Zalmaï Ahad

Zalmaï Ahad dans Photographie: Grands Photographes unhcr_gimmeshelter1_copyright_zalmai

Refugee Camp, DCR  - 2009 - Crédit photo: © Zalmaï Ahad ~ UHNCR

N

 dans Photographie: Grands Photographes

Afghanistan - n.d - Crédit photo: © Zalmaï Ahad 

N

zalmai4_936

Afghanistan - n.d - Crédit photo: © Zalmaï Ahad 

N

zalmai_6_936

Afghanistan - n.d - Crédit photo: © Zalmaï Ahad 

N

zalmai-afghanistan_069

Kabul, Afghanistan - n.d - Crédit photo: © Zalmaï Ahad 

N

zalmai-afghanistan_004

Afghanistan - 2002 - Crédit photo: © Zalmaï Ahad 

N

ZALMAI_B

Kabul, Afghanistan - 2008 - Crédit photo: © Zalmaï Ahad 

N

colombia_unhcr_urban_refugees_zalmai_1209

Urban Refugees, Colombia  - 2009 - Crédit photo: © Zalmaï Ahad ~ UHNCR

N

colombia_urban_refugees_unhcr_zalmai_1209

Urban Refugees, Colombia  - 2009 - Crédit photo: © Zalmaï Ahad ~ UHNCR

N

unhcr_colombia_zalmai6_1209

Colombia  - 2009 - Crédit photo: © Zalmaï Ahad ~ UHNCR

N

N

N

Biographie de Zalmaï Ahad

N

Né à Kaboul, capitale de l’Afghanistan, Zalmaï Ahad est contraint de quitter son pays en 1980, à l’âge de 15 ans, pour fuir l’invasion soviétique. Il gagne Peshawar, au Pakistan, première étape de son exil, avant d’atteindre Lausanne, en Suisse, où il obtient le statut de réfugié, puis en 1994 la citoyenneté suisse. Grâce à sa passion pour la photographie, il parvient à intégrer l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (section photographie) et le Centre d’enseignement de la photographie professionnelle d’Yverdon.
En 1989, il commence à travailler en freelance et voyage autour du monde, s’intéresse au Tibet, aux réfugiés soudanais, à la Révolution cubaine et au sort des pygmées d’Afrique centrale après la déforestation de leurs zones d’habitation. Son œuvre est publiée dans plusieurs revues et quotidiens, tels que le New York Times Magazine, Time Magazine, Le Temps (Suisse), Newsweek, Vanity Fair, La Repubblica (Italie), ainsi que les publications du Comité International de la Croix Rouge (CICR), de Human Rights Watch et le magazine Réfugiés, une publication trimestrielle de l’UNHCR. Sa première monographie, Eclipse (Umbrage, 2002) traite du thème de l’exil et des conséquences du déracinement, de Cuba à l’Inde, du Mali aux Philippines, de l’Indonésie à l’Egypte.
L’originalité et la singulière force de son travail de photographe lui ont valu de nombreux prix nationaux et internationaux dont le World Press Joop Swart Master Class. Zalmaï est membre de l’Association Focale, un groupement de photographes basé à Nyon, en Suisse. Il vit et travaille actuellement entre New York, Kaboul et Genève.
Adepte habituel de la photographie en noir et blanc, Zalmaï explique dans « Retour, Afghanistan » pourquoi il a choisi la couleur pour ce projet: «J’ai senti que l’espoir était enfin au rendez-vous, que les couleurs étaient de retour et qu’elles seraient celles d’un Afghanistan enfin en paix. Et j’ai voulu aller à la rencontre de cet espoir, en introduisant, pour la première fois, ces couleurs dans mes photographies.»
A travers l’exposition et le livre « Retour, Afghanistan », Zalmaï rappelle au monde entier la détresse et le courage de millions de rapatriés et les besoins immenses de tout un peuple qui, à peine relevé de ses blessures, essaye de remettre son pays sur pied. Zalmaï dit : «Mon projet tente de capter la détermination et le courage d’un peuple qui a rarement connu la paix, son optimisme envers et contre tout et son extrême inquiétude de voir le pays retomber dans un cauchemar auquel il essaye encore aujourd’hui d’échapper.»

n

Pour en savoir plus sur ce photographe: Zalmaï Ahad.

N

Bien à vous,

Saint-Sulpice



Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne