Les Grands Ducs de Bourgogne – Tour Jean sans peur – Paris

Les Grands Ducs de Bourgogne - Tour Jean sans peur - Paris dans EXPOSITIONS Tour+Jean+sans+peur+1

 

Présentée dans le cadre des 600 ans du début de la construction de la tour Jean sans Peur, cette exposition est à visiter du mercredi au dimanche jusqu’au 11 novembre 2009.

De 1363 à 1477, de Philippe le Hardi à Charles le Téméraire, les grands ducs de Bourgogne édifièrent une puissance comparable au royaume de France ou au Saint-Empire romain germanique. Par une politique de mariages, d’achats et de guerres, leur pouvoir s’étendit de la Flandre à la Franche-Comté. Leur cour, jusqu’à la mort de Charles le Téméraire fut l’une des plus fastueuses de la fin du Moyen Âge. Ils firent travailler les plus grands artistes. L’exposition permet de comprendre le rôle politique de ces princes face à la Couronne, leur stratégie d’expansion territoriale, leur mécénat et leurs fastes. Commissaire de l’exposition: Bertrand Schnerb (professeur d’histoire médiévale à l’Université de Lille III).

 

Biographie de Jean-Sans-Peur

portrait_jean_sans_peur_duc_de_bourgogne dans EXPOSITIONS

 

  Il naît le 28 mai 1371 au palais des ducs de Bourgogne à Dijon. Il est le fils aîné du duc Philippe II de Bourgogne (dit Philippe le Hardi) et de la duchesse et comtesse Marguerite III de Flandre. Il est le frère d’Antoine de Bourgogn, comte de Rethel, puis duc de Brabant et de Limbourg.

Il est d’abord comte de Nevers en 1384, comté qu’il cède à son frère Philippe en 1404, lorsqu’il hérite du duché de Bourgogne. A l’appel du roi Sigismond de Hongrie, menacé par la progression des Turcs Ottomans, il réunit une armée qui combat le sultan Bayezid Ier, mais est vaincu à Nicopolis le 25 septembre 1396. Son père, Philippe emprunta pour payer sa rançon 200 000 florins à son conseiller Dino Rapondi, un banquier de Lucques .

Son père meurt le 27 avril 1404. Il prête hommage au roi Charles VI le 23 mai  1404 et fait son entrée à Dijon le 17 juin 1404. Le 21 mars 1405, c’est sa mère qui meurt et, après l’hommage rendu le 26 août 1405, il prend possession des comtés de Flandre, d’Artois et de Bourgogne. Le 26 janvier 1406, il se fait reconnaître les droits acquis par son père sur la tutelle des enfants de France. Le roi le fait lieutenant général pour la Picardie et la Flandre. La folie du roi Charles VI entraîne la création d’un conseil de régence présidé par la reine Isabeau de Bavière et où s’opposent de façon irréductible le frère de Charles VI : Louis d’Orléans et le cousin germain de Charles VI : Jean sans Peur. Celui-ci fait assassiner le duc Louis d’Orléans le 23 novembre 1407, ce qui lui vaut d’être exclu du conseil de régence.
Le 23 septembre 1408, il écrase les Liégeois à la bataille d’Othée, obtient l’alliance des duché de Luxembourg et de Lorraine, et continue la construction de l’État bourguignon.

 

 tour

 

Allié à la reine Isabeau de Bavière, il s’empare de l’autorité royale et reçoit en novembre 1411 la mission de chasser les Armagnacs, mais la Paix d’Arras (4 septembre 1414) l’écarte du gouvernement. En 1416, profitant de la mort du duc Jean Ier de Berry, il s’empare du comté de Boulogne au détriment de la veuve, Jeanne d’Auvergne. Le 29 avril 1417, à Constance, il s’allie avec l’empereur.

Les Armagnacs considèrent la reine Isabeau de Bavière comme suspecte à leur cause et l’écartent du pouvoir, mais Jean sans Peur la rejoint et constitue avec elle à Troyes un gouvernement opposé à celui des Armagnacs. Après avoir suscité, le 12 juin 1418, une insurrection au cours de laquelle le comte Bernard VII d’Armagnac est massacré, ils rentrent à Paris le 14 juillet 1418 où ils transfèrent le gouvernement de Troyes.

Jean sans peur est assassiné le 10 septembre 1419 par quelques hommes de main des Armagnacs à l’occasion d’une entrevue avec le dauphin à Montereau-Fault-Yonne près de Paris. À sa mort, il paraît que l’on était incapable de lui fermer les yeux. Son corps est ramené d’Auxerre à Avallon par Claude de Chastellux qui le remet ensuite à Guillaume de la Tournelle chargé du trajet jusqu’à Dijon.

 

 

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

 

 

faisceau

 

 

Les Grands Ducs de Bourgogne – Tour Jean sans Peur – 20, Rue Etienne Marcel – 75002 Paris -  Du 11 Avril au 11 Novembre 2009 - de 13h30-18h du mercredi au dimanche – Tarifs (inclus dans le ticket d’entrée de la tour) : Plein 5 € & Réduit 3 € , 8 € (visite guidée) Visites guidées pour les groupes de 10 à 25 personnes : sur R.D.V. au 01.40.26.20.28 – La visite peut être précédée d’une courte présentation de la tour Jean sans Peur. Jeune public : parcours-jeu offert pour les 7 – 12 ans.
Autour de l’exposition : cycle de conférences, concert et animations.

 

 



5 commentaires

  1. lucaerne 30 mai

    Jean sans Peur, Jean sans Peur ! Ça se voit que c’est pas toi qui nettoyait ses pantalons quand il revenait tout piteux de la bataille ! Tsss… :P
    Dis-donc, c’est une idée ou elle penche, la tour ?

  2. saintsulpice 30 mai

    Pise alors !!!! Elle penche la bourgresse….euhhh A droite à première vue :D

  3. lucaerne 30 mai

    La « bourgresse » ! Ben tiens… quand je pense qu’y en a qui se moque de mes fôtes !!! MDR (ouai)

  4. saintsulpice 30 mai

    Fichtre j’avais pas vu :(

  5. Anonyme 15 mars

    et pis moi qui pensais que c’était jean guy

Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne