Je me souviens de Paris…

Je me souviens de Paris... couverture

 

Claude Dubois est journaliste et historien de Paris. Dans son dernier livre « Je me souviens de Paris », il revient sur le passé populaire de la capitale. Il est nostalgique de ce Paname des années 50 où la vie n’était peut-être pas plus facile mais véridique, où les facades d’immeubles étaient certes décrépies mais où Paris possédait encore une âme…

 

« Je me souviens de Paris » de Claude Dubois aux Editions Parigramme, 463 pages, 19 €

 

Bonne lecture,

Saint-Sulpice

 



Le Front Populaire

Le Front Populaire dans Photographies du monde d'autrefois 1

En 1932, Léon Blum est filmé dans la cour de l’Élysée.

2 dans Photographies du monde d'autrefois

Le 6 février 1934, une manifestation d’extrême droite contre la chambre des députés dégénère en émeute, faisant 15 morts.

3

A gauche: Le 14 juillet 1935 : 50 000 personnes sont réunies au vélodrome Buffalo de Montrouge devant des délégués socialistes, communistes et radicaux qui prêtent serment de former un Front populaire. A droite: L’été suivant, le Front populaire a remporté les élections et accorde les deux premières semaines de congés payés.

4

En se promenant sur les bords de Marne à l’été 36, Henri Cartier-Bresson surprend de nombreuses scènes de détente.

5

L’été 1936 est bien entamé quand les chemins de fer lancent le billet à tarif réduit. Les « colos » se développent et les enfants découvrent la campagne française. Ici, à la gare d’Austerlitz, 900 écoliers parisiens partent dans le Cantal pour trente jours.

6

Le photographe Roget Viollet saisit ce tandem propulsé par un couple d’âge mûr en 1937. La Trois-Chevaux n’existe pas encore et le vélo est un mode de déplacement populaire qui prend des airs de vacances.

7

On lit à peu près toutes les expressions sur les visages de ces enfants alignés au bord d’une piscine dans des maillots de bain encore approximatifs : la France des premiers congés payés découvre l’eau.

 

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 



Paris – Quartier latin en 1850

Article en cours de réfection. Veuillez m’en excuser.

 

Saint-Sulpice

 



Les Arènes du jazz 2008

Les Arènes du jazz 2008  dans Evenementiel Arene_Montmartre

 

 C’est un lieu intimiste. Les arènes de Montmartre sont à peine visibles des rues avoisinantes et lorsque le temps se fait beau, il devient magique.

Pour sa quatrième édition, ce festival soutenu par la Mairie de Paris, la mairie du 18e arrondissement, Paris Ateliers et Paris Quartier d’été, entre autres, poursuit sa route et vous propose, la semaine du 20 au 25 juillet, une programmation intéressante et variée sur sa scène de plein air, intimiste et magique. Les arènes ne sont pas gigantesques et le plaisir des spectateurs reste entier de par la proximité de la scène. Sous la ramure des arbres, peu à peu les lumières de scène percent l’obscurité qui tarde encore à s’installer et on bascule dans des instants rares et précieux. Si la douceur de la nuit est au rendez-vous, vous reviendrez l’année prochain, cela est certain !

 

Le dimanche 20 juillet, vous pourrez entendre le Trio Joachim Kühn au piano avec Majid Bekkas au chant oud et aux percus ainsi que Ramon Lopez à la batterie. C’est du dur et du vrai.

 

Le lundi 21 juillet, le Quartet Eric Le Lann, lui-même un génie de la trompette avec Jannick Top à la basse, Jim Granchamp aux guitares et Damien Schmitt à la batterie vous feront frissonner d’émotion sur ses mélodies équilibristes.

 

Le mardi 22 juillet, le mariage réussi du modern jazz et de la pop contemporaine avec LA découverte du festival : Rockingchair Airelle Besson et Sylvain Rifflet Quintet. A voir de près.

 

Le mercredi 23 juillet place au grand Manu Katché ! Il a joué avec les plus grands dont Sting et Peter Gabriel… On n’en dit pas plus. Précipitez-vous, les places sont limitées !

 

Le jeudi 24 juillet, parole est restituée à Léo Ferré avec Poètes, vos Papiers un concept de collaboration posthume entre le poète et Yves Rousseau compositeur-arrangeur de jazz. Une invitation au voyage quelque peu nostalgique…

 

Le vendredi 25 juillet, en clôture magistrale, le jazz de trois personnalités fortes du sud de la France. Trio Sud avec Sylvain Luc à la guitare, Jean-Marc Jaffet à la basse et le talentueux André Ceccarelli à la batterie. Vous ne sortirez pas indemne de tout cela.

 

Prévoyez un coussin si vous êtes sensibles aux places assises «en dur» et une petite laine si le vent fraîchit.

 

Les Arènes du jazz, du 20 au 25 juillet à 21 heures

Tél. 01.44.61.87.73
Arènes de Montmartre, croisement des rues Chappe et St-Eleuthère (18e)
Métro Anvers ou Abbesses puis les escaliers ou le funiculaire

 

Bon Jazz,

 Saint-Sulpice

 



1...34567...14

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne