L’impossible Photographie, Prisons Parisiennes ( 1851~2010) – Musée Carnavalet – Paris – 10 Février au 4 Juillet 2010

L'impossible Photographie, Prisons Parisiennes ( 1851~2010) - Musée Carnavalet - Paris - 10 Février au 4 Juillet 2010 dans EXPOSITIONS

Religieuse, Galerie des cellules à un lit – n.d - Crédit photo: © Musée Carnavalet & Roger Viollet

/

/

Le musée Carnavalet présente « L’impossible photographie, prisons parisiennes (1851-2010) », une exposition de 340 photographies réalisées dans les prisons de la capitale, de 1851 à aujourd’hui. 

.

  dans EXPOSITIONS

Cellule d’isolement - n.d - Crédit photo: © Musée National des Prisons

.

Pour la première fois, une exposition se penche et traite en profondeur l’ensemble des photographies réalisées dans l’univers carcéral parisien. Ce corpus inédit est issu d’un inventaire général de 3800 images, effectué par les commissaires de l’exposition auprès d’institutions (musées, bibliothèques, archives, agences de presse) mais aussi de collectionneurs privés.

 .

 

Cellule Individuelle - Crédit photo: © Musée Carnavalet & Roger Viollet 

.

Au final, l’exposition livre les multiples visages des prisons. Les photographies sont présentées au côté de textes littéraires et de films d’archives, mais aussi prolongées par des créations contemporaines réalisées à l’initiative du musée.

 .

 

Repas de prisonniers - n.d - Crédit photo: © Musée National des Prisons

.

Effectués entre 2008 et 2009 à la prison de la Santé, avec l’accord de l’administration pénitentiaire, trois reportages photographiques, signés Jacqueline Salmon, Michel Séméniako et Mathieu Pernot, sont présentés en exclusivité dans l’exposition.

.

f4e3dc0061

Prison du cherche-Midi ( A gauche ) – 1900 - Crédit photo: © Inconnu

.

Ces témoignages exceptionnels et récents sur la dernière prison parisienne encore en activité sont complétés par deux commandes littéraires : une pièce sonore d’Olivia Rosenthal et un texte de Jane Sautière ainsi qu’une installation audiovisuelle réalisée par Anne Toussaint et Kamel Regaya (atelier audiovisuel de la prison de la Santé).

.

 

Cellule – Crédit photo: © Musée Carnavalet & Roger Viollet 

.

 Offrant un regard unique sur le passé et le présent de ces lieux de détention, l’exposition est accompagnée d’un catalogue de référence. À travers l’inventaire de ce qui a été retrouvé, diverses personnalités (universitaires, historiens de la photographie, philosophes, écrivains, artistes…) analysent et décryptent ces images.

 .

 8454-8

Prison de la Santé, Paris - Crédit photo: © Parisienne de Photographie

.

Le visiteur est ainsi amené à s’interroger sur le regard que portent la société et les photographes sur les lieux de rétention et prisons de la capitale, aux noms parfois oubliés ou méconnus : La Force, la Grande et Petite Roquette, Saint-Lazare, Sainte-Pélagie, Mazas, L’Abbaye, le Cherche-Midi, l’Hôtel des haricots, etc. Il pourra mesurer l’écart entre ce que l’on sait ou ce que l’on imagine et ce que la photographie restitue de l’univers carcéral.

Commissaires de l’exposition – Département des collections photographiques du musée Carnavalet : Catherine Tambrun, Christel Courtois.

.

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

.

Musée Carnavalet – 23 Rue de Sévigné – 75003 Paris – Tél : 01.44.59.58.58 –  www.carnavalet.paris.fr  – Ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf les Lundis, jours fériés et Dimanches de Pâques et de Pentecôte (Fermeture des caisses à 17h30) - Du 10 Février au 4 Juillet 2010 - Métro : Saint-Paul & Chemin Vert – Bus : 29, 69, 76, 96 – Vélib’: 36 Rue de Sévigné ; terre-plein Saint-Paul ; 26, rue Saint-Gilles – Tarifs: 7€, 5€, 3,50 €, Gratuit jusqu’à 13 ans inclus et pour les Amis du musée Carnavalet, Groupes : Renseignements et réservation obligatoire au 01.44.59.58.31/32, du Lundi au Vendredi, de 9h à 17h, sans interruption.

 



Paris ville rayonnante (Architecture et sculpture des églises parisiennes au XIIIe siècle ) – Musée National du Moyen-Âge – Paris – 10 Février au 24 Mai 2010

Paris ville rayonnante (Architecture et sculpture des églises parisiennes au XIIIe siècle ) - Musée National du Moyen-Âge - Paris - 10 Février au 24 Mai 2010 dans EXPOSITIONS

Cathédrale Notre-Dame de Paris – Crédit Photo © LIFE

 ;

 Paris, devenue la capitale royale, connaît au XIIIe siècle un essor démographique sans précédent, qui entraîne une multiplication des chantiers de construction civils et religieux.

 .

 4308847712_c2c6b90a73_o dans EXPOSITIONS

 Clé de voûte : tête, collège de Cluny, Paris, XIIIe siècle, musée de Cluny – musée national du Moyen Âge, Paris – Crédit Photo © Rmn – Jean-Gilles Berizzi

.

 Les bouleversements stylistiques qui accompagnent cette activité s’étendent rapidement aux autres arts, de l’enluminure à l’ivoire et de l’orfèvrerie au mobilier.

 .

 

Reliefs de la Cathédrale Notre-Dame de Paris – Crédit Photo © LIFE

.

En quelques décennies, Paris s’impose comme la référence artistique de toute l’Europe, architecture et sculpture connaissent un âge d’or avec la construction de la cathédrale Notre-Dame, de la Sainte-Chapelle et de nombreux autres édifices qu’évoque l’exposition.

;

la Sainte-Chapelle - Crédit Photo © LIFE

;.

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

.

Paris, ville rayonnante (  Architecture et sculpture des églises parisiennes au XIIIe siècle ) – Musée National du Moyen-Âge, Thermes & Hôtel de Cluny – 6, Place Paul Painlevé – 75005 Paris - Tel: Serveur vocal: 01.53.73.78.00 & Accueil: 01.53.73.78.16 – Courriel: contact.musee-moyenage@culture.gouv.fr - Métro Cluny-La Sorbonne ~ Saint-Michel ~ Odéon – Bus n° 21, 27, 38, 63, 85, 86, 87 – RER ligne C Saint-Michel, ligne B Cluny ~ La Sorbonne – Parcs de stationnement : Rue de l’Ecole de Médecine, rue Soufflot et Parc Saint-Michel (entrée place Saint-André-des-Arts) – Taxis : rue Soufflot ~ place Saint-Michel ~ place Maubert – Stations Vélib: 20 rue du Sommerard, 42 rue Saint-Jacques, 5 rue de la Sorbonne.- Du 10 Février au 24 Mai 2010 - Ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 9h15 à 17h45 – Tarifs: Plein 8,50 €, Réduit 6,50 €. – Gratuité pour les moins de 26 ans et pour tous le 1er dimanche du mois.



Izis, Paris des rêves – Hôtel de Ville de Paris – 20 Janvier au 29 Mai 2010

Izis, Paris des rêves - Hôtel de Ville de Paris - 20 Janvier au 29 Mai 2010 dans EXPOSITIONS 9782081228252

.

.

.

l’exposition « Izis, Paris des rêves » que la Mairie de Paris offre depuis le 20 Janvier au public est une petite merveille. Izis est un photographe méconnu du grand public et cela est bien dommage car il est plus que talentueux, brillant, dirions-nous. Cette exposition est principalement axée sur la période parisienne de l’artiste. Le Paris populaire, sensuel, graphique de l’après-guerre.

.

 pigeons_izis.1218578901 dans EXPOSITIONS

Les pigeons, Paris - Crédit photo: © Izis

.

Willy Ronis parlait de « mise au purgatoire injuste » pour évoquer l’oubli dans lequel est cantonnée l’oeuvre de son ami Izis. Cité dans toutes les histoires de la photographie comme l’un des grands photographes humanistes, sélectionné dès 1951 avec Brassaï, Cartier-Bresson, Doisneau et Ronis pour l’exposition « Five French Photographers », au MoMA de New York, à la fois poète de l’image, portraitiste, reporter, Izis reste un artiste méconnu.

.

 PF042

Rue Hautefeuille, Paris - 1951 - Crédit photo: © Izis

.

Les photographies d’Izis tournent résolument le dos aux années noires, aux difficultés de la reconstruction et aux crispations de la guerre froide. On n’y trouve ni le Paris des bas-fonds de Brassaï, ni l’humour de Doisneau, ni le symbolisme de Boubat, ni la cérébralité d’Henri Cartier-Bresson, ni encore les images intimistes ou engagées de Ronis. D’une lecture simple en apparence, ses photographies révèlent en fait une pointe d’intranquillité qui n’existe pas chez les autres humanistes. 

.

 1_15

Les gamins de Falguière, Paris - 1949 - Crédit photo: © Izis

.

.

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

.

- Izis, le Paris des rêves – Hôtel de Ville – Salle Saint-Jean – 5, Rue de Lobau – 75004 Paris – Métro Hôtel de ville – Bus : 70/72/74/76/96 – Du 20 Janvier au 29 Mai 2010 – Tous les jours de 10h à 19h sauf Dimanches et jours fériés (dernière entrée : 18h15) (L’exposition Izis n’ouvrira qu’à partir de 13h30 les Mardis 2 et 30 Mars 2010 – Tarifs: Entrée libre.

.

Voir aussi:

.

- Izis – Partie 1.

- Izis – Partie 2.

- Izis – Partie 3.

- Izis – Partie 4.

- Izis – Partie 5.

- Izis – Partie 6.



La révolution à la poursuite du crime « Le justiciable devant les tribunaux criminels à Paris 1790 – 1792″ – Centre Historique des Archives Nationales, Hôtel de Soubise – Paris – 18 Novembre 2009 au 15 Février 2010

La révolution à la poursuite du crime

;

;

Paris, 1790-1792. Les prisons regorgent de détenus. L’ Ancien Régime a vécu, les scellés ont été apposés sur les juridictions abolies, mais de nombreux procès restent pendants. Chaque jour qui passe voit s’ouvrir de nouvelles affaires, car, dans une capitale en plein bouleversement révolutionnaire, le crime ne s’arrête pas !

 .

 revolution-crime_217 dans EXPOSITIONS

 La Guillotine - Crédit photo: © L’Express.fr & Julie Saulnier

.

Un dimanche, sur le parvis de Notre-Dame, deux mendiantes stoppent une voiture, s’agrippent à la portière et obligent le passager apeuré à leur donner une aumône qu’elles vont boire aussitôt… Rentré pour dîner dans une échoppe quai du Louvre, un « hussard de la liberté » frappe avec une bouteille la maîtresse des lieux qui succombe bientôt à ses blessures. Une nuit, aux Champs-Elysées, un marchand de grains dévalise et tue un prêtre insermenté. Plus tard, à l’hôtel de la Monnaie, un commis détourne à son profit des objets en or et en argent provenant de maisons religieuses ou de paroisses supprimées…

 ;

 revolution-crime_222

Lettre de dépenses de greffier - Crédit photo: © L’Express.fr & Julie Saulnier

.
Parfois, le crime se fait organisé : place de la Révolution, une bande de malfaiteurs pille le Garde-Meuble national, s’emparant de deux fabuleux diamants, le Régent et le Sancy. Ailleurs, ce sont des faussaires qui fabriquent des certificats de congés militaires ou de faux assignats…

 ;

 revolution-crime_216

Portefeuilles dérobés - Crédit photo: © L’Express.fr & Julie Saulnier

;
Commissaires, juges, greffiers enquêtent, interrogent, collectent les pièces à conviction, apposent les scellés. Une partie de leurs archives nous sont parvenues intactes, quelquefois dans leurs sacs de jute d’origine : dossiers d’instruction et de jugement, portefeuilles, faux tampons, lettres anonymes, fioles, couteaux, limes, chapelets, menus objets saisis témoignent de leurs activités, mais aussi de la vie quotidienne des prévenus et des victimes.

 .

 revolution-crime_223

Salle de l’exposition - Crédit photo: © Archives Nationales

.
Près de quatre-vingt pièces inédites, en majorité extraites des fonds judiciaires des Archives nationales, font revivre une délinquance ordinaire à Paris que les journées révolutionnaires ont rejetée dans l’ombre. la veille de la Terreur et des grands procès politiques, les affaires crapuleuses continuent d’alimenter les faits divers…

 .

revolution-crime_215

Faux assignats - Crédit photo: © L’Express.fr & Julie Saulnier

.

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

.

La révolution à la poursuite du crime « Le justiciable devant les tribunaux criminels à Paris 1790 – 1792″ – Hôtel de Soubise – 60, rue des Francs-Bourgeois – 75003 Paris – Tél: 01.40.27.60.96 – du 18 Novembre 2009 au 15 Février 2010 - Du Lundi au Vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30, Samedi et Dimanche de 14h à 17h30 fermée le Mardi et les jours fériés – Tarifs: Plein: 3 €, Réduit: 2,30 €.



1...45678...48

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne