Art Home – Palais de Tokyo – Paris

Art Home - Palais de Tokyo - Paris D2-TableNomiya

 

Dîner dans un cube de verre entre ciel et terre, face à la Tour Eiffel illuminée, tout en devenant les acteurs gourmands d’une performance artistique, ce sera possible dès le premier Juillet 2009, à l’initiative du Palais de Tokyo, espace de création d’art contemporain, à Paris.

 

 D1-Nomiya-Palais-de-Tokyo

Source « Le Figaro »


Associé à une grande marque d’électroménager, le Palais de Tokyo a invité trois artistes, artisans de ce projet intitulé “Art Home”: le designer Laurent Grasso récompensé l’an dernier par le prix Marcel Duchamp, le chef Gilles Stassart qui milite pour élever la cuisine au rang d’art plastique et le paysagiste Pierre-Alexandre Risser.

 

 D2Bis-Nomiya-Palais-de-Tokyo

Source: « Le Figaro »

Sur le toit du Palais de Tokyo, un cube de verre et d’acier sert d’écrin à une table d’hôtes avec cuisine intégrée dernier cri, pouvant accueillir douze convives qui auront préalablement réservé.

 

 D3-Art-Home--TerrassePotager

Source: « Le Figaro »

Annoncé comme une performance sans cesse renouvelée, chaque menu en 5 plats sera unique autour de saveurs de saison et de mariages inédits hautement créatifs: barbe-à-papa au poulet grillé, religieuses à la crème de poivrons…
Selon le concept ancestral de la table d’hôtes, les convives ne se connaîtront pas la plupart du temps, même si il sera possible de réserver les douze couverts en privatisant ce lieu éphémère et unique. Le soir, les participants dîneront à la lueur des 100.000 feux de la Tour Eiffel.

 

 D4-Gilles-Stassart--poulet

Source: « Le Figaro »

Par cette expérience prévue pour durer un an, le trio d’artistes et leur mécène souhaite réhabiliter “l’échange, la connivence et la transmission qu’incarnent l’esprit de la table d’hôte et la cuisine en général”. Invités eux aussi “à révéler leur créativité”, les visiteurs, adultes et enfants, qui ne souhaitent pas réserver aux déjeuners et soupers, pourront participer à un atelier culinaire.
 D5-Gilles-Stassart--kiwuitre

 Source: « Le Figaro »

Ceux qui auront la main verte pourront préférer une leçon de jardinage dans un potager aménagé au coeur du Palais de Tokyo, comme un tableau vivant au gré des saisons et des cultures. La table d’hôte peut aussi se visiter gratuitement, en dehors des heures de repas.

 

 D6-Gilles-Stassart--homard

Source: « Le Figaro »

“Art Home” s’inspire d’une précédente performance artistique, également sous forme d’une installation éphémère inédite: également sur le toit du  Palais de Tokyo, les artistes suisses Sabina Lang et Daniel Baumann avaient créé un hôtel proposant une unique chambre avec vue imprenable sur Paris.

 

 D7-Gilles-Stassart--artyshow

Source: « Le Figaro »

 

Texte: Source AFP

Bon appétit,

Saint-Sulpice

 

Art Home – Palais de Tokyo – www.art-home-electrolux.com - 60€ le déjeuner ou 80€ le dîner - Tous les jours sauf le Lundi - Du 1er Juillet 2009 jusqu’à l’été 2010.
 



Walker Evans

 Walker Evans dans Photographie: Grands Photographes walker_evans_2

Crédit photo: © Walker Evans

walker-evans-coca-cola-shack-52072-700 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Walker Evans

T011841A

Crédit photo: © Walker Evans

 

Biographie de Walker Evans

 

Il est né le 3 novembre 1903, à Saint-Louis, Missouri. Il étudie au Williams College en 1922-1923 et à la Sorbonne en 1926. Evans débute la photographie en 1930. Il obtient une bourse de la Fondation John-Simon-Guggenheim en 1940, 1941 et 1959. Il entre au magazine Time en 1945 et à Fortune en 1965. Cette même année, il devient professeur de photographie à l’école d’art de l’université de Yale. Il est décédé le 10 avril 1975, à New Haven, Connecticut.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

 

- Walker Evans – Partie 2.

- Walker Evans – Partie 3.

- Walker Evans – Partie 4.

- Walker Evans – Partie 5.

- Walker Evans- Partie 6.

- Walker Evans – Partie 7.

- Walker Evans – Partie 8.

A regarder aussi:

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi:

 

41PMSVYWQSL._SL500_AA240_

 

« Ce dont je ne cesse de parler dégage une pureté, une rigueur, une immédiateté qui s’obtiennent par absence de prétention à l’art, dans une conscience aiguë du monde ». La définition est parfaite. Il est vrai que Walker Evans a photographié l’Amérique de la dépression avec un constant souci d’objectivité, dans une sorte de neutralité documentaire. Mais la subtile plasticité de ses images, l’extrême attention qu’il porte aux êtres et aux choses ont marqué toute une génération d’artistes.

- Walker Evans aux éditions Fernand Nathan – 75 pages – 13€



Elliott Erwitt – Partie 2

Elliott Erwitt - Partie 2 dans Photographie: Grands Photographes EE-1129

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1127 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1161

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1153

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1124

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1065

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1150

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1193

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1191

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1156

Crédit photo: © Elliott Erwitt

 

 

Biographie d’Elliott Erwitt

Elliott Erwitt (1928 à Paris – ) est un photographe américain, né de parents russes. Il a passé dix ans de son enfance en Europe notamment en Italie, Allemagne et France avant que ses parents n’émigrent aux États-Unis, à New York puis à Los Angeles. Robert Capa sera l’un des premiers à le remarquer et à l’inviter à devenir membre de l’agence Magnum. Agence qu’il présidera quelques années plus tard.

Il a photographié l’Europe et les États-Unis, les enfants et les chiens, les stars avec un humour satirique. Il a également produit de nombreuses émissions télés comiques. « Faire rire les gens est une des plus parfaites réussites qu’on puisse espérer » dit-il.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Elliott Erwitt – Partie 1.



Elliott Erwitt

 Elliott Erwitt  dans Photographie: Grands Photographes EE-1131

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1195 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1205

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1160

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1188

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1146

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1185

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1177

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1190

Crédit photo: © Elliott Erwitt

EE-1144

Crédit photo: © Elliott Erwitt

 

Biographie d’Elliott Erwitt

Elliott Erwitt (1928 à Paris – ) est un photographe américain, né de parents russes. Il a passé dix ans de son enfance en Europe notamment en Italie, Allemagne et France avant que ses parents n’émigrent aux États-Unis, à New York puis à Los Angeles. Robert Capa sera l’un des premiers à le remarquer et à l’inviter à devenir membre de l’agence Magnum. Agence qu’il présidera quelques années plus tard.

Il a photographié l’Europe et les États-Unis, les enfants et les chiens, les stars avec un humour satirique. Il a également produit de nombreuses émissions télés comiques. « Faire rire les gens est une des plus parfaites réussites qu’on puisse espérer » dit-il.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



123456

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne