Comment avoir envie d’ouvrir son dictionnaire?

écoliers                

 

 

                          A l’usage des cinquante pour cent d’écoliers qui ne connaissent que partiellement le Français au moment de passer en sixième je leur propose gracieusement une petite dictée fort distrayante. Pour les petits un peu trop sensibles, munissez-vous de votre médecin de famille avant de débuter.

 

                     C’est affablement que je lui fit remarquer que sa crémone était défectueuse. Nous partîmes ensuite chez l’épicier qui crevotait en attentant le client. Je choisis un fiasque de rosé pour le souper ainsi qu’une bouteille de guignolet pour ma vieille tante qui en raffole. Celle-ci avait depuis longtemps cessé de courir le guilledou pour se morfondre dans une léthargie alcoolique, la guignarde. Néanmoins elle était restée amitieuse. Nous arrivâmes au port à la recherche d’un nautonier. Mon amie de nature sardonique ironisa sur le peu de sérieux de ces derniers plus enclins à boire qu’à travailler. L’eau était spumescente. J’observas un instant de nombreux spirorbes, spirographes et spirogyres présents à proximité. Un gamin peu compréhensible qui aurait nécessité une bonne logopédie nous indiqua qu’en effet le nautonier se trouvait au café. Une vieille femme atteinte de lordose nous croisa. Dans le bouge nous le vîmes boire une tapée de bière. Je ne suis pas rexiste mais l’agacement n’était pas loin. D’un ton patelin ma compagne lui fit part de notre envie de se retrouver rapidement sur l’autre rive. Sur quoi l’homme empli d’un mélange pestilentiel de fraîchin et de houblon acquiesça. Il était tellement imbibé que j’avais l’impression lorsqu’il me parlait d’entendre du Guèze plutôt que du Français. Ses cheveux crollés lui donnaient un air burlesque. Après avoir périlleusement réglé son dû dans la crousille du tenancier, nous sortîmes enfin de la gargote pour rallier difficilement la petite embarcation. l’homme adepte de la gaudriole nous fit part de sa grande cognition dans ce domaine. Enfin arrivés sur l’autre rive nous furent soulagés de le quitter.

Et vous que cette dictée enfin soit terminée…… 

 



3 commentaires

  1. didier 19 mai

    merci de votre commentaire qui nous soutiens vous possédez dites moi un sacré vocabulaire votre blog est très original amitiés didier jullien

  2. didier 19 mai

    merci de votre commentaire de soutien vous possédez un sacré vocabulaire et un blog très original amitiés didier jullien

  3. lucaerne 20 décembre

    Il est bègue Didier ? (Pardon, pardon, pardon, j’ai pas pu m’en empêcher !!!)
    Bon, une remarque de mère poule : quand nos chers rejetons se seront plongés avec délices dans le dictionnaire pour comprendre qu’est-ce que tu causes, ils deviendront alcooliques. Bravo, l’initiative éducative ! Pfff !

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne