Weegee

Weegee dans Photographie: Grands Photographes Travaux_Panneau(Article en cours de réfection, veuillez m’en excuser.)

 Un Cowboy dort….1940 – Crédit photo: © Weegee

 

 

Gauche: Dégrisement 1951 Droite: « Harry Maxwell abattu en voiture »1941 Crédit photo: © Weegee

 

White América – plage de Coney Island Crédit photo: © Weegee

 

Gauche: Gangster ad patrès - 1940 Droite: Chevrolet-bureau de Weegee – Crédit photo: © Weegee

 

 Jeux d’eau enfantins sur Lower East Side à New York – Crédit photo: © Weegee

 

Le « panier à salade » – Crédit photo: © Weegee

 

Weegee au Moma en 1944 – Crédit photo: © Weegee

 

 

Biographie de Weegee

 

Profession : reporter. Signe particulier : un farouche intérêt pour la mort, dans tous ses états. Arthur Fellig, alias Weegee (1899-1968) collabore, au cœur de la grande Dépression, aux principaux journaux, Daily News à Herald Tribune, ou PM Daily. Il court le New-York noctambule et sulfureux pour en ramener des images de faits divers en tout genre. Accidents spectaculaires avec leur cortège de carcasses de voitures, incendies qui laissent derrière eux objets calcinés et corps carbonisés et autres règlements de comptes sordides sont son quotidien. Branché sur la radio de la police, l’homme campe dans sa Chevrolet, où il conserve soigneusement ampoules à flash, bottes de pompiers, déguisements, nourriture – toutes choses indispensables durant sa traque – et bien sûr appareil photo dont il dit : « Mon appareil photo était toute ma vie, mon amour, mon unique sésame. »
Maître du noir et blanc, témoin précieux d’un temps violent et marqué par la crise, il active son flash et fixe visages et corps des victimes, gisant dans une mare de sang, ou abandonnées sur le dos les yeux encore ouverts. Mais aussi les gueules cassées, menottées, alignées dans un fourgon et qui masquent leur visage par un chapeau, un journal, ou simplement leurs mains. Weegee affiche un intérêt tout particulier pour les témoins de la scène.
Weegee accompagna aussi le New-York artistique et les grands de ce monde. Au fil des images se succèdent chanteuses de cabarets et starlettes, Sinatra et Dali, Kubrick – dont il fut l’assistant sur le tournage de Docteur Folamour – et Andy Warhol. Warhol qui trouva d’ailleurs dans l’œuvre du photographe une source d’inspiration pour ses sérigraphies.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice



Robert Doisneau – Partie 7

Robert Doisneau - Partie 7 dans Photographie: Grands Photographes 6wukfyz7

Crédit photo: © Robert Doisneau

ihpzvj8a dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Robert Doisneau

cace3wnr

Crédit photo: © Robert Doisneau

hbrr26lq

Crédit photo: © Robert Doisneau

nst8l43q

Crédit photo: © Robert Doisneau

lclqmkm7

Crédit photo: © Robert Doisneau

9st9rx7x

Crédit photo: © Robert Doisneau

4us86igh

Crédit photo: © Robert Doisneau

jymsi8lz

Crédit photo: © Robert Doisneau

iybcg56q

 Crédit photo: © Robert Doisneau

 

 

Biographie de Robert Doisneau

Le diplôme de graveur-lithographe en poche, Robert Doisneau est formé à la photographie par André Vigneau. Il devient rapidement photographe indépendant pour l’agence Rapho. Il vend ses clichés à des magazines aussi divers que Le Point, Vogue, La Vie ouvrière… et reçoit le prix Kodak en 1947 et le prix Niepce en 1956. Ce ‘braconnier de l’éphémère’ est célèbre pour ses clichés d’écoliers et d’individus croisés dans les rues de Paris, tel le couple s’échangeant ‘Le Baiser de l’hôtel de ville’. Mais ces oeuvres emplies de légèreté et d’humanisme font parfois oublier le caractère révolté du photographe, s’évertuant à traduire par images sa haine de la guerre, ses inquiétudes vis-à-vis du capitalisme et de ses méfaits dans la banlieue. Il a immortalisé Braque, Picasso, Giacometti, Léger, Carné… Une exposition au MOMA de New York en 1951 le consacre au niveau international. Deux films lui rendent hommage : ‘Le Paris de Robert Doisneau’ de François Porcile en 1973, et ‘Bonjour monsieur Doisneau’ de Sabine Azéma en 1992.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Robert Doisneau – Partie 1.

- Robert Doisneau – Partie 2.

- Robert Doisneau – Partie 3.

- Robert Doisneau – Partie 4.

- Robert Doisneau – Partie 5.

- Robert Doisneau – Partie 6.



Robert Doisneau – Partie 6

Robert Doisneau - Partie 6 dans Photographie: Grands Photographes mny47bsy

Crédit photo: © Robert Doisneau

vv39v4vz dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Robert Doisneau

a18x4tu5

Crédit photo: © Robert Doisneau

i27x672n

Crédit photo: © Robert Doisneau

9p6yrgfp

Crédit photo: © Robert Doisneau

s455iquk

Crédit photo: © Robert Doisneau

rx9tx4m2

Crédit photo: © Robert Doisneau

axv4p4k9

Crédit photo: © Robert Doisneau

gvpw9xx7

Crédit photo: © Robert Doisneau

rxw3j21w

 Crédit photo: © Robert Doisneau

 

Biographie de Robert Doisneau

Le diplôme de graveur-lithographe en poche, Robert Doisneau est formé à la photographie par André Vigneau. Il devient rapidement photographe indépendant pour l’agence Rapho. Il vend ses clichés à des magazines aussi divers que Le Point, Vogue, La Vie ouvrière… et reçoit le prix Kodak en 1947 et le prix Niepce en 1956. Ce ‘braconnier de l’éphémère’ est célèbre pour ses clichés d’écoliers et d’individus croisés dans les rues de Paris, tel le couple s’échangeant ‘Le Baiser de l’hôtel de ville’. Mais ces oeuvres emplies de légèreté et d’humanisme font parfois oublier le caractère révolté du photographe, s’évertuant à traduire par images sa haine de la guerre, ses inquiétudes vis-à-vis du capitalisme et de ses méfaits dans la banlieue. Il a immortalisé Braque, Picasso, Giacometti, Léger, Carné… Une exposition au MOMA de New York en 1951 le consacre au niveau international. Deux films lui rendent hommage : ‘Le Paris de Robert Doisneau’ de François Porcile en 1973, et ‘Bonjour monsieur Doisneau’ de Sabine Azéma en 1992.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Robert Doisneau – Partie 1.

- Robert Doisneau – Partie 2.

- Robert Doisneau – Partie 3.

- Robert Doisneau – Partie 4.

- Robert Doisneau – Partie 5.



Georges Dambier – Partie II

Georges Dambier - Partie II dans Photographie: Grands Photographes Travaux_Panneau (Article en cours de réfection, veuillez m’en excuser.)

Bien à vous, 

Saint-Sulpice



1...118119120121122...124

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne