre disposition. Cessez vos Gala, Ok, Biba, Closer, Voici ou autre torchons débilisants et de temps à autre plongez-vous dans des lectures plus saines. Vous réclamiez les réformes, elles sont faites ou en cours. Vous vouliez un président moderne, vous l’avez! Si moderne qu’aujourd’hui vous n’êtes pas prêts de le supporter. Un comble! Vous lui reprochez son côté « Bling-Bling » et son omniprésence! Et alors! Qu’est-ce qui est le plus important? Au moins lui il travaille contrairement à ses prédécesseurs qui de peur de n’être réélus n’engageaient aucune action susceptible de froisser le peuple. A ce jour sur 490 promesses faites par Nicolas Sarkozy lors de sa campagne en à peine une année de présidence 186 sont en cours, 58 réalisées, 19 modifiées, 10 abandonnées, 1 reportée et 216 non encore abordées. Si vous arrivez à obtenir un bilan aussi positif dans vos propres emplois alors chapeau! Donc je vous en prie, raison gardée, attendez que son quinquennat se termine, jugez alors le travail accompli et si les résultats ne sont pas à la hauteur de vos espérances alors sanctionnez-le. Mais de grâce laissez-le oeuvrer durant ses quatre prochaines années car ce ne n’est pas en le dénigrant ni en le critiquant à peine au bout d’un an que vous allez permettre à la France de remonter la pente. Eh oui mes chroniques ne sont pas toutes teintées d’humour…… 



Les moutons…..

Moutons                

 

                   Nos amis les moutons vivent en troupeau ( non ceci n’est pas une rubrique du conseil département de l’Ardèche ni même une campagne promotionnelle pour les bergers des Hautes-Pyrénées ). Vous pouvez en trouver d’innombrables variétés dans notre belle Capitale, disséminés çà et là, parfois livrés à eux-mêmes souvent encadrés par leur sympathiques bergers. Le mouton Parisien reste un cas à part, il est foncièrement individualiste, refuse obstinément d’intégrer d’imposants cheptels préférant rejoindre de petits groupes de même obédience. une de ses activités préférées est de brouter aux terrasses des cafés où se mêlent pêle-mêle jeunes agnelets, agnelles, agneaux et brebis et ce au moindre rayon de soleil. Ceci sous l’oeil attentif de quelques farouches béliers fin prêts à quelque reproduction.

                   Tout ce beau monde bêle de plaisir, d’autres ruminent. La majorité regarde défiler leurs congénères des contrées lointaines facilement reconnaissables par une kyrielle de cris aux sonorités bien différentes. Il n’est pas rare de croiser des moutons venant de Chine, du Japon, de Russie, Du Maroc, Royaume-uni et j’en passe. Nos pâturages sont mondialement réputés! Les conditions d’hébergement multiples, les mangeoires et lieux de tontes ne manquent pas non plus D’autres variétés les moutons de banlieues transportés chaque matin dans d’immenses bétaillères viennent eux-aussi goûter aux bienfaits de notre si riche terre Lutécienne. Si prolifique que certains arpents en concentrent des milliers. ( De quoi devenir chèvre lorsque l’on décide de se frayer un passage au travers de cette masse!). Ces eldorados se situent habituellement là où les RER ( Réseau express pour Ruminants) les libèrent; Saint-Michel, Montparnasse, Châtelet, Champs-Elysées.

                Que penser aussi de ces ruminants de province qui viennent grossir de temps à autre cette exploitation. Tous ces troupeaux avancent avec obéissance et si parfois certains se laissent aller ou décident de s’éloigner, de fidèles chiens de bergers aux pelages à nuance bleutée se chargent d’y remettre un peu d’ordre avec politesse et fermeté. On peut croiser aussi échoués dans divers endroits de vieux ovins rejetés de la communauté, vivant en marge de celle-ci, trop las pour la réintégrer, trop dépendants pour ne pas rester à proximité. Ainsi va la vie dans cet arche de Noé ……..  



1...360361362363364365

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne