L’homme et la femme sont-t’ils faits pour vivre ensemble? – Partie 5

L'homme et la femme sont-t'ils faits pour vivre ensemble? - Partie 5 dans chronique satirique Audrey_Hepburn_and_Cary_Grant_1

 

Lorsque sa bonne épouse dépense 180€ de cosmétiques chaque mois pour entretenir son divin corps, notre brave couillon bon mari arbore fièrement une brosse à dent et un dentifrice à 15€ sensés être utilisés dans le mois et qui oh miracle vont lui faire l’année.

Quand madame entretient sa garde robe d’un généreux mais modeste 452€, monsieur la trouve fort dépensière et se contente de racheter une chemise à 45€ qu’il compte bien faire durer trois ans!

Quand monsieur est encore entrain de comprendre la signification du mot « accessoire », madame revient déjà chargée d’un petit 260€ correspondant à une bonne « affaire » à savoir une paire de hauts-talons négociée à 70% de son prix initial de chez Walter Steiger!

Monsieur désire voir sa femme toujours sexy et ferme les yeux devant le petit ensemble avec nuisette déniché au modeste prix de 150€ mais se contentera d’un shorty made in China à 5€ trouvé au marché qu’il appréciera encore plus après plus d’une semaine d’utilisation intensive et consécutive!

Monsieur a de l’appétit! ( C’est vrai la télé cela fatigue) et dépensera allègrement 500€ de nourriture quand madame tiraillée par sa balance n’en picorera que pour 50€!

Madame s’étonnera toujours d’avoir épousé un grand enfant et s’offusquera nettement quand son fieffé crétin mari le sourire béat aux lèvres tel un bon labrador courera après la dernière version d’un simulateur de combat!

Comme sur du bon chocolat, madame craquera sur quelques « sexy toys » attrayants qui aux yeux de monsieur ne resteront que d’étranges babioles en plastique avec lesquelles il s’amusera avec entrain dans son bain! 

Lorsque Madame investira dans les « mémoires d’outre-tombe » de Chateaubriand, Monsieur lui se remémorera sa collection de Play-Boy accumulée depuis plus de vingt-cinq ans!

 

Allez soyons raisonnables et rendons-nous à l’évidence, côté budget non plus l’homme et la femme ne sont pas fait pour vivre ensemble!

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice



Le kiosque des Noctambules

 Le kiosque des Noctambules

 

Voici le kiosque des noctambules situé place Colette à côté de la Comédie Française réalisé en l’an 2000, suite à un concours lançé par la RATP, par Jean-Michel Othoniel pour le passage du métro à l’an 2000. Cette oeuvre décriée est l’une des rares contemporaines que je soutiens. Originale et traditionnelle à la fois elle ne choque absolument pas et se fond admirablement bien dans cet espace des plus conventionnel!

 

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice



Robert Doisneau – Partie 6

Robert Doisneau - Partie 6 dans Photographie: Grands Photographes mny47bsy

Crédit photo: © Robert Doisneau

vv39v4vz dans Photographie: Grands Photographes

Crédit photo: © Robert Doisneau

a18x4tu5

Crédit photo: © Robert Doisneau

i27x672n

Crédit photo: © Robert Doisneau

9p6yrgfp

Crédit photo: © Robert Doisneau

s455iquk

Crédit photo: © Robert Doisneau

rx9tx4m2

Crédit photo: © Robert Doisneau

axv4p4k9

Crédit photo: © Robert Doisneau

gvpw9xx7

Crédit photo: © Robert Doisneau

rxw3j21w

 Crédit photo: © Robert Doisneau

 

Biographie de Robert Doisneau

Le diplôme de graveur-lithographe en poche, Robert Doisneau est formé à la photographie par André Vigneau. Il devient rapidement photographe indépendant pour l’agence Rapho. Il vend ses clichés à des magazines aussi divers que Le Point, Vogue, La Vie ouvrière… et reçoit le prix Kodak en 1947 et le prix Niepce en 1956. Ce ‘braconnier de l’éphémère’ est célèbre pour ses clichés d’écoliers et d’individus croisés dans les rues de Paris, tel le couple s’échangeant ‘Le Baiser de l’hôtel de ville’. Mais ces oeuvres emplies de légèreté et d’humanisme font parfois oublier le caractère révolté du photographe, s’évertuant à traduire par images sa haine de la guerre, ses inquiétudes vis-à-vis du capitalisme et de ses méfaits dans la banlieue. Il a immortalisé Braque, Picasso, Giacometti, Léger, Carné… Une exposition au MOMA de New York en 1951 le consacre au niveau international. Deux films lui rendent hommage : ‘Le Paris de Robert Doisneau’ de François Porcile en 1973, et ‘Bonjour monsieur Doisneau’ de Sabine Azéma en 1992.

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice

 

Voir aussi:

- Robert Doisneau – Partie 1.

- Robert Doisneau – Partie 2.

- Robert Doisneau – Partie 3.

- Robert Doisneau – Partie 4.

- Robert Doisneau – Partie 5.



L’homme et la femme sont t’ils faits pour vivre ensemble – Partie 4

television.jpg

 

 

Pas les soirs de match en tout cas…..

 

Bien à vous,

Saint-Sulpice



1...34567...19

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne