Beigbeder ne m’a même pas reconnu….

 Beigbeder ne m'a même pas reconnu.... dans chronique du quotidien

                        

 

 

                        Dans quel monde vivons-nous? Confortablement installé dans un moelleux fauteuil d’un cinéma du centre de Paris, rive gauche ( non je ne suis pas élitiste…snob? un peu certes…) dans lequel j’assiste tant bien que mal à la projection d’un film que je qualifierai de « SRM »( sans réflexion majeure). Mes voisines une mère de famille bon chic bon genre et son ado en déliquescence de fille. Celle-ci non contente d’être arrivée en retard, de m’avoir piétiné par toute sa « grâce » et  « légèreté » mes belles adidas et tenter d’écraser ma besace doucement posée sur le siège d’à côté se permet d’ouvrir constamment son caquet sous l’oeil attendri de sa faible mère qui ne peut que répondre avec peu de discrétion aux desiderata de sa crétine d’adolescente!!!! Bien élevé et par principe courtois je me raisonne et pense que la petite enfin comprendra l’histoire du film et se prendra naturellement à le suivre avec entrain ( je précise que même un gamin de 4 ans prenant l’histoire en cours l’assimilerai aisément). Mais la petite plus attardée que la moyenne pour son âge n’y comprends rien et redouble de questions auprès de sa pauvre mère attristée de devoir assumer ce « boulet » sorti de son ventre. N’y tenant plus au bout d’un quart d’heure de chuchotements et jérémiades je lance un grand  »chut » immédiatement relayé par la maman attristée du peu de tenue de sa progéniture. Que nenni! cinq minutes de tranquillité ( le temps qu’elle absorbe les informations reçues dans son maigre cervelet) et la revoilà tel un moulin à parole doté d’un turbo bi-soupapes revenir à la charge. Géné dans tous les sens du terme devant tant d’incompréhension, compatissant pour la pauvre mère à l’autorité quasi-inexistante j’hésite entre conseiller à la pauvre mère d’allonger une baffe magistrale(qui peut-être dangereuse car générer des piaillements inconsidérés) à sa crétine d’enfant ou de nouveau de tenter d’imposer le silence. N’étant pas violent de nature je choisis la seconde solution pensant qu’elle me semble plus appropriée et que peut-être la malheureuse enfant après le port quasi obligatoire d’un I-pod à longueur de journée n’a plus l’ensemble de ses facultés auditives. Je lance ce coup-ci un aimable mais ferme avertissement « Pourriez vous avoir enfin l’obligeance de vous taire!!!! » poli non! sur quoi la pauvre mère me réponds « mais bien sûr monsieur » .Me voilà du coup culpabilisant sur ma pseudo « dureté » mais un quart d’heure passe et la petite traumatisée de nouveau se fait entendre avec encore plus de véhémence. Sa mère au même titre que moi n’en pouvant plus ne sais plus où donner de la tête et voici que dans un désespoir ultime et conjoint nous nous allons à disserter sur le ridicule non pas de sa fille mais sur certaines scènes ubuesques du film laissant la pauvre gamine seule, livrée à elle-même et tentant d’amadouer son voisin de gauche qui lui ne semble pas déterminé, ni ravi de devoir engager le contact avec la petite sotte. La séance se termine. Je salue la mère, ignore la fille et d’un pas décidé gravi les marches de la liberté tenant la porte de sortie à mon congénère qui me suit lequel me remercie tout en me regardant. Mais c’est Frédéric Beigbeder. Celui-ci file sur le trottoir accompagné d’une jeune et belle blonde flamboyante agrippée à son bras. Qu’il est grand Beigbeder, c’est incroyable. Je ne l’aurai pas imaginé. Et dire qu’il ne m’a même pas reconnu…… frustré? sûrement plus par la « bombe scandinave » qu’il traînait que par autre chose. Comme quoi la notoriété cela a du bon!

   



Laisser un commentaire

Photos Passion |
stella-x-hudgens |
laeticia972et77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Captures d'écrans de la gui...
| harleyquinn
| Snow et rando en montagne