Au pays des crédits….

 Au pays des crédits.... dans chronique satirique emprunt

                     

 

                        Ah je compatis mes amis, la vie est dure, le pouvoir d’achat régresse, les prix explosent et vous voilà cernés! Un nouveau téléviseur « Full hd »Philipps, une semaine à Djerba au Club Med, Le dernier monospace diesel Peugeot du marché et la console « Wii » de votre petit attardé vous laissent démunis désormais! Bienvenue dans le monde magique de « l’ultra-consommation » qui vous tends les bras nouveaux et chers adhérents. Vous voilà désormais bien malgré vous de beaux et superbes pigeons! Pas de ceux à la robe sclérosée qui en cohorte fleurissent nos trottoirs et places parisiennes mais de majestueux Ramiers prêts à être plumés! Au pays des crédits vous allez être bichonnés! On va vous prendre en charge, vous appliquer de magnifiques taux d’intérêts. Vous vouliez ressembler à vos congénères plus aisés? Vous allez juste être de pâles copies.

                            Certes vous possédez désormais la dernière cafetière de chez « Nespresso » au design élégant et raffiné, qui fait la fierté de madame à défaut d’être éblouie par votre personne après tant d’années partagées, mais plus de quoi acheter les dosettes qui vont avec! Mettre vos morveux à contribution en leur faisant faire la manche sur les Champs-Elysées est une séduisante idée qui malheureusement n’est pas « moralement » acceptable( bien que dans ces moments de perdition la morale vous vous en fichez!!!). User « d’Ebay » en vendant les jeans « Diesel » de votre « Kevina » d’adolescente ne suffit plus à joindre les deux bouts et après avoir contacté par l’intermédiaire de votre portable « Vertu » ( Merci aux marques citées avec assiduité de bien vouloir me contacter en vue d’une négociation amiable avant versement conséquent de dividendes) vos proches pour y chercher aide et soutien, vous vous rendez-compte qu’ils deviennent subitement d’un coup fort lointain! C’est donc avidement que vous feuilletez les magazines de votre chère épouse, Ok, Voici, Gala, Images du monde et autres publications si enrichissantes( ne surtout pas se froisser avec de « potentiels »mécènes) pour tenter d’y dénicher les offres féeriques de vos futurs amis, les organismes de crédit!!                   

                                    Je me souviens au passage d’une belle cruche que je rencontra quelques mois auparavant m’exhibant fièrement ses multiples sésames « Auchan, Carrefour Champion, Pompes funèbres générales etc…. » qu’elle conservait soigneusement dans une belle pochette qui aujourd’hui doit être entrain de supplier à genoux « ma tante » (Caisse des Dépôts et Consignations) de bien vouloir lui racheter à un dixième de son prix sa très moche « cuisine en imitation chêne massif de chez Conforama ( Franchement n’oubliez pas mes dividendes car je fais vraiment beaucoup d’effort pour vous citer). C’est donc empli de joie que vous appelez Sofinco, Cofidis, Médiatis, Complicio et autres merveilleux prêteurs qui sans même l’ombre d’une question contrairement à vos « prétendus proches » vous délivrent généreusement dans les 24h de clinquants et beaux euro sur votre compte atrophié. Merci mes bons amis dans ces moments difficiles de nous venir en aide, nous pauvres ( c’est le cas de le dire) consommateurs!

                          Vous voilà désormais au volant de votre monospace  »Peugeot » prêt à vous rendre chez votre banquier de la « Société générale » rassurer celui-ci et lui promettre que l’on ne vous y reprendra pas avec vos découverts pour le plus grand malheur du financier ayant prié toute la nuit pour que votre dette se creuse le plus possible! Toute la famille est bien assise et sur votre plage arrière trône votre « belle » collection de chiens à tête hochante dont vous êtes fier comme Artabant. Ce genre de petites bêbètes qui primo reflètent tout votre bon goût et laisse présager un avenir radieux comme « décorateur d’intérieur » au pays des « beaufs » une fois que votre actuel employeur vous aura licencié car vous devenez à ses yeux, moche, vieux, bête et trop payé! et qui à la fâcheuse tendance d’agacer fortement les automobilistes qui vous suivent. L’un d’eux n’en tenant plus se risque à une tentative osée de doublement mais trop hardi à la vue d’un 38 tonnes en face de lui vous envoie en se rabattant trop brusquement « ad vitam éternam ad patrès ». Heureusement vous aviez vos carte fidélité des « Pompes Funèbres Générales » qui merci mon Dieu prendra tous vos frais d’enterrements en charge ainsi que le fauteuil roulant électrique Mirage de chez « equipmédical » du petit dernier cette fois-ci réellement attardé qui a eu la mauvaise idée de ne pas décéder……..  



Nos chers enfants

Nos chers enfants....                                              

 

 

                     Chères mères de famille, je vous délivre la « palme d’or du courage ». Non ne croyez-pas que j’ironise! Je suis sincèrement épaté par l’énergie gargantuesque que vous déployez pour vous occupez de vos tendres enfants. Personnellement j’ai jusqu’à ce jour préféré me « sacrifier » et encourager mes soeurs à procréer. bien m’en pris! Les enfants? J’aime bien mais c’est un peu comme les chiens, c’est mieux chez les autres et cela demande beaucoup trop d’entretien à mon goût.J’évite les contraintes….D’ailleurs je trouve beaucoup de similitudes entre ces deux êtres fort sympathiques au demeurant. C’est vrai un gamin c’est « nature » comme un « canidé ». Cela à envie d’uriner et votre parquet se transforme immédiatement en rivière. Vous dormez paisiblement (euphorisme après 4 réveils en 3h de sommeil pour rassurer votre progéniture qui a cru dans son sommeil être attaquée par un casimir à tête de rottweiler) et joyeusement ils viennent à 6h pétantes vous réveillez! Cela part d’une bonne intention et ne dit-t’on pas « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Eh bien je préfère me lever un peu plus tard et en particulier depuis que je suis sans emploi! Quel plaisir de voir nos petites ouailles grandir mois après mois, si tendres et gentilles lorsqu’elles sont encore toutes petites, se lovant contre leur maman et pleurant dès que celle-ci les quittent au pied de l’école. Que penser de ces braves parents qui, les yeux écarquillés, le regard tendre s’extasient devant un petit amas de matières fécales aux relents de « carottes & poireaux » en s’écriant comme s’ils avaient vu le Saint-Esprit « Mais c’est bien, il a fait popo, il a fait son petit caca, c’est bien mon petit amour » devant le bébé au regard hagard qui lui même se demande si ses géniteurs ne sont pas un brin sénile. Quel beau tableau que d’apercevoir ces petits êtres vomir leurs petits pots ou les pauvres à moitié s’étouffer par de biberons mal dosés. Quelle joie d’enfanter!  Qu’ils sont mignons ces petits chérubins……..mais cela ne dure pas!!!!! Après la sempiternelle et usante période des questions/réponses du genre « Papa, Maman pourquoi n’a t’on pas trois bras? » ou « Pourquoi le lait est blanc » et ce répétées mille fois si la réponse se fait tarder survient l’adolescence où les jeunes boutonneux se rendent-compte subitement (du à un mélange complexe de neurones dans leur faible cervelet) que leurs parents les exploitent honteusement. La guerre est déclarée, elle est en général longue et se termine rarement sans dommages collatéraux. 

                                     Les braves parents ayant oeuvrés toutes ces longues années à coup de sacrifices et dépressions multiples n’en sont qu’aux balbutiements de leur calvaire. L’ado est rebelle. Il ne supporte pas l’autorité. il rejette instinctivement tout ce qui vient du monde adulte. Sa voix tels les pires monstres de notre enfance se mu subitement le laissant coi et désemparé! Le pauvre est perdu!  Il cherche ses limites tout en les refusant en même temps.

                                    J’aime l’intelligence d’esprit de ces ados, leur verve douce et chantante « Ouhhaiiiis, mort de rire, eh t’as pas vu l’épisode du Transtueur de l’espace temps lorsqu’il s’approche d’Etripeur22 et qu’il l’atomise avec son percuteur à transportation extra-sensorielle. Trop cool » Quel plaisir de voir avec quelle assiduité ils ont soif d’apprendre et qu’après une longue et harassante journée vous retrouvez votre progéniture plongée dans un silence quasi-religieux sur votre ordinateur et découvrez avec effroi qu’il est sur un site « Prends moi comme une chienne » et qu’en guise d’explication il vous relate qu’il se renseigne sur « la complexité des rapports humains » ou lorsque vous vous apprêtez à servir une bonne blanquette de veau concoctée par votre charmante fille dont vous êtes fier,à ce moment précis, comme d’Artabant vous découvrez que les champignons qui l’accompagne ne sont pas de Paris mais d’Amsterdam. Ah qu’ils sont plaisants nos futurs adultes et que je suis heureux d’avoir si intelligemment oublié au plus profond de moi ces douces et tendres périodes de mon enfance!!!!! Certes se pose le problème de nos vieux jours. Ne pas avoir d’enfant est le risque de terminer bien seul mais fort heureusement le secteur « de l’aide à domicile » est en plein développement et me conforte dans mon choix égoïste actuel. Donc mesdames et messieurs les parents, les enfants c’est bien mais trop peu pour moi.  Sujet à approfondir, j’y reviendrai…..  



Blogs en déliquescence

stops aux blogs débiles

 

 

                       Quelle fut ma surprise lorsque je découvris en furetant sur les blogs de mes congénères dans la rubrique « littérature, poésie » quantités de blogs certes se gaussant d’afficher un nombre indécent d’articles « 500, 600 voir 1000″ et de constater que ces « soit-disant » articles pour la plupart ne sont qu’une photo modestement affichée affublées d’une petite phrase « J’kiffe trop » et pour beaucoup n’ayant aucun rapport avec ladite littérature. Je comprends mieux alors que la moitié de nos chérubins arrivent en sixième sans savoir écrire et lire correctement et « le vieux con » que vous pensez en votre for intérieur en lisant ces quelques lignes en est tout dubitatif. Est-ce que la vocation d’un blog est d’afficher 2 lignes sommaires sans contenu particulier afin de cumuler le plus grand nombre d’articles pour se retrouver sur le podium de la productivité ou est-ce la possibilité de mettre dans un Français correct ses écrits, ses aspirations avec un contenu conséquent (pas forcément au goût de tous, j’en conviens) sensé refléter notre plaisir de les partager avec le plus grand nombre? La question est posée…..



Saint-Sulpice vous souhaite la bienvenue

saintsulpice.jpg

                                Chers lectrices et lecteurs. Merci d’être venu à moi. Vous avez désormais à votre disposition de quoi satisfaire vos goûts du moins je l’espère.

                                Comme le disait fort justement notre regretté Pierre Desproges  » On peut rire de tout mais pas avec tout le monde ».

                               J’ai conscience que mon humour n’est pas forcément « grand public » mais ne désespère pas de rallier celui-ci à ma cause….. Bonne lecture et n’hésitez pas à laisser vos commentaires. Merci par avance.

 

 La liste complète des articles est à votre disposition dans l’Index Général

 

chronique - chronique de l’absurde – chronique du quotidien - chronique sadique - chronique satirique - chronique tendre – coup de coeur - coup de gueule - coup de pouce - information - belles architectures les bonnes adresses - les petits refuges - Paris d’antan - photographiesle cruel tableau d’honneur les expositions-  les Livres - le cinéma - Augustes personnages - Le bonnet d’âne - Le bonnet d’or – les mots rares -

                    

            

A bientôt,

Saint-Sulpice

 

Post-Scriptum: Toutes les chroniques sont déposées et protégées légalement par le SNAC ( Syndicat national des auteurs-compositeurs) 

Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle :  L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul  fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif  et opposable à tous.  Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral,  ainsi que des attributs d'ordre patrimonial [...].
Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle :  L'auteur jouit, sa vie durant du droit exclusif d'exploiter son oeuvre  sous quelque forme que ce soit et d'en tirer un profit pécuniaire.  Au décès de l'auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants-droits  pendant l'année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent.



1...34567...9

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne