Mark Klett

 Mark Klett dans Photographie: Grands Photographes artwork_images_357_438085_mark-klett

Crédit photo: © Mark Klett

klett00 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Mark Klett

 

Crédit photo: © Mark Klett

klett108

Crédit photo: © Mark Klett

klett203

Crédit photo: © Mark Klett

klett406

Crédit photo: © Mark Klett

klett605

Crédit photo: © Mark Klett

32471-large

Crédit photo: © Mark Klett

artwork_images_423921934_360916_mark-klett

Crédit photo: © Mark Klett

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



Sol Libsohn

Sol Libsohn  dans Photographie: Grands Photographes glauc

Crédit photo: © Sol Libsohn

iks20 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Sol Libsohn

LibsohnTavern 

Crédit photo: © Sol Libsohn

Crédit photo: © Sol Libsohn

7280aLibsohn

Crédit photo: © Sol Libsohn

food_for_new_york

Crédit photo: © Sol Libsohn

Crédit photo: © Sol Libsohn

m198004540002

Crédit photo: © Sol Libsohn

t-IMG_8557

Crédit photo: © Sol Libsohn

libsohn

Crédit photo: © Sol Libsohn

Biographie de Sol Libsohn

Sol Libsohn (1914, New York – 21 janvier 2001, Princeton (New Jersey)) est un photographe social américain. Libsohn se mit à la photographie grâce à un voisin qui lui avait donné un Kodak Brownie. Après ses études au City College of New York, il fut embauché par la Works Progress Administration, se mettant à prendre des photographies de newyorkais devant faire face aux temps difficiles. Libsohn est l’un des fondateurs de la Photo League. Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale il rejoint la Standard Oil Compagny, au sein d’un équipe dirigée par Roy Stryker et composée de photographes tels Gordon Parks, Esther Bubley, Russell Lee, John Vachon, anciens membres du projet photographique de la Farm Security Administration, ainsi que de Todd Webb. Parmi ses projets phares, on peut citer sa Trucking Story, reportage sur les routiers et son travail sur le monde du cirque et le cirque Barnum. Dans les années 1850, Sol Libsohn se mit à son compte travaillant entre autre pour le magazine Fortune. Lobsohn enseigna la photographie à l’Université de Princeton.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



Habiter écologique , quelles architectures pour une ville durable? – Palais de Chaillot – Paris

Habiter écologique , quelles architectures pour une ville durable? - Palais de Chaillot - Paris dans EXPOSITIONS tourverdi1zn8

 

Après une mise en perspective des manifestations, ouvrages et projets qui ont marqué la pensée écologiste depuis un siècle, elle met en valeur l’approche holistique (globale et pluridisciplinaire) qui mène à un habitat ancré dans un territoire, socialement équitable, écologiquement soutenable et économiquement viable. De Wright à Murcutt, une vingtaine de projets, issus d’une même éthique mais transcrits dans des esthétiques variées, offre ensuite un panorama dans le temps et dans l’espace, qui va du low-tech au high-tech.

 

 Image de prévisualisation YouTube

 

 La séquence consacrée à l’approche française rend hommage à dix pionniers avant un zoom sur de l’habitat intermédiaire, alternative éco-responsable à la maison individuelle. Les actions prospectives sont matérialisées par les résultats d’un appel à idées international et d’un concours pour étudiants lancés par la Cité.

 

 Image de prévisualisation YouTube

 

 Les projets d’éco-habitat en cours et les réalisations environnementales du secteur tertiaire qui terminent l’exposition ont été choisis pour donner envie à chaque visiteur de passer à l’acte à son échelle.

 

 maison-verte dans EXPOSITIONS

 

 Entre les séquences thématiques, six « salons » donnent la parole à des scientifiques et des acteurs du bâtiment. Une écothèque met à la disposition des visiteurs ouvrages et informations sur la construction éco-responsable. Sensibilisation et formation sont destinées à tous : les enfants au sein de l’atelier pédagogique « N’en jetez plus » ; les usagers dans le cadre de cours publics ; les professionnels à travers des séminaires thématiques, des conférences, des tables rondes et des films. Grâce à de nombreuses manifestations associées, cette exposition rayonne déjà depuis le printemps 2008 sur le territoire national pour favoriser le partage des connaissances.

 32-330x330

 

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

 

 

Cité de l’architecture & du patrimoine – Galerie haute des expositions temporaires – Palais de Chaillot – 1, Place du Trocadéro – 75116 Paris – Du 13 Mai au 1 Novembre 2009 - Conditions d’accès handicapés – Plein tarif : 8 €  & Tarif réduit : 5 € (gratuit pour les – 12 ans) -  Ouverture tous les jours de 11h à 19h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h, fermeture le mardi.



Helen Levitt

Helen Levitt dans Photographie: Grands Photographes 10265_Helen_Levitt

Crédit photo: © Helen Levitt

2081249755_3580001c66 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Helen Levitt

Crédit photo: © Helen Levitt

8370Levitt

Crédit photo: © Helen Levitt

Crédit photo: © Helen Levitt

Crédit photo: © Helen Levitt

15014w_helenlevitt

Crédit photo: © Helen Levitt

foto-20

Crédit photo: © Helen Levitt

foto-8

Crédit photo: © Helen Levitt

84cover

Crédit photo: © Helen Levitt

Biographie d’Helen Levitt

Helen Levitt (née le 31 août 1913 et morte le 29 mars 2009) est une photographe (documentaire, portraits) américaine.

Levitt a grandi à Brooklyn, dans l’état de New York. Abandonnant l’école, elle apprend par elle-même la photographie en travaillant avec un photographe commercial. Alors qu’elle enseigne les arts à des enfants en 1937, elle est intriguée par le caractère éphémère des dessins à la craie qui sont, à cette époque, partie intégrante de la culture des gamins des rues de New York. Elle achète un Leica et commence à photographier les dessins dans les rues et les enfants qui les font. Ses photographies rencontrent le succès lorsqu’elles sont publiées en 1987 dans In The Street: chalk drawings and messages, New York City 1938–1948. Cet ouvrage fut désigné comme l’un des 100 meilleurs livres de photos et sa première édition est aujourd’hui recherchée par les collectionneurs.

Elle étudia avec Walker Evans en 1938 et 1939. En 1943, Edward Steichen, au Museum of Modern Art fut commissaire de sa première exposition individuelle, après quoi elle trouva un emploi de photographe documentaire pour la presse. À la fin des années 1940, elle fut brièvement réalisatrice d’un court-métrage en travaillant avec James Agee avec laquelle elle tourna un court-métrage artistique, In the Street. En 1959 et1960, elle reçoit deux bourses de la fondation Guggenheim pour prendre des clichés en couleur des rues de New York mais une bonne part de son travail a été volé dans un cambriolage. Les photos restantes, et d’autres prises dans les années suivantes, ont été publiées dans Slide Show: The Color Photographs of Helen Levitt (mai 2005). Son premier ouvrage important est A Way of Seeing (1965). En 1976, elle devient « Photography Fellow » du National Endowment for the Arts.

Elle est restée une photographe active pendant près de 70 ans et vivait toujours près de New York où elle menait une vie discrète.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Helen Levitt – Hommage.



123456...12

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne