Histoire de poissons – Partie 1

Histoire de poissons - Partie 1

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



Californie vu du ciel

Californie vu du ciel

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



Palais du Potala – Lhassa – Tibet

Palais du Potala - Lhassa - Tibet

DSCN0084

DSC02747

DSC02760

DSC02749

 

Le palais du Potala est un édifice architectural tibétain du XVIIe siècle, situé à Lhassa, sur la colline de Marpari (« la colline rouge »). Construit par le cinquième dalaï-lama, Lobsang Gyatso (1617-1682), il fut notamment le lieu de résidence principal des dalaï-lamas qui lui succédèrent, jusqu’à la fuite de quatorzième dalaï-lama en Inde après le soulèvement contre l’armée chinoise en 1959. Aujourd’hui, le quatorzième dalaï-lama réside à Dharamsala dans le nord de l’Inde et le palais du Potala est devenu un musée de la République populaire de Chine.

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



Les Bonbons

Les Bonbons dans Chronique d'enfance jardin-ens-ete-arnal-f-126.1208974073

 

J’avais quatre ans assurément mais peut-être pas encore toutes mes dents. J’étais plein d’allant, jouait dans le jardin tranquillement, à la recherche des fameux bonbons itinérants. J’étais assis posément sur mes fesses d’enfants, un sourire béat aux lèvres et une irrésistible envie de sucreries. Mes mains furetaient dans l’herbe frénétiquement à la recherche de ces petits délices d’antan. Enfin mes petits doigts trouvèrent l’une de ces guimauves ambulantes et la joie m’emplit, petit bambin que j’étais. Je pris la première et l’avala tout sec. J’étais heureux, je criais « bonbon »,  »bonbon ». Mes soeurs n’y firent pas attention et continuèrent à vaquer à leurs occupations. Mes mains n’en pouvaient plus, mes yeux ne cessaient de s’écarquiller. L’une après l’autre je mettais mes petites douceurs à la bouche, mâchant parfois, avalant souvent puis m’allongea dans l’herbe repu et content tout en répétant inlassablement, « bonbons c’est bon » « bonbon », « bonbon c’est bon ». Un oiseau s’invita au festin me regardant avec un air malin. J’étais sur le point d’entamer une courte mais satisfaisante digestion quand j’entendis un cri d’effroi, que mon corps fut soudainement décollé du sol et qu’une main chaleureuse s’abattit brusquement sur ma joue gauche amplifiant le rosé naturel de celle-ci. Une voix courroucée parvint alors à mes douces oreilles;  » Mon Dieu, mais qu’à tu fait, idiot que tu es! Ce n’est pas possible on le laisse cinq minutes seul et il mange les vers de terre. Mais qu’ai-je fait au bon Dieu pour mériter cela! »

Tendre enfance!

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



1...34567...16

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne