Le Quatorzième arrondissement de Paris d’autrefois – Partie 5

 Le Quatorzième arrondissement de Paris d'autrefois - Partie 5 dans Photographies du Paris d'hier et d'aujourd'hui 13717-13

 Paris (XIVème arr.). La rue Dupleix, les écoles et la grande roue, vers 1900.

13240-5 dans Photographies du Paris d'hier et d'aujourd'hui

Démolition de maisons près de la gare Montparnasse. Paris, mars 1941.

13297-11

Paris XVème arr.. La gare Montparnasse, côté des départs. Vers 1890.

13695-3

Paris, XIVème arr.. La gare et le boulevard Montparnasse, vers 1900.

13897-11

Paris (XVème arr.). Le boulevard du Montparnasse, vers 1900.

13710-15

Paris (VIème arr.). Perspective du boulevard Raspail et carrefour du boulevard Montparnasse, vers 1900.

13869-1

Paris (XIVème arr.). L’avenue du Maine, vers 1900.

13869-15

Paris (XIVème arr.). La boulevard Saint-Jacques, vers 1900.

13898-2

Paris (XIVème arr.). La rue d’Odessa, vers 1900.

13898-4

Paris (XIVème arr.). Le boulevard Edgar-Quinet, vers 1900.

 

Histoire du Quatorzième arrondissement de Paris 

 

Le “Quatorzième” s’étend sur 562.1 hectares (9ème arrondissement de la capitale par sa superficie).

C’est un arrondissement modérément peuplé avec 132 822 habitants. Découle de ces données une densité brute moyenne de 23 554 habitants au km (l1ème densité de la capitale) située légèrement en dessous de la moyenne parisienne (24 430 habitants au km hors bois de Boulogne et de Vincennes).

Le relief est peu marqué et n’influe pas sur la physionomie de l’arrondissement. Il est constitué par un plateau qui descend progressivement vers la Seine tandis que la Vallée de la Bièvre et les coteaux de Vaugirard le limitent à l’Est et à l’Ouest.

Longtemps, le territoire de l’actuel 14ème arrondissement est resté peu urbanisé. C’était un lieu de transit, surtout emprunté par des hommes et des biens suivant le passage de l’axe historique Nord-Sud. Celui-ci épouse la voie romaine qui poursuivait le cardo maximus de la Lutèce romaine et reliait Paris à Orléans (actuelle rue du Faubourg Saint-Jacques prolongée par la rue de la Tombe-Issoire). La voie était également sillonnée par de nombreux fidèles partant en pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, ce qui explique l’implantation de plusieurs congrégations religieuses (Capucins, Bénédictins, Frères de la Charité) sur de vastes emprises.

Au XVIIIème siècle, le noyau urbain du Petit-Montrouge se forme autour de l’église Saint-Pierre de Montrouge située au croisement de la route d’Orléans (qui deviendra l’actuelle avenue du Général Leclerc) et de la chaussée du Maine. A la fin du siècle, la Place Denfert-Rochereau est recomposée et monumentalisée.
Jusqu’à la Révolution, le territoire est encore peu urbanisé malgré le lotissement des abords de la route d’Orléans. Au début du XIXème siècle,

les emprises occupées par les ordres religieux mutent en établissements hospitaliers (Cochin et Port-Royal sur les terrains des Capucins et des Bénédictins) ou en cimetière (Montparnasse en lieu et place des Frères de la Charité). Par la suite, le Sud de l’arrondissement se lotit autour du Nouveau Village d’Orléans, du lotissement de Plaisance, du Village des Thermopyles et du Nouveau Village de la Chaussée du Maine.
 

L’actuel l4ème arrondissement naît en 1860 de l’annexion par la commune de territoires des communes comprises entre l’enceinte des Fermiers Généraux et les fortifications de Thiers (que longent les boulevards des Maréchaux et le Périphérique). Les Grands Travaux du Second Empire vont entraîner le. prolongement du boulevard de Montparnasse par celui de Port-Royal jusqu’aux Gobelins, ainsi que l’éclatement de la Place Denfert-Rochereau en boulevard Arago et en avenue du Parc Montsouris (actuelle avenue René Coty). Dans le même temps est livré le Parc Montsouris. l’Ouest.

La fin du XIXème siècle et la première moitié du XXème siècle seront une période de lente urbanisation s’appuyant sur le réseau viaire constitué. Le Sud connaît les plus importantes mutations avec la construction des hôpitaux Saint-Joseph, Broussais et Notre-Dame de Bon-Secours, tandis que la destruction de l’enceinte de Thiers permet de libérer des emprises vierges utilisées pour bâtir la ceinture d’immeubles HBM et la Cité Universitaire. La seconde moitié du XXème siècle voit s’implanter le boulevard périphérique, infrastructure routière qui établit une césure profonde et toujours vivace entre le l4ème et ses communes périphériques.

A cette époque se développent des barres HLM le long des voies SNCF du réseau Montparnasse (secteur Porte de Vanves et Raymond Losserand). Les années 1970 sont marquées par la percée du secteur Maine-Montparnasse (Gare, tour de bureaux et centre commercial). La décennie suivante voit débuter les travaux de rénovation du quartier Plaisance avec la création de la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) Guilleminot-Vercingérorix. Aujourd’hui, le l4ème apparaît densément urbanisé et les emprises exploitables pour des opérations de construction sont désormais peu nombreuses. On citera les perspectives que peut offrir le site de l’hôpital Broussais, ainsi que les ZAC (Zones d’Aménagement concerté) Didot et Alésia-Montsouris.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Le Quatorzième Arrondissement de Paris – Partie 1.

- Le Quatorzième Arrondissement de Paris d’autrefois – Partie 2.

- Le Quatorzième Arrondissement de Paris d’autrefois – Partie 3.

- Le Quatorzième Arrondissement de Paris d’autrefois – Partie 4.



Cyrano de Bergerac et les Empires du Soleil – Château de Versailles

Cyrano de Bergerac et les Empires du Soleil - Château de Versailles dans Evenementiel

 

 Célèbre depuis l’embrasement de la Tour Eiffel en l’an  2000, Groupe F conçoit et réaliste des spectacles pyrotechniques monumentaux dans le monde entier. Dans le cadre magique du Château de Versailles, Groupe F revisite l’œuvre de Cyrano de Bergerac et propose une féerie moderne autour de son roman d’anticipation du XVIIè siècle : L’histoire comique des Etats et Empires du Soleil et de la Lune.
Feux d’artifices, personnages de lumière et images animées transfigurent l’espace et nous invitent à des aventures comiques et cosmiques qui mettent en relation les mondes d’hier et de demain, à travers l’exploration utopique d’univers solaires et lunaires. Cyrano, astres et désastres par Christophe Berthonneau & Groupe F.

 Image de prévisualisation YouTube

Cyrano de Bergerac est mort, son oeuvre est oubliée. Elle est devenue une fiction sous la plume d’Edmond Rostand, qui en fit le personnage central de sa pièce “Cyrano de Bergerac”. L’Histoire comique de l’autre monde, Etats et Empires de la Lune, Etats et empires du Soleil est un roman d’anticipation venu du XVIIe siècle. Il nous raconte un monde imaginaire, qui rencontre parfois notre monde au détour d’un voyage : en allant dans la Lune, puis dans le Soleil, le personnage narrateur Dyrcona vit des aventures comiques et cosmiques qui sont le point de départ du spectacle.

Image de prévisualisation YouTube

  Autour du personnage du narrateur, qui écrit ses aventures “en lettres de feu”, s’organisent cinq voyages explorations qui revisitent Versailles dans l’oeil de Cyrano de Bergerac. Un voyage lunaire, Un voyage solaire, Un voyage terrestre, Un voyage céleste, un voyage intérieur. L’exploration sert de fil conducteur à ces tableaux qui mettent en scène Dyrcona et ses acolytes, humains, animaux, mythiques ou cosmiques. Dans la Lune, les rêves s’entrechoquent et se répondent, des machines merveilleuses s’inventent sous nos yeux, et ouvrent sur d’autres possibles, d’autres dimensions, d’autres explorations.


 Image de prévisualisation YouTube

Dans le cadre magique de Versailles, qui fut édifié à l’époque de Cyrano de Bergerac, Feux de Lune nous propose une féérie moderne qui met en relation les mondes d’hier et les mondes de demain : à l’heure où les voyages dans l’espace sont bien réels, où les trous noirs menacent d’engloutir le monde, et où la Terre elle-même se dérobe sous nos pas, l’heure est venue d’explorer nos propres rêves, de leur donner une chance de transformer la réalité. 
Les feux d’artifices, les personnages de lumière, les images animées transfigurent l’espace et le révèlent, pour embraser le bassin de Neptune et faire de Versailles une piste de décollage pour l’Autre monde de Cyrano de Bergerac. 

VERSAILLES dans Evenementiel

 

Bien à Vous,

Saint-Sulpice

 

- Cyrano de Bergerac et les Empires du Soleil – Château de Versailles, Bassin de Neptune – Représentations les Samedis 29 Août, 5 & 12 Septembre 2009, les Vendredis 4 & 11 Septembre 2009 et le Jeudi 10 Septembre 2009 à 21h30 - Tarifs: Carré Or : 85€ – 1ère catégorie : 55€ – 2ème catégorie : 45€ – 3ème catégorie : 35€Tarif réduit pour les moins de 26 ans ( uniquement concernant les représentations du Vendredi 4 Septembre et du jeudi 10 Septembre 2009 ) – Réservations: 01.30.83.78.89 ou  Château Versailles Spectacles.
 



Robert Buelteman – Partie 3

 Robert Buelteman - Partie 3 dans Photographie: Grands Photographes Travaux_Panneau( Article en cours de réfection, veuillez m’en excuser )

 

 

 

Pour en savoir plus sur ce photographe: Robert Buelteman

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Robert Buelteman – Partie 1.

- Robert Buelteman – Partie 2.

 

A lire aussi:

 

31VZBQC972L._SL500_AA240_ dans Photographie: Grands Photographes

 

Ce livre remarquable est un voyage personnel hors du chagrin et un hommage visuel.  L’élégance du livre et le grand format carré contribuent au calme et à la réflexion devant des images d’une rare beauté. 

 

- Eighteen Days in June de Robert Buelteman aux éditions Djerassi Resident Artists Program – 100 pages – 116€

italy_unseen

- The Unseen Peninsula par Robert Buelteman & Robert Mac Donald aux éditions Custom & Ltd Editions - 255€



Levi Van Veluw

Levi Van Veluw dans Artistes: Peintres & sculpteurs, etc...

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

 dans Artistes: Peintres & sculpteurs, etc... Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

15

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

n

Crédit Photo: © Levi Van Veluw

 

 

 

Biographie de Levi Van Veluw

n

Levi Van Veluw est un photographe étonnant et talentueux, son travail est basé sur l’autoportrait qu’il va modifier avec comme directive artistique la nature…

Né en 1985 à Hoevelaken aux Pays-Bas, Levi Van Veluw est un artiste multidisciplinaire qui vit et travaille toujours dans son pays d’origine.

Après avoir été diplômé de l’École des beaux-arts Artez à Arnhem aux Pays-Bas, et avoir fait un stage chez le grand Erwin Olaf, il connait un remarquable succès dans un court laps de temps, avec son travail présenté à différents endroits à travers l’Europe et les États-Unis, lui permettant de gagner un certain nombre de prix prestigieux, notamment le photographe de l’année à l’API, prix international de photographie aux États-Unis.

Son travail est basé sur des séries d’autoportraits retouchées et prises par lui même, il modifie par la suite son visage, comme objet, le combinant avec d’autres éléments – souvent en rapport avec la nature – pour obtenir un grand impact visuel.

 

Pour en savoir plus sur cet étonnant et remarquable Artiste: Levi Van Veluw

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

A regarder aussi:

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 



12345...10

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne