Tristesse

Tristesse dans Poème ht4f78ho

 

 

Il y a des jours comme cela où j’aurais aimé

ne pas être

ne pas naitre

où le temps aurait du se figer

pour me permettre

d’éviter les impairs

de me taire

de gommer les erreurs

ne pas provoquer de malheurs

d’essuyer les larmes et la colère que j’ai semé. 

 

Saint-Sulpice

 

 

 



Nan, veux pas d’enfant!

Nan, veux pas d'enfant! dans Poème sciuscia 

 

 

Nan ,veux pas d’enfant!

Pour qu’il ne passe du biberon au litron

du giron au perron

pour qu’il ne devienne pas un pestiféré, un vagabond

pour que je ne me fasse pas chaque jour du mouron!

 

Nan, veux pas d’enfant!

pour qu’il ne devienne pas chômeur

pour ne pas le plonger dans le malheur

pour que la vie ne soit pas en sa défaveur

ni qu’il soit à la merci d’exploiteur

 

Nan, veux pas d’enfant!

de peur de le voir manquer d’argent

qu’il devienne un sale garnement

intégre un mauvais clan

et finisse dans une cruelle mare de sang

 

Nan, veux pas d’enfant!

pour qu’il ne connaisse pas le désespoir

pour qu’il n’est jamais à arpenter le trottoir

ni être obligé de le voir une fois par mois au parloir

ni devoir, moi son père, le décevoir

 

Nan, veux pas d’enfant!

pour ne pas devoir lui mentir

sur la réalité de son avenir

pour ne pas le sentir souffrir

à la seule idée qu’il n’ai pas connu Casimir!

 

Nan, veux pas d’enfant

car je n’ai pas d’argent

parce que le futur n’est pas encourageant

parce que les temps sont changeant

pour qu’il ne me voit pas indigent

 

Nan, veux pas d’enfant

car au fond de moi j’en suis encore un

pour qu’il n’est pas a souscrire d’emprunt

ni ne devienne un redouté tribun

tout cela serait à mon goût inopportun!

 

Saint-Sulpice

 



Ils ne se connaissent pas

 Ils ne se connaissent pas dans Poème priere.1171717117

 

Ils ne se connaissent pas

L’un s’éveille aux aurores

l’autre aux confins de midi peine encore

au dehors les frimas, le verglas, le froid

 

Ils ne se connaissent pas

l’un erre au travers de la cité

l’autre pense à ce qu’il va manger

la radio annonce que deux malheureux sont passés à trépas

 

Ils ne se connaissent pas

l’un rêve de cervelas

l’autre est empli de joie à l’idée d’un bon repas

Là-bas des écoliers pressent le pas

 

Ils ne se connaissent pas

l’un épris de fatigue se damnerait pour un bon matelas

l’autre allongé dessus étire ses bras

Au loin un passant, surpris, fait un faux-pas

 

Ils ne se connaissent pas

l’un n’en pouvant plus tombe avec fracas

l’autre devant son miroir se trouve un brin trop gras

Sur un banc, assise, une vieille dame rêve de lilas

 

Ils ne se connaissent pas

L’un au coin d’un porche, à moitié allongé, plonge aux pays du coma

l’autre pressé en sort, contourne l’amas et s’en va

Un  petit chien, intrigué, vient renifler cet étrange tas.

 

Saint-Sulpice



La ronde des fous

 La ronde des fous dans Poème vincent-van-gogh-la-ronde-des-prisonniers-1890.1248968181

 

 

 

C’est la ronde des fous

la ronde des parias, des déchets

la ronde des anormaux, des casse-cous

c’est la ronde des pauvres du cervelet

 

C’est la ronde des fous,

des tributaires, des refoulés

c’est la honte de l’humanité

les cachés, les tarés, les mous

 

C’est la ronde des fous,

de ceux qu’on rejette, qu’on exècre

c’est la ronde des sans un sou

celle de ceux qu’on maltraite

 

C’est la ronde des fous

de nos frères et soeurs oubliés

de ces maudits cailloux

qu’on ramasse à souhait

 

C’est la ronde des fous

des filous, de ceux que l’on bannit

C’est la ronde des sapajous

des laids, des furies

 

C’est la ronde de nous

notre miroir haï et vomi

c’est la ronde des fous

qui jamais ne s’arrète de tourner

 

Saint-Sulpice

 



1234

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne