Ils ne se connaissent pas

 Ils ne se connaissent pas dans Poème priere.1171717117

 

Ils ne se connaissent pas

L’un s’éveille aux aurores

l’autre aux confins de midi peine encore

au dehors les frimas, le verglas, le froid

 

Ils ne se connaissent pas

l’un erre au travers de la cité

l’autre pense à ce qu’il va manger

la radio annonce que deux malheureux sont passés à trépas

 

Ils ne se connaissent pas

l’un rêve de cervelas

l’autre est empli de joie à l’idée d’un bon repas

Là-bas des écoliers pressent le pas

 

Ils ne se connaissent pas

l’un épris de fatigue se damnerait pour un bon matelas

l’autre allongé dessus étire ses bras

Au loin un passant, surpris, fait un faux-pas

 

Ils ne se connaissent pas

l’un n’en pouvant plus tombe avec fracas

l’autre devant son miroir se trouve un brin trop gras

Sur un banc, assise, une vieille dame rêve de lilas

 

Ils ne se connaissent pas

L’un au coin d’un porche, à moitié allongé, plonge aux pays du coma

l’autre pressé en sort, contourne l’amas et s’en va

Un  petit chien, intrigué, vient renifler cet étrange tas.

 

Saint-Sulpice



2 commentaires

  1. lucaerne 11 janvier

    Ton texte est bien triste, il me donne les larmes aux yeux. On dit que des gens « meurent de froid ». Ça me met hors de moi : ils ne meurent pas de froid, ils meurent parce qu’ils vivent dehors, quel que soit le temps.

  2. saintsulpice 11 janvier

    Le but était pas de te mettre les larmes aux yeux. Je sais bien qu’ils meurent toute l’année et même plus l’été que l’hiver mais ils se trouve que nous sommes en hiver. Ce texte est de saison…

Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne