Atget – Paris

cliquez pour fermer

 

 

                      Baudelaire demandait aux photographes de fournir les « archives de notre mémoire ». Atget s’est engagé dans cette voie. Ce comédien ambulant, ce peintre raté, cet original solitaire est l’auteur d’une oeuvre d’une force et d’une originalité telles, que l’image de Paris que chacun de nous porte avec lui s’en trouve nécessairement imprégnée. Atget commence à photographier en 1890, pour des peintres, mais très vite il s’attaque à son grand oeuvre: la description de Paris, à laquelle jusqu’à sa mort en 1927, il consacre plus de 3 000 clichés. Rues et façades, balcons, grilles, escaliers, cours, heurtoirs, mais aussi voitures, petits métiers, intérieurs bourgeois ou prolétaires, vitrines, composent un tableau étrange et fascinant.

                       Pourtant, lorsque ses voisins de la rue Campagne-Première -Man Ray, Berenice Abbott, De Chirico- l’auront « découvert », toujours il se défendra d’être un artiste : « Ce ne sont que des documents, des documents que je fais. » Après une biographie d’Atget par Laure Beaumont-Maillet, conservateur en chef du département des Estampes de la Bibliothèque nationale, près de l OOO documents sont reproduits, choisis parmi les collections de la Bibliothèque nationale, du musée Carnavalet, de la Caisse des Monuments historiques, de l’Institut français d’Architecture. Ils sont présentés par quartiers de manière à recomposer la recherche et l’itinéraire d’Eugène Atget.

                      Amoureux de Paris vous ne regretterez pas cet achat!

                      Bonne lecture,

                      Saint-Sulpice

        

                       De Laure Beaumont-Maillet aux éditions Hazan ( Collection pavés) – environ 38 euro.
   



Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne