David Maisel

David Maisel dans Photographie: Grands Photographes 204113394_ce4c768623_o

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

204119145_babd18eeb5_o dans Photographie: Grands Photographes

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

204119147_0a1038c9e0_o

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

204111570_105d4e6b94_o

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

200.large

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

Maisel%20828%20-%209

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

Maisel%20MD03%20243-8_72

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

min_b_16

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

maisel6

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

 204113399_3660f648b4_o

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

david-maisel--prix-pictet

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

204119151_1071a19e5b_o

The Lake Project - Crédit photo: © David Maisel

maisel_thumb

Mining Project  - Crédit photo: © David Maisel

david_maisel_mine

Mining Project  - Crédit photo: © David Maisel

.

.

 Biographie de David Maisel

 abo_davidmaisel

 David Maisel est né à New York en 1961. Il a reçu son BA de l’Université de Princeton et son MFA de l’Université des Arts de Californie, et se trouve en parallèle Diplômé de Harvard. David Maisel réside et travail depuis 1993 à San Francisco.

La pratique photographique de David Maisel s’est concentrée principalement sur des sites environnementalement impactés par l’intervention humaine, dans une série multi-chaptered appelée « Les Cartes Noires ». Ses photographies montrent l’impact physique sur la terre des conséquences industrielles tel que l’extraction, l’exploitation des bois, la récupération d’eau et les essais militaire. Parce que ces sites sont souvent éloignés et inaccessibles, Maisel travaille fréquemment à partir d’une perspective aérienne, permettant ainsi à ses images de révéler l’évidence de ces déchirements et ravages que nous humains avons volontairement provoqué, fragilisant à jamais la terre sur laquelle nous vivons.

 

Pour en savoir plus sur ce photographe: David Maisel.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

A regarder:

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire:

 

41YC6JGTijL._SL500_AA240_

 

Le photographe  David Maisel a créé une série sombre et belle d’images dépeignant des boîtes contenant les restes incinérés d’un mort anonyme d’un hôpital psychiatrique de l’Oregon. Ces boîtes ont subi des réactions chimiques provoquant une extravagante corrosion verte, bleue, blanche, brillante révélant d’extrardinaires paysages. Une sorte d’hommage au décédé…

 - Library of Dust par David Maisel aux éditions Chronicle Books (En langue Anglaise) – 108 pages – 53€

51TwbnsoyzL._SL500_AA240_

 

Oblivion par David Maisel aux éditions Nazraeli Pr  (En langue Anglaise) - 48 pages – 54€



10 commentaires

  1. lucaerne 31 décembre

    Magnifique. On dirait que la terre saigne.

  2. saintsulpice 1 janvier

    Elle saigne!

  3. lucaerne 2 janvier

    Toi, t’as trop picolé du sang de terre !!! :D

  4. saintsulpice 2 janvier

    Si, si elle saigne!

  5. lucaerne 2 janvier

    Oui oui, bien sûr ! :-)

  6. saintsulpice 3 janvier

    Nous la saignons. Imagine des millions d’hommes font saigner la terre, des millions d’autres pleurent ses plaies!

  7. lucaerne 3 janvier

    Tu files du mauvais coton toi. Tu es en train de devenir gauchiste écolo ? Tu veux que je te file des adresses sur Paris ??? :D

  8. saintsulpice 3 janvier

    Non sans façon mais c’est un fait, la terre saigne! Quand au coton je m’en sers pour désinfecter les plaies!

  9. lucaerne 4 janvier

    Les plaies de la Terre ?

  10. saintsulpice 4 janvier

    Déforestation, champs pétrolifères et j’en passe!

Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne