Ivan Loubennikov – Galerie Alain Blondel – Paris – 20 Mars au 19 Mai 2010

 Ivan Loubennikov - Galerie Alain Blondel - Paris - 20 Mars au 19 Mai 2010 dans EXPOSITIONS

Vendredi - 2010 – Crédit Peinture: © Ivan Loubennikov & Galerie Blondel

N

N

N

C’est dans le cadre de l’année France-Russie que se déroule à la galerie Blondel une exposition sur le travail d’Ivan Loubennikov, considéré en Russie comme un des peintres figuratifs les plus importants.

 N

 dans EXPOSITIONS

L’Automne passé - 2008 – Crédit Peinture: © Ivan Loubennikov & Galerie Blondel

Son art se caractérise par un certain hédonisme et une distanciation ironique, entre tradition picturale russe et européenne. On lui doit en autre cette fresque magistrale représentant la Russie à la Station Madeleine  » Ryaba la Poule ».

N

 

La Lune cachée – 2007 - Crédit Peinture: © Ivan Loubennikov & Galerie Blondel

N

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

N

- Galerie Alain Blondel – 128, Rue Vieille du Temple – 75003 Paris – Tél: 01.42.78.66.67 – Métro: Ligne 1, 4, 7, 11, 14 Station Châtelet ~ Bus 96 -  Du 20 Mars 2010 au 19 Mai 2010 - Du Mardi au Vendredi de 11h00 à 19h00 et le Samedi de 14h00 à 19h00 – Entrée libre.

 

 



Max Dupain

Max Dupain dans Photographie: Grands Photographes m197918770001

Street at Central – 1938 – Crédit photo: © Max Dupain

N

66613 dans Photographie: Grands Photographes

Collins Saint, Melbourne, Australia – 1946 – Crédit photo: © Max Dupain

N

95896

Meat queue – 1946 - Crédit photo: © Max Dupain

N

Fgallery6-9

Buskers in Kings Cross – 1938 - Crédit photo: © Max Dupain

N

Pubs

Petty’s hotel, Sydney, 6pm – 1941 – Crédit photo: © Max Dupain

N

Fgallery6-7

Rush Hours in Kings Cross – 1938 – - Crédit photo: © Max Dupain

N

0113

Bombo, South Coast – 1939 – Crédit photo: © Max Dupain

N

Fgallery1-12

Passengers in North Queensland train – 1943 – Crédit photo: © Max Dupain

N

0115

Locomotive Wheels – n.d - Crédit photo: © Max Dupain

N

0114

Train Carriage With Worker – 1965 – Crédit photo: © Max Dupain

N

 

N

Biographie de Max Dupain

 

Max Dupain est un des photographes les plus révérés de l’Australie. Son travail a été rassemblé par la plupart des galeries australiennes et mondiales ainsi que par des collectionneurs privés dans le monde entier.

Né à Sydney en 1911, il y a vécu toute sa vie, photographiant la ville de la fin des années 1930 jusqu’à peu avant sa mort en 1992. Il a fait quelques séjours à l’étranger dont Paris en 1988 pour photographier l’Ambassade australienne mais surtout il a été intéressé par la photographie de l’architecture, des paysages, côtes et villes australiennes.

Pour beaucoup d’Australiens, les photographies de Dupain définissent la culture de plage et c’était la plage qui était sa source d’inspiration la plus célèbre.

Cependant, ce n’était pas juste la plage et Sydney qui ont retenu son attention. En commençant au milieu des années trente, Dupain a exploré la plupart des genres; portraits, nus, nature morte et particulièrement l’architecture.

La philosophie de Dupain pourrait être résumée en deux mots, simplicité et droiture. Avec cela en mémoire, Dupain est resté un fervent adepte de la photographie en noir et blanc. Il a estimé que la couleur limitait son objectivité et ne permettait aucune interprétation individuelle correcte. Il a continué à photographier jusqu’à quelques mois avant sa mort en juillet 1992.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

A lire:

N

dupainsbeachesBook

 

- Dupain’s Beaches par Jill White aux éditions Chapter & Verse – Année de parution: 2000 (Voir en occasion car je crois qu’il est épuisé en « Neuf »)



Achim Lippoth – Partie 5

Achim Lippoth - Partie 5 dans Photographie: Grands Photographes lippoth300

Together - 1 - 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

N

artwork_images_113308_402759_achim-lippoth dans Photographie: Grands Photographes 

 Together - 2 - 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

N

lippoth302

Together - 3 - 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

N

lippoth_19_bg

Together - 4 - 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

 

lippoth304

Together - 5 - 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

N

lippoth306

Together - 7 – 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

N

lippoth307Together - 8 – 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

N

lippoth308

Together - 9 – 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

N

lippoth311

Together - 10 – 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

N

lippoth309

Together - 11 – 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

 

lippoth_02_bg

Together - 12 - 2004 - Crédit photo: © Achim Lippoth

 

 

 Biographie d’Achim Lippoth

 

 Achim Lippoth ( Né en 1968 à Ilshofen en Allemagne) est le photographe allemand et le réalisateur le mieux connu pour utiliser des modèles enfantins mis en scène dans la vie quotidienne. Il réside à Cologne.

En 1985-86, il a étudié à l’Université Byrom Manchester en Grande-Bretagne. En 1986-92, il a étudié l’art à l’Université de Cologne. En 1992, il est devenu un photographe indépendant basé en Allemagne. En 1995, il a créé le magazine  »l’usure de l’enfant ». Il est réalisateur avec la société de production de film commerciale « Markenfilm » en Allemagne depuis 1998.

Il photographie principalement des enfants avec une description innocente enfantine. Il représente « les facettes diverses du quotidien des enfants : Leur spontanéité, la camaraderie, le fait d’être espiègle. Lippoth se concentre sur les complexités et les contradictions de l’enfance moderne. Il crée des images qui ont une beauté obsédante qui sont tant pleines d’humour qu’intenses.

N

Pour en savoir plus sur ce photographe: Achim Lippoth.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

A lire:

 

247-w9783936636963

 

Le sujet semble simple et toujours le même : Achim Lippoth photographie des enfants : enfants à école de danse, dans leur pièce(chambre), jouant, faisant du sport, en costumes…. Mais la présentation et l’expression de ces petits portraits ne peut pas nous laisser insensible : au lieu de l’exubérance, de la sincérité et de la vitalité, nous rencontrons des visages et des positions physiques au repos, refléchies et parfois très adultes. Lippoth ne laisse rien à la chance; l’artificialité du paysage semble emplie de calme et de sérénité, mais en même temps d’un pouvoir explosif qui doit détoner la seconde suivante. Et précisément c’est « la »caractéristique majeure de ses photos.

- Achim Lippoth Pictures par Gabriele Holthuis et Thomas Wiegand aux éditions Kehrer – 132 pages - 48€

 



Lou Stoumen – Partie 4

 Lou Stoumen - Partie 4 dans Photographie: Grands Photographes LS-244

Figure, Los-Angeles – 1947 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-443 dans Photographie: Grands Photographes

At the studio window, New-York City – 1940  - Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-386

First Nude – 1936 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-193

Woman looking at sculpture – 1980 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-523

Agnes exhales, from The Big Sleep – 1986 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-590

Girl looks up at the Statue of the Liberty – 1982  – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-500

Pensive child, Venice Beach, California – 1953 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

ACF983

Fisher girl, Nova Scotia, Canada – 1939 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

ACF981

Man and woman looking over fence, Santa-Monica, California – 1984 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-138

Chatterji family, Calcutta – 1944 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

 

 

 

Biographie de Lou Stoumen

 

Stoumen

 

Lou Stoumen est né en 1917 à Springtown, Pennsylvanie et décédé le 20 Septembre 1991 à Sébastopol en Californie. Il a terminé ses études à l’Université Lehigh à Bethléem, Pennsylvanie en 1939. Avant le début de la Deuxième Guerre mondiale, il a travaillé comme journaliste indépendant et photographe à New York. Pendant cette période, il a fait beaucoup de photographies de Time Square pour laquelle il était le mieux connu. Une sélection d’entre-elles a été rassemblée dans le livre  »Time Square : 45 Ans de Photographies. » En 1945, Lou Stoumen s’est installé en Californie, où il a commencé une carrière dans le tournage cinématographique. Il a reçu des Oscars pour ses productions documentaires « la Vraie Histoire de la Guerre civile » (1957) et « le Renard Noir » (1964). De 1966 à 1986 il a enseigné la production de films à U.C.L.A. Vers la fin de sa vie il a emménagé à Sébastopol en Californie.

En plus de son volume de photographies de Time Square, Lou Stoumen a publié neuf autres livres de photographie.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

N

- Lou Stoumen – Partie 1.

- Lou Stoumen – Partie 2.

- Lou Stoumen – Partie 3.

 

Ainsi que:

N

Image de prévisualisation YouTube

The Naked Eye (littéralement « l’œil nu ») est un film documentaire américain réalisé par Louis Clyde Stoumen en 1956. Ce documentaire de 71 minutes est un hommage aux photographes et à la photographie en général, en montrant notamment le plaisir que l’on peut ressentir lorsque l’on veut réaliser les plus belles photos. Le film fut nominé pour l’Oscar du meilleur film documentaire.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Black Fox ( Le Renard Noir ), film documentaire est une analyse précise de l’Allemagne nazie, accompagné par des bandes d’actualités, des gravures de Gustave Doré illustrant l’enfer de Dante et de gravures de Wilhelm von Kaulbach, illustrateur du « Roman du Renard ». Le montage comporte également des dessins contemporains, notamment des caricatures de George Grosz.



12345...10

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne