Louis Stettner – Partie 2

Louis Stettner - Partie 2 dans Photographie: Grands Photographes nearpontneuf_index

 Aubervilliers – 1950 – Crédit Photo: © Louis Stettner

N

361 dans Photographie: Grands Photographes

Femme à l’enfant près du Louvre – 1951  – Crédit Photo: © Louis Stettner

N

artwork_images_143_435442_louis-stettner

Avenue de Chatillon – 1947 - Crédit Photo: © Louis Stettner

N

SiTWayXnljxx4cmxjXhEfBUYo1_500

Soir de Noël, île Saint-Louis – 1951 – Crédit Photo: © Louis Stettner

N

artwork_images_117434_165759_louis-stettner

Café Pierre – 1950 – Crédit Photo: © Louis Stettner

N

3627175

Pigalle – 1949 – Crédit Photo: © Louis Stettner

N

359

Jardin des Tuileries – 1997 - Crédit Photo: © Louis Stettner

N

1993_augustin_xl

Place Saint-Augustin, Paris – 1993 - Crédit Photo: © Louis Stettner

N

1996_amsterdam_xl

Rue d’Amsterdam, Paris – 1996 – Crédit Photo: © Louis Stettner

N

N

Biographie de Louis Stettner

 

 Louis Stettner, photographe humaniste, a vu le jour en 1922 à Brooklyn, New York. Il a photographié Paris et New York pendant plus de 60 ans. Ses milliers d’images témoignent de l’évolution de la population, de la culture et de l’architecture de ces deux villes.  Stettner est un photographe de rue qui aime se mêler aux foules. Dans ses photographies, l’homme et la ville sont intimement liés. Son approche humaniste le place dans la lignée des Cartier-Bresson, Doisneau, Ronis et Brassaï. Attentif  « au spectacle permanent et gratuit de la vie quotidienne » il a cherché à y capter l’ordinaire. Arrivé à Paris pour la première fois en 1946, à l’âge de vingt-quatre ans et après avoir participé comme photographe à la deuxième guerre mondiale, Stettner, fasciné par l’atmosphère européenne, décide de s’y établir pendant quelques années. C’est aussi la période où il noue des amitiés avec, Brassaï, Edouard Boubat, William Eugene Smith et Robert Frank notamment. À son retour aux Etats-Unis, de 1951 à 1990, il réalise quelques séries parmi ses plus connues. Penny Station, réalisée en 1958, est probablement la plus appréciée. La série de cibachromes des années 1990 démontre son esprit éclectique et sa capacité de rendre, à travers la couleur, l’atmosphère frénétique et vitale de New York.

 

Pour en savoir plus sur ce grand photographe: Louis Stettner.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

 

 - Louis Stettner – Partie 1.

 

A lire:

 

41SEBTFAN0L._SL500_AA240_

 

Un condensé de l’oeuvre photographique de Louis Stettner regroupant ses principales oeuvres. A ne pas manquer!

- Louis Stettner par (Collectif) Louis Stettner aux éditions Centre National de la Photographie ( Photo-Poche n°76) - 144 pages – 12.80€

—-

 

51N2A1QMHBL._SL500_AA240_

 

Les photographies et les documentaires de Louis Stettner ont toujours étaient jaugés avec un oeil critique. Elève et ami perpétuel de Brassaï, Stettner cherche toujours à capturer dans ses aperçus de vie la quotidienne un profond rapport à la réalité en illuminant l’être humain dans toutes ses facettes. Destiné pour devenir une référence standard pour les photographies de Louis Stettner, ce livre célèbre l’art d’un des plus grands photographes de l’Amérique…

 - Wisdom Cries Out In The Streets par Louis Stettner aux éditions Flammarion ( En langue Anglaise ) – 320 pages – 45€

—-

51199YX4HWL._SL500_AA240_

N

- Sous le ciel de Paris par Louis Stettner aux éditions Parigramme - 20€



2 commentaires

  1. lucaerne 25 avril

    Tu es très noir et blanc en ce moment. Je ne m’en plains pas : j’aime. L’avant dernière de cette série me fascine !

  2. saintsulpice 26 avril

    le hasard des programmations!

Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne