Bâtir pour le Roi, Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) – Musée carnavalet

Bâtir pour le Roi, Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) - Musée carnavalet dans EXPOSITIONS 27000100853200L 

 

 

L’exposition du musée Carnavalet, la première consacrée à Jules Hardouin-Mansart depuis 1946, explore la carrière fulgurante et les principales créations d’un architecte dont le nom reste attaché aux fastes du règne de Louis XIV.

 

 

Place%20vendome%20sous%20napoleonS dans EXPOSITIONS

 

 

 Ses réalisations, telles le dôme des Invalides ou la place des Victoires et la place Vendôme rayonnent toujours dans le paysage de Paris.

 

 

Les%20Invalides

 

 

Elle permet aussi de redécouvrir son oeuvre en Île-de-France : Versailles, où il métamorphosa le château, ainsi que des bâtiments disparus comme le château de Clagny, construit pour Madame de Montespan, le château neuf de Meudon, réalisé pour le Grand Dauphin ou le château de Marly, séjour de délices du roi.

 

 

 

La scénographie adopte une écriture architecturale pour présenter environ 150 œuvres : une quinzaine de peintures (portrait de Jules Hardouin-Mansart par Hyacinthe Rigaud), de nombreux dessins et estampes (dessins d’architecture et vues urbaines), des sculptures ainsi que des maquettes (maquette de la voûte de l’hôtel de ville d’Arles, maquette du dôme des Invalides).

 

 Place-des-Victoires-1710

 

Le parcours du visiteur s’articule en 7 parties qui restituent toutes les facettes du grand architecte : carrière de Mansart et réussite sociale, architecture religieuse (Invalides, interventions à Notre-Dame et Saint-Roch), les constructions royales (châteaux de Marly et de Clagny), Versailles (travaux et agrandissements du château), constructions pour les Grands du royaume, aspects techniques (« La fabrique de l’architecture »), les places royales (place Vendôme, place des Victoires).

Les importants prêts consentis par le musée du Louvre, la Bibliothèque nationale de France, les Archives nationales, le château de Versailles ou le Nationalmuseum de Stockholm, viennent compléter les œuvres issues des collections du musée Carnavalet pour restituer le panorama des réalisations de l’un des plus célèbres architectes du Grand siècle.

 

 tem4243seg1761_original

 

Bonne exposition,

Saint-Sulpice

 

 Musée Carnavalet - 23, Rue de Sévigné – 75003 Paris – Tél. :01.44.59.58.58 – Du 3 avril au 28 juin 2009 - Du mardi au dimanche de 10h à 18h – Métro : Saint-Paul (ligne 1) ou Chemin Vert (ligne 8) – Bus : 29, 69, 76, 96 – Vélib’ : 36, rue de Sévigné ; terre-plein Saint-Paul ; 26, rue Saint-Gilles – Tarifs: Plein : 7 €, réduit : 5 €, Demi-tarif : 3,50 € et Gratuit jusqu’à 13 ans inclus et pour les Amis du musée.

 



8 commentaires

  1. lucaerne 21 avril

    Vous êtes bien académique aujourd’hui sieur Sulpice…

  2. saintsulpice 21 avril

    Voulez-vous devenir ma Reine, gente dame Lucaerne?

  3. lucaerne 21 avril

    Nan, je suis contre la monarchie, n’oublie pas. Vive la révolution ! Mouarf !!!
    Reine des pommes, je veux pas non plus. Reine des c…, ben ça, on choisit pas.

  4. saintsulpice 21 avril

    Snif!!!! T’aimes plus :( Méchante

  5. lucaerne 29 avril

    Mais heu… allez, la musique adoucit les moeurs ce qu’on dit… :P

    Le bon roi Dagobert
    A mis sa culotte à l’envers ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi!
    Votre Majesté
    Est mal culottée.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Je vais la remettre à l’endroit.

    Comme il la remettait
    Un peu il se découvrait ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Vous avez la peau
    Plus noire qu’un corbeau.
    Bah, bah, lui dit le roi,
    La reine l’a bien plus noire que moi.

    Le bon roi Dagobert
    Fut mettre son bel habit vert ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Votre habit paré
    Au coude est percé.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Le tien est bon, prête-le moi.

    Du bon roi Dagobert
    Les bas étaient rongés des vers ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Vos deux bas cadets
    Font voir vos mollets.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Les tiens sont neufs, donne-les moi.

    Le bon roi Dagobert
    Faisait peu sa barbe en hiver ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Il faut du savon
    Pour votre menton.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    As-tu deux sous ? Prête-les moi.

    Du bon roi Dagobert
    La perruque était de travers ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Que le perruquier
    Vous a mal coiffé !
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Je prends ta tignasse pour moi.

    Le bon roi Dagobert
    Portait manteau court en hiver ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Votre Majesté
    Est bien écourtée.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Fais-le rallonger de deux doigts.

    Du bon roi Dagobert
    Du chapeau coiffait comme un cerf ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    La corne au milieu
    Vous siérait bien mieux.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    J’avais pris modèle sur toi.

    Le roi faisait des vers
    Mais il les faisait de travers ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Laissez aux oisons
    Faire des chansons.
    Eh bien, lui dit le roi,
    C’est toi qui les feras pour moi.

    Le bon roi Dagobert
    Chassait dans la plaine d’Anvers ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Votre Majesté
    Est bien essoufflée.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Un lapin courait après moi.

    Le bon roi Dagobert
    Allait à la chasse au pivert ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    La chasse aux coucous
    Vaudrait mieux pour vous.
    Eh bien, lui dit le roi,
    Je vais tirer, prends garde à toi.

    Le bon roi Dagobert
    Avait un grand sabre de fer ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Votre Majesté
    Pourrait se blesser.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Qu’on me donne un sabre de bois.

    Les chiens de Dagobert
    Étaient de gale tout couverts ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Pour les nettoyer
    Faudrait les noyer.
    Eh bien, lui dit le roi,
    Va-t-en les noyer avec toi.

    Le bon roi Dagobert
    Se battait à tort, à travers ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Votre Majesté
    Se fera tuer.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Mets-toi bien vite devant moi.

    Le bon roi Dagobert
    Voulait conquérir l’univers ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Voyager si loin
    Donne du tintoin.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Il vaudrait mieux rester chez soi.

    Le roi faisait la guerre
    Mais il la faisait en hiver ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Votre Majesté
    Se fera geler.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Je m’en vais retourner chez moi.

    Le bon roi Dagobert
    Voulait s’embarquer pour la mer ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Votre Majesté
    Se fera noyer.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    On pourra crier : « Le Roi boit ! ».

    Le bon roi Dagobert
    Avait un vieux fauteuil de fer ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Votre vieux fauteuil
    M’a donné dans l’œil.
    Eh bien, lui dit le roi,
    Fais-le vite emporter chez toi.

    La reine Dagobert
    Choyait un galant assez vert ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Vous êtes cornu,
    J’en suis convaincu.
    C’est bon, lui dit le roi,
    Mon père l’était avant moi.

    Le bon roi Dagobert
    Mangeait en glouton du dessert ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Vous êtes gourmand,
    Ne mangez pas tant.
    Bah, bah, lui dit le roi,
    Je ne le suis pas tant que toi.

    Le bon roi Dagobert
    Ayant bu, allait de travers ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Votre Majesté
    Va tout de côté.
    Eh bien, lui dit le roi,
    Quand tu es gris, marches-tu droit ?

    À Saint Éloi, dit-on
    Dagobert offrit un dindon.
    « Un dindon à moi! lui dit Saint Éloi,
    Votre Majesté a trop de bonté. »
    « Prends donc, lui dit le roi, C’est pour te souvenir de moi. »

    Le bon roi Dagobert
    Craignait d’aller en enfer ;
    Le grand saint Eloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Je crois bien, ma foi
    Que vous irez tout droit.
    C’est vrai, lui dit le roi,
    Ne veux-tu pas prier pour moi ?

    Quand Dagobert mourut,
    Le diable aussitôt accourut ;
    Le grand saint Éloi
    Lui dit : Ô mon roi !
    Satan va passer,
    Faut vous confesser.
    Hélas, lui dit le roi,
    Ne pourrais-tu mourir pour moi ?

  6. saintsulpice 29 avril

    J’avais oublié que c’était si long mais si sympa :)

  7. lucaerne 2 mai

    On dit bien « Plus c’est long… » :P

  8. saintsulpice 3 mai

    ..plus c’est bon  » Coquine va ! :)

Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne