August Sander

August Sander dans Photographie: Grands Photographes artwork_images_117084_454342_august-sander

Painter (Anton Raderscheidt)  – 1926 - Crédit photo: © August Sander

N

motherinjoyandgrief dans Photographie: Grands Photographes

The mother in joy and grief – 1925 - Crédit photo: © August Sander & Moma  ~ Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn

.

august_sander1

Enflants aveugles - 1930 - Crédit photo: © August Sander & Moma  ~ Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn

.

august_sander2

Boxeurs - Crédit photo: © August Sander & Moma  ~ Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn

.

AS%3F+enfants

Enfants de la classe moyenne – 1925 - Crédit photo: © August Sander & Moma  ~ Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn

.

CRI_61737

The Earthbound farmer- 1910 - Crédit photo: © August Sander & Moma  ~ Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn

.

CRI_61741

The militant of revolutionary – 1912 - Crédit photo: © August Sander & Moma ~ Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn

.

CRI_61736

Mother and Daughter - 1912 - Crédit photo: © August Sander & Moma  ~ Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn

.

CRI_61744

Peasant Woman - 1912 - Crédit photo: © August Sander & Moma  ~ Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn

  .

CRI_61749

Peasant Couple - 1912 - Crédit photo: © August Sander & Moma  ~ Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn

.

.

 

Biographie d’August Sander

.

August Sander (17 novembre 1876, Herdorf, Rhénanie-Palatinat – 20 avril 1964, Cologne) était un photographe allemand.

Portraitiste scrupuleux de la République de Weimar, August Sander réunit photographie documentaire et pratique artistique, une démarche exemplaire aujourd’hui.
La démarche de ce photographe professionnel qui s’engagea dans une pratique artistique est une référence essentielle pour les artistes photographes des années 70 et 80. Les études sur la réception de son œuvre, inachevée à sa mort, puis reconstituée avec toutes les difficultés que cela comporte, ne font que commencer. Elles s’avèrent essentielles au moment où les pratiques documentaires se multiplient dans et hors le champ artistique, remettant celui-ci en question.

Sander, fils de mineur, travaille, dès la fin de l’école obligatoire, comme garçon de terril dans les installations minières des environs de son lieu de naissance, Herdorf. Il est pour la première fois en contact avec la photographie en assistant un photographe qui travaille pour la société d’exploitation minière . Avec l’aide financière d’un oncle, il peut s’acheter un équipement photo et s’installer un laboratoire.

Une autre étape sur la voie de sa professionnalisation est le service militaire (1897-1899), à Trèves (Allemagne), où, en tant qu’assistant d’un photographe, il peut acquérir d’autres expériences. Avec ses recommandations, il voyage pendant deux ans, et cela le conduit, entre autres, à Berlin, Magdeburg, Halle, Saale, Leipzig et Dresde, (à Dresde, bref suivi d’un enseignement artistique).

En 1901, il devient employé d’un studio de photo à Linz (Autriche) sur le Danube ; l’année suivante, il en devient copropriétaire et, en 1904, entièrement propriétaire. En 1902, il se marie; sa femme, Anna, lui donnera quatre enfants. En 1910, il quitte son affaire de Linz (Autriche) et s’établit à Cologne, où il fonde un nouveau studio. Au cours de la Première Guerre mondiale, il sert dans la Landsturm (formation militaire constituée de réservistes.
Au commencement des années 1920, Sander est en contact avec les artistes progressistes de Cologne et trouve dans ce cercle une forte résonance, entre autres, dans un échange étroit avec les artistes Franz Wilhelm Seiwert et Heinrich Hoerle mais aussi avec Gerd Arntz, Gottfried Brockman, Otto Freundlich, Raoul Hausmann et Stanislaw Kubicki (Berlin), Hans Schmitz, Augustin Tschinkel (Prague/Cologne) et Peter Alma (Amsterdam). En outre, Sander est proche des peintres Jankel Adler, Otto Dix, Heinrich Pilger et Anton Räderscheidt. Il est aussi en contact avec des musiciens, des écrivains, des architectes et des acteurs dont beaucoup font réaliser leur portrait par Sander et se trouvent dans son grand recueil Menschen des 20. Jahrhunderts (Les Hommes du XXe siècle).

En 1927, Sander entreprend un voyage d’environ trois mois en Sardaigne, avec l’auteur Ludwig Mathar; il fait environ 500 photos. La publication d’un livre sur ce voyage échoue.

En 1929, il publie un premier livre Antlitz der Zeit (Le Visage de ce temps), un choix de 60 portraits deMenschen des 20. Jahrhunderts (Les Hommes du XXe siècle).

Le nazisme affecte fortement son travail et sa vie personnelle : son fils Erich, membre du Sozialistischen Arbeiterpartei Deutschlands (SAP), (Parti socialiste ouvrier d’Allemagne), est arrêté en 1934 et condamné à la prison où il mourra en 1944 peut avant la fin de sa peine; en 1936, son livre Antlitz der Zeit est saisi et les exemplaires imprimés détruits.

Pendant la guerre, il déplace son Lebensmittelpunkt (lieu officiel d’habitation pour le rationnement alimentaire) à Kuchhausen dans le Westerwald, où il peut mettre en sécurité la plupart de ses négatifs et de ses photographies avant les bombardements. Son studio est détruit en 1944 par une attaque aérienne.

En 1946, Sander commence une vaste série d’images sur les destructions de la guerre à Cologne.

Sa tombe se trouve au Melaten-Friedhof (de), principal cimetière de Cologne.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

A regarder:

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire:

 

41YC8FTV6VL._SL500_AA240_

 

Sur trois Allemagne, celle de Guillaume II, celle de Weimar, celle de Hitler. Il a été le premier à mettre la photographie au service d’une idéologie. Avec une admirable obstination, ce maître de la sociologie sans paroles a fait le portrait d’un pays convulsif et secret. Il a porté la même lucide attention aux ouvriers et aux banquiers, aux bourgeois et aux soldats. Il avait une seule ambition: dire la vérité sur les hommes.

- August Sander par Susanne Lange aux éditions Actes Sud – 124 pages – 12,80€



2 commentaires

  1. lucaerne 13 février

    Étonnant. Son travail me fait penser à celui d’un entomologiste. Ce sont peut-être mes yeux de fourmi… :P

  2. saintsulpice 13 février

    Fourmi, for me, four mie, for me… :( désolé :( !!!! Lamentable…

Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne