Lou Stoumen – Partie 3

Lou Stoumen - Partie 3 dans Photographie: Grands Photographes LS-558

My first New-York city photograph – 1937 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-141 dans Photographie: Grands Photographes

Unemployed men, Times Square – 1940 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-348

Times Square – New-York Times Building – 1940 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-045

Meanwhile, Baseball, Times Square – 1940  – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-240

Coca-Cola Sign, Times Square – 1940 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-046.1

Waiting for the dates on hôtel Astor steps, Times Square – 1940  – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-023

 Tour Guide, Times Square – 1940 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-589

Doorman, Van and walking man – 1970  – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-218

Sailor and girl, NYC – 1940  – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

LS-155.1

Going home on the subway, Times Square – 1940 – Crédit photo:  © Lou Stoumen

N

 

 

Biographie de Lou Stoumen

 

Stoumen

 

Lou Stoumen est né en 1917 à Springtown, Pennsylvanie et décédé le 20 Septembre 1991 à Sébastopol en Californie. Il a terminé ses études à l’Université Lehigh à Bethléem, Pennsylvanie en 1939. Avant le début de la Deuxième Guerre mondiale, il a travaillé comme journaliste indépendant et photographe à New York. Pendant cette période, il a fait beaucoup de photographies de Time Square pour laquelle il était le mieux connu. Une sélection d’entre-elles a été rassemblée dans le livre  »Time Square : 45 Ans de Photographies. » En 1945, Lou Stoumen s’est installé en Californie, où il a commencé une carrière dans le tournage cinématographique. Il a reçu des Oscars pour ses productions documentaires « la Vraie Histoire de la Guerre civile » (1957) et « le Renard Noir » (1964). De 1966 à 1986 il a enseigné la production de films à U.C.L.A. Vers la fin de sa vie il a emménagé à Sébastopol en Californie.

En plus de son volume de photographies de Time Square, Lou Stoumen a publié neuf autres livres de photographie.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

N

- Lou Stoumen – Partie 1.

- Lou Stoumen – Partie 2.

 

Ainsi que:

N

Image de prévisualisation YouTube

N

The Naked Eye (littéralement « l’œil nu ») est un film documentaire américain réalisé par Louis Clyde Stoumen en 1956. Ce documentaire de 71 minutes est un hommage aux photographes et à la photographie en général, en montrant notamment le plaisir que l’on peut ressentir lorsque l’on veut réaliser les plus belles photos. Le film fut nominé pour l’Oscar du meilleur film documentaire.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Black Fox ( Le Renard Noir ), film documentaire est une analyse précise de l’Allemagne nazie, accompagné par des bandes d’actualités, des gravures de Gustave Doré illustrant l’enfer de Dante et de gravures de Wilhelm von Kaulbach, illustrateur du « Roman du Renard ». Le montage comporte également des dessins contemporains, notamment des caricatures de George Grosz.



Edvard Munch ou l’anti-cri – Pinacothèque de Paris – Paris – 19 Février au 18 Juillet 2010

 Edvard Munch ou l'anti-cri - Pinacothèque de Paris - Paris - 19 Février au 18 Juillet 2010 dans EXPOSITIONS Paris_Art_Moderne

 

N

Edvard Munch (1863-1944) est connu exclusivement pour une seule œuvre : le Cri. Travail certes emblématique, mais si peu représentatif de l’ensemble de  son œuvre. La notoriété exagérée de ce tableau a eu pour conséquence d’occulter la réelle dimension et le vrai message de l’artiste.

N

edvard-munch-01 dans EXPOSITIONS

Soirée sur l’Avenue Karl-Johann – 1892 - Crédit Peinture: © Edvard Munch

N

Il est étonnant de constater si tôt dans l’Histoire de l’art un artiste se détacher de toutes les conventions auxquelles nous avaient habitué les artistes et les mouvements précédents.

 N

 summer-nights-dream-the-voice-1893

Songe d’une nuit d’été: La voix - 1893 - Crédit Peinture: © Edvard Munch

N

 Il est prodigieux de remarquer dès les années 1880 Munch s’attaquer aux couches de couleur, de le voir véritablement labourer la surface picturale ou encore laisser son œuvre sous la pluie et la neige, transférer des photographies et des films muets à l’intérieur de ses toiles et de ses œuvres graphiques.

 N

edvard-munch-03

 La Madone - 1894 - Crédit Peinture: © Edvard Munch

N

 Surprenant encore la transgression avec laquelle il supprime les frontières entre les supports et les techniques, dans ses gravures, dessins, peintures, sculptures, collages, photographies et films.  Il s’inscrit dans la lignée de William Turner et de Gustave Courbet, Il est le chaînon manquant entre les artistes tels que Pablo Picasso, Georges Braque, Jean Dubuffet et Jackson Pollock dans l’histoire du Modernisme. C’est par ces dépassements sans limite pour l’époque et surtout par son attachement aux qualités matérielles de la peinture et des supports que Munch laisse une œuvre bouleversante d’une force incomparable.

N

edvard-munch-04N

 La Puberté - 1893 - Crédit Peinture: © Edvard Munch

 N

Bonne exposition,

S

Saint-Sulpice

NN

- Edvard Munch ou l’anti-cri – Pinacothèque de Paris – 28, Place de la Madeleine – 75008 Paris – Tél: 01.42.68.02.01 – Métro: Station Madeleine sur les lignes 8, 12 & 14 – Bus: 24,42,52,84,94 arrêt Madeleine et 24,42 arrêt Madeleine-Vignon – Stations Vélib: Face au 4, Boulevard Malesherbes ~ 4, Rue Godot de Mauroy & 4, Place de la Madeleine – Parkings: Madeleine-Tronchet Vinci, Rue Chauveau-Lagarde & Rue Caumartin - Du 19 Février au 18 Juillet 2010 - Ouverture du musée tous les jours de 10h30 à 18h00. (fermeture des caisses à 17h15). Samedi 1er mai 2010 et Mercredi 14 juillet 2010, ouverture de 14h à 18h. (fermeture des caisses à 17h15). Nocturne tous les mercredis jusqu’à 21h00 (à l’exception du 14 juillet) (fermeture de la billetterie à 20h15). Durant les nocturnes, le service des publics organise des activités culturelles : Table-ronde, lectures, débats, projections de films, autant de propositions qui sont une façon de découvrir autrement les expositions – Tarifs: Plein 10€, Réduit: 8€. 



Maggie Taylor – Partie 2

Maggie Taylor - Partie 2 dans Photographie: Grands Photographes taylor_birdsofafeather_LG

 Birds of a feather - 2007 – Crédit photo: © Maggie Taylor

womanwholovesfish dans Photographie: Grands Photographes

Woman who loves fish - 2003 – Crédit photo: © Maggie Taylor

thumb-2

A curious feeling - 2006 – Crédit photo: © Maggie Taylor

thumb-3

 Explain yourself - 2006 – Crédit photo: © Maggie Taylor

i_watersitters

Watersitters – Crédit photo: © Maggie Taylor

gal3083oq

Strange Case – 2002 - Crédit photo: © Maggie Taylor

eastersm

Crédit photo: © Maggie Taylor

3473

Crédit photo: © Maggie Taylor

13

Crédit photo: © Maggie Taylor

01erf_poetshouse

Crédit photo: © Maggie Taylor

 

.

 Biographie de Maggie Taylor

 

taylor_portrait_hs

 

 Maggie Taylor est née à Cleveland, l’Ohio, en 1961 et a terminé ses études à l’Université d’Yale en 1983 avec un BA en philosophie. En 1987 elle a reçu un MFA en photographie de l’Université de la Floride. Cette Artiste illustratrice pratique le photomontage numérique. Elle travaille à partir de daguerréotypes dénichés sur E-bay et d’objets qu’elle numérique pour créer un unviers subtile, mélange d’onirisme et de surréalisme. Elle est mariée à Jerry Uelsmann qui pratique aussi le photomontage mais à partir de négatifs. Elle fait appel au logiciel Adobe Photoshop pour manipuler et retoucher les oeuvres numériques. Elle utilise aussi énormément son scanner à plat. Artiste pionnière explorant un genre relativement nouveau, ouverte à toutes les solutions technologiques susceptibles de servir son art. ‘Les remaniements deviennent tellement insignifiants que personne d’autre que moi ne les distingue’.

 

Pour en savoir plus sur cette Artiste: Maggie Taylor.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Maggie Taylor – Partie 1.

 

A regarder:

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire:

 

51GIUVeq9KL._SL500_AA240_

 

Les collages de photos numériques de Maggie Taylor ont été décrits comme une exploration contemporaine d’un mondeSurréaliste. Dans l’univers étrange, parallèle de MaggieTaylor, il se trouve des bicyclettes sur lequelles se juchent des hommes-oiseaux, des  femmes Victoriennes tirées à quatre épingles et plein d’autres étonnantes découvertes. Le début, ce sont les objets qu’elle trouve sur eBay, dans des marchés aux puces et dans son environnement propre, Taylor utilise alors son scanner, Adobe et une imprimante pour produire ces images étonnantes de beauté et d’un riche impact émotionnel.

- Landscape of dreams par Amy Standen & Maggie Taylor aux éditions Adobe Press – (En langue Anglaise)- 158 pages – 50$



Elliott Erwitt « Personal Best » – Maison Européenne de la Photographie – Paris – 3 Février au 4 Avril 2010

Elliott Erwitt

 New-York, U.SA. - 1955 - Crédit photo: © Elliott Erwitt & Magnum Photos

N

N

N

La Maison Européenne de la Photographie présente une exposition rétrospective d’Elliott Erwitt, photographe américain né à Paris. Comme son titre en français l’indique (« Le Meilleur de moi-même »), cette exposition s’inspire d’un choix d’Elliott Erwitt parmi ses images préférées, ses coups de cœur. À travers plus de cent trente oeuvres, dont de nombreux tirages d’époque très peu vus, l’exposition retrace l’ensemble de son parcours depuis soixante ans.

N

EE-1131 dans EXPOSITIONS

Californie, U.SA. - 1955 - Crédit photo: © Elliott Erwitt & Magnum Photos

 N
Photographe depuis 1948, membre de l’agence Magnum Photos depuis 1953, Elliott Erwitt est un observateur vif et espiègle de la vie quotidienne ; on trouve parmi ses sujets de prédilection les enfants, les chiens, la plage, la politique et les célébrités. Témoin des grands événements du vingtième siècle, ce maître de l’instant est aussi un infatigable homme d’esprit ; il est un humoriste subtil et poétique dont le travail mélange satire et mélancolie. « Certaines personnes disent que mes photos sont tristes, d’autres les trouvent drôles. Drôlerie et tristesse, c’est un peu la même chose, non ? »
En dehors de ses photographies commerciales et personnelles, Elliott Erwitt a également réalisé de nombreux films documentaires, consultables pour certains en parallèle de l’exposition, à la vidéothèque de la Maison Européenne de la Photographie.

n

bw-photography-elliot

New-York, U.SA. - 1974 - Crédit photo: © Elliott Erwitt & Magnum Photos

n
Fils d’émigrés russes, Elliott Erwitt est né en 1928 à Paris. Il a grandi en Italie et en France. Sa famille émigre aux États-Unis en 1939, s’installant d’abord à New York puis à Los Angeles. Elliott Erwitt fréquente le lycée d’Hollywood, tout en travaillant dans un laboratoire commercial où il développe des tirages « signés » pour les fans de star de cinéma. En 1949, il retourne en Europe où il voyage et débute sa carrière professionnelle. Conscrit dans l’armée des États-Unis en 1951, il continue à photographier pour plusieurs publications – totalement à l’écart de ses fonctions militaires – alors qu’il est posté au New Jersey, en Allemagne et en France.

n

usa-pennsylvania-1950-elliott-erwitt

 Pittsburgh, Pennsylvanie, U.SA. - 1950 - Crédit photo: © Elliott Erwitt

N
Par pure chance, alors qu’il était parti chercher du travail à New York avant son service militaire, il rencontre Edward Steichen, Robert Capa et Roy Stryker qui apprécient ses photographies et qui le prennent sous leur aile, devenant des mentors importants. En 1953, fraîchement renvoyé du service militaire, Elliott Erwitt, parrainé par Robert Capa, devient membre de l’agence Magnum Photos. Il a travaillé pour la revue Life et participé à la célèbre exposition The Family of Man au Musée d’Art Moderne de New York, en 1955, et depuis plus de cinquante ans, ses livres, ses reportages photographiques, ses illustrations et ses publicités apparaissent dans des publications du monde entier.

n

Caroline du Nord, U.SA. - 1950 - Crédit photo: © Elliott Erwitt

N
Dans les années 70, tout en continuant son travail photographique, il commence à tourner des films, d’abord plusieurs documentaires et ensuite, dans les années 80, des programmes de télévision comiques et satiriques pour la chaîne HBO (Home Box Office).

n
Des années 90 à nos jours, il continue de mener une vie professionnelle étonnamment variée. Il est l’auteur de plus de vingt livres de photographie, dont les titres récents sont The Art of André S. Solidor A.k.a. Elliott Erwitt, Rome, New York, et Dogs.
n

Parmi les grandes expositions qui ont présenté son travail, citons celles au Musée d’Art Moderne de New York, à l’Institut d’Art de Chicago, l’Institut Smithsonian de Washington, D.C., le Centre National de la Photographie, Paris (Palais de Tokyo), le Kunsthaus de Zurich, le Musée Reina Sofia de Madrid, le Barbican de Londres, la Société Royale de la Photographie de Bath, le Musée d’Art de la Nouvelle Galles du Sud de Sydney, le Spazio Oberdan de Milan, de nombreux lieux en Asie, et très récemment, au Museo di Roma à Rome, où il a revisité cinquante années de l’histoire romaine.

L’exposition est réalisée en collaboration avec Magnum Photos et le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia.

N

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

N

- Elliott Erwitt « Personal Best » – Maison Européenne de la Photographie – 5 à 7, Rue de Fourcy – 75004 Paris – Tél: 01.44.87.75.00 – Métro: Saint Paul ou Pont Marie – Bus: 67, 69, 96 ou 76 – Parkings Publics: Parc Baudoyer, Parc Pont Marie, Parc Lobau. Un stationnement est réservé aux visiteurs handicapés moteur devant le 2 rue de Jouy – Du 3 Février au 4 Avril 2010 – Ouvert tous les jours de 11h00 à 20h00, sauf les Lundis, Mardis et jours fériés (Accès à la billetterie jusqu’à 19h30) – Tarifs: Plein 6.50€ – Réduit 3.50€ (Plus de 60 ans, famille nombreuse, étudiant, enseignant, demandeur d’emploi, bénéficiaire de l’aide sociale et du RMI, Maison des artistes, les abonnés des lieux partenaires) – Gratuité aux moins de 8 ans en individuel, personne handicapée , accompagnateur de groupe, personnel de la Ville de Paris, carte presse et tous les mercredis dans la tranche horaire 17 à 20 heures.

 



12345...10

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne