La Malédiction de Notre-Dame de Paris

La Malédiction de Notre-Dame de Paris dans Chronique d'enfance NotreDame_008

 

Acte I

- Gamin, un jour, ma mère décida de m’emmener à la messe dans notre belle Cathédrale de Notre-Dame de Paris. C’est donc du haut de mes cinq ans, tenant le bras de ma Maman, que gaiement nous nous dirigeons vers la maison du Seigneur…

Nous voilà sur le parvis de la Cathédrale. Celle-ci rayonne devant moi. je suis impressionné de voir à quel point la maison de Dieu est vaste. Je scrute aux alentours cherchant désespérement le proprio ( Oui je reconnais que j’étais un brin attardé, naïf) mais pas de Dieu en vue. Je suis un brin décu…

Ma mère se met à gravir les trois marches, et de une, et de de….et je tombe la tête la première. Verdict: je m’ouvre le menton!

 

Acte II

- Une année passe et voilà que l’idée de retourner à Notre-Dame titille de nouveau ma mère. Nous voilà repartis. Il fait beau, froid mais sec. De nouveau le parvis. J’ai beau être gamin je me souviens très bien de la grosse gamelle de l’an passé que j’ai mal digérée. Nous voilà devant les marches. j’ai une petite appréhension. Doucement je pose ma kickers gauche sur la première marche. Mon pied est stable. je lève ma tête, regarde ma mère, lui sourit puis gravit la seconde marche et là je glisse, tombe et me rouvre le menton.

 

Acte III

Voilà, j’ai sept ans, toutes mes dents et l’âge de raison. je viens de faire ma première communion et pour fêter cela… devinez-quoi…ben une petite promenade à Notre-dame. Là j’avoue que j’étais dès le départ plus que rétif ( Ben oui déja deux fois alors….) Ma mère me rassure, me dit que tout cela n’est que le fait du hasard et nous voilà à petits pas repartis vers le lieu de la tragédie. Arrivé sur place, j’avoue que je n’en mène pas large. J’embrasse trois fois ma médaille de première communion, fais maintes fois le signe de croix, expie tous mes péchés enfantins, promet de bien me comporter, bref je psychote à fond! Pour cette fois-ci, la maison de Dieu me fait franchement plus penser à un lieu de supplice qu’à un havre de paix et de méditation. Je suis devant les marches et je me fige. Ma mère me tire par le bras, je résiste. Elle insiste, j’avance et là, première marche je marche sur mon lacet, perd l’équilibre et me rouvre pour la troisième fois le menton!

 

Epilogue:

Depuis je repasse régulièrement devant Notre-dame mais plus jamais ne m’y aventure!

Tendre enfance!

Saint-Sulpice

 

A lire aussi:

4/- Est-t’il intelligent Docteur? 

3/- La poursuite.

2/- Le violon

1/- Les bonbons



3 commentaires

  1. lucaerne 8 février

    Moi j’aime beaucoup ND-de-Paris. Comme j’avais fait suer ma mère dans les marches ! Et il y en a, et encore, et encore !!! Douce vengeance…

  2. lucaerne 8 février

    Lire « j’avais Fait ». Merci…
    Bon, ça va, y a pire comme lapsus. J’aurais pu écrire « tuer » à la place de « suer », hein !

  3. saintsulpice 8 février

    Pas bien, Pas gentil!!!! J’temménerai là-bas mais tu monteras les marches avant moi comme ca si j’tombe cela sera sur toi :P

Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne