Margaret Bourke-White

 Margaret Bourke-White dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

 t-BOURKE___CALDWELL_yazo_37_051 dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-BOURKE___CALDWELL_hami_37_021

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-BOURKE___CALDWELL_iron_37_011

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-BOURKE___CALDWELL_high_37_031

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-BOURKE___CALDWELL_nett_37_041

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-BOURKE___CALDWELL_mcda_37_061

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-BOURKE___CALDWELL_mcda_37_071

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-BOURKE___CALDWELL_matt_37_081

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-42_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-43_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-44_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-45_1

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-46_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-47_1

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-48_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-49_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-50_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-51_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-52_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-53_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-54_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-55_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-56_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

t-57_

Crédit photo: © Margaret Bourke-White

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

 

 Biographie de Margaret Bourke-White

180px-Margaret_at_home_1964-01

 

Margaret Bourke-White est née dans le quartier du Bronx à New York d’un père juif et d’une mère irlandaise. Elle fit ses études à l’université Columbia de New York où elle commença à s’intéresser à la photographie. Elle épousa Everett Chapman en 1925 mais divorça deux ans plus tard. Elle fréquenta d’autres établissements d’enseignement supérieur et fut diplômée de l’université Cornell en 1927. L’année suivante, elle s’installa à Cleveland, où elle travailla comme photographe pour l’entreprise Otis Steel Company. Elle intégra en 1929 le magazine Fortune et fit un voyage en URSS en 1930. Puis elle fut embauchée par Henry Luce et travailla comme photographe de presse pour le magazine Life. Au milieu des années 1930, elle photographia, dans le cadre du projet de la Farm Security Administration les victimes du Dust Bowl à l’instar de Dorothea Lange. Elle fut mariée au romancier Erskine Caldwell de 1939 à 1942. Elle travailla comme correspondante de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale et retourna en URSS : elle trouva refuge à l’ambassade américaine de Moscou au moment de l’invasion allemande. Elle photographia d’autres fronts pendant le conflit en Afrique du Nord, en Italie et en Allemagne. Elle suivit le général George S. Patton dans l’Allemagne vaincue et prit des clichés du camp de concentration de Buchenwald. Elle voyagea également en Inde où elle rencontra Gandhi, qu’elle prit en photographie avec sa roue à filer.

 

Crédit photo: © Margaret Bourke-White



4 commentaires

  1. lucaerne 20 février

    Décidément, tu baignes dans la photo en ce moment. Ah la la n le noir et blanc, quand même !!! Et en plus, tu n’as pas pu t’empêcher d’aller mater sous les jupes de la Statue de la Liberté, coquin !
    Tiens (ça n’a rien à voir avec le noir et blanc, ni avec le dessous des jupes), va faire un tour par là : http://jr-art.net/ (tuyau de Noaga).

  2. saintsulpice 20 février

    Déjà fait sur ton blog dans blogblog et pan dans tes dents :P Ben oui même si tu crois que je laisse tout le temps des commentaires sur touts tes articles ( D’ailleurs je suis tellement rentré dans les meubles que tu n’y réponds plus :( Ouuuiinnnnnn!!!!!!), ben pan dans tes dents mais tu connais mon côté spécial RG alors je furete l’air de rien! Oui j’aime beaucoup, alors heureuse? ( Arrrghhh la question horrible, multifonction, qui tue :( ) Pis pour les jupes j’ai pas de bol mais en règle générale elles ont des pantalons et puis de toute façon elle les baisses spontanément en règle générale, pas besoin de demander ( ben oui j’me la pète et alors :P )

  3. lucaerne 20 février

    J’y réponds plus, j’y réponds plus… c’est que je m’incline devant le maître ! Réjouis-toi ! Alléluia !!!

  4. saintsulpice 20 février

    Oh l’affreuse et hypocrite flatterie :P Ca va que je t’aime bien ma Lulu, je suis trop faible et ne saurai t’en vouloir!

    Bises ma fille

    Et non je ne me réjouis pas car je te connais et le maître n’est pas celui que l’on pourrait penser, filoute va! :P

Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne