Catacombes Parisiennes

Catacombes Parisiennes dans Photographies du Paris d'hier et d'aujourd'hui Catacombe%20Notre-Dame%20Batobus%20010 

Catacombe%20Notre-Dame%20Batobus%20009 dans Photographies du Paris d'hier et d'aujourd'hui

Catacombe%20Notre-Dame%20Batobus%20017

 Catacombe%20Notre-Dame%20Batobus%20060

 

 

L’origine des Catacombes de Paris remonte à la fin du XVIIIe siècle. Le cimetière des Innocents avait été en usage pendant près de dix siècles et était devenu un foyer d’infection pour tous les habitants du quartier. Après de multiples plaintes, le Conseil d’État, prononça la suppression et l’évacuation du cimetière des Innocents. Ce sont d’anciennes carrières qui furent choisies pour déposer les ossements ; la Ville de Paris venait en effet de se doter d’une inspection générale des Carrières dont le rôle était la consolidation des voies publiques minées par les carrières. Les carrières « de la Tombe-Issoire » furent l’objet de travaux comprenant une grande part de maçonnerie et de soutènement de galeries, complétés par le creusement d’un escalier flanqué d’un puit pour déverser les ossements. La translation des restes pu commencer à la tombée de la nuit . Par la suite, ce site allait, jusqu’en 1814, recueillir les ossements de tous les cimetières de Paris.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



Il y a des jours comme cela…La suite

 Il y a des jours comme cela...La suite dans chronique du quotidien B36Rebqhb2dnhYEnRbnqEqD6dsmkjr3mThumbnail

 

 

 Il y a des jours comme cela, rappelez-vous, le pass navigo qui rend l’âme, la carte bancaire qui refuse de me livrer quoi que ce soit! Dieu que ma vie est trépidante! En effet à peine quinze jours que je suis en possession de ma rutilante et nouvelle carte bleue et déjà dix jours que je ne peux m’en servir. A quoi cela sert d’avoir une carte de paiement si l’on ne peut pas l’utiliser!

Bref j’avoue avoir passé le Weekend du 11 Novembre à vainement essayer d’amorcer mon cervelet de moineau pour tenter de répondre à cette question existentielle. Pourquoi à chaque fois depuis une semaine lorsque je vais au distributeur de ma banque ou que j’ose tenter d’effectuer de vulgaires courses alimentaires en magasin je me fais obstinément rejeter comme un paria?

Ce matin donc, le coeur vaillant, fraîchement réveillé et dispo, j’ai pris avant même le chemin du travail , celui de ma très chère et tendre banque. Je suis d’abord tombé sur un petit jeune en costume de carnaval avec la coupe de la Star Académy au guichet d’accueil ( Vous savez les cheveux qui forment un toit sur la tête avec deux tonnes de gel….Je sais je suis méchant mais normal car moi j’en ai plus beaucoup et j’ai ni l’envie ni les moyens de PPDA pour me faire implanter un gazon capillaire artificiel sur le haut de mon crâne!!!). J’explique mon problème a l’attardé de service, au gamin, à ce serviable et zélé employé du secteur bancaire échelon 173, rang 28 grade 0 qui me réponds avec une certaine prestance ( Logique mon agence est dans les beaux quartiers!!! Ben oui, l’habitude….) « Euhhhh ».( Je sens tout son allant et sa naturelle vivacité!!!)  » Pardon » réponds-je! « Hein!!! » ( Et dire qu’ils sont minimum Bac+2, vraiment c’est la crise!!!!)reprend-t’il avec toujours autant de grâce et d’élégance qu’un Nicolas Hollande aux toilettes en plein effort! (Ne faites surtout pas l’effort de comprendre, c’est juste une sournoise et vile vengeance, cela me fait le plus grand bien!!!! Ben quoi je ne l’ai pas tué le petit porcelet, juste taquiné….un brin). « Ben » renchéris notre amateur de radio-crochet  » je m’en vais demander à Madame la conseillère » (Cela ne rigole pas à la Banque des Nantis et de de Pauvres, pas de pub mais vous devinerez aisément de quel établissement je parle. Pour les plus nuls au QI équivalent à celui d’une huître en outre-Atlantique pendant la période des amours, j’avance un maigre mais précieux indice; C’est la banque qui aime Roland-Garros!!!).

Dix Minutes passent ( Dieu que les bureaux sont grands et que le bougre doit en parcourir tant d’allées pour accéder à « Madame La Con-Seillière!!!). Mon demeuré attitré, jeune homme revient l’air et la démarche aussi vive et alerte qu’une limace au 100 mètres haie sous l’abus d’alcool, et m’invite à le suivre.( C’est clair qu’avec sa démoniaque énergie même un vieillard en déambulateur serait à son aise!!!!) C’est à la formidable vitesse de croisière de deux pas minutes que je rallie le bureau de ma nouvelle et agréable conseillère.

 Celle-ci est empreinte de gravité et moi d’impatience. « Comment vous dire Monsieur « TUUUUUUT » ( Protection de la liberté individuelle et non divulgation des noms de familles ou tout autre indication sur la race, le sexe, les opinions politiques et je m’égare….) La situation est grave ( Ca y est me dis-je ma banque vient de couler, misère, malheur, comment vais-je récupérer mon magot; mes 2€ sur mon compte d’épargne qui végètent depuis plus de 6 ans!!!) » Vous êtes surendetté monsieur « TTUUUUUUT » ( Je sais cela est strident et fait mal aux oreilles, désolé!!!). Là j’avoue que je tombe des nues ( bien que pour un saint, quoi de plus normal!!!) « Oui votre compte est bloqué, vous êtes en surendettement et votre carte a été bloquée. Croyez-bien que nous sommes navrés. »

Mais quelle espèce de cruche ais-je donc en face de moi ai-je alors pensé dans l’instant. « Vous me semblez songeur? ». ben oui je le suis! Est-elle obstinément incompétente, crétine, stupide, idiote, demeurée, handicapée du cervelet? N’y a t’il qu’elle dans ce cas où sont-t’ils tous comme cela? J’ai l’impression de me rapprocher de David Vincent dans les envahisseurs version new-âge mélangés à de curieux petits hommes verts.

« Oui Monsieur « TUUUUT » cela n’est pas honnête de m’avoir caché votre situation, certes pénible, mais qui n’est du qu’à vous-même! D’accord vous avez des soucis financiers mais vous devriez savoir, qu’à la Banque des Nigauds Parisiens, l’informatique fait foi et ne se trompe jamais! » ( As-t’elle vu mon malicieux sourire à ce moment précis, je ne le crois pas!).   » Donc Monsieur « TUUUUUUT vous devriez éviter de déranger un conseiller financier pour une carte qui est bloquée du à un surendettement de votre part! » ( Cela devient Kafkaïen).

« Bon vous savez », ( Renchérit-t’elle de plus belle dans son pitoyable et ubuesque élan)  »vous n’en n’avez plus que pour quatre ans » ( Heureux de l’apprendre),  » d’autres sont bien plus mal lotis que vous, alors raison gardée, ne dramatisez pas non plus votre situation » ( Pas comprendre, j’ai encore rien dit!!!).  »Lorsque l’on a pas les moyens, Monsieur « TUUUUUUT » et je me permets de vous le dire entre-nous et pour vous rendre service, ON NE DEPENSE PAS L’ARGENT QUE L’ON A PAS!!!!! » ( Ben chiotte alors, j’ai si mal géré que cela!!!! Fichtre!!!!)

 » Votre silence me laisse penser que vous prenez conscience de la situation dans laquelle vous vous êtes bêtement mis » ( Elle commence à me gonfler la rombière de banlieue, du genre à faire ses « Mots fléchés » dans le RER A ratatinée de travers sur son strapontin dans une rame bondée et qui préfère se plier en quatre plutôt que se lever pour faire place nette pour ses congénères. Le mot de pétasse me vient à l’esprit, celui de radasse s’entrechoque avec le précédent mais je préfère à ce stade la laisser s’égosiller toute seule) . Mais le temps est venu de lui fermer le clapet à cette emmerdeuse!!!!

« La situation est si grave Madame « CONNNETTUUUTRADASSETUUUT », zut alors ????? Je suis contris d’apprendre cela si brusquement ». La mégère devient subitement songeuse!( Serais-ce la naissance d’un deuxième neurone, j’en suis tout attendri!!! C’est vrai c’est touchant une naissance, surtout que ce n’était pas gagné après une grossesse si longue et douloureuse, Merci petit-Jésus, même les simples d’esprits, vous les aidez…)  » Vous n’étiez-pas au courant????? »  » De quoi??? » lui répondis-je  » Mais de votre situation financière Mr « TUUUUUUT ».

« Ben non, pour tout vous dire, ma carte s’est bloquée, mon compte est approvisionné, je n’ai ni crédits, ni dettes qu’elles quelles soient, je fuis vos produits financiers comme la peste, je ne dépense jamais plus que ce que je ne gagne et entre-nous  et en toute convivialité et urbanité; Vous commencez à m’échauffer sérieusement! Voilà plus de vingt minutes que j’écoute sans ouïe dire votre pitoyable litanie et constate qu’à aucun moment vous n’avez daigné vérifier les énormités, je ne dis pas cela pour vous (Bien que…), que vous me lancez  allégrement à la face. Alors maintenant il suffit, vous avez un clavier, un écran, vous tapez mon numéro de compte, vous appelez la Banque de France, mon ancienne agence et vous me présentez ensuite vos plus plates excuses pour l’incroyable bourde que vous venez de commettre, compris!!! »

Dix-sept touches de clavier plus tard je vois Madame Lagaffe qui se met à virer au verdâtre. Elle serre frénétiquement l’accoudoir droit de son fauteuil Ikéa « Modèle « KONNAR »puis avale sa salive, décroche son téléphone, me prie de l’excuser quelques instants, ce à quoi je l’invite avec malice mélé d’un brin de dédain, puis d’un pas rapide se dirige vers le bureau du branquignole de service à la tête de cet asile d’laliéné bancaire, du directeur d’agence.

Et voilà que quelques instants plus tard un cadre binoclard habillé en pingouin de bas étage, le sourire aux lèvres ( L’odieux effronté) vient tenter de me serrer ma douce main tout en s’excusant platement pour la regrettable erreur que sa gourdasse de subordonnée vient d’effectuer!!!!

Voilà ma banque a fait une « regrettable » erreur. Cinq minutes ensuite m’ont été nécessaires pour que j’incendie cette fieffée crétine, trois autres pour que je transmette mais plus sincères sentiments au connard qui dirige cette épicerie de branquignolles et dix pour que j’ameute l’agence toute entière sur les pratiques inacceptables qu’elle emploie à l’égard de sa clientèle. Puis la bave aux lèvres, l’oeil aiguisé mais serein et reposé, je reçois de nouveau du directeur lui-même ses plus plates excuses. Dans l’absolu, je m’en contrefous comme de l’an quarante. On m’apporte surtout la certitude que cela ne se reproduira pas, que c’est une fois de plus une regrettable erreur ( Ils ont du apprendre la phrase par coeur c’est pas possible!!!!) que ce n’est pas de chance que cela soit tombé sur moi ( Sur un autre apparemment c’est pas grave….) et on tente de me refourguer en même temps une carte Premier (Ils perdent pas le nord les manants!!!!). L’envie de botter les fesses du directeur d’agence m’a soudainement traversé l’esprit mais pour une fois j’ai préféré en rester là.

 Trois courbettes, dix sourires et quatre contritions plus tard, un stylo plume aux initiales de l’agence, un agenda relié simili-cuir et un calendrier cartonné j’ai enfin rejoint le monde libre!

 Ben voilà il y a des jours comme cela…où l’on voudrait retourner à l’école primaire et troquer des billes dans la cour, moins dangereux…. 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



Le monde des damnés

 Le monde des damnés dans Poème 1966612473_44aa698b41

 

S’il y a un domaine que la crise n’a pas impacté mais renforcé

c’est le monde des damnés

ces manants, cette lie qui ose parfois nous bonnes gens nous frôler

mais que jamais, dans les yeux, nous ne pouvons regarder

 

Qu’il est bon de pouvoir feindre, les ignorer

qu’il est rassurant de ne pas se sentir concerné

comment peut-t’on simplement accepter de tolérer

cette ignoble et conséquente verrue à nos pieds

 

Cette béante plaie est notre conscience évaporée

cette nuée de pauvreté est une partie de nos âmes reniées

dans un monde où l’apparence est reine

ce désordre est un boulet que l’on traîne

 

Cette existence merveilleuse que nous nous sommes imaginés

nous l’avons à peine éclose, dégradée, abîmée, à jamais

certains dans le passé les ont éradiqués, massacrés, déportés

mais tels des rats prolixes, ils se sont multipliés

 

Leur seule vue nous embarrasse désormais

une pièce négligemment lançée nous réconforte d’emblée

bientôt les fêtes de fin d’année

certains avec fierté dresseront le couvert du condamné

mais cet ajout empli de chrétienté

restera vide pour l’éternité

 

Avec un peu de chance le froid et l’hiver annoncé

réduira un peu cette cohorte de damnés

nous permettant durant une courte trêve de souffler

de nous enlever de l’esprit ces visages miséreux et maigrelets.

 

Dormez tranquilles bonnes gens, l’esprit reposé

les plus pauvres seront les premiers…

à rejoindre les cieux et l’éternité

Notre vie est déjà si stressante pour ne pas avoir en plus à nous en soucier…

 

Saint-Sulpice

 



Regards de Russie – Reflet Medicis Logos – 12 au 18/11/2008

Regards de Russie - Reflet Medicis Logos - 12 au 18/11/2008 20080121PHOWWW00251

 

- 7 jours pour découvrir les dernières productions en provenance directe de Russie
Tous les films présentés sont des productions récentes 2007/2008, pour la plupart, sélectionnées ou primées dans de prestigieuses manifestations cinématographiques en Russie ( « l’Open Russian Film Festival Kinotravr » ou « le Festival International du Film de Moscou ») et dans le monde (Cannes, Venise, Locarno, Shanghai…).

 - Une douzaine de films inédits en France,
Pour une plongée dans la création cinématographique russe contemporaine. Du drame au thriller en passant par la comédie romantique, le drame social, tous les genres sont représentés pour le plus grand plaisir des cinéphiles.

 - Chaque jour, des débats et rencontres avec les équipes des films
Des réalisateurs confirmés mais aussi la génération montante du cinéma russe contemporain viendront, accompagnés de leurs acteurs, débattre avec les spectateurs. Seront présents cette année : Oksana Bytchkova, Ekaterina Chagalova, Valeria Gai Guermanika, Stanislav Govorukhin, Mikhail Kalatozishvili, Vladimir Kott, Andréï Libenson, Sergueï Mokritski, Alexei Ouchitel, Aleksandr Proshkin, Roman Prygunov et Kirill Serebrennikov.

Regards de Russie – 6e Edition de La Semaine Du Cinéma Russe à Paris - Du 12 au 18 novembre 2008 - cinéma Reflet Médicis – 3 rue Champollion – 75005 Paris – Métro : Saint-Michel, Cluny – Tarifs: 8 € l’entrée, 6,30€ tarif réduit, 4,30€ scolaires – 40 € le pass « Semaine du Cinéma Russe » – Séances de 14h à 21H30

Bon festival,

Saint-Sulpice



1234567

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne