Hokusai – l’affolé de son art!

Hokusai - l'affolé de son art! dans EXPOSITIONS hokusai-15_74

 

                       Le musée Guimet organise une exposition sur le maître, Hokusai, des estampes Japonaises et créateur du « manga » sous le pseudonyme de Taito en 1811.

 

hokusai1big.jpg

                      Katsushika Hokusai (1760—1849)

                      Hokusai est indiscutablement l’artiste japonais le plus connu de notre côté de la muraille de Chine, de l’autre côté aussi d’ailleurs. Les rares personnes qui ne connaissent pas l’artiste ont sans doute déjà eu l’occasion de contempler sa grande vague.

                     Né à Edo sous le nom de Tokitar?, il serait le fils de Nakajima Ise, un fabriquant de miroirs pour le shogunat. Il fait son apprentissage de graveur sur bois de 14 à 18 ans, âge de son entrée dans le studio de Katsukawa Shunsho. Il travaille durant 19 ans dans l’école de Katsukawa.

 

hokusai3 dans EXPOSITIONS

 

                      A sa sortie du studio de Katsukawa, Hokusai change de nom pour Shunro dans un premier temps, puis choisit de s’appeler Tawaraya Sori lorsqu’il s’associe avec l’école de… Tawaraya. Il produit durant cette période de nombreuses peintures, surimonos et illustrations. En 1798, Hokusai se libère de tout lien avec des écoles pour devenir un artiste indépendant. Il passe son nom à un de ses disciples et se renomme lui-même Hokusai Tomisa.

 

Manga d’Hokusai

 

                      A l’âge de 51 ans, il prend le nom de Taito, pseudonyme sous lequel il crée le Manga. En 1820, il change à nouveau de nom pour Itsu. Il crée à cette époque ses travaux les plus connus, comme par exemple les “36 vues du Mont Fuji”. Il est alors un artiste célèbre dans tout le Japon.

                      En 1834, Hokusai change de nom pour Gaky? R?jin Manji: le vieux fou de dessin. Il produit alors les “100 vues du Mont Fuji”. Il s’éteint en avril 1849, à l’âge de 89 ans. On attribue à cet infatigable perfectionniste les derniers mots suivants: “Si j’avais eu 5 ans de plus, j’aurais pu devenir un véritable peintre”. Sa renommée ne s’étendra à l’occident qu’après sa mort.

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

 

Musée national des Arts asiatiques Guimet
6, place d’Iéna, 75116 Paris
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h00 à 18h00
ACCES GRATUIT AUX COLLECTIONS PERMANENTES

Exposition jusqu’au 4 Août 2008

estampe de carpe par hokusai

 



Kimonos à Bagatelle

Kimono de mariage en satin de soie, début du XXe siècle

 Kimono de mariage en satin de soie, début du XXe siècle

                     Tout d’abord c’est l’occasion d’une belle balade au vert. Ensuite, celle de ponctuer cette promenade bucolique par un pique-nique sushis, histoire de rester dans la thématique.

                    Dans le cadre du 150e anniversaire des relations franco-japonaises, le musée du Costume Bunka Gakuen de Tokyo expose à Bagatelle une sélection de kimonos anciens, actuels, de samouraïs, populaires, d’apparat, etc. Codés, souvent conçus comme de véritables œuvres d’art, hautement symboliques dans leurs couleurs et leurs motifs, ils demeurent l’une des plus belles expressions de la création.


 Kimono de mariage en satin de soie, début du XXe siècle

Kimono contemporain en soie de Junko Koshino (2003)

Bonne visite,

Saint-Sulpice

Exposition Kimonos à Bagatelle, jusqu’au 15 juillet.

Trianon du Parc de Bagatelle, grille d’honneur, allée de la Reine-Marguerite, 75016 Paris.



2cv – Nostalgie, nostalgie

2cv - Nostalgie, nostalgie dans EXPOSITIONS 2cv1939

1322 dans EXPOSITIONS

                      Pour les nostalgiques de « feu » notre aïeule la 2cv, la Cité des Sciences et de l’industrie organise une exposition « 2cv show » jusqu’au 30 Novembre 2008.

Hotel Paris

                      5 millions de 2 CV ont été fabriquées sur 42 ans. La première date d’avant guerre et la dernière de 1990. L’exposition montre l’évolution de la voiture avec des présentations multimédias, des films et des photos.
Hotel Paris

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

Ci-dessous les coordonnées de la Cité des Sciences:

Quand : du 27 mars au 30 novembre 2008
: Cité des Sciences à La Villette, 30 avenue Corentin-Cariou, 75019 Paris, métro Porte de la Villette (ligne 7), bus n° 75, 139, 150, 152, 249, PC
Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h (19h le dimanche). Fermé le lundi
Prix d’entrée : adultes 8 euros, tarif réduit 6 euros. 3 euros pour les étudiants, mais seulement entre 15h et 18h, et pas les jours fériés



Pierre Mignard

 474px-Mignard-autoportrait.jpg

Pierre Mignard – Auto portrait - 1690

 

                      A l’occasion d’une exposition au Louvre ayant lieu du 30 Mai au 1er Septembre 2008, je vous propose de découvrir ou redécouvrir ce peintre prolifique qui vécu sous le règne de Louis XIV et qui fut de façon indéniable le précurseur de nouvelles tendances à l’aube du XVIIIème siècle. Cette exposition est ouverte tous les jours ( sauf les mardi et jeudi) de 9h à 18h.

 

Biographie de Pierre Mignard

Peintre français de la cour de Louis XIV, Pierre Mignard est surtout connu pour ses portraits. Né à Troyes, il étudie longuement la peinture des maîtres italiens de Fontainebleau (Le Primatice, Rosso), avant de devenir à Paris l’élève de Simon Vouet, l’un des plus grands peintres français du XVIIe siècle avec Poussinet Champaigne. Il part en 1635 en Italie, à Rome, pour un long séjour, où il se forme au contact des grands maîtres (notamment des Carrache et des peintres baroques italiens), se lie à Poussin et devient le portraitiste favori du pape Urbain VIII, il rentre en France en 1657, auréolé de gloire.

Ennemi du premier peintre de la cour Charles Le Brun, Mignard n’entre pas à l’Académie royale de Peinture et de Sculpture, ce qui lui vaut d’être écarté des commandes officielles, en dehors de celle, en 1663 par Anne d’Autriche, de la coupole du Val-de-Grâce, qui reste sont œuvre majeure, et de certains décors à Versailles. Ce n’est qu’à la mort de Le Brun en 1690 qu’il accède au rang de premier peintre du roi et devient directeur de l’Académie et des Manufactures royales.

Il acquiert sa réputation surtout par les portraits des grands de son siècle, intellectuels (Bossuet, Molière, dont il est un intime), membres de la cour de Versailles (Madame de Sévigné, Madame de Montespan) et famille royale (Mignard laisse dix portraits de Louis XIV). Par ailleurs, son style assez affecté (ainsi dans Petit Fille soufflant des bulles de savon, 1674, ill. )inspirera le terme « mignardise » pour désigner quelque chose de (trop) gracieux.

Quelques œuvres majeures :

  • La Vierge au raisin (années 1640, Paris, musée du Louvre)
  • Portrait de Louis XIV couronné par la Victoire (vers 1670, Versailles, musée du château)
  • Petit Fille soufflant des bulles de savon (1674, Versailles, musée du château)
  • Persée et Andromède (1679, Paris, musée du Louvre)
  • Autoportrait (1690, Paris, musée du Louvre)
  • La marquise de Seignelay et deux de ses enfants (1691, Londres, National Gallery)

Louis XIV

Louis XIV couronné par la Victoire, XVIIe siècle, château de Versailles

La vierge à l'enfant

« la Vierge à la grappe » illustration Croix rouge 2003

Madame de Sablière

Madame de la Sablière

Pierre Mignard (1610-1695) - Time Clipping Cupid's Wings (1694).jpg

Les ailes cupides

Pierre Mignard 001.jpg

Pierre Mignard dans EXPOSITIONS 72253

La délivrance d'Andromède

La délivrance d’Andromède

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0015/m502004_86ee1873_p.jpg

Anne-Marie-Louise d’Orléans, duchesse de Montpensier, dite la Grande Mademoiselle (1627-1693)

mignard_girl_1674 dans EXPOSITIONS

La fille de l’aristocratie

kerouaille

Louise Keroualle

mignard

La Marquise de Seignelay et deux de ses fils – 1691

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0016/m502004_84ee193_p.jpg

Philippe de France, duc d’Anjou, puis roi d’Espagne (1683-1746)

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0016/m502004_89ee880_p.jpg

La famille du Grand Dauphin

 

Bonne visite,

Saint-Sulpice



1...4445464748

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne