Germaine Krull – Partie 3

Germaine Krull - Partie 3 dans Photographie: Grands Photographes fine_art_germaine_krull_035

Crédit Photo: © Germaine Krull

h_07_31_002 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit Photo: © Germaine Krull

nude37

Crédit Photo: © Germaine Krull

6149Krull

Crédit Photo: © Germaine Krull

fine_art_germaine_krull_06

Crédit Photo: © Germaine Krull

h_07_31_003

Crédit Photo: © Germaine Krull

fine_art_germaine_krull_04

Crédit Photo: © Germaine Krull

full0

Crédit Photo: © Germaine Krull

fine_art_germaine_krull_03

Crédit Photo: © Germaine Krull

fine_art_germaine_krull_015

Crédit Photo: © Germaine Krull

Biographie de Germaine Krull

 

6d0a278d74db9937b2f2fb59261b2bef

Germaine Krull est née en 1897 à Wilda-Poznan (Allemagne, aujourd’hui Pologne) et a fait des études à Munich juste avant la guerre. La première partie de sa carrière de photographe a pour thème l’Allemagne et la Russie des années 1915 à 1925.

Son parcours professionnel (de 1925 à 1940) se circonscrit ensuite à la Hollande et à la France. En 1926, elle s’installe à Paris et travaille pour divers magazines (comme « Vu »). Elle réalise, en 1927, un portfolio intitulé Métal qui se compose de soixante-quatre planches, représentant des images industrielles d’une grande force d’abstraction. Cette œuvre de Germaine Krull révolutionne l’histoire de la photographie et apparaît rapidement comme le manifeste de la nouvelle tendance, résolument moderniste et non conventionnelle.

Germaine Krull fuit aux Etats-Unis pendant la Deuxième Guerre mondiale et s’engage contre Hitler dans le service de propagande de la France Libre à Brazzaville. C’est la troisième et dernière étape de sa carrière : l’Afrique et l’Asie, de 1940 jusqu’à la fin de sa vie. Après le Congo, elle part à Bangkok où elle dirige l’Hôtel Oriental, puis finit sa vie, en recluse, parmi des moines tibétains en Inde (1985).

L’héritage de Germaine Krull est déterminant pour la photographie moderne. Sa vie et son œuvre ont enjambé neuf décennies et quatre continents. Elle a été témoin des principaux bouleversements du vingtième siècle et fait partie de ces femmes qui ont bravé les conventions et fait avancer leur condition.

Communiste, contre-révolutionnaire, anti-colonialiste, féministe, la personnalité de Germaine Krull est à l’image de ses engagements et de sa photographie. Elle manifeste à chaque tournant de sa vie la volonté de dépasser son époque, de transgresser ses propres lois, et, en décalant le regard, de changer le monde. C’est peut-être pour cela que Jean Cocteau la décrivait comme étant un miroir réformant.

Le travail de Germaine Krull influence des générations entières de photographes, en raison du caractère extrêmement novateur de ses compositions. Elle a ainsi été une des premières à photographier des usines, des ponts et des machines, parfois sous des angles de vues vertigineux, donnant ainsi à ces sujets une consistance presque musculaire. Elle a également innové par ses études de nus féminins et ses images à connotation sexuelle (clichés mettant en scène des lesbiennes), reflétant ainsi l’esprit ouvert et expérimental de l’insouciante société de Weimar.

Son œuvre compte encore des montages avant-gardistes, des portraits, des photographies de propagande et de presse. Pour Germaine Krull, l’observation et l’expression étaient primordiales. Elle ne s’est jamais inquiétée de savoir si elle faisait de la photo-reportage, de la photographie commerciale ou de l’art.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Germaine Krull – Partie 1.

- Germaine Krull – Partie 2.



2 commentaires

  1. lucaerne 20 mai

    Toujours aussi…
    « Communiste, contre-révolutionnaire, anti-colonialiste, féministe » Bigre ! Mais tu vas te faire excommunier !!!

  2. saintsulpice 20 mai

    C’est déjà fait :(

Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne